Ile Seguin : Bonne nouvelle, Pierre-Christophe Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt, s’oppose à la sur-densification !

Posted by on juil 13, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : Bonne nouvelle, Pierre-Christophe Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt, s’oppose à la sur-densification !

Pierre-Christophe Baguet

Bonne nouvelle : le maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet s’oppose à la sur-densification de sa ville, telle qu’on peut en juger par ce communiqué de presse publié la veille de son intervention au Conseil Municipal de Boulogne-Billancourt du 5 juillet. Il s’y prononce clairement contre l’application de la loi du 20 mars 2012, portant sur l’augmentation des droits à construire de 30%. Rappelons  que depuis cette loi a été abrogée par le Sénat le 10 juillet 2012.

C’est un bonheur de lire M. Baguet dans le texte. Citons :

« Face à la surdensification des terrains Renault, décidée en 2003, puis aux conséquences du PLU de 2004, le tout voté par l’ancienne Majorité Municipale de Jean-Pierre Fourcade, Pierre-Mathieu Duhamel et Thierry Solère, dont les Boulonnais mesurent chaque jour les néfastes conséquences, le Maire Pierre-Christophe Baguet et sa Majorité Municipale ne veulent pas de cette nouvelle mesure qui conduirait à augmenter davantage la densification de la ville. »

 

Incroyable mais vrai ! Pierre-Christophe Baguet accuse ses prédécesseurs de « surdensification des terrains Renault ». Quelques chiffres pour éclairer cette accusation :

–          Le PLU de 2004 prévoyait pour l’Ile Seguin, cœur des terrains Renault , une densité assez importante : 175 000m2.

–          M. Baguet, pendant sa campagne électorale de 2008, s’est élevé contre ce qu’il qualifiait à l’époque de bétonnage, et s’est fait élire en promettant une ile verte et bleue aux droits à construire réduits à 110 000M2.

–          Le 16 juin 2011, reniant toutes ses promesses, M. Baguet faisait voter une révision qualifiée de « simplifiée » portant les droits à construire sur l’Ile Seguin à 310 000m2, entrainant par la même la colère des habitants et les recours en justice des associations qui les représentent.

 

 

M. Baguet, vous voulez éviter la surdensification des terrains Renault ?

Très simple : retirez immédiatement votre « révision simplifiée » du PLU de 2004, que vous critiquez tant, alors même qu’il offre une solution déjà discutée avec les associations, qui avaient levé tous les recours. Vous débloquerez ainsi immédiatement la situation d’impasse que vous avez-vous-même créée par vos reniements.

Vos prédécesseurs se sont tous élevés contre votre projet de bétonnage de l’Ile Seguin. Vous les accusez aujourd’hui de vos propres crimes. C’est surréaliste !  Un peu de décence…

 

Mais nous ne demandons de nouveau  qu’à vous croire. Cependant nous savons ce que valent vos promesses. Assez de mots, des actes. Retirez votre révision du PLU du 16 juin 2011. Stoppez le bétonnage de l’Ile Seguin ! Et si vous êtes sincèrement contre la densification, il vous reste une chance : honorez votre promesse de 2008, revenez à 110 000m2 de droits à construire sur l’Ile Seguin.

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

P.S. : nous citons encore M. Baguet : « Pour mémoire, les décisions de 2003 et 2004 ont déjà entraîné une progression de la population de 109 000 habitants en 2008 à 114 000 habitants au 1er janvier 2012 avec pour point d’orgue l’arrivée de plus de 10 000 habitants supplémentaires à l’horizon 2018. Boulogne-Billancourt ne peut supporter sur ses 618 hectares une population de plus de

125 000 habitants sans altérer de façon notable la qualité de vie de ses habitants. ».

