Ile Seguin : M. Guéant et les tours.

Posted by on jan 17, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : M. Guéant et les tours.

C’est la nouvelle surprise du feuilleton de Boulogne-Billancourt : Pierre-Christophe Baguet, Député-Maire de Boulogne-Billancourt, ne se présentera pas aux législatives de 2012 et « offre son siège » à Claude Guéant, actuel ministre de l’intérieur, qui brigue ainsi son premier mandat à 67 ans, et qui a toute chance de recevoir l’investiture UMP d’ici la fin du mois.

Pierre-Christophe Baguet  agirait ainsi au nom « d’une longue amitié » qui le lie à M. Guéant, et pour mieux se consacrer à sa ville. Une autre version court les rues de la Ville, que reprend le Parisien dans son édition du 5 janvier 2012 :
«  Une circonscription délaissée par le député actuel et maire, Pierre-Christophe Baguet, qui officiellement souhaite consacrer plus de temps à sa ville. Officiellement, car ses détracteurs considèrent qu’il veut surtout éviter une rencontre avec les électeurs à un moment où ses projets de densification de l’île Seguin sont très fortement combattus par une partie de la population » .
Il est clair que le Maire a un problème avec l’Ile Seguin. Il reconnait benoitement dans sa « lettre aux Boulonnais » du 31 décembre 2011 avoir trahi ses promesses électorales « en toute sincérité » :
« Ainsi sur l’Ile Seguin, (…) avec Jean Nouvel nous avons repensé un projet totalement différent de celui que je vous avais présenté pendant ma campagne électorale des municipales. Je l’ai fait avec sincérité sans aucune volonté de tromperie. J’ai alors proposé un projet sans doute trop novateur et trop grandiose  ».

En réalité, cette trahison passe mal, très mal. Plusieurs sondages se sont succédé à Boulogne-Billancourt sur les derniers mois de 2011, confirmant tous un réel rejet du projet de tours sur l’Ile Seguin. Et un réel danger pour la réélection du Maire aux législatives, et aux Municipales, face à un front politique totalement uni contre les tours, quel que soit le courant et la couleur.

Qu’on en juge :
1)  L’UMP  : Thierry Solère, UMP, Vice-Président du Conseil Général des Hauts de Seine, a démissionné de son poste de premier adjoint pour s’opposer au projet de tours, entrainant avec lui de nombreux autres adjoints. Il a pris très clairement position contre les tours de l’ile Seguin dans son manifeste publié avec Guillaume Gardillou, autre démissionnaire : leur tract « Mobilisons nous contre les tours » a été distribué massivement à Boulogne-Billancourt. A lire sur ce lien :

http://www.sauvonslileseguin.com/mobilisons-nous-contre-les-tours/
Thierry Solère a annoncé son intention de se présenter malgré l’investiture probable de M. Guéant aux législatives par l’UMP.

2)  Les centristes, issus du groupe de M. Fourcade, et dont la figure de proue est Pierre-Matthieu Duhamel, ancien Maire de Boulogne-Billancourt, aujourd’hui réunis dans le groupe «  Unis pour Boulogne-Billancourt » ont pris aussi clairement position. Lire ainsi leur tribune : «  nous sommes tous des riverains de l’Ile Seguin » dans le journal BBI de décembre 2011 :

http://www.unispourboulognebillancourt.net/article-tribune-d-unis-pour-boulogne-billancourt-dans-le-bbi-de-decembre-92316598.html

3) Le Parti Socialiste est tout aussi engagé contre les tours, comme on peut le juger par la plaisante narration des aventures de Pierre-Christophe Baguet sur le projet de l’Ile Seguin : « A quand la version PCB 3.0 » ?

http://boulogne-billancourt.parti-socialiste.fr/files/Ile-Seguin-2p-v7.pdf

4)  Europe-Ecologie les Verts, emmenés par leur chef de file boulonnais, Alain Mathioudakis, ont traduit le sentiment général en décernant « le parpaing d’or » du bétonnage à Pierre-Christophe Baguet, lors d’un petit voyage sur l’Ile Seguin dont nous vous invitons à regarder la video :

http://www.sauvonslileseguin.com/les-verts-clichy-le-parpaing-d%E2%80%99or-attribue-au-maire-de-boulogne-billancourt-pour-le-betonnage-de-l%E2%80%99ile-seguin/

On demande souvent à l’Association des Riverains de l’Ile Seguin pour qui nous « roulons » sur le plan politique. Nous disons et nous répétons que nous sommes strictement apolitiques, et que ce qui nous réunit, c’est le combat citoyen contre le bétonnage d’un site exceptionnel du Grand Paris, et pour la préservation du cadre de vie que nous laisserons à nos enfants.. Comme on peut le constater ci-dessus, notre position de dépasser tous les clivages est d’autant plus confortable que les opposants au projet de bétonnage de M. Baguet recouvrent toutes les familles politiques.

