Ile Seguin : l’intox aux frais du contribuable

Posted by on mai 1, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : l’intox aux frais du contribuable

La mascarade se poursuit avec la nouvelle enquête d’utilité publique.

Montage photographique : le courrier de l’architecte.

Montage photographique : le courrier de l’architecte.

La plus grande opération d’intoxication de l’opinion jamais montée par une municipalité se poursuit avec l’ouverture d’une enquête d’utilité publique destinée à « mettre en compatibilité » le Plan Local d’Urbanisme avec le projet N°2 de jean Nouvel, qui aurait été retenu par les Boulonnais lors d’une « votation » le 16 décembre 2012.

Une exposition vient d’être installée en Marie de Boulogne Billancourt, exposition qui utilise tous les leviers d’intox dont nous sommes devenus familiers. Y compris une maquette ou une fois encore la triple tour et le béton qui l’entoure figurent sous forme de plastique totalement translucide. Jean Nouvel à inventé le béton transparent.

Nous assistons en fait à la nouvelle phase d’une opération de désinformation sans précédent visant à faire imposer le projet de bétonnage de l’Ile Seguin. Opération ruineuse aux frais du contribuable, bien sûr !

L’escalade de la désinformation

Depuis la trahison totale de ses promesses électorales, et le tollé provoqué par son absurde projet de tours, Pierre-Chistophe Baguet a engagé une armée de « communicants » qui ne reculent devant aucun moyen pour imposer le projet de bétonnage de M. Nouvel :

–          Votation Bidon de décembre 2012 : détournement des listes électorales pour envoi des courriers de propagande de la votation sans valeur juridique

–          Habillage pour un faux choix de 3 projets Nouvel, images et maquettes trompeuses

–          Réunions publiques sans nombre, cocktails, réceptions

–          Publicité par affichage, expositions publiques

–          Création d’un Pavillon sur l’Ile Seguin qui sous couvert de mémoire est également un outil de propagande

–          Sites internet de la ville, de la SAEM et réseaux sociaux gérés par les mêmes communicants

–          Opérations de Presse bien rodées, avec l’aide de quelques média complaisants, dont beaucoup liés à l’immobilier, et répétant en boucle les « éléments de langage » que le Maire assène désormais avec une régularité mécanique.

–          Mobilisation du Journal Municipal a coup de numéros spéciaux

bbibbie

Le journal Municipal BBI est devenu un outil de propagande sans  équivalent, méritant bien son surnom de « Pravda Boulonnaise ».  A la désinformation constante sur l’Ile Seguin s’ajoute un véritable culte de la personnalité : on ne compte ainsi pas moins de 17 apparitions photographiques du Maire dans le seul numéro d’Avril 2013 !

–          La couteuse enquête d’utilité publique qui démarre (la 3eme révision de M. Baguet) n’est qu’une mise en scène de plus organisée avec de gros moyens pour tenter de donner une légitimité à ce projet absurde. Les riverains n’en attendent pas grand-chose : rappelons que dans l’enquête d’utilité publique de 2011, un commissaire enquêteur totalement partial avait donné un avis favorable… malgré 84% d’avis négatifs recueillis !

Contribuable, paye et tais-toi

Le contribuable Boulonnais n’a pas eu le droit de s’exprimer dans un vote où il était interdit de dire non, au mépris de toute notion élémentaire de démocratie. Il sait d’avance, échaudé par l’enquête d’utilité publique de 2011, que le commissaire enquêteur ne tiendra aucun compte de son avis. Il ne peut que se taire… et payer !

Depuis sa trahison électorale (il avait promis pour se faire élire une ile verte sans béton), et les recours qu’elle a engendrés, Pierre-Christophe Baguet a multiplié les dépenses de propagande et les simulacres, au titre desquelles il faut compter toutes les installations éphémères qu’il a multiplié sur l’Ile pour occuper le vide qu’il a lui-même créé. Aux millions d’euros d’honoraires de Jean Nouvel (3,7 millions à date), payé à faire et refaire son projet sans cesse, s’ajoutent les millions du Pavillon de propagande, du jardin, du restaurant, des cirques, tous éphémères et destinés  à être détruits. Et les honoraires des agences de com, de publicité, de courriers et de propagande de toute sorte…

Des millions d’euros gaspillés dans une ville mal gérée et qui augmente ses impôts

Le Maire de Boulogne Billancourt vient de se distinguer pour sa gestion : en effet, il se voit attribuer la note de 0/20 pour sa gestion par le site « Les contribuables associés ». Depuis qu’il a été élu en 2008, les dépenses de fonctionnement augmentent de 9,4% par an, et se situent à 2263€ par habitant, largement au-dessus de la strate pour une ville de cette importance qui est de 1838€. Certes, Boulogne-Billancourt est une commune riche, mais il faut éviter le dérapage. Un conseil pour M. Baguet : calmez votre appétit immodéré pour les dépenses de « communication/manipulation ».

