Baguet : 4 projets en 6 ans pour l’Ile Seguin, et toujours l’impasse

Posted by on fév 2, 2014 in Actualité | Commentaires fermés sur Baguet : 4 projets en 6 ans pour l’Ile Seguin, et toujours l’impasse

« On assassine l’Ile Seguin »

 « On assiste ces jours-ci à un numéro d’illusionnisme assez spectaculaire autour de la malheureuse île Seguin de Boulogne-Billancourt. Le magicien s’appelle Jean Nouvel, il est architecte et doué pour vendre au chaland les projections de sa lanterne magique… »

Suzanne Vincendon, Libération, 16 juin 2011

La muraille de béton que veut imposer M. Nouvel pour l’Ile Seguin, vue du Quai Gorse, à Boulogne-Billancourt

La muraille de béton que veut imposer M. Nouvel pour l’Ile Seguin, vue du Quai Gorse, à Boulogne-Billancourt

2008 -2014 : Quatre projets, six ans perdus

En 2008, une île prête à construire

En 2008, le PLU de l’Ile Seguin, voté en 2004 et adapté en 2005,  offre une constructibilité de 175 000m2 et a fait l’objet d’une vaste concertation. Il est purgé de tout recours. L’île est prête à construire. Les premiers permis de construire sont accordés. Hélas, Pierre-Christophe Baguet a décidé de conquérir la mairie de Boulogne-Billancourt et il mène une violente campagne contre le projet de ses prédécesseurs qu’il qualifie de bétonnage. Il promet une Ile Verte et Bleue. Ce sera le premier projet Baguet, vite passé à la trappe.

Projet Baguet 1 : « Une Ile verte et bleue »

Qualifiant le projet de ses prédecesseurs de bétonnage, Pierre-Christophe Baguet promet aux Boulonnais une « ile verte et bleue » et des droits à construire réduits à 110 000m2.

Capture d’écran du site de campagne 2008 de Pierre-Christophe Baguet : une ile toute verte !

Capture d’écran du site de campagne 2008 de Pierre-Christophe Baguet : une ile toute verte !

Citation sur le site officiel de campagne 2008 : « Pierre-Christophe Baguet fournit un dessin susceptible d’intéresser les écologistes et les associations de riverains. Il annonce plus de verdure et moins 35% de béton, faisant passer les surfaces d’usage des bâtiments de 175 000m2 à 110 000m2. »

On peut voir sur cette vidéo impitoyable le candidat pérorer sur son projet d’île verte et bleue, en vantant son petit port, ses guinguettes, son spa, son étang avec un amphithéatre à ciel ouvert… et affirmer : « je vous assure que ce projet est équilibré financièrement ».

La vidéo qui tue à voir ici :

http://www.dailymotion.com/video/x4mo2h_ile-seguin-le-projet-de-pc-baguet_news

Projet Baguet 2 : « La Babylone moderne »

A peine élu, le nouveau maire dénonce les permis de construire déjà signés, dont celui de l’Université Américaine. La plupart de ses électeurs croient qu’il s’agit pour lui d’honorer ses promesses. La stupéfaction est donc générale quand il révèle début 2011, lors de l’enquête d’utilité publique, un nouveau PLU avec des droits à construire portés à 337 500m2 , avec 5 tours sans limite de hauteur. Le projet a été créé par l’architecte Jean Nouvel qui est coordinateur général du projet. Le « starchitecte » annonce la création d’une Babylone Moderne. La verdure est réduite à des jardins suspendus en haut des tours.

741

Le sommet des tours Nouvel vu du haut de Meudon (illustration des ateliers Jean Nouvel)

Ce projet qui foule aux pieds les promesses électorales entraine la démission du premier adjoint, Thierry Solère qui déclare : « je ne serai pas le premier adjoint des tours sur l’Ile Seguin ». Cette démission sera suivie par celle de six autres adjoints au maire.