Nous attendons maintenant avec curiosité la position du nouveau venu qui vient briguer les suffrages boulonnais. L’amitié revendiquée par M. Baguet pour M. Guéant se transformera-t-elle en amour partagé pour les tours de M. Nouvel ? Le parachutage se fera-t-il du haut des tours ?
Se distinguera-t-il de son rival UMP Thierry Solère sur ce plan ?
Nous ne manquerons pas de poser la question à M. Guéant et de porter la réponse à la connaissance des électeurs Boulonnais et Alto-Séquanais.
Dans l’attente,  nous convions M. Guéant à regarder cette video pour faire connaissance avec ce site exceptionnel avant de forger son avis définitif…

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

 

 

Read More

Bonne Année 2012 !

Posted by on jan 4, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Bonne Année 2012 !

Read More

Ile Seguin : Baguet « retravaille » le projet avec Nouvel.

Posted by on jan 4, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : Baguet « retravaille » le projet avec Nouvel.

Dans sa « lettre aux Boulonnais » du 30 décembre 2011, Pierre-Christophe Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt confirme qu’il a trahi ses promesses électorales  « en toute sincérité » :

« Ainsi sur l’Ile Seguin, (…) avec Jean Nouvel nous avons repensé un projet totalement différent de celui que je vous avais présenté pendant ma campagne électorale des municipales. Je l’ai fait avec sincérité sans aucune volonté de tromperie. J’ai alors proposé un projet sans doute trop novateur et trop grandiose ».

Il ajoute :

« Aussi avec nos partenaires, plus déterminés que jamais à sa réussite, nous retravaillons sur un projet moins polémique, financièrement équilibré et tout aussi ambitieux. »

Rappelons plusieurs faits :

1)      La révision du Plan Local d’Urbanisme voulue par M. Baguet, contre laquelle les associations ont déposé un recours contentieux devant le Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise, l’autoriserait à faire tout ce qu’il veut avec des tours construites jusqu’à 120 m de haut et 310 000m2 de droits à construire soit 3 fois plus que les promesses que M. Baguet avait faites « en toute sincérité ». Tant que cette révision n’est pas retirée, M. Baguet s’autorise tout ce qu’il veut… Le recours des Associations est plus que jamais salutaire ! Sans lui, il y a fort à parier que M. Baguet ne réviserait rien du tout…

2)      Rappelons le courrier de M. Moine, Directeur de la SAEM Val de Seine, en charge de l’aménagement de l’Ile Seguin, en date du 3 décembre 2011 : « « …tout ce qui a été dit pour l’instant porte sur une adaptation, avec Nouvel, du projet dont l’objectif pourrait être une diminution du nombre de tours par rapport aux 5 prévues initialement. Je n’ai jamais compris que les tours seraient supprimées et encore moins que l’on reviendrait à 175 000 m2! ».

(175 000m2 est la constructibilité du PLU avant révision, auquel les associations demandent de revenir au lieu des 310 000m2).

 

La mystérieuse révision de M. Baguet ne signifie en rien qu’il abandonne les tours de si chères à Jean Nouvel.  M. Baguet refuse de révéler le nouveau cahier des charges qu’il a donné à M. Nouvel : pourquoi ? Cela présage-t-il une révision en pire du projet, avec toujours des tours sur l’Ile Seguin, et en sus, de nouvelles tours au Pont de Sèvres, comme le Maire l’a confirmé à diverses occasions ?

 

Nous devons répéter que la seule option possible est :

–          Le retour au PLU actuel avant révision, soit 175 000m2 de droits à construire, ce qui est déjà beaucoup plus que les promesses électorales de M. Baguet.

–          Pas de tours sur l’Ile Seguin.

Que M. Baguet entende enfin la voix de la raison, l’exigence des habitants, et qu’il dise enfin clairement qu’il les a entendus, plutôt que manier l’ambiguïté.

En attendant, craignons que M. Nouvel ne demande une rallonge de ses honoraires pour ce « retravail », honoraires qui s’élèvent déjà à 2,6 millions d’euros (2,3 millions de contrats +0,3 million de vacations ), auxquels il faut d’ores et déjà ajouter les honoraires de réalisation du Pôle d’Art Contemporain prévu sur la pointe amont de l’Ile Seguin. Ce chantier qui a fait l’objet d’une promesse de vente par PCB est en effet confié… à Jean Nouvel ! On n’est jamais si bien servi que par soi-même. Et Jean Nouvel amène avec lui sa grande amie Nelly Wenger, qui dirigera ce fameux Pôle d’Art Contemporain. Décidemment, c’est bien M. Nouvel qui est  le « patron » de la ville ! Le duo Nouvel-Wenger  a déjà couté fort cher à la Suisse, avant s’attaquer à Boulogne-Billancourt, comme nous le révélons ci-dessous.