Site internet : http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

Site internet : http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

 

La taxe d’habitation à Boulogne liée à GPSO vient d’augmenter  de plus de 10%… D’autres taxes locales pour les propriétaires et commerces augmentent elles –aussi significativement.  Il est temps de stopper la pression sur les contribuables !

En sortir au plus vite

Plutôt que de vous acharner à défendre à coup de millions de com’ votre mauvais projet de bétonnage qui n’enrichit que M. Nouvel, reprenez vos esprits : annulez votre révision du PLU, revenez au PLU précédent de 175 000m2, vous débloquerez immédiatement la situation et vous pourrez épargner aux Boulonnais de gaspiller leurs impôts en propagande inutile !

Il est temps que Boulogne-Billancourt cesse d’être une République Bananière !

(merci au site le courrier de l’architecte à qui nous empruntons l’illustration de cet article).

 

Liens utiles :

Résultats de la votation bidon de décembre 2012

http://www.sauvonslileseguin.com/vote-ile-seguin-2012-50-000-abstentions-interdisent-a-m-baguet-de-passer-son-projet-en-force/

Ile Seguin : les millions de l’illusion

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-les-millions-de-l%E2%80%99illusion/

Aux frais du contribuable : le cout de la votation bidon

http://www.pmduhamel.fr/notre-ville/73-aux-frais-du-contribuable#.UXmlRpyuA1o

Le courrier de l’architecte : Jean Nouvel et le Banana Spleen

« Vingt ans après la fermeture des usines Renault, Pierre-Christophe Baguet, maire actuel de Boulogne-Billancourt (92), assure qu’un «projet d’aménagement est enfin sur le point d’aboutir». A cet effet, les Boulonnais sont invités à voter jusqu’au 16 décembre afin de choisir parmi les trois projets conçus par Jean Nouvel. En clair, choisir entre oui, oui et oui. Le maire s’engage, par écrit, à respecter le choix de ses administrés. C’est bien le moins. »  Excellent article à lire ici :

http://www.lecourrierdelarchitecte.com/article_3885

 

 

Read More

Ile Seguin : Bouygues, associé à l’architecte japonais Shigeru Ban, emporterait la Cité Musicale.

Posted by on avr 26, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : Bouygues, associé à l’architecte japonais Shigeru Ban, emporterait la Cité Musicale.

Centre Pompidou Metz, par Shigeru Ban

Centre Pompidou Metz, par Shigeru Ban

Ce n’est pas encore officiel, mais le jury aurait tranché. Les lauréats du concours ouvert par le Conseil Général   des Hauts-de-Seine pour la construction de la Cité Musicale seraient Bouygues et l’architecte japonais Shigeru Ban, dans le cadre du partenariat Public Privé destiné à construire la future Cité Musicale sur la pointe aval de l’Ile Seguin.

Ils l’emporteraient face aux 2 autres groupements en lice :  Vinci  qui fait travailler les architectes Rudy Riciotti et Dominique Perreault, et GCC avec les cabinets d’architectes Brigitte Metra et Wilmotte.

Shigeru Ban a signé entre autre le Centre Pompidou de Metz, à l’audacieuse et aérienne voilure. Il se caractérise par sa recherche de matériaux innovants, et de légèreté inspirée de l’architecture traditionnelle japonaise.

Tout l’inverse d’un obsédé des tours !

Nous attendrons avec impatience la confirmation lors révélation officielle des vainqueurs par le Conseil Général le 21 juin 2013, jour de la Fête de la musique.

Liens utiles :

http://www.sauvonslileseguin.com/cite-musicale-de-lile-seguin-revelation-a-la-fete-de-la-musique-le-21-juin-ouverture-en-2016-quel-que-soit-le-plu-retenu/

 

 

Read More

Cité Musicale de l’Ile Seguin : révélation à la fête de la musique le 21 juin, ouverture en 2016 quel que soit le PLU retenu.