Les nouveaux habitants de Boulogne se sentent les bienvenus ! D’autant qu’une grande partie habite le quartier Ile Seguin-Rives de Seine, que M. Baguet entend massacrer à jamais avec son projet de sur-densification et de tours sur l’Ile Seguin ! Ils apprécieront…

Lien utile :

Le béton de la colère, dans le numéro spécial du Point du 30 mai 2012 consacré à Boulogne-Billancourt.

http://www.sauvonslileseguin.com/ceux-qui-possedent-boulogne-numero-special-du-point/

 

 

Read More

Ile Seguin : le lancement du Pôle d’Art Contemporain R4 comme si vous y étiez !

Posted by on juil 11, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : le lancement du Pôle d’Art Contemporain R4 comme si vous y étiez !

Allez-y !  C’était l’injonction lancé par voie d’affiches et via une grande campagne de presse par les concepteurs du projet R4 pour venir découvrir le 7 juillet « un programme de préfiguration, l’incarnation de l’ambition culturelle et de l’esprit du R4 », annoncé comme le grand  Pôle d’Art Contemporain de l’Ile Seguin.
Les Riverains de l’Ile Seguin y sont allés, et vous font vivre cette journée comme si vous y étiez . Merci à eux ! Nous vous livrons leurs images et leurs mots, tels quels, sans aucune altération.

L’arrivée par Boulogne était avenante (notre photo). Par contre l’arrivée par Meudon était nettement plus rebutante…

Ile Seguin : le lancement du Pôle d’Art Contemporain R4 comme si vous y étiez !

A moins que le premier plan ne soit une œuvre d’art contemporain ?

« En arrivant par le pont Siebert, j’ai dû me faire violence pour ne pas rebrousser chemin tant l’endroit devient de plus en plus glauque… »

Les œuvres d’art

Nicolas Party

Les œuvres d’art Nicolas Party

« des cailloux peint à l’acrylique qui sous les effets du vent et de la pluie cloque et se décolle: pommes, poires, pastèque et beefsteack se sont dispersés sur les pelouses. C’est amusant mais moi aussi j’ai déjà peint des galets… »

« des installations de sculptures un peu infantiles avec des troncs peints en doigts surmontés de présentoirs de fruits ou de chouquettes, et des pierres peintes en tranches de fruits ou de viande (!) »

« une forêt de doigts (dont on ne me dit que ce sont les mains des travailleurs qui surgissent du sol…. Arghh des morts-vivants?) servant de colonnes de présentation pour des arbres de fruits, vases de bonbons et barbe à papa… »

 

Oscar Tuazon
Oscar Tuazon

« Je n’ai pas compris où étaient les œuvres à part peut-être ces quelques chevrons en bois exposés sur le côté. »

«  Une carcasse en bois qui me rappelle les grues qui habitent le quartier. »

 

La musique

 


« Un artiste avec une guitare et un gros gros ampli réveille en nous la BD de Franquin où Gaston et son gaffophone emmerdent la nature. Mettons. Quelques spectateurs se regroupent du fait surtout que cette installation suggère qu’il va se passer quelque chose. Tant de bruit, ce n’est pas pour rien? »

Île Seguin

« Un peu plus loin, une musicienne jouait de la flute traversière devant un public tout relatif. »

Le buffet

 

« Un buffet « régressif » mais luxueux avec des barbes à papa et des gaufres »

« L’endroit qui a le plus retenu les boulonnais m’a semblé être l’open bar à bonbons Haribo et le stand de gaufres.

Mais, à la petite fille qui venait y demander de la barbe à papa, le serveur a dit de s’adresser à l’artiste de la forêt de doigts… »

Conclusion

« Bon, c’est chouette de se balader dans les jardins sur l’Ile.

C’est sympa d’y voir de l’art.

Mais l’art contemporain doit-il être prétexte à plaquer des concepts (explication à l’accueil: « c’est normal que ça n’ait pas de lien avec le lieu, ce sont des concepts »)?

Visiblement les artistes n’étaient pas tous venus sur l’Ile avant. Tout cela aurait pu être ailleurs et à un autre moment.

