Le Parisien : Voilà les tours de l’île Seguin

Posted by on juin 16, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur Le Parisien : Voilà les tours de l’île Seguin

Le conseil municipal de Boulogne se réunit ce soir pour adopter le plan local d’urbanisme qui rendra possible la construction de cinq tours de 100 m de haut sur l’ancien site de Renault.

Les cinq tours imaginées par Jean Nouvel, ici vues de Meudon, permettront de faire de l’île Seguin « un lieu de destination très fort du Grand Paris », selon l’architecte.

Le projet de Jean Nouvel, l’architecte désigné pour coordonner l’aménagement de l’île Seguin, aborde un tour concret ce soir. Les élus de Boulogne s’apprêtent à adopter la révision du plan local d’urbanisme (PLU) qui permettra la construction de 335000 m2, contre le précédent qui autorisait 175000 m2.

SUR LE MÊME SUJET

  • Les mécontents vont manifester
  • A Boulogne, huit associations contre les « châteaux »
  • La majorité UMP se déchire à Boulogne

A savoir la construction de quatre tours de bureaux d’une centaine de mètres, soit une quarantaine d’étages, et une cinquième plus haute, de 120 m, qui abritera aussi un hôtel.

Outre ces tours, qui cristallisent toutes les oppositions, l’île devrait accueillir un long jardin couvert sous verrière, des commerces, un multiplexe cinématographique et des pôles d’art et de musique à chaque extrémité, notamment un équipement culturel voulu par le conseil général des Hauts-de-Seine.

Invité sur l’antenne de France Inter hier matin, Jean Nouvel a défendu ses tours, qu’il préfère appeler « châteaux » : « Dès qu’un immeuble est un peu plus dense, un peu plus haut, on flingue, a réagi le Prix Pritzker 2008. Ça ne veut pas dire que dès qu’on construit quelque chose de dense on est antihumain. » Assurant que les tours du projet Seguin ne sont « pas comme à La Défense », Jean Nouvel précise qu’« il y aura des jardins et des terrasses colossales » dans l’île, par ailleurs « basée sur la mixité du végétal et du construit […] C’est un lieu de destination très fort du Grand Paris ».

Parmi leurs opposants, l’ancien maire et… les voisins

Le conseil municipal de ce soir devrait toutefois être l’occasion d’échanges radicalement opposés sur le devenir de ce site de 11,5 ha qui abritait jusqu’en 1992 les usines Renault. En premier lieu parce que le maire (UMP) de Boulogne, Pierre-Christophe Baguet, en campagne pour les élections municipales au printemps 2008, avait d’abord fustigé le projet de son prédécesseur Jean-Pierre Fourcade, promettant une fois élu de réduire l’urbanisation à 110000 m2, avec des bâtiments qui n’excéderaient pas 50 m de haut. Pierre-Christophe Baguet, qui dit aujourd’hui « avoir changé d’avis », s’est notamment attiré les foudres de trois de ses adjoints et d’un conseiller municipal délégué, qui ont rendu leur tablier. De son côté, le groupe d’opposition animé par l’ex-maire et toujours sénateur Jean-Pierre Fourcade est lui aussi farouchement opposé à la densification de l’île Seguin.

Le projet défendu par le député-maire de Boulogne-Billancourt cause aussi des soucis à ses voisins. A commencer par son ami de longue date, le maire de Meudon, Hervé Marseille (Nouveau Centre), dont les habitants sont directement concernés par la présence de tours qui leur boucheraient la vue sur la capitale. Pour tenter d’éteindre le mécontentement, Hervé Marseille a écrit aux riverains proches de l’île Seguin en annonçant qu’il sera « très vigilant sur ce dossier ». « Je n’ai pas manqué d’alerter la municipalité de Boulogne en exprimant les réserves de la ville de Meudon », explique-t-il.

D’autre part, les huit associations rassemblées au sein d’un « G8 » militant pour une urbanisation moins dense, autour des 175000 m2 qu’elles avaient âprement négociés en leur temps avec Jean-Pierre Fourcade, sont fermement décidées à faire barrage au bétonnage et aux tours de grande hauteur. Si elles décidaient de déposer des recours contre ce PLU, cela entraînerait un énième retard dans l’aménagement de l’île et aurait des conséquences financières fâcheuses pour la ville, qui n’en a pas besoin.

