Ile Seguin : les millions de l’illusion

Posted by on sept 30, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : les millions de l’illusion

Le Pavillon

Le Pavillon

Dans notre article : « Profitez-en vite, tout va être détruit », nous invitions les habitants à profiter rapidement des installations de l’Ile Seguin. Le jardin : éphémère, les jeux d’enfants : éphémères, le Pavillon : éphémère, le cirque : éphémère, le restaurant : éphémère, le centre d’essai Renault : éphémère… Tout est destiné à être détruit pour laisser place à la folie bétonnière et aux tours.

Nous invitions le contribuable boulonnais à en profiter d’autant plus largement que ces installations éphémères sont financées largement par sa poche. Aujourd’hui, Pierre-Matthieu Duhamel, ancien maire nous donne le montant partiel de l’addition, dans un billet de son blog «  Mon carnet boulonnais », intitulé : Ile Seguin, les millions de l’illusion. Nous le citons :

« Depuis que le maire actuel a défait avec acharnement ce qui avait été prévu et commencé par ses prédécesseurs, il tente désespérément de masquer ce qui est d’ores et déjà un fiasco avéré en multipliant les objets éphémères sur l’île, pour créer l’illusion qu’il s’y passe quelque chose. »

 

L’Ile vue du Quai Gorse a Boulogne-Billancourt

L’Ile vue du Quai Gorse a Boulogne-Billancourt

« [Ceci]… renvoie au problème plus général du coût des différents gadgets posés sur l’île pour tenter de tromper l’attente des Boulonnais. Le jardin éphémère de Michel Desvignes, c’est 10 millions d’euros (sans compter l’entretien), somme qui n’a jamais été démentie. Le restaurant a été estimé à 1,3 million d’euros, le pavillon à 0,7 million. Le cirque coûte pour sa part 150.000 euros de subvention par an au contribuable. Ces différents coûts ont été ou sont supportés tantôt par la SAEM, tantôt par la communauté d’agglomération GPSO et tantôt par la Ville. La première estimation du spectacle improbable que l’île offre aujourd’hui (je vous recommande de vous arrêter un instant sur le quai « Georges Gorse » à hauteur du sympathique « café Renaud ») s’élève donc à 12,15 millions d’euros et cela sous réserve que l’on connaisse un jour les vrais chiffres. A cela s’ajoutent évidemment les honoraires à évaluer en millions d’euros perçus par le cabinet Jean Nouvel. Il n’est pas possible à ce stade de les compter puisque ces chiffres sont entourés d’un épais mystère. »

Pour les honoraires de Jean Nouvel, nous avions eu la réponse à travers l’interpellation du Maire par un conseiller municipal. A date, ce sont au moins 2,5 millions d’€ qui ont été engagés pour un projet désormais abandonné, puisque le Maire lui aurait demandé « de revoir sa copie » devant l’hostilité générale rencontrée par le projet initial. Quels honoraires supplémentaires le grand homme demande-t-il pour plancher de nouveau ? Mystère ! Tout aussi mystérieux que le moment où sera dévoilé le nouveau projet ou ses contours…  Ne comptez pas sur le Pavillon d’information pour vous informer sur le futur de l’Ile. Sur la maquette du quartier : un grand vide à la place de l’Ile Seguin! Un comble pour un Pavillon « d’information » !. Dans le film diffusé en boucle dans le pavillon, le grand architecte pérore sur les images mensongères que nous avons maintes fois dénoncées, et où n’apparait jamais la moindre tour !

La maquette  sur le futur de l’Ile dans  le Pavillon « d’information » : vous ne saurez rien !

La maquette sur le futur de l’Ile dans le Pavillon « d’information » : vous ne saurez rien !

