Le Point Spécial Boulogne-Billancourt : Ile Seguin « L’Ile de la discorde »

Posted by on fév 17, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Le Point Spécial Boulogne-Billancourt : Ile Seguin « L’Ile de la discorde »

Les riverains en première ligne sur le bétonnage et les « tracas du Trapèze »

lepoint2

Dans son numéro spécial Boulogne-Billancourt du 14 février 2013, Le Point énumère les sujets qui fâchent à Boulogne-Billancourt. A ne pas manquer dans vos kiosques.

Les titres des articles parlent d’eux même : « le casse-tête des bouchons », « cherche école desespérément », « carton rouge pour le sport ».

L’Ile Seguin y occupe sa place avec un article intitulé : « L’Ile de la discorde »

Audrey Emery y démontre que malgré la mascarade de « votation » du 16 décembre, rien n’est vraiment réglé en ce qui concerne l’Ile, et que l’opposition demeure intacte au projet de bétonnage Nouvel.

« Dans tous les cas, les associations n’abandonneront pas leur recours. « Le projet retenu prévoit quand même une tour de 110 mètres de hauteur.  Pourquoi ne pas revenir au PLU de 175 000m2 accepté par tout le monde, et qui n’empêcherait pas de lancer le projet R4 et celui du conseil général ? » se demande Jean-Louis Tourlière » (Président de l’Association Boulogne-Environnement).

 

 

B11

En première ligne sur le projet de bétonnage de l’Ile Seguin, qui va dresser devant eux une muraille de béton (voir notre analyse ci-dessous), les nouveaux habitants du Trapèze font également face à de nombreux tracas, relatés par l’hebdomadaire, et en particulier le manque de commerce et de transports.

 

B22

 

Embouteillages, manque de transports, il va de soi que ces problèmes ne pourront qu’être sérieusement aggravés par le projet de bétonnage de l’Ile Seguin, le trafic qu’il entrainera et les difficultés d’accès à l’Ile.
La localisation de la triple tour massive de Jean Nouvel, le plus loin possible du métro Pont de Sèvres et de l’hypothétique station du Grand Paris Express, rendent ce projet aléatoire. Qui investirait dans un emplacement si mal desservi ?

Il est temps de revenir à la raison, et à un projet équilibré et faisant consensus. Il est temps de mettre fin au mauvais feuilleton de l’Ile de la discorde.

Liens utiles :

Analyse du projet Nouvel.

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-analyse-des-3-projets-nouvel/

Que va devenir le « 57 métal » dernier vestige de Renault sur le Trapèze ?

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-rives-de-seine-que-va-devenir-le-57-metal-delaisse-par-renault/

Ile Seguin : 50 000 abstentions interdisent à M. Baguet de passer son projet en force.

http://www.sauvonslileseguin.com/vote-ile-seguin-2012-50-000-abstentions-interdisent-a-m-baguet-de-passer-son-projet-en-force/

 

Read More

Ile Seguin Rives de Seine – Que va devenir le « 57 métal » délaissé par Renault ?

Posted by on fév 10, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin Rives de Seine – Que va devenir le « 57 métal » délaissé par Renault ?

La sur-densité potentielle de bureaux à Boulogne-Billancourt s’aggrave.

metal

Renault a définitivement tourné la page de Billancourt. Le 31 décembre 2012, la firme automobile a décroché le logo Renault de la façade du « 57 métal » situé sur le terrain du Trapèze, face à l’Ile Seguin, qui ne lui servait plus qu’à accueillir son centre d’essai. Désormais, la présence du constructeur à Billancourt se limite à quelques lieux symboliques, à sa participation au Pavillon sur l’Ile Seguin qui célèbre la mémoire industrielle du site, et à sa piste d’essais pour véhicules électriques sur l’Ile.  Au total, ce seront 46 hectares de terrains, dont 11,5 pour l’Ile Seguin qui auront été cédés par Renault pour près de 580 millions d’euros pour faire place aux différentes opérations immobilières.