Posted by on avr 13, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Cité Musicale de l’Ile Seguin : révélation à la fête de la musique le 21 juin, ouverture en 2016 quel que soit le PLU retenu.

Hauteur maximale : 45 m, soit un immeuble de 10 étages.      

Source : site d’information Cité Musicale

Source : site d’information Cité Musicale

Lors de la première réunion d’information consacrée à la Cité Musicale de  l’Ile Seguin, qui s’est tenue à Sèvres le 12 Avril 2013, Patrick Devedjian, Président du Conseil Général des Hauts de Seine a présenté les contours du projet et annoncé son calendrier.

Ouverture en 2016

Ce calendrier devrait être extrêmement rapide : la sélection du projet retenu parmi les 3 propositions en lice dans le cadre du Partenariat Public-Privé sera faite prochainement et fera l’objet d’un débat le 21 juin, le jour de la fête de la musique et pourra être révélé au public. La signature du contrat de partenariat se fera en juillet 2013, pour un début des travaux en 2014 et une ouverture au public en 2016.

Hauteur maximale : un immeuble de 10 étages

Quelques points importants du cahier des charges ont été commentés :

–          La base bâtie sera d’une hauteur de 18 mètres, soit la hauteur de l’enceinte de l’ancienne usine Renault,  au-dessus de la base de l’Ile qui fait 7m, soit 25 m de hauteur.

–          Cette base sera recouverte d’un espace vert ouvert au public, permettant de profiter du panorama de cette proue ouverte des 3 cotés sur le fleuve.

–          Au-dessus de cette base, un bâtiment d’une hauteur supplémentaire de 27 m maximum pourra s’élever. La hauteur maximale atteindra donc 45 m, ce qui est l’équivalent d’un immeuble de 10 étages, er 52 m en tout.

–          La surface bâtie sera d’environ 37 000m2.

–          La Cité musicale occupera environ 2,35 ha d’emprise au sol(voir photo du site d’information du Conseil Général). Ce terrain a été cédé pour le prix symbolique d’1€ par la Ville de Boulogne-Billancourt au Conseil Général.

–          Le budget est de 165 millions d’€ (valeur HT juin 2011). Espérons pour les contribuables qu’il ne connaitra pas le dépassement monstrueux de la Philarmonique de Paris construite par Jean Nouvel passée de 150 millions d’€ à l’origine à 386 millions aujourd’hui (voir notre lien).

 

Schéma projeté à la réunion d’information publique

Schéma projeté à la réunion d’information publique

Insonorisation parfaite

Patrick Devedjian a assuré que la Cité Musicale bénéficierait d’une programmation exceptionnelle ouverte à toutes les musiques sans exclusive ni élitisme,  du rock au classique, ce que permettront une grande salle pouvant contenir jusqu’à 5000 personnes debout, 3000 assises, et un auditorium de 900 places.

A la question cruciale de l’insonorisation, Hervé Ingardia , Directeur Général adjoint des Services du Conseil Général, a assuré qu’elle serait parfaite et bénéficierait des derniers acquis technologiques : « Comme un bloc totalement étanche, parfaitement insonorisé, pour éviter tout bruit extérieur ». En ce qui concerne les nuisances sonores aux arrivées et sorties du public : « les entrées et sorties des deux salles seront décalées de façon  à éviter une arrivée simultanée du public et la plus grande attention sera portée à une évacuation rapide  possible ». Enfin, pendant les travaux, la plus grande attention sera portée à minimiser les nuisances de toutes sortes pour les riverains.

 

 

Accès restreint aux véhicules

L’accès automobile sera restreint au maximum. Les véhicules stationneront sur 3 parkings situés sur la rive côté Boulogne-Billancourt, d’une capacité totale de 1800 places. M. Ingardia      précise : « les accès automobiles seront réservés aux personnes à mobilité réduite, aux déposes minute de cars amenant des spectateurs, et aux parents déposant leurs enfants à la Maitrise des Hauts de Seine ».

La connexion avec les transports en commun, ligne 9 du métro coté Boulogne et tramway T2 sera assurée par 2 passerelles piétonnes. La passerelle piétonne côté Meudon-Sèvres aboutira sur le territoire de Sèvres, à proximité de la station de tramway Musée de Sèvres.