La seule chose évidente est que le grand gagnant des opérations sur le quartier Ile Seguin- Rives de Seine est Jean Nouvel. A ses pharamineux honoraires d’architecte coordinateur sur l’Ile Seguin doivent s’ajouter la réalisation de la tour Horizon et du Pôle culturel R4. C’est en effet Jean Nouvel qui a été retenu pour la réalisation de cet ensemble, au nom de la vieille amitié qui le lie à Nelly Wenger, Présidente de R4. Pour ces deux réalisations, honoraires inconnus…

Jean Nouvel, Maître de Boulogne

Jean Nouvel, Maître de Boulogne

La star multimillionnaire de l’architecture est le grand gagnant des déboires de l’Ile Seguin. Le contribuable boulonnais en est le grand perdant…

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

Liens utiles :

Pierre-Matthieu Duhamel, « Ile Seguin, les millions de l’illusion »

http://www.pmduhamel.fr/notre-ville/35-ile-seguin-les-millions-de-l-illusion#.UGbNE4ZGbEM

Ile Seguin : dépêchez-vous d’en profiter, tout sera détruit !

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-depechez-vous-d%E2%80%99en-profiter%E2%80%A6-tout-sera-detruit/

Les liens étroits entre Jean Nouvel et Nelly Wenger

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-jean-nouvel-vrai-patron-de-la-culture-a-boulogne-billancourt/

 

 

Read More

Grand Paris Express : Quels transports pour quel urbanisme ?

Posted by on sept 24, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Grand Paris Express : Quels transports pour quel urbanisme ?

Le Grand Paris Express, ligne de métro automatique est lancé. Ce projet gigantesque, comprenant 205 km de réseau, 2 millions de voyageurs par jour empruntant 72 gares devrait recevoir un investissement de 20,5 milliards d’€.

Le tronçon Pont-de-Sèvres/Noisy-Champs, dénommé Ligne Rouge Sud, devrait couter à lui seul 5,5 milliards d’€ (soit 1 milliard de plus que les estimations faites il y a un an). 3 gares concernent les riverains du Val de Seine : Pont de Sèvres, Issy RER et Fort d’Issy.

A priori, comment ne pas être favorable à la création de transports en commun supplémentaires, permettant à tout un chacun de se déplacer sans avoir recours à la voiture individuelle.
Le débat n’est pas si simple. Derrière ce gigantesque projet s’en dissimule un autre : une hyper-densification de notre territoire urbain incarnée par les projets de tours sur l’Ile Seguin, les tours du Pont d’Issy et autres projets en cours.

Pourtant notre territoire est déjà dense, très dense. Le Maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, le reconnaissait enfin en juillet 2012 : « les décisions de 2003 et 2004 ont entraîné une progression de la population de 109 000 habitants en 2008 à 114 000 habitants au 1er janvier 2012 avec pour point d’orgue l’arrivée de plus de 10 000 habitants supplémentaires à l’horizon 2018. Boulogne-Billancourt ne peut supporter sur ses 618 hectares une population de plus de 125 000 habitants sans altérer de façon notable la qualité de vie de ses habitants ».

Hélas, cette lucidité ne concerne que le logement. Ce que nos édiles ont en tête, c’est bien de maintenir le logement rare et cher, mais par contre d’opérer une hyper-densification de bureaux sous formes de tours entrainant ainsi un déséquilibre irrémédiable de l’urbanisme en région parisienne, et le massacre des sites du Val de Seine.

Ainsi, avec les projets de rénovation du Pont de Sèvres, les tours d’Issy, les projets en cours à Boulogne, Meudon et Issy, ce sont près d’un millions de m2 de bureaux qui sont supposés trouver preneurs d’ici 10 ans.

Nouvelles tours du Pont de Sèvres : 85 000m2.

A la clé, plusieurs dizaine de milliers de travailleurs censés se déplacer du Nord, de l’Est et du Sud parisien vers un Ouest transformé en gigantesque « Défense». Citons l’association « Val de Seine Vert » dans sa lettre de septembre 2012 : « Destiné à faciliter les transports de banlieue à banlieue, Grand Paris Express sert en réalité les projets immobiliers en cours à Boulogne-Billancourt et Issy-les-Moulineaux. Les tours de bureaux en projet doivent amener des milliers de nouveaux salariés que les les transports en commun existant sont incapables d’absorber.  Grand Paris Express participe donc du délire densificateur porté par le Contrat de Développement Territorial […] qui veut hérisser notre territoire de tours pour rivaliser avec la Défense ».