Le point positif: à force d’exposer sur les jardins, dans le lot, y’aura peut-être un artiste qui aura une vision de l’Ile, de sa lumière… »

 

« Au cours des discussions à bâtons rompus que j’ai pu avoir avec les « médiateurs », personnes de l’accueil et visiteurs, les questions qui revenaient le plus c’était qui paie cette manifestation, l’architecture de ce bâtiment confiée à Jean Nouvel … »

 

« Je ne pense pas que les populations  se précipiteront pour  voir  une juxtaposition,  sans aucune cohérence ou esthétique, de bouts de bois et de tubes néon, des pierres peintes de façon rigolote  et des doigts dressés,  seulement utiles pour y présenter des barbes à papa.   Des spéculateurs, plus que de vrais collectionneurs,  voudront, peut-être, détenir  quelques temps ces “choses”, si la cote de leur auteur leur permet d’espérer une plus-value à la revente.  Mais la durée de  leur valeur marchande sera plus proche de celle des subprimes que  de celle des R4, dont certaines  roulent encore. »

 

« Il y a heureusement quelques très bonnes expo  à Paris.  Tant pis on  devra continuer à prendre le métro pour aller les voir! »

 

« Aucune présentation du futur bâtiment R4, aucune illustration du projet, aucune description des enjeux artistiques. Je n’ai même pas pu identifier les organisateurs… R4 n’est pas très carré malgré son nom et sa conception suisse. Cette courte visite fut extrêmement décevante et m’a laissé une impression, certes pas inédite, de gâchis d’argent public. »

 

 

Read More

Dépôt de recours contre le projet gigantesque des tours du Pont d’Issy

Posted by on juil 6, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Dépôt de recours contre le projet gigantesque des tours du Pont d’Issy

 

 

Dépôt de plusieurs recours contre le projet de tours du Pont d’Issy

 

 
Madame, Monsieur,

Vous savez certainement qu’un projet gigantesque de  250 000 m²  dont 90% de bureaux sous la forme de 3 tours d’environ 180 mètres de hauteur, est en préparation dans le secteur du Pont d’Issy, déjà saturé.

Le 19 juin 2012, le Collectif du Pont d’Issy (regroupant les associations ACTEVI, Issy l’écologie, AEBB, Val de Seine Vert) a déposé un double recours auprès du Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise, comme nous l’annoncions dans un article récent du blog d’ACTEVI.

Deux délibérations du conseil municipal d’Issy sont attaquées  :

1 – délibération du 12 avril 2012, par laquelle le conseil municipal d’ISSY-LES-MOULINEAUX a approuvé la révision simplifiée du plan local d’urbanisme (PLU) sur le secteur du Pont d’Issy,

2- délibération du 12 avril 2012, par laquelle le conseil municipal d’ISSY-LES-MOULINEAUX a décidé la création de la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) du « Pont d’Issy » et approuvé le dossier de création annexé à ladite délibération.

Pour mener à bien cette action, votre aide nous serait d’un grand secours. Pour cela, c’est très simple : exprimez sans engagement votre intention d’adhésion à l’association (ou de renouvellement d’adhésion pour 2012 si vous ne l’avez pas encore fait) en cliquant  ici ou en répondant à ce courriel en précisant vos nom, prénom et adresse.

Grâce au statut d’intérêt général dont bénéficie ACTEVI, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66% des dons et versements. Ainsi, un versement de 30 euros pour une cotisation de membre actif permet une réduction d’impôt de 20 euros. Votre adhésion ne vous reviendra donc qu’à 10 euros. C’est un investissement raisonnable pour contribuer à ce qu’Issy soit une ville où il fait bon vivre.
Bien cordialement,
L’équipe ACTEVI

PS : Vous pouvez également signer, et faire signer, la pétition en ligne pour demander une alternative raisonnable au projet du Pont d’Issy

Read More

Baguet fait la leçon à Delanoë

Posted by on juil 2, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Baguet fait la leçon à Delanoë

Et oublie de se l’appliquer à lui-même !