La station de métro du Grand Paris est confirmée, et, à date, retardée à 2020… si tout va bien.

Et les recours contre le PLU ?

Le PLU d’origine à 175 000m2 prévoyait déjà la construction de la Cité Musicale. Sa révision à 310 000m2 imposée par le Maire de Boulogne-Billancourt, qui fait l’objet de recours en justice, la prévoyait également. Enfin, la 3eme version, à 255 000m2 voulue par le Maire à l’issue de sa pseudo-consultation faussement démocratique, la prévoit également. Par conséquent, la Cité Musicale est compatible avec chacune des 3 versions du PLU, y compris la version à 175 000m2 défendue par la majorité des associations et des riverains. Le Conseil Général est donc confiant dans sa possibilité de construire rapidement quelle que soit l’issue réservée au reste du projet pour l’Ile Seguin.

« Un geste architectural majeur »

Patrick Devedjian a déclaré : « La Cité Musicale sera un geste architectural majeur. Il sera beau, devra se voir, marquer le paysage sans l’agresser ».

Marquer le paysage sans l’agresser. C’est ce que souhaitent les associations et les riverains. Nous attendons la révélation de l’architecture en espérant que ces vœux soient respectés, malgré la présence d’un édifice pouvant atteindre plus de 50 m de hauteur maximale.

Les données essentielles des équipements culturels des deux pointes sont désormais connues.

La Cité Musicale atteindra 37 000 m² de surface construite, sur la pointe aval.

Le « Cluster d’art » R4, sur l’autre pointe, occupera 30 000m2 de surface construite.

Les deux équipements atteindront ensemble 67 000m2 sur les 255 000 prévus par M. Baguet. Ce seront donc 188 000m2 de béton qui devraient se loger entre ces deux pointes, dont une triple tour monstrueuse s’élevant à 110 m au-dessus de la base de l’Ile, et dressant une muraille devant les rives, défigurant à jamais le site.

Nous répétons plus que jamais : les deux pointes de culture ne doivent pas servir d’alibi à ce cœur de béton.

Avançons sur le projet de Cité Musicale et R4. Stoppons le bétonnage du reste de l’Ile. Revenons au PLU de 175 000m2 et débloquons instantanément la situation !

Il faut aller de l’avant et abandonner ce projet de bétonnage du cœur de l’Ile qui paralyse le reste de l’aménagement de l’Ile Seguin.

 

Liens utiles :

Site d’information sur la Cité Musicale :

http://cite-musicale-ile-seguin.hauts-de-seine.net/

Deux pointes de culture, un cœur de béton : dès février 2012, nous annoncions la couleur, bien avant la pseudo « votation » :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-deux-pointes-de-culture-un-coeur-de-beton/

Philarmonique de Paris : les dépassements monstrueux de Jean Nouvel :

http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Actualite/Philharmonie-de-Paris-une-note-tres-salee-575931

 

 

Read More

Ile Seguin : Le Conseil Général lance la Cité Musicale

Posted by on mar 24, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : Le Conseil Général lance la Cité Musicale

Séances d’information publique les 12 et 18 avril 

La pointe aval de l’Ile ou s’élèvera la Cité Musicale

La pointe aval de l’Ile ou s’élèvera la Cité Musicale

Le Conseil Général des Hauts-de-Seine lance le processus d’information sur son projet de Cité Musicale de l’Ile Seguin. Le projet s’avère de grande ampleur : une grande salle de 3000 places assises, pouvant aller jusqu’à 5000 places assises/debout, un auditorium de 900 places, des espaces de répétition et d’enregistrement, des espaces de commerce et de restauration. Détails dans l’article du Parisien du 23 mars 2013 :

ile8

 

3 réflexions sur la Cité Musicale :

1)      Les riverains disent merci au Conseil Général qui a émis le premier refus  en 2011 de céder un pouce du terrain concédé pour la Cité Musicale à MM. Baguet et Nouvel. Cela avait entrainé l’annulation de l’une des 5 tours prévues à l’époque. Il n’y a soi-disant plus qu’une tour aujourd’hui, mais elle est énorme et triple… Encore un petit effort, M. Devedjian, pour que votre Cité Musicale ne soit pas jouxtée de béton hideux et de bureaux vides.