A quel prix ? Transformation des 2 rives de la Seine en autoroutes urbaines, absurdes au moment où Paris interdit les siennes aux voitures. Saturation des transports existants : ligne de métro 9, RER, tramway T2, obligés de subir l’injection artificielle de centaines de milliers de nouveaux usagers à travers l’interconnexion. Et enfin, destruction de sites uniques de la Vallée de la Seine.

Le projet de tours du Pont d’Issy

S’agit-il de l’urbanisme voulu par les habitants ? Est-ce la ville que nous voulons laisser à nos enfants ? Quelle logique dans ce Grand Paris de massivement déplacer les populations de leur lieu d’habitation à leur lieu de travail pour servir une logique spéculative ?

Rappelons l’opinion de Michel Cantal-Dupart, architecte, urbaniste et titulaire de la chaire d’urbanisme et environnement au CNAM :

« Le prétexte souvent invoqué pour justifier la construction de tours, c’est celui d’une prétendue nécessité de densification de l’espace urbain. On accompagne ce discours d’un soi-disant argument écologique qui voudrait qu’en densifiant la ville, on lutterait contre l’étalement urbain, notamment en région parisienne. C’est idiot. Car, d’une part, Paris et son agglomération figurent déjà parmi les villes les plus denses au monde en termes de densité de population. Paris intramuros a déjà une densité en habitants supérieure à celle de Manhattan ! Dans certains quartiers, celle-ci est même supérieure à celle que l’on rencontre dans le centre de Tokyo ! A Paris et en région parisienne, ce qui fait cruellement défaut, ce sont les espaces verts. La comparaison avec les grandes villes européennes ou nord-américaines est frappante à ce sujet. L’autre argument fallacieux, c’est que cette forme de densification que les tours sont censées représenter n’est pas du tout écologique en termes de déplacements. En région parisienne, les tours sont surtout à l’Ouest, dans les Hauts-de-Seine, alors qu’une grande partie des gens qui y travaillent vient de l’Est… »

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

Liens utiles :

Le Maire de Boulogne-Billancourt et la sur-densification :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-bonne-nouvelle-pierre-christophe-baguet-maire-de-boulogne-billancourt-s%E2%80%99oppose-a-la-sur-densification/

L’analyse de Michel Cantal-Dupart sur l’hyper-densification :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-rejet-des-recours-l%E2%80%99argument-fallacieux-de-la-densification/

Le site de Val de Seine Vert :

http://www.valdeseinevert.net/

Read More

Ile Seguin : Bravo au Pavillon, lieu de mémoire, non au Pavillon, lieu de propagande.

Posted by on sept 12, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : Bravo au Pavillon, lieu de mémoire, non au Pavillon, lieu de propagande.

Un pan de l’histoire industrielle de la France

Un pan de l’histoire industrielle de la France

Le 10 septembre 2012, Pierre-Christophe Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt,  inaugurait sur l’Ile Seguin le Pavillon sur l’Ile Seguin, lieu dédié à « l’histoire et l’avenir » de ce lieu emblématique.

Les Boulonnais et les riverains allaient enfin découvrir l’usage de ces containers colorés qui occupaient l’Ile depuis plusieurs mois…

Pour la partie avenir, malgré la présence d’une imposante maquette, et les habituels superlatifs « innovant », « extraordinaire »,  aucune révélation n’est apparue sur le nouveau projet que le Maire a commandé à Jean Nouvel. Prudent, le maire conserve une totale opacité sur le sujet. Une seule chose certaine : il n’a pas renoncé à son projet de bétonnage.