Le dernier témoignage industriel de Renault à Billancourt

Depuis que l’usine de l’Ile Seguin a été rasée au 2004, ce grand bâtiment construit par l’Architecte Claude Vasconi et livré en 1984 est le dernier témoignage de la présence industrielle de Renault. A l’origine conçu comme l’un des bâtiments d’une future cité industrielle modèle, Billancourt 2000,  il en fut le seul et unique témoignage.  Reconverti par Renault en centre de communication, la grande halle de 25 000m2 a été cloisonnée et abrite des halls d’expositions, des salles de congrès et un amphithéâtre de 800 places.

Il a été cédé en juillet 2010 pour 75 millions d’€ à un fonds d’investissement anglais, Europa Capital, qui souhaite le raser pour en faire un ensemble de bureaux plus vastes, voire une tour.

 

Levée de boucliers et demande de classement

Soutenue par des noms célèbres de l’architecture, la famille Vasconi s’oppose au projet de démolition d’Europa Capital. Elle a déposé en mai 2011 une demande de classement du bâtiment auprès de Fréderic Mitterrand, alors ministre de la culture. Cette demande n’a toujours pas reçu de réponse de la part de la nouvelle ministre de la culture, Aurélie Filippetti. La demande de classement ne protégeant le bâtiment que pendant un an, son avenir demeure incertain.

Position ambiguë de la Mairie de Boulogne-Billancourt

La situation du 57 métal pour accroitre la surface de bureaux à Boulogne-Billancourt aurait pu séduire Pierre-Christophe Baguet. En toute logique, ce bâtiment est beaucoup plus proche des moyens de transports, du métro du Pont de Sèvres et de la future station du Grand Paris Express que la triple tour massive qu’il entend ériger de façon absurde sur l’Ile Seguin.

Mais notre maire invoque « un accord moral » avec les riverains pour éviter de construire un immeuble plus grand à cet emplacement. Curieuse sollicitude pour un homme qui s’apprête a massacrer l’Ile Seguin. Après tout, la tête du Pont de Sèvres, déjà fort abimée par les tours General Electric et le cours de l’Ile Seguin qui abrite déjà la tour Horizon de Jean Nouvel, sont apparemment un emplacement plus logique pour créer la fameuse « skyline » de Boulogne-Billancourt qui est lui est si chère…

On relève dans les signataires de la pétition pour le classement du 57 métal un certain… Jean Nouvel. Les mauvaises langues pourraient penser que le grand homme est surtout préoccupé par l’élimination d’une concurrence fâcheuse et mieux située par rapport aux transports que son projet de bétonnage de l’Ile Seguin. D’autres pourraient penser que son grand ami le Maire de Boulogne-Billancourt est prêt à tout pour l’aider. D’où sans doute cette dernière idée farfelue émise par le  Maire : faire du 57 métal la gare de Grand Paris Express ! Idée totalement absurde, appuyée sur des études fantômes et incompatible avec un projet dont la viabilité financière est déjà très menacée.

Une seule certitude : la sur-densité de bureaux à Boulogne-Billancourt s’aggravera

Les acquéreurs du 57 métal avancent un argument de poids :  le sous-sol est gravement pollué en toxiques cancérigènes, ce qui a été reconnu par Renault, et il est nécessaire de détruire le bâtiment pour procéder à sa dépollution. De quoi inquiéter les riverains !

Classé ou pas, détruit ou pas, aggrandi ou pas, il faut maintenant décider de l’avenir du 57 métal et trancher cette question de pollution. Quelle que soit la décision finale, et écarté le rideau de fumée de la gare du Grand Paris, il est certain que le 57 métal ne peut être transformé qu’en vaste ensemble de bureaux, ajoutant à la sur-densité de bureaux à Boulogne-Billancourt et dans l’Ouest Parisien.

En pleine crise économique, et même pour satisfaire l’égo de Jean Nouvel, est-il raisonnable d’en rajouter encore en bétonnant l’Ile Seguin ?

