Ile Seguin : lettre ouverte aux Boulonnais, par Pierre-Mathieu Duhamel et Thierry Solère

Posted by on nov 27, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : lettre ouverte aux Boulonnais, par Pierre-Mathieu Duhamel et Thierry Solère

Pierre-Mathieu Duhamel est ancien maire de Boulogne-Billancourt, Président de l’Association A2B2.

Thierry Solère est député (UMP) de Boulogne-Billancourt, Vice-Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine.

Nous publions ci-dessous des extraits de la « Lettre ouverte aux Boulonnais » qu’ils viennent de co-signer. Le texte complet est disponible en cliquant sur le lien en fin d’article ou sous l’onglet « Ile Seguin 2012 «  en haut de page, en compagnie de tribunes libres d’autres personnalités Boulonnaises.

 

« Comme le constructeur Henry Ford qui voulait bien laisser choisir aux Américains la couleur de leur automobile pourvu qu’elle soit noire, le maire actuel veut bien que les Boulonnais se prononcent sur l’aménagement de l’île Seguin pourvu qu’il soit dense et de Jean Nouvel. Il l’a d’ailleurs assumé lors du conseil municipal en indiquant qu’il refusait toute possibilité d’exprimer un vote négatif ou blanc : «le vote pour l’un des trois projets est obligatoire. Les Boulonnais seront contraints de choisir : je veux envoyer un signal fort aux investisseurs». On ne peut être plus clair, ni plus cynique : cette consultation n’est pas faite pour nous, elle s’adresse en fait aux promoteurs. Il suffit pour s’en convaincre de regarder les images et les quantités de mètres carrés proposés dans les esquisses qui viennent d’être dévoilées. Elles vont du dense (projet 3 à232 000 m2), à l’hyperdense (projet 1 à 310 000 m2), en passant par le très dense (projet 2 à 255 000 m2).

Dans tous les cas, sous le vernis des mots, c’est un gigantesque morceau de béton qui s’imposerait à la vue des Boulonnais et des habitants des communes riveraines, si l’un de ces projets voyait le jour. Du béton de bureaux, du béton sans réels espaces verts, du béton de commerces…

 

Mieux encore, notre vote n’aura strictement aucune valeur.

Le texte de la délibération adoptée par la majorité municipale est clair : «il est précisé qu’il ne s’agit en l’espèce ni d’un référendum décisionnel (CGCT art. LO 1112-1 et suivants), ni d’une consultation pour avis (CGCT art. LO 1112-15 et suivants), dès lors qu’il n’est pas demandé aux électeurs de

se prononcer sur un projet de délibération ou sur un projet d’acte relevant des attributions du maire mais d’exprimer leur préférence sur les trois projets d’aménagement qui leur sont soumis». Ce dispositif ne correspond à aucun de ceux prévus par la loi et qui donnent aux citoyens un pouvoir de décision. En d’autres termes, le PLU actuel sera maintenu et tout promoteur qui le souhaitera pourra déposer et obtenir un permis de construire pour une tour de 100 mètres de haut et ce, quelle que soit la préférence que vous aurez exprimée.

Le plan local d’urbanisme actuel -sa densité, ses hauteurs, ses surfaces de bureaux- sera donc maintenu et les associations de défense de l’environnement ont déjà fait savoir qu’elles maintiennent leurs recours.

Voilà pourquoi nous refusons cette consultation : nous ne sommes pas condamnés à cet enfermement dans la densité voulue par le maire actuel et Jean Nouvel et nous aurons bientôt la possibilité de choisir une autre voie, celle de l’équilibre plutôt que de la démesure, celle d’une île à vivre plutôt que d’une île à bétonner. »

 

Lire le texte complet de la lettre ouverte de Pierre Mathieu Duhamel et Thierry Solère

 

Read More

Le « référendum » sur l’Ile Seguin : un piège grossier, par Pierre Gaborit.

Posted by on nov 24, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Le « référendum » sur l’Ile Seguin : un piège grossier, par Pierre Gaborit.

Le Maire de Boulogne-Billancourt entend mener une opération de manipulation démocratique sans précédent avec son faux référendum sur les projets d’aménagement de l’Ile Seguin. Nous publions les réactions de plusieurs personnalités Boulonnaises indignées par le procédé. Maitre Gaborit représente les associations dans le recours engagé contre la révision simplifié du PLU de l’Ile Seguin. Les précisions qu’il apporte sur le plan juridique doivent être connues de tous les Boulonnais.