Le Parisien 12 mai 2011 :

http://www.leparisien.fr/boulogne-billancourt-92100/je-ne-serai-pas-le-premier-adjoint-des-tours-sur-l-ile-seguin-12-05-2011-1445722.php

Projet Baguet 3 : « Quatre tours dans son sac »

 M. Baguet enregistre une première contrariété. Le Conseil Général des Hauts-de-Seine, propriétaire de la pointe de l’île, où il entend ériger la Cité Musicale, refuse d’en céder toute parcelle et empêche donc la réalisation de l’une des 5 tours. Espérant calmer un peu la colère qui s’élève chez les riverains trahis, M. Baguet réduit la constructibilité à 310 000m2 et 4 tours. Il fait adopter ce PLU par son conseil municipal le 16 juin 2011.

Libération, 16 juin 2011 : « On assassine l’Ile Seguin »

http://www.liberation.fr/societe/2011/06/16/on-assassine-l-ile-seguin_742976

La colère des habitants et des riverains trahis est extrême. Devant la totale surdité du maire qui se cramponne à son projet de bétonnage, les associations de riverains et de défense de l’environnement mobilisent et  déposent des recours contre ce PLU auprès du tribunal administratif de Cergy-Pontoise.

Le Parisien 4 novembre 2011

Le Parisien 4 novembre 2011

 

Projet Baguet 4 : « La muraille de béton »

La détermination et la colère des habitants ne faiblissent pas,  M. Baguet décide de porter la constructibilité à 255 000m2. Pour tenter de donner une légitimité à son projet, il se livre à une manœuvre ahurissante. Il monte en décembre 2012 un référendum local sans aucune valeur juridique, en ne proposant le choix qu’entre 3 variantes du projet Nouvel. Impossible de dire non, conditions de vote par Internet et Poste non sécurisées permettant les bourrages d’urne, confiscation des moyens municipaux pour une propagande sans bornes … La seule façon de dire non était de s’abstenir. Le projet Baguet ne recueille que 7000 « votes » sur 67 000 électeurs inscrits, contre 50 000 abstentions.

Le Monde du 12 novembre 2012 : « De jolies tours de magie »

http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/11/27/ile-seguin-de-jolies-tours-de-magie_1796503_3246.html

Les conditions extravagantes de ce vote lui ôtent toute valeur :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-2012-ce-vote-n%E2%80%99a-aucune-valeur/

 

 

Cela n’empêche pas M. Baguet de faire adopter le projet Baguet 4 par son conseil municipal le 4 juillet 2013. Le nouveau projet Baguet élève une muraille de béton devant Boulogne-Billancourt, surmontée d’une triple tour de 110m au-dessus du socle de l’Ile (146m de hauteur NGF, mesure de hauteur standardisé) écrasant la colline de Meudon (89m NGF). Entre Baguet 1 et Baguet 4, on trouve 2,5 fois plus de béton ! 

Ile Seguin Ile Seguin – Projet Nouvel : la muraille et la triple tour vue du Quai le Gallo à Boulogne-Billancourt

La triple tour de Jean Nouvel et la muraille de béton vue de Boulogne-Billancourt. Dessin d’architecte.

 

Annulation du PLU de 2011

 Le 9 juillet 2013, coup dur pour Pierre-Christophe Baguet.  Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise annule le PLU du 16 juin 2011, en particulier pour défaut d’évaluation environnementale, défaut d’étude de sécurité publique, manque d’information du public, et incompatibilité avec la loi du Grand Paris.

Le Parisien, 10 juillet 2013

 

is115

M. Baguet fera appel de cette annulation le 24 juillet 2013.

La Cité Musicale        

Le 11 juillet 2013, le Conseil Général des Hauts-de-Seine révèle les contours de la Cité Musicale de  l’Ile Seguin qui ne devrait pas être contestée car déjà prévue dans le PLU de 2004. Cet équipement de prestige est conçu par les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines. Il sera exploité par un consortium réunissant TF1 et Sodexho. Les nuisances devraient être réduites, avec un accès automobile restreint sur l’Ile et une insonorisation exemplaire. La Cité Musicale devrait ouvrir en 2016.