2)      Le Conseil Général a mis en lice 3 consortiums dans un partenariat public-privé. Bonne nouvelle :  pas de Nouvel !!!. Ce sera beaucoup mieux pour le contrôle des couts du chantier. Le grand architecte dont on ne cesse de nous répéter le génie a surtout celui du dépassement lié à ses caprices de star. Il a en charge la pénible finition du grand équipement musical de Paris, à la Porte de Pantin : la Philharmonie de Paris. De 173 millions d’€ prévus en 2006, le budget de la Philarmonie a explosé à 386 millions d’€ en 2012 (voir ci-dessous). Certes l’ego de M. Nouvel n’a pas de prix, ses honoraires pas de limites, les Boulonnais en savent quelque chose…  Dérive financière incroyable dénoncée par la cour des comptes, et qui devra être prise en charge moitié par l’Etat, moitié par la Ville. « Il faut arrêter de jeter l’argent des contribuables par les fenêtres » déclare M. Delanoë. Un avertissement pour les Boulonnais ? Que le Conseil Général veuille bien épargner ce type de dérive aux contribuables des Hauts- de-Seine…

3)      Avec le « cluster d’art » R4 situé sur la pointe amont, qui vient de déposer son permis de construire, et qui lui n’échappera pas à Jean Nouvel, ce sont donc les deux équipements culturels majeurs de l’Ile Seguin qui se mettent en place. Ces deux pointes de culture ne suscitent en elle-même  pas d’hostilité chez les riverains, qui en attendent avec intérêt l’architecture définitive et la résolution des nuisances éventuelles (acheminement du public, pollution sonore et lumineuse éventuelles). Les riverains des villes entourant l’Ile Seguin devraient être les premiers à pouvoir profiter d’équipements de qualité. C’est le tas de béton et la Kolossale Triple Tour de bureaux que MM. Baguet et Nouvel veulent ériger au centre, entre les deux pointes, que les habitants et les riverains combattent. 2 pointes de culture ne doivent pas servir d’alibi à un gros cœur de béton !

Liens utiles :

Cité musicale de l’Ile Seguin. Dates et lieux des réunions publiques :

http://cite-musicale-ile-seguin.hauts-de-seine.net/

L’explosion des coûts de la Philarmonie de Paris :

http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Actualite/Philharmonie-de-Paris-une-note-tres-salee-575931

Deux pointes de culture, un cœur de béton :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-deux-pointes-de-culture-un-coeur-de-beton/

Read More

Ile Seguin. Le permis de construire du pôle culturel R4 est déposé : les contre-vérités de Pierre-Christophe Baguet

Posted by on mar 20, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin. Le permis de construire du pôle culturel R4 est déposé : les contre-vérités de Pierre-Christophe Baguet

Une des œuvres présentées lors de la préfiguration de R4 sur l’Ile Seguin (2012)

Une des œuvres présentées lors de la préfiguration de R4 sur l’Ile Seguin (2012)

 

Une vaste campagne de presse orchestrée par la Mairie nous l’apprend : un permis de construire a enfin été déposé sur l’Ile Seguin. Celui du Pôle artisitque R4. Le Figaro titre : « la fin de vingt ans d’errance pour les terrains Renault ».  Fichtre ! Le Maire se targue donc d’avoir débloqué la situation avec ce premier permis déposé.  Qu’en est-il ?

Le Figaro du 19 mars 2013

Le Figaro du 19 mars 2013

 

Premier permis ? Vraiment. Cédons la parole à Dorothée Pineau, conseiller municipal, sur le blog des « Boulonnais indépendants » :

Contre-vérités :

« Nous ne pouvons laisser passer la une du Figaro Paris de l’édition du 19 mars 2013 , tant y sont nombreuses les contre-vérités.

Que la journaliste Caroline Salle se fasse ainsi abuser par le maire et son service de communication est proprement insupportable,[….]: « un premier permis de construire enfin déposé »; « le premier depuis près d’une décennie sur ce site de 11,5 hectares posé sur la Seine »; « la fin de 20 ans d’errance pour les anciens terrains Renault ».

Car rappelons-le, lorsque Pierre-Christophe Baguet est élu à la mairie de Boulogne-Billancourt en mars 2008, 6 permis de construire étaient non seulement déposés, mais aussi tous purgés de recours et devenus de ce fait définitifs!:

– le permis de la Fondation Pinault, de Tadao Ando, signé en septembre 2004, le vrai premier permis déposé et signé.