Le Parisien, ROBERTO CRISTOFOLI | Publié le 16.06.2011, 07h00

Read More

Libération : Ile Seguin, béton maudit par Sybille Vincendon

Posted by on juin 14, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur Libération : Ile Seguin, béton maudit par Sybille Vincendon

Le feuilleton de l’île Seguin, riche en rebondissements depuis la fermeture de l’usine mère de Renault à Boulogne-Billancourt, se poursuit. Et le dernier épisode en date promet d’être encore plus désolant que les précédents.

Pierre-Christophe Baguet, l’actuel maire (UMP) de Boulogne (Hauts-de-Seine), avait, dès sa victoire en 2008,  bloqué tous les projets  que son prédécesseur  à la mairie, Jean-Pierre Fourcade, avait engagés, l’accusant de bétonner l’île Seguin. Résultat: plus aucune recette n’est entrée dans les caisses de la société d’économie mixte SAEM Val-de-Seine aménagement qui pilote l’urbanisation des anciens terrains Renault. Depuis trois ans, Baguet ne construit pas sur l’île Seguin, mais il y creuse un trou.

Jeudi, c’est donc avec l’impératif de rétablir les comptes qu’il  présentera au vote de son conseil municipal une modification du Plan local d’urbanisme, prévoyant la construction de 335 000 mètres carrés sur ce haricot de 11 hectares. Pour atteindre ce chiffre, le projet dessiné par l’architecte Jean Nouvel, comporte cinq tours de bureaux. Elles devaient initialement grimper jusqu’à 150 mètres, soit une quarantaine d’étages, et ont été rabotées en vue du conseil municipal à 120 mètres pour la plus haute et 100 mètres pour les quatre autres.

Lire la suite

Read More

JDD : Ile Seguin, l’ultime bras de Fer ?

Posted by on juin 13, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur JDD : Ile Seguin, l’ultime bras de Fer ?

 

Journal du dimanche : Ile Seguin, l'ultime bras de fer ?
Journal du dimanche : Ile Seguin, l’ultime bras de fer ?

Polémique. Malgré la critique montante, le maire de Boulogne Billancourt défend son projet d’aménagement. Le conseil municipal de jeudi s’annonce agité.

A noter dans cet article le véritable aveu de PCB : l’intérêt financier.
Loin de défendre le génie du projet de Nouvel, la beauté des tours chateaux, il avoue :  » … Comment équilibrer financièrement l’opération ? En construisant soit des logements, -mais c’est incompatible avec un lieu culturel appelé a vivre 24 heures sur 24- soit des bureaux. On n’a plus le choix. »

PCB est le pompier pyromane :
C’est lui qui a bloqué le PLU précédent, en annulant des permis de construire pourtant purgés de tout recours, et en entrainant donc des retards considérables. Sans lui, l’ile serait déjà en train de se bâtir !

PCB ne doit pas vivre comme nous : rien de plus mort que des bureaux la nuit… Il nous promet une ile morte de bureaux vides, sinistre la nuit !!! Vous sortiriez a la Défense le soir, vous ?

PCB sait mal compter : en débarrassant le projet des dépenses liées à son gigantisme (parkings sur les berges) et par la même de ses nuisances, en le débarrassant de ses équipements somptuaires, dont la fameuse verrière a 75 millions d’€ au profit d’espaces verts en plein air, il réduirait considérablement le cout du projet. Les associations l’ont démontré.

Le meilleur opposant au projet est cependant PCB lui même. Regardez la video où il démontre brillamment l’équilibre financier de son projet a 110 000m2. C’est crédible ! Nous l’avons cru, qu’il y croie aussi…

Oui, l’intérêt de défigurer ce site avec ce bétonnage massif est bien financier… Au profit des promoteurs et de M. Nouvel….

Read More

Le Rêve de Jean Nouvel, le Cauchemar des Habitants

Posted by on juin 13, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur Le Rêve de Jean Nouvel, le Cauchemar des Habitants

Comme on pouvait s’y attendre, la Mairie de Boulogne Billancourt pour préparer l’échéance décisive du 16 juin a lancé une campagne communication massive à destination des media nationaux.

Le point d’orgue est l’article du Figaro du week end, intitulé : Ile Seguin, le rêve de Jean Nouvel.

Annonçant comme concession la limitation des tours a 120m, l’architecte dévoile pour la première fois et enfin l’aspect extérieur de l’Ile, avec deux illustrations vues des Hauts de Meudon et depuis le Belvédère de Meudon.