Liens utiles

Le Parisien du 29 septembre 2012 : le propriétaire du 57 métal veut le détruire

http://www.leparisien.fr/espace-premium/hauts-de-seine-92/le-proprietaire-du-57-metal-veut-le-demolir-28-09-2012-2184971.php

L’aménagement intérieur du 57 métal

 

http://www.blogarchiphoto.com/archives/2012/02/06/23445869.html

 

Le fumeux projet de gare du Grand Paris Express

http://www.pmduhamel.fr/notre-ville/40-grand-paris-express-une-reunion-en-trompe-l-oeil#.URfIg1eQAmE

Les soucis financiers de Grand Paris Express

http://grandparis.blogs.liberation.fr/vincendon/2012/12/cela-fait-%C3%A0-peine-quatre-jours-que-pascal-auzannet-a-remis-son-rapport-sur-le-grand-paris-express-%C3%A0-la-ministre-c%C3%A9cile-duf.html

Le Pavillon sur l’Ile Seguin : Pavillon de mémoire ou de propagande ?

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-bravo-au-pavillon-lieu-de-memoire-non-au-pavillon-lieu-de-propagande/

 

Read More

Découvrez la saga de l’Île Seguin à travers la presse

Posted by on jan 17, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Découvrez la saga de l’Île Seguin à travers la presse

Dans ce dossier spécial que vous pouvez trouver ici :

http://www.sauvonslileseguin.com/presse/ ‎

Read More

Bonne Année 2013 à l’Ile Seguin !

Posted by on jan 2, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Bonne Année 2013 à l’Ile Seguin !


La mascarade du maire de Boulogne-Billancourt n’y changera rien.

 

Les défenseurs de ce site unique restent mobilisés, pour l’avenir de la ville qu’ils laisseront à leurs enfants.

 

Tous les boulonnais scandaleusement privés de la possibilité d’exprimer librement leur choix lors du simulacre de scrutin menée par la mairie en décembre 2012, tous les riverains des communes voisines, tous les amoureux du Grand Paris veulent sauver l’Ile Seguin du projet de Triple Tour  et de bétonnage massif de M. Nouvel.

 

Non au bétonnage, Oui à un projet d’urbanisme équilibré !

 

 

 

 

 

Read More

Ile Seguin. Desintox : comment lire les résultats du vote du 16 décembre 2012 ?

Posted by on déc 23, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin. Desintox : comment lire les résultats du vote du 16 décembre 2012 ?

Analyse et décryptage d’un scrutin très particulier.

Seulement 2513 votes dans des conditions normales

« Plébiscite » ?

 Le maire de Boulogne-Billancourt qualifie ainsi le vote du 16 décembre 2012 qui aurait indiqué la préférence des Boulonnais pour l’un des 3 projets élaborés par Jean Nouvel.

Comment triompher ainsi, alors même que seuls 7037 électeurs sur 67120 inscrits ont voté pour ce projet ?
Comment triompher ainsi, alors même que la liberté de choix était interdite, que les Boulonnais étaient contraints à voter pour l’un des 3 projets Nouvel, et qu’il leur était interdit de dire non sauf à s’abstenir. Ce qu’ils firent massivement, puisque le niveau d’abstention atteint 50 123 électeurs sur 67 120 inscrits.

Qu’à cela ne tienne ! Le Maire qualifie les 16 992 votes enregistrés d’importante participation et n’hésite pas à la comparer aux taux de participation d’élection démocratiques, comme les municipales.

Pure intoxication.

En osant comparer les résultats de ce pseudo-référendum avec ceux d’une élection démocratique organisée dans le respect du code électoral, le Maire franchit le Rubicon et commet une tentative de pure intoxication.

Comment se déroule une élection démocratique « normale » ? :

–          dans un bureau de vote, sur un seul jour, dans des horaires précis.

–          avec un strict contrôle d’identité et un émargement des listes électorales, la signature de l’électeur ajoutant un élément de contrôle supplémentaire.

–          en présence d’assesseurs et de représentants des différents partis, y compris lors du dépouillement.