Pour la partie histoire, notre Association se félicite que soit rappelées sur le site la mémoire des dizaines de milliers de personnes qui y travaillèrent. Nous avons rencontré à ce propos Emmanuelle Dupuy, membre d’ATRIS, l’Association des Travailleurs de Renault Billancourt et de l’Ile Seguin, qui nous exprime son point de vue :

Sauvons l’Ile Seguin : Voici 20 ans, en 1992,  que la dernière voiture sortait des chaines de montages de l’Ile Seguin. Comment expliquer que, 20 ans après, une association réunisse encore les personnes qui y ont travaillé ?

Emmanuelle Dupuy :  A l’origine, il s’agissait surtout pour les anciens de Billancourt, qui allaient se trouver dispersés les uns sur d’autres sites, les autres à la retraite ou licenciés, de sauvegarder  les liens amicaux qu’ils entretenaient entre eux, de façon informelle et conviviale. C’est en 1998 que l’association est née officiellement, et que se sont ajoutés des objectifs de solidarité, et enfin de mémoire.

 

Sauvons l’Ile Seguin : A quoi correspond cet objectif de préservation de la mémoire ?

E.D. : Renault Billancourt et l’Ile Seguin font partie du patrimoine industriel et social de la France, et partant, de son histoire tout court. Ce site a connu toute l’évolution industrielle de notre pays, de la création du travail à la chaine et la taylorisation jusqu’aux premières robotisations. Sur plus d’un siècle, il a accueilli des centaines de milliers de travailleurs  et a été le symbole de toutes les luttes sociales de notre pays. Au début des années 2000, quand nous avons pris conscience que les bâtiments allaient être rasés, nous avons perçu l’intense nécessité de préserver la mémoire à travers la création d’un lieu qui la maintienne vivante sur le site.

Sauvons l’Ile Seguin : s’agissant des luttes sociales, on a pu parler de Forteresse Ouvrière…

E.D. : Je n’ai jamais aimé ce terme. Nous ne nous sommes jamais perçus comme une forteresse, mais plutôt comme un lieu ouvert où se trouvait réunies  une cinquantaine de nationalités différentes qui ont pu s’y côtoyer et partager la  richesse de leurs cultures ! Les événements non seulement en France mais dans le monde entier avaient une résonnance dans l’entreprise.

 

Sauvons l’Ile Seguin : que pensez- vous du pavillon inauguré aujourd’hui ?

E.D : ce n’est pas ce que nous avions imaginé et rêvé mais c’est une bonne chose qu’il existe. On nous a fait des promesses, jusqu’à 1000 m2 sur le Trapèze et, aujourd’hui, c’est « Le Pavillon de l’Ile Seguin » qui est inauguré,  pas un lieu de Mémoire de Renault-Billancourt . Dans le cadre de la SAEM, plusieurs associations regroupant des anciens salariés de Renault-Billancourt  l’ATRIS, l’AMETIS et la Société d’Histoire du Groupe  Renault  y ont contribué. Le pavillon n’est que provisoire, nous resterons mobilisés pour qu’il devienne pérenne.

Sauvons l’ile Seguin : l’aménagement futur de l’Ile fait l’objet d’un vif débat entre les habitants, les associations qui les représentent et la ville de Boulogne-Billancourt. Ne craignez-vous pas d’être « récupérés » et de servir d’alibi à la communication de la Mairie qui utilise le capital de sympathie que vous représentez ?

E.D Beaucoup d’entre nous n’habitent pas ou plus à Boulogne. Il est donc pour nous délicat de se prononcer. J’ai conscience par ailleurs de ce risque de récupération, qui est d’ailleurs double. La mairie, parce qu’elle pourrait s’en servir pour sa communication avec d’autres buts, mais aussi l’entreprise Renault qui pourrait être tentée d’utiliser la dimension affective et émotionnelle de la Mémoire pour son image de marque. Nous resterons vigilants pour éviter que ce projet d’un lieu de Mémoire ne soit pas détourné.