Après l’échec retentissant du projet Nouvel et de ses cinq tours de bureaux, le maire de Boulogne-Billancourt Pierre-Christophe Baguet UMP a contre-attaqué en proposant un prétendu référendum sur trois projet Nouvel.

Mais que l’on ne s’y trompe pas, il s’agit d’un piège grossier et non d’une consultation démocratique.

Et cela pour deux raisons :

  1. Même dans les pires référendums-plébiscites, on a toujours pu répondre par oui ou par non. Or ici rien de tel. On peut choisir l’un des trois projets Nouvel, mais en aucun cas indiquer qu’on ne veut aucun de ceux-là ! Si, par exemple, en constatant que les trois projets contiennent des surfaces considérables de bureaux, un citoyen estimait qu’il ne doit pas y avoir de bureaux dans l’Ile Seguin, que pourrait-il faire sinon ne pas participer à ce soi-disant référendum?
  2. Mais il y a bien pire : ces projets n’ont aucune portée juridique, et ils ne sont là que pour détourner l’attention de ce qui est essentiel, à savoir le Plan Local d’Urbanisme (PLU). Quelque soit le projet Nouvel « adoubé » par les votants, le PLU restera et il permettra toujours de construire des immeubles allant jusqu’à150 mètres de haut dans la limite d’une constructibilité de310 000 mètres carrés. Par conséquent, tout propriétaire d’une parcelle qui déposera un permis de construire pour une tour de150 mètres de haut se verra obligatoirement accorder un permis de construire dès lors que son projet s’inscrira dans enveloppe de constructibilité prévue par le PLU.

Il se peut donc tout à fait qu’aucun des projets Nouvel ne soit réalisé ou que ce soit le plus dense d’entre – eux qui le soit, puisque le maire ne sera en aucun cas tenu de suivre les résultats de cette consultation bidon.

C’est le PLU et lui seul qui aurait du être soumis aux Boulonnais avec trois options :

  • densité de110 000 mètrescarrésproposée par Baguet dans son programme électoral,
  • 175 000 mètres carréscomme prévu dans le PLU existant avant son élection
  • 310 000 mètres carrés comme le prévoit le plus dense des projets Baguet – Nouvel.

Après son arrêté anti-tract et son pseudo- référendum, M. Baguet fait une fois de plus la preuve de son incapacité à gérer les affaires essentielles de la ville.

Pierre Gaborit

 

Read More

Ile Seguin : ne pas cautionner ce faux référendum, par MM. Fourcade, Duhamel et Solère (député).

Posted by on nov 24, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : ne pas cautionner ce faux référendum, par MM. Fourcade, Duhamel et Solère (député).

Le Maire de Boulogne-Billancourt entend mener une opération de manipulation démocratique sans précédent avec son faux référendum sur les projets d’aménagement de l’Ile Seguin. Nous publions les réactions de plusieurs personnalités Boulonnaises indignées par le procédé. Jean-Pierre Fourcade et Pierre-Mathieu Duhamel sont anciens maires de Boulogne-Billancourt. Thierry Solère est député (UMP) de Boulogne-Billancourt et Vice-Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine.
 

Jean-Pierre Fourcade, Pierre-Mathieu Duhamel et Thierry Solère dénoncent la manœuvre du maire actuel de la ville, Pierre-Christophe Baguet, qui va organiser une consultation sur des esquisses d’aménagement de l’île Seguin, qui, toutes, excèdent la constructibilité et les hauteurs prévues dans le Plan local d’urbanisme adopté en 2004 avec l’entier accord de quinze associations représentatives  de la ville en matière de cadre de vie. Intervenant quatre ans et demi après la prise de fonction de l’actuelle municipalité, et combattus par les principales associations de protection de l’environnement, tant de Boulogne-Billancourt que de Meudon, les nouveaux projets établis par Jean Nouvel organisent le bétonnage de l’île et n’apportent pas de solution durable à l’aménagement d’ensemble des anciens terrains Renault. Jean-Pierre Fourcade, Pierre-Mathieu Duhamel et Thierry Solère restent attachés à la constructibilité de 175 000 m² et à la hauteur maximale de 30 m pour les immeubles, prévues au PLU de 2004, et constatent que la modification de ce document, adoptée par la majorité municipale, fait l’objet de plusieurs recours. Ils demandent aux électeurs boulonnais de ne pas cautionner ce faux référendum.