 

Liens utiles :

Jean Nouvel, Nelly Wenger : leurs liens :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-jean-nouvel-vrai-patron-de-la-culture-a-boulogne-billancourt/

Les honoraires de jean Nouvel :

http://www.dailymotion.com/video/xmlm1q_ile-seguin-mathieu-barbot-pose-la-question-des-honoraires-de-jean-nouvel_news?start=17#from=embediframe

Les tours ce n’est pas fini, ce sera peut-être pire :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-les-tours-ca-n%E2%80%99est-pas-fini-et-ce-sera-peut-etre-meme-pire/

Read More

Ile Seguin : Jean Nouvel, vrai patron de la culture à Boulogne-Billancourt

Posted by on déc 26, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : Jean Nouvel, vrai patron de la culture à Boulogne-Billancourt

Les liens étroits entre Nelly Wenger, directrice générale du Pole d’Art Contemporain qui doit s’élever sur l’Ile Seguin et Jean Nouvel, et les souvenirs ruineux qu’ils ont laissé en Suisse.

C’est avec des trémolos d’émotion dans la voix que Pierre-Christophe Baguet a annoncé la fierté de Boulogne-Billancourt de devenir une grande capitale culturelle internationale grâce au Pôle d’art contemporain qui devrait s’installer sur la pointe amont de l’Ile Seguin.
Quelle surprise, la réalisation du Pôle est confiée à Jean Nouvel, coordinateur du projet de tours sur l’Ile Seguin ! On n’est jamais si bien servi que par soi-même !
Ce fameux Pôle d’art contemporain sera dirigé par Nelly Wenger, grande amie de Jean Nouvel. Les deux comparses ont laissé des souvenirs couteux et controversés en Suisse…

L’exposition ‘O2 et le « Cube de Morat »

Nelly Wenger  s’est fait connaitre comme directrice générale d’Expo’02, gigantesque exposition financée par l’Etat Suisse destinée à célébrer l’entrée du pays dans le nouveau millénaire. Cette exposition s’est transformée en cauchemar financier et fiasco général. Pour donner une idée du désordre, l’exposition s’intitulait à l’origine Expo’01 et devait avoir lieu en 2001, mais fut rebaptisée Expo ’02 en raison des retards accumulés… Entre copinage, dépassements de budget, faux achats de billets d’entrée et rallonges destinées à couvrir les déficits, Expo’02 laissera aux Suisses le souvenir d’un gouffre à milliards. Le public a boudé cette exposition hyper-branchée à base de monuments abscons . Le Clou de l’expo était le Cube de Morat une construction en métal rouillé (voir photo) dont l’auteur n’était autre que Jean Nouvel. Pour l’anecdote, les plaques de métal rouillées qui recouvraient le cube firent deux fois le voyage de leur lieu de production jusqu’à l’expo, parce que selon l’architecte, elles n’étaient pas assez rouillées. Pourquoi se gêner quand c’est l’argent des autres ?

Wenger et Nouvel détruisent une institution suisse

Disposant d’un beau carnet d’adresses, Nelly Wenger réussit en 2005 à se faire nommer directrice générale de de Nestlé Suisse. Sa première décision fut de confier le relancement de la vénérable marque de chocolat «  Cailler » à…. Jean Nouvel. Sûr de son génie, et n’ayant pas l’habitude de s’encombrer de l’avis des clients (pas plus que de celui des riverains des lieux qu’il veut détruire), le grand homme conçut un emballage en plastique transparent et rigide, anti-écologique et ruineux.
Malgré des millions de francs suisses de publicité, la sanction du public fut immédiate, les ventes s’effondrèrent, à tel point que la marque de chocolat devint l’objet d’une polémique nationale. Un an après, constatant une perte de plus de 50 millions de francs suisses, Nestlé arrêtait les frais, et congédiait Jean Nouvel et Nelly Wenger.
Lien vers le site de la TV Suisse relatant cette jolie histoire :
http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/1580115-nestle-abandonne-la-g…

Qui dirige la culture à Boulogne-Billancourt ?

On s’interroge sur les raisons qui ont pu pousser Pierre-Christophe Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt, à renier toutes ses promesses électorales pour une « ile verte et bleue » et à braver la colère de ses électeurs en bétonnant l’Ile Seguin.
Il fallait une impérieuse raison : tout confirme que M. Baguet a trouvé son gourou, en la personne de Jean Nouvel, qui s’affirme aujourd’hui comme le vrai patron culturel de la Ville. M. Baguet est au service des caprices du Grand Homme, de ses tours, de sa vision de la culture et de ses amis.