Photo de la maquette présentée au Conseil Général

Maquette de la Cité Musicale du Conseil Général des Hauts-de- Seine

Le projet R4

Le 24 juillet 2013, M. Baguet accorde un permis de construire au projet R4, non prévu au PLU de 2004  et donc soumis aux aléas des PLU 2011/2013. Il annonce en outre une promesse de vente de terrain supplémentaire à la SCI R4. Les conditions financières de cette opération demeurent obscures. Les opposants au projet Nouvel craignent que tout à sa hâte de conclure enfin un projet pour l’Ile Seguin, Pierre-Christophe Baguet ne « solde » les droits à construire pour une entreprise immobilière privée à couleur artistique. En tout cas, l’architecte choisi pour le projet R4 est Jean Nouvel. L’Ile Seguin devient de plus en plus l’Ile Nouvel.

Le Parisien, 8 décembre 2013

R4 Ile Seguin Le Parisien

Le Parisien du 5 décembre 2013

 

Nouveaux recours

Le 30 décembre 2013, les associations AEBB (Actions Environnement Boulogne-Billancourt), Boulogne Environnement, Intégrer Billancourt, Val de Seine Vert et Vivre à Meudon déposent un recours contentieux commun auprès du Tribunal administratif de Cergy Pontoise demandant le retrait pour illégalité de la délibération du conseil municipal du 4 juillet 2013.

Six ans perdus

Par son reniement total de ses promesses électorales, par son obstination à imposer le projet de bétonnage de Jean Nouvel, Pierre-Christophe Baguet a paralysé l’Ile Seguin.
Deux contentieux sont en cours devant le tribunal administratif de Cergy-Pontoise.
Le PLU de 2011 est annulé, son adaptation de 2013 est illégale.

2008 – 2014 : six ans perdus

Les Echos, Février 2013 : un pas en avant, six ans en arrière

is117

Une seule solution

Pour débloquer cette situation, il faut revenir au PLU de 2004/2005, purgé de tout recours, abandonner le projet de bétonnage Nouvel, et mettre fin aux contentieux dans lesquels ce projet absurde a plongé l’Ile Seguin. On pourra enfin se mettre à bâtir l’Ile Seguin.

C’est la fin des starchitectes, le retour à un urbanisme humain, équilibré et respectueux de notre cadre de vie que nous exigeons.

Le Figaro, 21 Octobre 2013

Le starchitecte Jean Nouvel, dans le Figaro du 21 Octobre 2013

Le starchitecte Jean Nouvel, dans le Figaro du 21 Octobre 2013

Read More

Exclusif : Voici la muraille de béton Baguet/Nouvel pour l’Ile Seguin

Posted by on jan 22, 2014 in Actualité, Le vrai visage du Projet Nouvel | Commentaires fermés sur Exclusif : Voici la muraille de béton Baguet/Nouvel pour l’Ile Seguin

Le vrai visage du projet Baguet/Nouvel pour l’Ile Seguin (II)

Ile Seguin – Projet Nouvel : la muraille et la triple tour vue du quai Georges Gorse à Boulogne-Billancourt

Ile Seguin – Projet Nouvel : la muraille et la triple tour vue du quai Georges Gorse à Boulogne-Billancourt

Une vue réaliste

Jusqu’ici il fallait se contenter de maquettes en plastique transparent ou de vues aériennes où l’impact de la triple tour était volontairement diminué par un effet de perspective. Comme l’Ile se présentera aux regards plus souvent vue des berges que d’hélicoptère, notre illustrateur vous montre pour la première fois la muraille de béton telle qu’elle se présentera  vue du Quai le Gallo, et l’imposante triple tour de 110 m de haut dans ses proportions réelles. L’auteur de cette image est un dessinateur spécialisé qui a travaillé sous la direction d’un architecte, à partir des cotes exactes rendues disponibles par le dépôt du permis de construire R4 et l’enquête d’utilité publique. C’est le vrai visage qui se présentera aux habitants de Boulogne-Billancourt depuis la rive.