–          dans des conditions de vote par correspondance et de délégation de pouvoirs strictement encadrées.

Le tout est destiné à éviter le fameux « bourrage d’urne », fléau de la démocratie, et qui a vu dans certains cas les morts voter !

Comment s’est déroulé le pseudo-référendum sur l’Ile Seguin ? :

–          Seuls 2513 votes ont été effectués dans des conditions approchant celles d’un vote démocratique,  dans un bureau de vote, le 16 décembre 2012, soit 3,7% des inscrits seulement.

–          Les 14 479 autres votes exprimés l’ont été dans des conditions « très particulières » :

  • 8213 votes ont été exprimés par courrier, par le renvoi d’une simple Carte T
  • 6266 votes ont été exprimés par internet. Il suffisait d’être muni d’un identifiant et d’un mot de passe.

–          Ce vote à distance a été ouvert pendant une période de quinze jours, du 24 novembre au 10 décembre 2012.

Si un contrôle par huissier se faisait bien à la réception, rien, absolument rien ne pouvait garantir l’identité du votant. Il suffisait donc à tout militant zélé du béton de se mettre en chasse des courriers parsemés dans la nature, non-distribués, retournés à l’expéditeur, confisqués à leurs proches, récupérés dans des corbeilles, etc…  Ils avaient 15 jours pour cela. Rien dans cette pseudo-consultation ne garantit donc qu’une seule et même personne n’ait pu voter plusieurs fois, voire même de très nombreuses fois ! Une grande facilité était donc offerte au « bourrage d’urne ».

Que le Maire de Boulogne-Billancourt ait organisé un simulacre de démocratie, sans choix véritable pour les Boulonnais, est déjà condamnable.

Mais que le Maire ose comparer les résultats et la participation obtenus de cette manière avec ceux d’un vote démocratique, alors que rien dans les conditions de vote ne garantissait la même sécurité, est de la pure intoxication.

Ne demeure qu’une vérité incontestable : malgré toutes ces manœuvres, plus de 50 000 boulonnais se sont abstenus, parmi lesquels les milliers d’opposants aux projets Nouvel qui ont été privés de la liberté de dire NON. C’est avec leur soutien que nous réfutons la légitimité de ce vote et que nous poursuivons notre combat contre ces projets de bétonnage et de destruction de l’Ile Seguin.

Read More

Vote Ile Seguin 2012 : 50 000 abstentions interdisent à M. Baguet de passer son projet en force !

Posted by on déc 16, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Vote Ile Seguin 2012 : 50 000 abstentions interdisent à M. Baguet de passer son projet en force !

La consultation sur l’Ile Seguin était une parodie de démocratie où le choix était contraint à 3 versions d’un même projet de bétonnage. Impossible de dire non !

Dès lors, la seule façon de voter non était de s’abstenir.
C’est ce qu’on fait massivement les Boulonnais :

Sur 67 620 inscrits, plus de 50 000 Boulonnais se sont abstenus, et ceci malgré :

–          Une propagande massive mobilisant tous les moyens municipaux : journal municipal, affichage, réunions publiques, courrier personnel

–          Des modalités de vote « inédites » ouvrant pendant 2 semaines le vote par internet et par courrier, dans des conditions non-sécurisées, sans aucun contrôle d’identité, et ouvrant la voie à un « dopage » de la participation.

–          De nombreux citoyens de bonne foi abusés par le processus qui sont allés voter en croyant que ce pseudo-référendum avait une fonction décisionnaire, et ont voté « pour éviter le pire », en particulier pour le projet 3 sans tours qui avec 31% des choix talonne le projet 2 qui recueille 40%.

Cette abstention massive, alliée aux modalités particulièrement douteuses de cette consultation, ôtent toute valeur à son résultat, et interdisent au Maire de Boulogne-Billancourt de passer en force son projet de bétonnage comme il le prétend.

Lire :

Les modalités de ce vote lui ôtent toute valeur :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-2012-ce-vote-n%E2%80%99a-aucune-valeur/

 

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us