Read More

Votation Île Seguin : De la comm’, encore de la comm’, et l’île Seguin dans tout ça ? Par Sylvain Canet

Posted by on nov 24, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Votation Île Seguin : De la comm’, encore de la comm’, et l’île Seguin dans tout ça ? Par Sylvain Canet

Par Sylvain Canet

Le Maire de Boulogne-Billancourt entend mener une opération de manipulation démocratique sans précédent avec son faux référendum sur les projets d’aménagement de l’Ile Seguin. Nous publions les réactions de plusieurs personnalités Boulonnaises. Sylvain Canet est un acteur engagé de Boulogne-Billancourt, ex tête de liste municipales 2008, Conseiller national du MoDem, Président de la Cité des Savoirs du 21ème siècle pour l’Île Seguin.  Il  a dés 2005 puis à nouveau après 2008 pris des positions sur l’urbanisme et la culture de l’île avec le monde associatif, cherchant aussi le consensus.

 

Tout y est, le Maire et Jean Nouvel ont tout casé au chausse-pieds : un poil de sport, des projets d’équipement culturels, de la verdure, des bureaux, des commerces, des tours, des cubes, des m2 et des mètres cubes… 11 hectares fourre-tout, accouchés au forceps. Mais trois choix qui se résument à un seul tant le 1 et le 3 font office de repoussoirs. Et pas moyen de contribuer, ni de refuser.

Bidouille et présentation tendancieuse, le « BBBB 2014″ (Buzz Bazar de Boulogne-Billancourt, j’ai nommé l’île Seguin) n’est pas vidé de ses conflits antérieurs mais se présente aux suffrages de curieuse façon. Une vraie-fausse concertation pour une fausse alternative ; un choix orienté dans un contexte pré-électoral. Tout est en place pour les municipales 2014 (pardon 2012 !)

 

Un show Nouvel de plus, des décisions contradictoires, une consultation polémique et des conflits réactivés, les numéros de claquettes amusent la galerie mais désespèrent Billancourt et Boulogne et Meudon et Sèvres… Les Hauts-de-Seine sont au plus bas et le fleuve reste agité.

 

Que vaut cette politique-spectacle et la consultation à venir quand même les votations interactives des représentations de Robert Hossein sont plus sérieuses ? Un choix verrouillé : « Pour éviter Nouvel 1 et Nouvel 3, votez Nouvel 2 et surtout taisez-vous« . On réduit l’idée même de démocratie directe, décrédibilisant pour longtemps les méthodes participatives.

 

Pouvait-il en être autrement ? Oui. En acceptant une véritable concertation en amont, en agissant dans la continuité de ce qui avait été lancé avant 2008, sans craindre d’améliorer mais en travaillant à une créativité collaborative, ambitieuse, par tous et pour tous; en écoutant, en consultant, en somme.

 

Un projet à 330 000m2 est tombé en juillet 2010 après des mois de secrets (même les élus de la majorité étaient mis à l’écart !) et malgré des demandes de concertation répétées en 2008 et 2009. Différentes alertes citoyennes et un « appel à conciliation-concertation-construction » n’ont pu stopper une révision contestée du PLU en 2011, ni calmer la bataille navale qui repartait de plus belle sur les bords de Seine. Autant de ratés qui mettaient en péril les bonnes idées sans nous protéger des mauvaises.

 

Cette consultation arrive après tant de crispations mais avant tant d’autres.

La question du calendrier choisi s’impose : Tardive, précipitée, mal ficelée, posée sur des options polémistes, je crains ce timing aux allures de pré-campagne municipale. On ne va récolter qu’une surexcitation malsaine quand l’urbanisme et l’architecture ont tant besoin d’intelligences concertées et de compréhension des enjeux.

 

Et s’il ne s’agissait que d’occuper le terrain politique et médiatique ? On comprend alors que l’île Seguin, paralysée par les conflits d’intérêts, reste ce terrain vague qu’on nous afflige. Le tas de sable en fait des tonnes du coté des relations presse. Quelques expos, un restaurant éphémère et de vagues images 3D ont du mal à nous distraire du vide.