 

Adieu, Coteaux de Meudon

Le site de l’Ile Seguin s’inscrit dans une boucle de la Seine verdoyante. Désormais, ce sera une muraille de béton qui se dressera devant Boulogne. Qu’on en juge par ces illustrations :

Ile Seguin : vue d'un appartement de la rive, avant

Ile Seguin : vue d’un appartement de la rive, avant

Ile Seguin, vue d'un appartement de la rive, après

Ile Seguin, vue d’un appartement de la rive, après

Une longue muraille de béton

Pour se faire élire en 2008, M. Baguet avait promis une île verte et bleue, avec des guinguettes et des rives champêtres. Voici ce qu’il nous offre : une longue et haute muraille de béton face à Boulogne, qui englobe le Pôle R4 et court jusqu’à la Cité musicale du Conseil Général. Plus haute que la Cité Musicale, elle vient la coiffer à son extrémité.

Ile Seguin : la muraille se prolonge jusqu'à la Cité musicale qu'elle vient coiffer

Ile Seguin : la muraille se prolonge jusqu’à la Cité musicale qu’elle vient coiffer

Qu’elles sont loin les promesses de 2008 !

Ile Seguin : Capture d'écran du site officiel de campagne 2008 de M. Baguet

Capture d’écran du site officiel de campagne 2008 de M. Baguet

Dans le programme sur lequel il s’est fait élire maire de Boulogne-Billancourt en 2008,  Pierre-Christophe Baguet ne tarissait pas de critiques contre le projet de son prédécesseur pour l’Ile Seguin qui comprenait un « mur enceinte » de 18m de haut . Qu’on en juge :

Ile Seguin Capture d’écran du site de campagne de Pierre-Christophe Baguet en 2008

Capture d’écran du site de campagne de Pierre-Christophe Baguet en 2008

En 2014, oubliée l’île verte et bleue, oubliée la vue sur les coteaux de Meudon. Pierre-Christophe Baguet entend nous imposer une muraille de béton de 30 mètres de haut, soit 39m au-dessus du niveau de la Seine (voir croquis).

Ile Seguin Source : plans du Pole artistique R4 dont le mur extérieur est aligné sur la muraille de béton.

Source : plans du Pole artistique R4 dont le mur extérieur est aligné sur la muraille de béton.

Finie la vue sur les coteaux de Meudon ! Pour caser ses 112 000m2 de bureaux, Pierre-Christophe Baguet impose aux Boulonnais la vue sur un long et morne mur de béton.

 

Ile Seguin Une très très longue muraille de béton face à Boulogne-Billancourt

Une très très longue muraille de béton face à Boulogne-Billancourt

Et côté Meudon ?

Autant grâce au projet R4 et à la Cité Musicale, nous disposons de cotes précises et qui permettent donc de donner une représentation fidèle de l’apparence de l’île, autant, coté Meudon, nous manquent les cotes des bâtiments que Jean Nouvel veut ériger. Notre dessinateur est donc parti d’une estimation basée sur les  maquettes, donc moins précise. Néanmoins, côté Meudon, qui est le côté sud, même parti-pris pour le béton face au fleuve. Le jardin artificiel sous verrière ne sera pas au soleil, mais à l’ombre d’une autre muraille.

Ile Seguin coté Meudon

Ile Seguin coté Meudon

 

Rendre le fleuve aux habitants

Les deux berges du fleuve sont livrées aux véhicules, avec 2 routes bientôt toutes deux à 4 voies. Elles sont perdues pour les habitants.

Une île comme l’Ile Seguin peut devenir un lieu magique. Les rives de l’Ile Seguin sont l’occasion unique de rendre le fleuve aux Boulonnais et aux habitants des communes avoisinantes. Car les rives peuvent, doivent, devenir des lieux de promenade, de loisirs, de détente. Tout ce qu’on nous avait promis en 2008. Et c’était rentable !

Ile Seguin Copie du site de campagne 2008 de Pierre-Christophe Baguet

Copie du site de campagne 2008 de Pierre-Christophe Baguet

Oubliées, les promesses de Pierre-Christophe Baguet en 2008.  Personne n’ira se promener au pied de la monstrueuse muraille de béton qu’il entend maintenant ériger sur l’Ile Seguin.

En clin d’œil final, notre dessinateur, fatigué de tant de béton, vous invite dans ce petit croquis à une autre vision de ce que pourrait être l’Ile Seguin :

un petit port

Un rêve, Boulogne Plage, la Seine rendue aux habitants, les petits restos au bord de l’eau ? Pas forcément.