 

L’avis des riverains de l’Ile Seguin :

Bravo à la création d’un lieu de mémoire sur l’Ile Seguin, et à la mobilisation de toutes les parties prenantes pour la richesse des informations et la scénographie. Hélas, ce pavillon, comme le reste des aménagements de l’Ile (jardin, restaurant, cirque…) n’est que provisoire et devra céder la place au sinistre projet de bétonnage et aux tours prévus par la Mairie. Le Pavillon, en tant qu’outil de propagande de la Mairie, qui dépense des millions d’euros en communication au service de son projet de destruction du site, est condamnable. Quid de la transformation du pavillon en véritable outil démocratique où les habitants, les riverains et les associations pourraient enfin porter une vision alternative au projet de bétonnage, pour un vrai débat utile aux citoyens ? Après tout, en tant que contribuables, ce sont eux qui payent !

Liens utiles :

Ile Seguin, pavillon, jardin, restaurant, centre d’essai : profitez –en, tout doit être détruit !

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-depechez-vous-d%E2%80%99en-profiter%E2%80%A6-tout-sera-detruit/

 

Read More

Ile Seguin : dépêchez-vous d’en profiter… tout sera détruit !

Posted by on sept 9, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : dépêchez-vous d’en profiter… tout sera détruit !

Le restaurant et le pavillon. Photo : Eve Pélerins

Le restaurant et le pavillon. Photo : Eve Pélerins

 

Le 10 septembre 2012, les  riverains découvriront enfin l’usage de ces containers colorés installés depuis quelques mois sur l’Ile et qui les intriguaient tant. C’est ce jour-là qu’est inauguré « Le pavillon sur l’Ile Seguin », lieu destiné à célébrer la mémoire et l’avenir du site. Vaste opération de communication, aux motifs divers sur lesquels nous reviendrons.

Avec l’ouverture de ce pavillon petit à petit la vie continue à s’installer sur l’Ile.

Les Boulonnais en viendraient presque à penser que leur Maire respecte les promesses de 2008 et leur construit l’Ile verte et bleue qu’il leur avait promise.

Certes le début de l’été avait été marqué par l’inauguration du Pôle culturel R4 qui avait suscité incrédulité et sarcasmes (voir notre article sur le sujet). Depuis, les curieux « objets d’art » qui parsemaient la pelouse ont disparu, et nous n’avons pas perçu de regrets chez les promeneurs. On attend avec curiosité la suite, prévue pour octobre.

Cependant cet été, les riverains ont pu jouir du jardin, qui pousse peu à peu, et les parents des jeux qui font le bonheur de leurs enfants. Les promeneurs et les joggers apprécient.

Le Jardin

Le Jardin

Le jardin

En lieu et place des guinguettes promises, le restaurant « Les grandes tables de l’Ile Seguin » abrite sous une architecture audacieuse une bonne table qui fait le bonheur des gourmets branchés.

Plus loin le chapiteau blanc du cirque fait désormais partie du paysage et s’anime régulièrement par la venue de différentes troupes.

Enfin Renault revient sur l’Ile Seguin, avec l’installation de son centre d’essai pour voitures électriques.

 

Le centre d’essai et le cirque

Le centre d’essai et le cirque

Le centre d’essai et le cirque

Bref, tout le monde s’accorde à se réjouir que l’Ile prenne vie, et s’ouvre aux habitants.

Hélas, la Mairie sonne le réveil : tout ceci est éphémère, et condamné à la destruction !

Dans son « mémoire de défense » de 31 pages adressé le 31 juillet 2012 au Tribunal Administratif de Cergy Pontoise en réponse aux recours en justice déposés par les association de défense des habitants et des riverains, le Maire de Boulogne-Billancourt, par la voix de son avocat, défend farouchement son projet de révision du Plan Local d’Urbanisme lui permettant de bétonner l’ile à hauteur d’une constructibilité de 310 000m2, soit trois fois plus que ce qu’il avait promis, et de la couvrir du nombre de tours qu’il lui plaira. Seule l’annulation de cette révision du PLU permettrait pourtant de garantir sur le plan juridique les habitants qu’ils seront définitivement débarrassés de ce projet insensé de bétonnage et de tours.

Chers riverains, profitez en tant qu’il est encore temps !