– le permis de la Salle de musiques actuelles, de Rudy Ricciotti, signé en 2007;

– les deux permis de l’université américaine, signés à New-york en présence du Président de NYU John Sexton, en mars 2007;

– le permis de la résidence pour chercheurs et artistes de la CDC;

– le permis de l’hôtel de Cogedim, signé en 2007.

Sauf le projet auquel Pinault, lui-même, n’a pas souhaité donner suite, tous ces établissements auraient été inaugurés en 2010/2011 si le Maire n’avait pas décidé de rayer d’un coup de griffe les projets de son prédecesseur.

Et quand Pierre Christophe Baguet déclare « ce que les gens attendent maintenant, ce sont les grues », réellement, de qui se moque-t-il? »

Madame Pineau a raison : le seul responsable du blocage et de ces 5 ans d’errance est Pierre-Christophe Baguet lui-même, qui a fait annuler tous les permis de construire, fait réviser un PLU de 175 000 m2 purgé de tout recours, pour proposer en lieu et place son projet de bétonnage absurde signé Jean Nouvel. Sans lui, les premiers bâtiments seraient inaugurés depuis longtemps.

Quel est l’avenir du permis du projet R4 ?

Le rêve du Maire est de faire donner le premier coup de pioche avant les municipales de 2014, et que ce premier permis entraîne beaucoup d’autres investisseurs.
Pour Thierry Solère, député de Boulogne-Billancourt, dans le Figaro, il s’agit d’un coup d’esbroufe : « Personne ne mettra d’argent tant que le plan local d’urbanisme ne sera pas purgé de tout recours. Ce n’est pas le renouveau de l’Ile Seguin qui démarre, c’est la campagne électorale pour les municipales de 2014 »

Alors être prêt pour les élections : pas facile.

En effet, le Maire en est déjà à sa troisième version du projet de bétonnage de l’Ile Seguin, et au troisième remaniement du Plan Local d’Urbanisme qui doit en découler. La nouvelle version « adaptée »  doit faire l’objet d’une nouvelle enquête d’utilité publique qui démarrera en avril 2013.

Précisions de Jean-Louis Tourlière, président de Boulogne-Environnement, dans une déclaration à l’AFP : « Avant toute mise en chantier, il faut tout d’abord que le nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU) soit validé par le conseil municipal, ce qui devrait être fait en octobre ou novembre 2013, ce qui laisse peu de temps avant les élections municipales  de mars 2014 ». En admettant que cette nouvelle révision ne soit elle-même pas attaquée de nouveau.

En fait, quel est l’architecte du projet R4 ?  Il s’agit de Jean Nouvel lui-même, également architecte coordinateur du projet de bétonnage de l’Ile Seguin.
Un coup de pouce fort intéressé de M. Nouvel à M. Nouvel. On n’est jamais si bien servi que par soi-même !

Nous répétons que même si nous avons jeté un regard ironique sur les « œuvres » présentées en préfiguration du projet R4 (voir photo ci-dessus), nous n’avons pas sur le plan de l’urbanisme de remarques sur le projet R4. Sa hauteur est modérée, et nous jugerons de son architecture au-delà des images flatteuses produites par les Ateliers jean Nouvel .

Faisant contrepoint à la cité musicale du Conseil Général qui devrait s’ériger sur l’autre pointe de l’Ile, le pôle R4 est l’alibi culturel qui sert de prétexte à une vaste opération de bétonnage. Et nous ne cesserons de nous opposer à ce cœur de béton, cette triple tour, avec lesquels M. Baguet et Nouvel veulent défigurer lile Seguin.

Lien utiles :

Blog des Boulonnais indépendants :

http://www.boulonnais-independants.org/ile-seguin-dans-le-figaro-halte-aux-contre-verites/

La fuite en avant se poursuit avec une nouvelle révision du PLU à 250 000m2

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-la-mascarade-se-poursuit-avec-une-nouvelle-revision-du-plan-local-durbanisme-a-250-000m2/

2 pointes de culture, un cœur de béton

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-deux-pointes-de-culture-un-coeur-de-beton/

R4, jugez-vous-même !

http://www.sauvonslileseguin.com/r4acte2/

 

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us