Le tribunal administratif a annulé le PLU de 2011 sur lequel Pierre-Christophe Baguet fondait son projet monstrueux.

C’est le moment où jamais de sortir de l’impasse en revenant au PLU de 2004, et à une version plus humaine, plus équilibrée et plus respectueuse du site.

Poursuivons notre mobilisation.

 

Lien utile :

Le vrai visage de l’Ile Seguin (I) : un cœur de béton

http://www.sauvonslileseguin.com/exclusif-le-vrai-visage-du-projet-nouvel-pour-lile-seguin-1/

Read More

Ile Seguin : Pourquoi nous maintenons notre recours contre le projet R4

Posted by on jan 21, 2014 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : Pourquoi nous maintenons notre recours contre le projet R4

Par Anne-Henry Chombart de Lauwe, président de Actions Environnement Boulogne-Billancourt (AEBB)

 

R4, conçu par Jean Nouvel, est dans le prolongement du mur de béton qui se dresserait face à Boulogne

R4, conçu par Jean Nouvel, est dans le prolongement du mur de béton qui se dresserait face à Boulogne

Un curieux marchandage

Depuis que nous avons déposé le 24 septembre 2013 un recours gracieux auprès de la Mairie de Boulogne-Billancourt dirigé contre le permis de construire accordé à la SCI (Société Civile Immobilière) R4, nous avons été l’objet de pressions permanentes et de tentatives d’intimidation.
Mme Wenger, dirigeante de la société de consultants agissant pour le compte de cette société civile immobilière, s’est multiplié en contacts et  coups de fils en direction de tous nos administrateurs, à un niveau confinant au harcèlement.

Que nous proposait Mme Wenger en échange du retrait de notre recours ?

1)      De nous associer au choix des artistes susceptibles d’exposer sur l’Ile.  Association dont la vocation et l’objet sont la protection de l’environnement et du cadre de vie des habitants, nous avons répondu que même si notre ego pouvait être flatté par cette proposition, nous estimons que cette proposition sortait de notre champs de compétences.

2)      D’obtenir du maire de Boulogne-Billancourt un retrait de son appel contre l’annulation du PLU (Plan Local d’Urbanisme) prononcée le 9 juillet 2013 par le Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise. Pour bonne compréhension, il faut rappeler que nous étions partie prenante de ce recours contentieux qui a permis de faire annuler le PLU adopté le 16 juin 2011 par le conseil municipal de Boulogne-Billancourt. De ce fait, nous recevions un protocole d’accord des avocats de la mairie qui nous proposait, en résumé,  d’échanger le désistement de la ville de l’appel fait du jugement du tribunal administratif en échange de notre engagement de ne pas faire de recours contre le permis de construire R4.

 

Un marché de dupes

 On ne peut que s’étonner qu’une question relevant purement du droit de l’urbanisme fasse l’objet d’un marchandage entre une procédure opposant une commune et une association de défense de l’environnement, d’une part, et des intérêts immobiliers privés, d’autre part, dont nous avons par ailleurs déploré l’opacité des montages financiers.

Reste que le désistement de l’appel de la mairie ne présente à nos yeux aucune valeur. D’une part, parce que les 6 motifs d’annulation prononcés par le tribunal administratif sont si clairs que l’appel de la mairie n’avait aucune chance d’aboutir. Mais en outre, parce que seul aurait une valeur le retrait par la mairie de l’adaptation du-dit PLU qu’elle a fait adopter le 4 juillet 2013 et sur laquelle elle fonde son actuel projet de bétonnage. Or en aucun cas, le protocole que l’on nous a proposé ne  mentionne un tel retrait. Si la ville était sincère, elle devrait s’engager sur le retrait de cette adaptation, contre laquelle nous avons déposé un nouveau recours.

Pourquoi nous maintenons notre recours

 Nous avons été l’un des principaux artisans du PLU de 2004 pour l’Ile Seguin. Nous voulons rappeler qu’après une longue concertation, nous avions obtenu de la mairie de l’époque l’établissement d’un projet équilibré, dense, mais ménageant le cadre de vie et le site, avec des droits à construire limités à 175 000m2 et évitant toute tour ou autre immeuble de grande hauteur. Ce PLU ainsi agréé par tous était purgé de tout recours.