–          Le Pavillon : éphémère

–          Le restaurant : éphémère

–          Le Jardin : éphémère

–          Le Cirque : éphémère

–          Le  Centre d’essai Renault : éphémère.

 

Tout cela doit être détruit pour laisser place au béton et aux tours. Est-ce bien raisonnable ? C’est absurde ! Qui paye ? Largement le contribuable boulonnais, car tout cela est payé ou largement subventionné par la société d’aménagement contrôlée par la ville.

 

Il est temps de revenir à  la raison, d’annuler le projet de bétonnage massif de l’Ile, de construire en lieu et place de l’éphémère un projet équilibré, durable et formant consensus avec les habitants.

 

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

Liens utiles :

Pourquoi nous maintenons notre recours, par Action Environnement Boulogne-Billancourt :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-pourquoi-nous-maintenons-notre-recours-par-actions-environnement-boulogne-billancourt-aebb/

L’inauguration du Pôle Culturel R4 comme si vous y étiez :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-le-lancement-du-pole-d%E2%80%99art-contemporain-r4-comme-si-vous-y-etiez/

La surdensification sur les terrains Renault :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-bonne-nouvelle-pierre-christophe-baguet-maire-de-boulogne-billancourt-s%E2%80%99oppose-a-la-sur-densification/

 

 

Read More

Ile Seguin Rives de Seine : Arnaque à la vue ?

Posted by on juil 31, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin Rives de Seine : Arnaque à la vue ?

arnaque

Les promoteurs persistent et signent ! Dans un mail publicitaire de juillet 2012, voici ce que promettent les commercialisateurs  des nouvelles résidences à livrer en 2014 :

« de spectaculaires perspectives du paysages environnant avec au premier plan le parc de Billancourt, la Seine, les coteaux de Sèvres et de Meudon, au loin Paris. »

C’est vrai aujourd’hui, comme en témoigne notre photo. C’est largement faux pour demain si on laisse M. Baguet, maire de Boulogne-Billancourt, aller au bout de son projet de bétonnage de l’Ile Seguin.

Rappelons en effet que la révision simplifiée du Plan Local d’Urbanisme que M. Baguet a fait voter le 16 juin 2011 prévoit de bétonner l’Ile en portant la constructibilité à 310 000m2, et de  la hérisser de tours.

Une seule illustration de ce que veut dire ce chiffre, et que comprendront vite tous ceux qui connaissent le quartier : toutes les résidences et les bureaux, y compris la tour Horizon, déjà livrés sur le Trapèze, ne représentent que 330 000m2. C’est pratiquement autant que ce que M. Baguet veut imposer sur l’Ile Seguin.

Nous avons déjà largement dénoncé ce bétonnage qui créera un mur de béton sur la Seine. Adieu la vue sur les coteaux de Meudon et de Sèvres, adieu la transparence entre les rives, place au mur de béton et aux tours !

Les promoteurs sont curieusement muets sur le projet de l’Ile Seguin. Nous les invitons à soutenir notre association s’ils ne veulent pas se rendre complice d’une arnaque à la vue.

Ce n’est pas la première fois que les documents publicitaires vantent cette vue menacée, comme le montre cette capture d’écran  de novembre 2011 :

Arnaque à la vue, arnaque sur la dégradation des conditions de vie des habitants. Compte tenu des difficultés d’accès sur l’Ile, saturation des transports, dégradation de la circulation, embouteillage garanti du coté Boulogne, car les accès voitures seront interdits coté Meudon.

 

Une seule solution pour éviter tout cela : soutenir les associations qui ont déposé les recours en justice contre le bétonnage de l’Ile Seguin. L’annulation de la révision du PLU est la seule solution juridiquement viable pour stopper le bétonnage de l’Ile Seguin, et préserver le cadre de vie des habitants.

Liens utiles :

Pourquoi nous maintenons notre recours, par l’Association Actions Environnement Boulogne-Billancourt (AEBB) :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-pourquoi-nous-maintenons-notre-recours-par-actions-environnement-boulogne-billancourt-aebb/

 

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us