Baguet fait la leçon à Delanoë

Projet de Tours Duo de Jean Nouvel à Paris XIII

 

Mais qu’ont en commun M. Delanoë, Maire de Paris, et M. Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt, que beaucoup de choses devraient opposer ?

Réponse :  une commune passion pour le béton, les tours monstrueuses et Jean Nouvel…. Et un souverain mépris pour les habitants et les voisins. En effet, c’est sur la Périphérie de Paris que M. Delanoë entend ériger ses tours, dont l’hideuse Tour Triangle, à la Porte de Versailles, et les Tours Duo de Jean Nouvel aux limites du XIIIeme. Voici ce qu’écrivait Télérama du 26 mai 2012 sur ce nouveau projet :

« Avec son Duo tranchant, brillant, un peu trop seventies, Nouvel va au-­devant du clash. Déjà sur le fond : faut-il vraiment créer 100 000 mètres carrés de bureaux de grand standing alors que des tours sont vides à la Défense ?[…]L’architecte aurait dû réfléchir à deux fois avant de dessiner cet  «  emblème d’un nouvel élan métropolitain » (dixit Delanoë). Car derrière cet argument très « Grand Paris » se cache un piège. Au bord du périph – mais du « bon » côté, intra-muros –, le Duo risque non pas de fédérer le territoire, mais d’accentuer d’autant plus les frontières que son profil penché-brisé peut se voir comme un bras d’honneur à la banlieue. »

M. Delanoë est habitué des « bras d’honneur » à ses voisins de banlieue. Ainsi se confronte-t-il régulièrement à son voisin Boulonnais sur des sujets tels que Roland Garros, le stade Jean Bouin, et maintenant la rénovation du Parc des Princes. Dans ce cas, M. Baguet n’hésite pas à le rappeler à l’ordre, comme en témoigne le courrier ci-dessous en date du 11 juin 2012.

 

 

Savourons  cet extrait : « je tiens à vous alerter sur les conséquences directes que pourrait impliquer une prise de décision unilatérale, sans concertation avec les associations de riverains et de défense de l’environnement. »

Excellent avertissement à M. Delanoë, M. Baguet !  Pourquoi ne vous êtes-vous pas appliqué à vous-même cet excellent précepte en ce qui concerne l’Ile Seguin ? Pourquoi avez-vous foulé aux pieds vos  promesses électorales, qui nous promettaient une ile verte et bleue aux droits à construire réduits à 110 000m2, et ce sans aucune concertation avec les associations de riverains ? Pourquoi avez-vous traité vos voisins de Meudon et Sèvres, riverains immédiats de l’Ile Seguin, avec un total mépris en les mettant devant le fait accompli de votre projet de bétonnage?  Rappelons que Hervé Marseille, Maire de Meudon a exprimé « ses vives réserves » dans un courrier à notre association, que M. Guillet, réélu député de la 10eme circonscription des Hauts-de-Seine,  a déclaré à « Sauvons l’ile Seguin » : « à titre personnel,  je suis opposé au projet de tour sur l’Ile Seguin ». Quant aux associations de riverains et de l’environnement, vous les avez traitées par le mépris, n’hésitant à pas à les qualifier  de « soviets », ce qui nous fait plutôt rire !

Après avoir utilisé sans vergogne le célèbre « « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent », vous voici également très fort en  « fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais » !

M. Baguet, vous pratiquez, comme M. Delanoë la politique du Bras d’Honneur aux riverains, aux associations et  à vos voisins, en l’occurrence ceux des communes de Meudon et Sèvres. Pourquoi, pour qui cette folie du béton ?