Quand le maire de Boulogne-Billancourt, à la stupéfaction générale, a voulu imposer en 2011 un PLU avec des tours et 310 000m2 de de droits à construire, c’est tout naturellement que nous avons déposé un recours gracieux, puis contentieux. Le Tribunal administratif reconnaissait le bien fondé de notre recours en annulant le 9 juillet 2013 ce PLU de 2011.

Outre l’opacité de son montage financier, le permis de construire du projet R4 est tout simplement incompatible avec le seul PLU actuellement valable, celui de 2004. La démonstration en sera faite dans le mémoire de notre avocat.

Le permis de construire R4 contient également de nombreuses lacunes par rapport au droit de l’urbanisme, en ce qui concerne l’impact sur l’environnement, le plan de prévention des risques, et la sécurité. Elles seront également rappelées dans le mémoire de notre avocat.

Nous demandons également, sans jamais avoir eu de réponse satisfaisante, à avoir connaissance des conditions financières de cession des droits à construire à la société civile immobilière R4. Si d’aventure elles avaient été consenties à des conditions de marché trop basses, elles obligeraient à densifier en contrepartie exagérément le cœur de l’ile, bétonnage auquel nous nous opposons.

Apolitiques

Contexte des municipales aidant, les passions politiciennes se déchainent et nous sommes l’objet d’attaques indécentes de la part des  partisans du projet Nouvel. Nous réaffirmons notre caractère totalement apolitique. Notre seul et unique souci est la protection de l’environnement et du cadre de vie des habitants du Val de Seine.

Anne-Henry Chombart de Lauwe

Président

Actions Environnement Boulogne-Billancourt

Read More

Exclusif : Le vrai visage du projet Nouvel pour l’Ile Seguin (1)

Posted by on jan 14, 2014 in Actualité, Le vrai visage du Projet Nouvel | Commentaires fermés sur Exclusif : Le vrai visage du projet Nouvel pour l’Ile Seguin (1)

Les dessins d’architecte dévoilent l’impact réel du projet

Un gros cœur de béton

Une grosse masse de béton va étouffer l’environnement

Une grosse masse de béton va étouffer l’environnement

Deux pointes de culture …

Ile Seguin deux projets culturels

Deux projets à dominante culturelle devraient occuper les pointes de l’Ile.

Sur la pointe aval la Cité Musicale de l’Ile Seguin, du Conseil Général. Les architectes sont Shigeru Ban et Jean de Gastines.  Cet équipement de prestige fait l’objet d’un consensus assez large. Il était déjà prévu au PLU (Plan Local d’Urbanisme) de 2004 qu’a fait annuler M. Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt. La densité de construction est raisonnable, avec une emprise au sol de 2,35 hectares sur les 11,5 hectares de l’Ile et une surface constructible de 37 000m2.

A l’autre pointe de l’Ile, sur la pointe amont, devrait s’élever le Pole Artistique R4, dont l’architecte est Jean Nouvel,  beaucoup plus controversé par son architecture (un gros cube et une muraille de béton), mais lui aussi d’une densité raisonnable : la constructibilité serait de 38 000 m2 au total (deux lots). Nous avons évoqué l’opacité des conditions de cessions des terrains et des droits à construire à la Société Civile Immobilière R4 , et sa non compatibilité avec le PLU de 2004, en particulier en terme de hauteur.

… Un cœur de béton

Ces deux pointes de culture, de densité raisonnable, sont l’alibi qui sert à MM. Baguet et Nouvel pour tasser au centre de l’Ile un gros cœur de béton. Sur les 255 000m2 du projet total, ce seront donc plus de 180 000m2 qui s’entasseront dans l’espace restreint du cœur de l’Ile, dont 112 000m2 de bureaux ! Ile de la culture ? Hélas, surtout Ile de béton.

La Cité Musicale est la proue d’un énorme navire de béton

La Cité Musicale est la proue d’un énorme navire de béton

Entre deux murailles, se tassent une triple tour massive, totalement disproportionnée par rapport au site, et de grands immeubles de bureaux autour d’un étroit jardin artificiel sous verrière.

