Ile Seguin-Rives de Seine : grands travaux, maîtrisons les nuisances.

Posted by on mar 20, 2016 in Actualité | 2 comments

La construction de la Gare Pont de Sèvres entrainera la fermeture des quais pendant près de 3 ans.

Gare Pont de Sevres Grand Paris

Perspective extérieure de la gare Pont de Sèvres -Société du Grand Paris-Agence Duthilleul. On aperçoit la nouvelle passerelle vers la Cité Musicale.

Le 14 mars s’est tenue à la Mairie de Boulogne-Billancourt une réunion d’information sur 3 grands projets qui vont marquer le visage du quartier Seguin-Rives de Seine : la Gare Pont de Sèvres du Grand Paris Express, le 57 métal (anciens bâtiments Renault), et la Cité Musicale de l’Ile Seguin.

Une occasion de prendre connaissance des projets et aussi de mesurer l’impact que ces grands travaux auront sur le cadre de vie.

La Gare Pont de Sèvres du Grand Paris Express

Destinée à ouvrir en 2022, elle sera la tête de la ligne 15 sud. Ce tronçon de 33 km, où s’aligneront 16 gares,  reliera le Pont Sèvres à Noisy-Champs dans le Val de Marne. De grandes rames automatiques pouvant transporter 1000 personnes mettront Orly (avec un changement) à 28 mn de Boulogne, et à terme, à l’ouverture du deuxième tronçon, la Défense à 16 mn.

Située à plus de 30 m de profondeur et œuvre de l’architecte Jean-Marie Duthilleul, elle sera éclairée au plus profond  possible par un jeu de facettes réfléchissantes amenant la lumière naturelle. Un « jardin des profondeurs » sera même créé, ainsi qu’un café.  Une sortie directe desservira la Cité Musicale.

Le parvis du Pont de Sèvres devant les tours City Light sera profondément remanié pour abriter l’entrée de la gare. En surface, une nouvelle passerelle mènera directement à la Cité Musicale de l’Ile Seguin comme on le voit sur l’illustration ci-dessus

Fermeture des quais pendant près de 3 ans

La construction de cette gare souterraine est un projet d’une ampleur considérable qui outre les nuisances obligatoires liés à un tel chantier entrainera la fermeture totale à la circulation sur les quais pendant une durée de 34 mois, soit près de 3 ans.

Le 57 Métal

Ce bâtiment qui a abrité des ateliers puis un hall d’exposition de Renault se situe à l’aplomb du Pont Renault qui relie la rive à la Cité Musicale. Ce bâtiment, œuvre de l’architecte Claude Vasconi,  construit en 1984,  a fait l’objet d’une menace de démolition liée à la pollution avérée  de son sous-sol en substances cancérigènes, produites par les activités industrielles qui s’y sont exercées. Cette démolition a provoqué une vive opposition de la famille Vasconi, qui a obtenu du ministère de la culture la nomination d’un médiateur, l’ancien préfet Jean-Pierre Duport.

Celui-ci est parvenu à trouver un accord avec le nouveau propriétaire du bâtiment, le groupe BNP-Paribas Real Estate et la famille Vasconi. Aux termes de cet accord, environ 50% seulement des bâtiments existants seraient détruits, la partie la plus emblématique avec sa toiture en « sheds » étant conservée. Cette destruction partielle permettra la dépollution qui sera menée avec les plus extrêmes précautions.

Un bâtiment trop important au goût des riverains

Le nouveau bâtiment sera l’œuvre de l’architecte Dominique Perreault, La surface bâtie passera de 17 000 m2 à 49 000 m2, dont 26 000 m2 de bureaux qui viendront s’ajouter à un quartier déjà très dense avec la proximité immédiate des tours City Light du Pont de Sèvres, du même Dominique Perreault, et la tour Horizon, de Jean Nouvel.

L’association pour le Cadre de Vie du Pont de Sèvres (ACVPS) dénonce cette trop grande densité. Même si la hauteur du nouveau bâtiment s’aligne sur celle des bâtiments de la rive, il viendra barrer l’horizon des habitants du Trident, l’immeuble d’habitation qui le jouxte.

ACVPS publie sur sa page Facebook la simulation ci-dessous afin d’illustrer cette menace.

57 métal Simulation projet BNP Paribas par ACVPS

57 métal : simulation projet BNP Paribas par ACVPS

La Cité Musicale

Comme chacun peut en juger, le chantier avance très bien, et le grand « œuf » en bois tressé qui abritera le foyer est en train de se compléter. Le bâtiment devrait être livré fin 2016, et la Cité devrait ouvrir ses portes au public au printemps 2017.

La Cité Musicale sera reliée à la rive du côté de Sèvres et Meudon par une nouvelle passerelle qui sera mise en place le 24 mars et qui assurera la jonction avec la station de tramway Brimborion de la ligne T2. Ultérieurement, une autre passerelle reliera la Cité au parvis de la Gare du Grand Paris Pont de Sèvres.

Cité Musicale 16

Soulignons une nouvelle fois le caractère exemplaire de la concertation qui a entouré ce projet depuis l’origine. Ce respect des riverains et des habitants, ainsi que le geste architectural fort parfaitement inscrit dans ce site remarquable, ont permis à cette grande réalisation de se dérouler sans heurts, et sans qu’aucun recours ne vienne l’entraver. Tout le contraire de la méthode brutale employée, hélas, pour le reste de l’Ile avec un projet inacceptable de bétonnage massif.

Les riverains et les 800 habitants du Trident inquiets

La concentration de travaux gigantesques sur ce secteur du Pont de Sèvres entraine l’inquiétude légitime des habitants. Maitre Huglo, l’avocat des locataires et copropriétaires du Trident, appuyés par ACVPS, a décrit leur situation dramatique alors qu’ils sont coincés entre les trois projets. « Les travaux doivent durer sept ans au moins, ils en subiront les nuisances et le bruit, et même si on leur fait miroiter une plus-value à la fin, ils ne pourront vendre ni louer leur bien pendant toute cette période. Il s’agit d’une expropriation de fait. ».Me Huglo réclame la mise en place d’une médiation.

Au-delà, ce seront bien tous les riverains du nouveau quartier qui seront impactés par des travaux aussi importants, et même les tous les habitants du Val de Seine avec la fermeture pendant 3 ans des quais dans une ville où la circulation est déjà un souci permanent.

Si nul ne nie le caractère d’intérêt général du projet du Grand Paris Express, les associations réclament la mise en place d’un comité de suivi des chantiers qui permette de maitriser au mieux l’impact sur les habitants de ces grands chantiers.

En complément :

La gare du Pont de Sèvres vue par son architecte, en images

Ile Seguin : une « vraie fausse tour » haute comme les coteaux de Meudon pour un projet toujours inacceptable

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us