3 commentaires :

  • On n’aperçoit que le  sommet des tours, c’est-à-dire la partie émergée de l’iceberg de béton, celle qui dépasse les coteaux de Meudon. Il serait intéressant d’avoir la vue depuis Boulogne, y compris la massive « base bâtie » qui va ceinturer l’Ile.
  • On voit bien le coté massif des « Châteaux » qui gagnent en largeur le peu  qu’ils ont perdu en hauteur, et ces inénarrables jardins sur les toits, interdits au public.
  • Comme d’habitude, toutes les illustrations sont traitées comme si le béton était transparent, et on utilise même le vert du premier plan, celui des coteaux, pour faire baigner le tout dans une ambiance écolo…

Jean Nouvel décrit son projet comme « une Babylone moderne ». Une Babylone de 5 tours de béton qui n’a pas sa place dans ce site emblématique.

Pour donner le coté écolo,  Jean Nouvel promet une ile sans voitures, réservées aux seules voitures électriques. Ceci confirme bien que les nuisances seront rejetées sur les rives où devront s’installer les parkings et le trafic nécessaires  à l’acheminement des 15 000 personnes qui devront travailler sur ce navire de 310 000m2 de béton.

La Défense a été conçue pour accueillir des tours et le trafic qui va avec : les sous-sols abritent d’immens parkings, et le Boulevard Circulaire, autoroute urbaine, les alimente.

L’Ile Seguin n’est en aucun cas conçue pour accueillir des tours, ni les rives faites pour se transformer en boulevard circulaire. Il est déjà quasiment impossible le matin de sortir en voiture du Cours Seguin pour rejoindre les berges ! Comment imaginer créer les échangeurs nécessaires pour l’accès à l’Ile ? Où implanter les parkings ? Rien de tout cela n’est traité !

Quant aux transports urbains, la ligne 9, saturée,  ne rejoint pas l’ile, pas plus que le T2, lui aussi proche de la saturation. On nous promet une station de métro du Grand Paris… en 2023 si tout va bien !

L’Ile Seguin est bien le Rêve de M. Nouvel… Mais elle ne doit pas devenir le cauchemar des habitants !

Qui parmi les conseillers municipaux osera poser le 16 juin cette question simple : quels honoraires ont déjà perçus les Ateliers Nouvel pour  élaborer ce projet ? Quels honoraires percevront-ils pour superviser la construction de cette ile de Béton dont ils rêvent ? La démocratie gagnerait à la réponse à cette question, et qu’on connaisse le prix du rêve de M. Nouvel.

Read More

Révision à la marge du projet : encore un écran de fumée

Posted by on juin 13, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur Révision à la marge du projet : encore un écran de fumée

Ile Seguin : La Mairie de Boulogne Billancourt tente de calmer la révolte en révisant sa copie a la marge

Dans le projet de délibération qui sera proposé le 16 juin au vote du conseil municipal de Boulogne Billancourt, Pierre Christophe Baguet tente tout a la fois de répondre aux questions du commissaire enquêteur et de calmer la révolte qui se lève contre son projet.

Sur la hauteur des tours il est précisé que la hauteur des châteaux ne dépassera pas 100m, a l’exception d’un seul. Il est précisé que l’article 10, indiquant  « sans objet » en tant que hauteur maximale, est modifié pour porter la hauteur maximale à 120 mètres.

Sur les droits a construire, la constructibilité du projet est ramené de 337 500m2 a 310 000m2

Qu’on ne s’y trompe pas !!!!

Ces modifications à la marge ne changent en rien le caractère de bétonnage massif de l’Ile ! Ce seront bien toujours 5 tours massives qui gagneront en largeur le peu qu’elles perdent en hauteur  et qui barreront l’Ile. La propagande de la mairie est exposée dans le Figaro de ce week-end (éditon des 11 et 12 juin) sous le titre :  « le Rêve de Jean Nouvel ». Malgré des illustrations censées être flatteuses, où comme toujours le béton semble aérien et transparent, on voit bien le coté massif des « châteaux » et leurs inénarrables jardins suspendus interdits au public.

 

M. Baguet a tout oublié de ses promesses de 2008, nous n’avons rien oublié de ses promesses d’Ile verte des Arts et de la Culture, avec ses droits à construire réduits a 110 000m2.

Les conseillers municipaux de Boulogne Billancourt seront face à  leurs responsabilités le 16 juin.

 

Les Associations de Riverains

 

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us