La spectaculaire cité musicale ne serait plus que la proue d’un paquebot de béton massif.

Les promesses trahies de 2008

Capture d’écran du site de campagne 2008 de Pierre-Christophe Baguet : une ile toute verte !

Capture d’écran du site de campagne 2008 de Pierre-Christophe Baguet : une ile toute verte !

Pour se faire élire maire de Boulogne-Billancourt en 2008, Pierre-Christophe Baguet n’y allait pas de main morte : il fallait faire de l’Ile Seguin  une île verte. Héritant d’un Plan Local d’Urbanisme de 175 000m2 de droits à construire, il entendait réduire ce bétonnage en ramenant la densité à 110 000m2 :

Capture d’écran du site de campagne de Pierre-Christophe Baguet en 2008

Capture d’écran du site de campagne de Pierre-Christophe Baguet en 2008

 

Chacun pourra apprécier ce qui reste de l’île verte et bleue promise en contemplant ce navire de béton. Quant aux écologistes et associations de riverains, elles ont répondu à leur façon à cette trahison sans précédent de promesses électorales, en obtenant l’annulation par le tribunal administratif le 9 juillet 2013  du PLU de 2011 de M. Baguet qui validait son projet.

Menaces contre un site d’exception

Dans une des villes les plus denses de France, implanter sur une île aux accès restreints une sur-densité de bureaux est une erreur majeure. Mais au-delà, lovée dans sa verdoyante boucle de la Seine,  l’Ile Seguin est un site d’exception, la dernière île à aménager dans le Grand Paris.

Pour réaliser son impact, nous vous invitons à contempler ce dessin technique figurant le projet Nouvel dans son environnement.

L’Ile Seguin de Nouvel défigurerait le site

L’Ile Seguin de Nouvel défigurerait le site

On réalise à quel point la triple tour défigurerait le site. Elle culminerait à 146m NGF (hauteur normalisée) alors que le haut des coteaux de Meudon culmine, lui, à 89m.

Ce tas de béton occulterait toute visibilité de chacune des deux berges vers l’autre, écrasant de sa masse les deux rives, et projetant son ombre vers Boulogne.

Une opération d’urbanisme brutal qui détruirait à jamais le cadre de vie que nous léguerons à nos enfants.

Prochainement : La muraille de béton

Liens utiles :

Le Point 9 janvier 2014 : Le projet Duhamel pour l’Ile Seguin

http://www.sauvonslileseguin.com/le-point-le-projet-duhamel-pour-lile-seguin/

 

 

 

 

Read More

Le Point : le projet Duhamel pour l’Ile Seguin

Posted by on jan 9, 2014 in Actualité | Commentaires fermés sur Le Point : le projet Duhamel pour l’Ile Seguin

Le Point spécial Boulogne-Billancourt du 9 janvier 2014

Ile Seguin : le projet Duhamel. Le Point 9 janvier 2014.

Ile Seguin : le projet Duhamel. Le Point 9 janvier 2014.

Le Point du 9 janvier 2014 consacre une édition spéciale à Boulogne-Billancourt, à ne pas manquer dans les kiosques. Cette édition est consacrée à la bataille qui se lance pour les municipales. Deux des protagonistes, Pierre-Christophe Baguet, maire sortant, et Pierre-Mathieu Duhamel, son principal challenger, font la couverture. L’hebdomadaire passe en revue les « dossiers chauds », dont l’Ile Seguin qui demeure encore et toujours le plus important des dossiers non réglés.
Face au projet Baguet de bétonnage que tout le monde connait, Le Point révèle les contours du projet Duhamel pour l’Ile Seguin.

Le Point 9 janvier 2014 Duhamel

L’Ile Seguin

 L’Ile Seguin demeure « l’éternel point noir ».

Le dossier d’Audrey Emery détaille les principaux enjeux : « Ce petit bout de terre de 11,5 hectares cristallise toutes oppositions, mais campagne électorale oblige, voici enfin venu le temps des propositions »

Le projet Duhamel

« Contre le projet ‘tout-bureaux’ de Pierre-Christophe Baguet, Pierre-Mathieu Duhamel livre en exclusivité au Point son projet ‘tout-logement’. Conçu par l’architecte François Grether –déjà chargé de l’aménagement de l’Ile sous Jean-Pierre Fourcade, il prévoit 1200 logements, douze courts de tennis, un établissement d’enseignement supérieur sur la santé (peut-être une antenne de l’Essec), une promenade autour des berges et la Cité Musicale du Conseil Général ».