 

Delanoë, Guéant : une fascination commune pour Jean Nouvel

Montage d'après photo de Guillaume Bonnefont/IP3 Press/MaxPPP

Les enjeux financiers sont considérables : 500 millions d’€ pour le seul projet Duo de Jean Nouvel à Paris, pour 100 000m2 de bureaux dans deux tours de 175m et 145m. Et vous, M. Baguet, votre révision de PLU autoriserait 310 000m2 !! Malgré la leçon à Delanoë, vous avez au moins ceci en commun : pour vos crimes d’urbanisme, vous avez recours au même complice : Jean Nouvel.  Après l’échec de des tours à La Défense, il  a trouvé deux maires susceptibles de venger sa frustration.  « fuite en avant d’un orgueilleux prêt à tout pour signer « sa » tour à Paris après deux échecs cuisants : la Tour sans fin (425 mètres, 1989) et la tour Signal (301 mètres, 2007), passées à la trappe faute de sous » (Télérama du 26 mai 2012).

Fallait-il pour autant lui offrir le massacre à jamais d’un site emblématique du Grand Paris, une ile qui s’inscrit dans une boucle magnifique et verdoyante de la Vallée de la Seine ? A tout prendre, Delanoë plante ses tours en bordure du périphérique… Au bord d’un fleuve de voitures, c’est peut-être moins bête qu’au bord d’un fleuve tout court. A moins que ce ne soit votre plan ? Transformer nos rives en boulevard périphérique chargées de drainer le trafic absurde que vos tours de bureaux entendent générer.

M. Baguet, appliquez-vous à vous-même les leçons que vous faites aux autres ! Ecoutez enfin la voix des habitants, des riverains des deux rives de la Seine.

 

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

Read More

Ile Seguin : ce qui va changer après les législatives

Posted by on juin 26, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : ce qui va changer après les législatives

Nous nous félicitons que l’Ile Seguin se soit invitée à travers nous dans le débat des législatives et nous remercions les 7 finalistes du 2eme tour dans les 8eme, 9eme et 10eme circonscriptions des Hauts-de -Seine , toutes 3 riveraines de l’Ile Seguin de nous avoir livré leur contribution.

Nous avons été interrogés sur la pertinence de notre démarche. La meilleure réponse a été apportée par Claude Guéant, dans une interview donnée à l’e-bb, magazine internet de Boulogne-Billancourt :

« e-bb : Vous avez répondu au collectif Sauvons l’île Seguin ; pouvez-vous expliciter le rôle d’un député pour l’aménagement de cet espace ?
Claude Guéant : Cet aménagement relève de la compétence communale, de plus l’île Seguin ne fait pas partie de la circonscription ; mais cela concerne et préoccupe tous les Boulonnais et personne ne me pardonnerait de n’avoir aucune idée sur cet aménagement, dont l’enjeu est boulonnais, régional – puisqu’il fait partie du projet Grand Paris- et national parce que nous espérons que par sa qualité, il servira le prestige de la France
. »

Comment mieux exprimer que l’Ile Seguin est bien un enjeu majeur pour tous les Boulonnais, pour tous les riverains, et au-delà un site emblématique du Grand Paris. Députés, élus locaux et nationaux, responsables politiques et associatifs ont vocation à participer au débat qui permettra de sortir de l’impasse ce grand projet.  En outre, les députés votent les lois d’urbanisme, dont celles qui organisent le gigantesque projet du Grand Paris.

Association apolitique, il n’est pas de notre vocation de commenter les résultats des élections sur le plan des enjeux politiques. En ce qui concerne strictement l’Ile Seguin, si on regarde l’opinion des candidats arrivés en tête de ces élections sur ce sujet spécifique, on peut tirer les enseignements suivants.

Boulogne-Billancourt :

Le projet de tours sur l’Ile Seguin ayant été décidé par l’actuel maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, il est particulièrement intéressant d’analyser l’opinion des candidats auxquels les Boulonnais ont fait confiance. Rappelons que le territoire de la Ville est partagé entre les 3 cantons de Boulogne-Nord qui forment la 9eme circonscription, et Boulogne-Sud qui appartient à la 10eme.