 

Cette consultation maintenant sera une pure illusion et toute autre chose qu’une concertation réussie.

 

Cette île à besoin d’apaisement, d’écoute et d’un « Faire ensemble » pensé et construit. Cette ville, dense, a besoin d’un projet acceptée et compris, d’une d’offre culturelle et éducative forte, mais aussi d’espaces, de plein air, de terrains libres, sportifs peut-être, et de respirations.

www.sylvaincanet.fr

 

Read More

Ile Seguin : Conseil Municipal extraordinaire du 21 Novembre. Le Maire impose une Consultation Bidon.

Posted by on nov 22, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : Conseil Municipal extraordinaire du 21 Novembre. Le Maire impose une Consultation Bidon.

Ce 21 novembre, le Maire de Boulogne-Billancourt dévoilait enfin, à huis clos, aux conseillers municipaux les contours des 3 projets Nouvel qu’il va soumettre aux Boulonnais.

La forme est coutumière à Jean Nouvel , quasiment insultante, en service minimum.

Un minimum d’effort en échange de 2 millions d’€ d’honoraires où bien une volonté délibérée de cacher le désastre ? Perspective truquée, pas de maquette dans l’environnement afin qu’on se rende compte des proportions, illustrations fantaisistes où le béton est transparent. Une parodie d’information ! Une vague esquisse, des dessins flous,  un langage abscons…

Humiliation supplémentaire pour les conseillers municipaux, cette soi-disant présentation exclusive était en ligne sur le site du Figaro à 20H18, avec beaucoup plus de détails que ce qu’ils ont pu entendre.

Nous appréhendions un choix truqué d’avance. C’est encore pire !

Le choix proposé : c’est du béton, du béton ou du béton !

Beaucoup de béton, avec 232 000m2, énormément de béton avec 255 000 m2, et une avalanche de béton avec 310 000m2.

Le seul choix de bon sens, à savoir revenir au Plan Local d’Urbanisme actuel, avec une densité de 175 000m2, sans tours, ne sera pas proposé au vote des Boulonnais.

Le Maire convoquait ensuite un Conseil Municipal extraordinaire où étaient examinés « les principes et modalités de la saisine des électeurs concernant les projets d’aménagement de l’Ile Seguin ».

Ces modalités n’ont hélas que confirmé nos pires craintes :

–          Un simulacre de vote démocratique : cela a la couleur d’une consultation démocratique : listes électorales, contrôle d’identité, bureaux de vote, mais c’est une consultation bidon, sans aucune valeur juridique. Ni un référendum, ni une consultation, « mais une votation au sens suisse du terme », objet politique non identifié. En outre, les nouveaux habitants du Trapèze seront exclus de la consultation alors qu’ils sont en première ligne devant l’Ile Seguin.

–          Pas de choix véritable : puisqu’il est réduit à 3 options de béton du même auteur, Jean Nouvel, et que les votes blancs seront considérés comme nuls. Le seul choix demandé par les riverains, le seul qui permettrait un déblocage immédiat de la situation, c’est-à-dire le retour au PLU actuel de 175 000m2, purgé de tout recours, est interdit aux Boulonnais. Pas de terrain de sport, un jardin minuscule, pas le choix !

–          Un débat confisqué : le Maire refuse aux conseillers municipaux de dévoiler le document qui sera soumis aux Boulonnais ! Le délai précipité dans lequel le Maire entend mener son projet avec une votation démarrant en catastrophe dans 2 jours, le 24 novembre et se terminant au 16 décembre interdit toute information sérieuse et tout débat. Dans un vote normal, l’électeur reçoit un courrier avec des documents représentant les différentes options qui se présentent à son choix, sans censure, pour qu’il puisse se prononcer en toute liberté. Ici, de façon scandaleuse, toute option alternative est censurée, et le Maire confisque les moyens municipaux pour imposer au électeurs un choix truqué. Démocratie soviétique !

 

Dans un climat houleux et après quelques vifs échanges où il multiplie les agressions contre ses opposants, le Maire coupe les micros et impose cette mascarade.

Cette votation est un simulacre de démocratie ! Une consultation bidon sans aucune valeur.

L’Association des Riverains de l’ile Seguin

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us