Nous en avons la confirmation aujourd’hui avec l’arrivée du duo Nouvel-Wenger à la tête de ce projet « culturel ». Nous aurons avec le projet R4 une démonstration de la « branchitude » élitiste qui a coûté si cher aux suisses…

Read More

Ile Seguin : Champignons hallucinogènes. Les liens entre Nelly Wenger, responsable du Pôle d’Art contemporain et Jean Nouvel.

Posted by on déc 20, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : Champignons hallucinogènes. Les liens entre Nelly Wenger, responsable du Pôle d’Art contemporain et Jean Nouvel.

On s’y perd… Le site  archicool .com  confirme des propos du Maire suggérant l’abandon des tours, propos pourtant fermement démentis par écrit par le Directeur de la SAEM . Quand on vous dit que ce n’est pas clair !

Urbanisme : Ile Seguin : Les cinq champignons de Jean Nouvel étaient bien hallucinogènes …

Il sera bientôt plus simple de suivre les particules allant plus vite que la lumière, que l’actualité liée à l’urbanisation de l’île Seguin

On se souvient de l’élection surprise de Pierre-Christophe Baguet à la mairie de Boulogne Billancourt (21 mars 2008,) promettant de dé-densifier le projet jugé alors pharaonique de l’ex maire Jean-Pierre Fourcade, puis un premier revirement en amenant dans sa hotte, l’architecte Jean Nouvel et surtout annonçant la sur-densification de l’île, avec plus de 300 000 m2 de planchers se répartissant notamment dans cinq tours champignons venant de nulle part. Projet qui sera abandonné en catimini lors du dernier SIMI, et revoici donc une nouvelle promesse du député-maire de Boulogne Billancourt, tenue lors du conseil municipal du 15 décembre 2011, qui confirme l’abandon des tours de l’île Seguin ; « parce que les boulonnais ne sont pas contents des tours, ils n’aiment pas les tours ».

Ramant plus qu’il n’en faut pour aller à contre-courant et contre toute attente, le maire tente de se lancer une ultime bouée de sauvetage politique, à six mois des élections législatives… (…)

– Pointe amont ; 28 000 m2 de signés avec un aménageur suisse. Le projet dénommé R4 serait « un pôle d’art contemporain », financé par le Suisse Yves Bouvier dirigeant de la société « Natural Le Coultre ».  Conçu par Jean Nouvel, ce centre d’art serait dirigé par Nelly Wenger, ex responsable de « Expo 02″, gigantesque exposition suisse qui s’est tenue en 2002, et ex dirigeante de Nestlé, qui avait alors confié l’emballage des chocolats Cailler à … Jean Nouvel.)

Lire ici l’intégralité de l’article :

http://www.archicool.com/paris-grand-paris/item/643-urbanisme-ile-seguin-les-cinq-champignons-de-jean-nouvel-etaient-bien-hallucinogenes.html

Commentaires de l’Association des Riverains de l’Ile Seguin :

Nelly Wenger est célèbre en Suisse pour avoir confié lors de l’exposition ’02 l’édification d’une construction minimaliste dénommée « Le Cube » à Jean Nouvel, et également pour avoir été responsable pendant son bref passage chez Nestlé de l’un des plus énormes désastres industriels de la Confédération Helvétique. Elle avait fait concevoir par le même Jean Nouvel des emballages en plastique de couleur vive pour la marque Cailler, l’une des plus anciennes marques de chocolat suisse. En moins d’un an, la polémique avait saisi le pays, les ventes s’étaient effondrées, les emballages Nouvel étaient retirés de la vente, et La TV Suisse y consacrait ses titres :

http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/1580115-nestle-abandonne-la-griffe-de-jean-nouvel-pour-les-emballages-des-chocolats-cailler.html

Lire également les échos de la Presse Suisse sur l’arrivée de Nelly Wenger à Paris, et les commentaires bienveillants des lecteurs dont nous extrayons le suivant : « Ave Caesar morituri te salutant,  La France n’est plus en faillite pour se payer l’impayable spécialiste de la dilapidation de l’argent des autres avec son complice l’architecte du vent Nouvel ? »

http://www.lematin.ch/actu/nelly-wenger-met-paris-dans-sa-poche-2011-12-18

Nous ne sommes donc pas surs que le pôle d’art  ultra-branché que nous prépare Mme Wenger soit vraiment un grand lieu de culture populaire. Ne serait-pas plutôt une belle niche fiscale ? La société Natural Le Coultre est en effet une société renommée pour le transport international des œuvres d’art, et le concept apparemment vise à conserver les œuvres sous douane jusqu’à leur vente, les exemptant ainsi de TVA si elles sont revendues à l’étranger. Espérons que cette nouvelle collaboration entre Mme Wenger et Jean Nouvel connaitra un meilleur sort que leurs aventures passées…

Nous attendrons donc plus d’informations  pour confirmer que ce pôle d’art contemporain mérite de s’extasier.

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us