Pour la 9eme circonscription, Thierry Solère, élu député, conseiller municipal, n’a jamais caché son opposition farouche au projet de MM. Nouvel et Baguet. Cette position est connue depuis que Thierry Solère a démissionné en juin 2011 de ses fonctions de premier adjoint au Maire en proclamant : « je ne serai pas le premier adjoint des tours sur l’Ile Seguin ». Le nouveau député a intitulé sa contribution à Sauvons l’Ile Seguin : « Non aux tours à Boulogne-Billancourt ».  On ne saurait être plus explicite.

Martine Even, arrivée en 3eme position, manifeste également une très vive opposition au projet de M. Baguet. Dans sa contribution elle souhaite : « Rendons l’Ile Seguin aux Boulonnais , afin qu’elle demeure un havre de paix au milieu de la Ville ».  

Claude Guéant,  étant soutenu très ostensiblement par Pierre-Christophe Baguet,  n’a pas osé s’en démarquer. En souhaitant  que ‘L’Ile Seguin soit une référence de niveau mondial de l’architecture du XXIeme siècle », on pouvait lire en filigrane une adhésion au projet mégalomane de MM. Nouvel et Baguet.

Sur Boulogne-Nord, les plus clairs opposants au projet Nouvel/Baguet ont donc recueilli ensemble 62% des votes des Boulonnais.

Sur Boulogne Sud, canton de la 8eme circonscription, qui inclut le quartier dit du « Trapèze » où se construit la nouvelle ZAC « Ile Seguin Rives de Seine » , c’est Lucile Schmid qui arrive très significativement en tête avec 54% de voix. Dans sa contribution intitulée « Ile Seguin, Ile des futurs », elle prône pour un développement écologiquement responsable et durable, a l’opposé de celui mené par la Mairie de Boulogne-Billancourt. Elle devance sur Boulogne-Billancourt  André Santini, élu dans la 8eme circonscription. Celui-ci, ami historique et soutien de Pierre-Christophe Baguet, et lui-même en tant que maire d’Issy –les-Moulineaux embarqué dans un projet très controversé de tours à la tête du Pont d’Issy, constate que « le rejet se cristallise sur les tours de bureaux » et soutient la volonté de Pierre-Christophe Baguet de travailler « sur un projet plus apaisé ».

Sur le territoire de Boulogne-Billancourt, on constate que les Boulonnais ont accordé leur confiance, en très grande majorité à des candidats, tous bords politiques confondus, qui sont opposés au projet de bétonnage de l’Ile Seguin voulu par la Mairie.

Meudon/Sevres

Dans ces deux communes directement riveraines de l’Ile Seguin, Jean-Jacques Guillet, élu député de la 10eme circonscription,  arrive au coude à coude (50,16% contre 49,84 à Sèvres, 50,04% contre 49,96% à Meudon) avec Catherine Lime-Biffe .

Jean-Jacques Guillet dans sa contribution déclare « en ce qui me concerne, je suis hostile à la construction de tours de l’Ile Seguin ».

Catherine Lime-Biffe dénonce « La Vallée de la Culture … et des promoteurs » et qualifie le projet Nouvel/Baguet de « contresens en terme d’aménagement urbain ».

Nous n’avons pas évidemment l’outrecuidance de croire que le sujet de l’Ile Seguin a été  le seul facteur de choix des électeurs dans  cette élection à portée nationale. Force est pourtant de constater que l’énorme majorité des électeurs habitants dans les communes riveraines de l’Ile Seguin a exprimé sa confiance à des candidats profondément hostiles au projet de tours et de bétonnage de notre belle ile.
Désormais, M. Baguet ne peut plus ignorer la colère des habitants et des riverains, ni l’avis de ceux qui les représentent. Il doit se rendre à l’évidence : rien ne sera plus comme avant ces élections.

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us