Le tout sur 175 000m2. Le candidat veut en effet revenir au PLU voté en 2004 sous Jean-Pierre Fourcade et purgé de tout recours. L’annulation du PLU de 2011 par le tribunal administratif nous y contraint, estime-t-il »

Le PLU illégal de Pierre-Christophe Baguet

Pierre-Christophe Baguet a fait voter en juillet 2013 un aménagement du PLU de 2011 qui a été annulé par le Tribunal administratif. « Mais ce PLU est jugé illégal par les associations qui ont déposé un nouveau recours. Il ne s’agit que de l’adaptation d’un PLU annulé par la justice, explique leur avocat, Pierre Gaborit, candidat du PS aux municipales. En outre, ce nouveau PLU ne répond pas à la demande du tribunal de respecter la loi sur le Grand Paris qui impose la création de logements dans le périmètre de la future gare Pont-de-Sèvres –Ile Seguin, prévue pour 2020 ».

Nouveau visage, hauteur réduite

Ile Seguin Le projet Duhamel depuis Boulogne, le Point du 9 janvier 2014

Le projet Duhamel depuis Boulogne, le Point du 9 janvier 2014

Pas de tour dans le projet Duhamel. « Le projet Duhamel, imaginé par l’architecte François Grether, limite la hauteur des immeubles à R+8 ».

Logements contre bureaux

« 5000. C’est le nombre de logements qui manquerait à Boulogne, selon la socialiste Judith Shan. Outre la construction d’immeubles sur l’Ile Seguin, Pierre Gaborit et Pierre-Mathieu Duhamel souhaitent transformer autant que possible les bureaux vacants en logements. Au 13 décembre 2013, les bureaux vides représentaient 8,9% du parc, selon la ville ». Rappelons que le projet Baguet entendrait rajouter à cette offre déjà excédentaire 112 000 M2 de bureaux supplémentaires sur l’Ile !

Equilibre financier

« Le maire sortant reste fidèle à son credo que seuls des bureaux permettront d’équilibrer l’opération. « Si nous vendons les logements au prix du marché, [l’opération] s’équilibrera sans problème » assure Pierre-Mathieu Duhamel.

En ce qui concerne les finances de l’Ile, elle pourrait être mise en danger par le projet R4. Jean-Louis Tourlière [association Boulogne-Environnement] « soupçonne Pierre-Christophe Baguet d’avoir bradé la pointe amont [consacrée au projet R4] et d’être ainsi forcé de densifier le reste de l’Ile. Sinon, pourquoi le maire refuserait-il de communiquer le prix de vente d’un terrain public ? »

Densification

Les propositions des candidats sur la densité de Boulogne. Rappelons que Boulogne –Billancourt est l’une des villes les plus denses de France, manquant cruellement d’espaces verts et de terrains de sport.

Pierre-Christophe Baguet : « Désormais je m’attacherai à lutter contre la densification de la ville ». Proposition surréaliste de la part du maire qui s’acharne à vouloir imposer un projet de bétonnage massif sur la pauvre Ile Seguin ! Cette promesse connaîtra sans doute le même sort que la promesse d’une Ile Seguin verte et bleue de 110 000M2 passée à la trappe un an après l’élection de 2008 !

Pierre-Mathieu Duhamel : « Stopper la densification de la ville, qui est déjà la plus dense de France dans sa catégorie ».

Liens utiles :

Nouveau recours contre le PLU 2013 de l’Ile Seguin : 4 projets en 5 ans et toujours l’impasse :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-nouveau-recours-contentieux-contre-ladaptation-2013-du-plu/

L’Ile Seguin au cœur de la bataille des municipales, France 3 :

http://www.sauvonslileseguin.com/fr-3-lile-seguin-au-coeur-des-municipales-2014/

 

 

 

 

 

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us