Votez (librement) pour votre campagne préférée contre le pseudo-référendum de l’Ile Seguin :

Posted by on nov 27, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Votez (librement) pour votre campagne préférée contre le pseudo-référendum de l’Ile Seguin :

Les protestations s’élèvent de toute part contre le simulacre de démocratie que constitue le pseudo-référendum sur l’Ile Seguin. Certaines le font avec humour. Nous vous invitons, nous aussi, à voter pour la meilleure campagne anti-vote bidon.

Projet 1 : Sylvain Canet

Projet 2 : Parti Socialiste de Boulogne Billancourt

Projet 3 :Riverains de l’Ile Seguin : 

Projet 4 : le vôtre !

 

Si aucun de ces projets ne vous plait, contrairement à M. Baguet, nous ne vous privons pas de liberté.
Envoyez-nous votre propre projet. Dans tous les cas, parlez-en autour de vous et dénoncez les modalités de ce vote bidon. La mairie de Boulogne-Billancourt déverse des flots de propagande à coup de millions payés par le contribuable. Face à cela, notre meilleur atout est le bouche à oreille pour dénoncer les modalités de cette consultation.

 

Read More

Ile Seguin : de jolies tours de magie

Posted by on nov 27, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : de jolies tours de magie

LE MONDE | 27.11.2012 Par Jean-Jacques Larrochelle

Projet 1 : Jean Nouvel ; Projet 2 : Jean N. ; Projet 3 : J. Nouvel ». Le tract, qui résume de manière ironique la situation, les membres de l’association Sauvons l’île Seguin le brandissent à qui veut le voir. Ils étaient présents en nombre mercredi 21 novembre à la sortie du conseil municipal très agité qui s’est tenu à huis clos à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

 

Au programme : suite à la demande de Pierre-Christophe Baguet, le maire (UMP) de la ville – sous la pression de ses administrés, mécontents du premier projet qui prévoyait de hérisser cinq tours de bureaux (jusqu’à 120 mètres de haut) -, l’architecte Jean Nouvel a dû revoir sa, ou plutôt, ses copies. Coordonnateur de l’ « Ile de tous les arts », l’aménagement du site des anciennes usines Renault, il défendait trois nouveaux schémas de densité croissante pour un programme qui doit réunir commerces, activités tertiaires, auditorium, espaces culturels et jardins.

 

Celles et ceux, présents lors de la soirée diapo du conseil, ont vu défiler des images peu explicites. En résumé : sur la première, au moins deux tours ; sur la deuxième, une seule ; sur la troisième, plus de tour mais toujours la même structure de base qui, selon le cas, augmente son volume et son emprise sur les espaces verts. Les Boulonnais sont ainsi invités, jusqu’au 16 décembre, à donner leur voix pour l’une des trois propositions de 232 000 m2, 255 000 m2 et 310 000 m2 de droits à construire. Toutes ont fait l’objet d’une révision du plan local d’urbanisme (PLU), en juin 2011, alors que celui de 175 000m2 jusqu’alors en vigueur avait été adopté, en 2004, « avec l’entier accord de quinze associations représentatives de la ville en matière de cadre de vie », souligne Sauvons l’île Seguin. Superficie de l’île « sèche » : 115 000 m2.

 

Perçue comme un passage en force, la décision a déchiré les rangs de l’UMP : les anciens maires Jean-Pierre Fourcade et Pierre-Mathieu Duhamel, ainsi que le député Thierry Solère, partisans du PLU de 2004, ont purement et simplement demandé aux électeurs boulonnais « de ne pas cautionner ce faux référendum ».

 

Au-delà de l’agitation politique qu’elle provoque, l’affaire interroge le point de vue de l’architecte. Comment peut-on satisfaire la cohérence variable des programmes, en recourant au miracle d’une simple soustraction. Chaque modification aurait supposé, semble-t-il, une remise en question un peu plus radicale des différents postulats. Selon Jean Nouvel, le cas de figure n’a rien d’exceptionnel. Il parle d’« hypothèses courantes » de « stratégies différentielles en fonction de la demande des clients » et non pas de projet en tant que tel.

 

Lire la suite ici :

 

www.lemonde.fr/culture/article/2012/11/27/ile-seguin-de-jolies-tours-de-magie_1796503_3246.html

 

 

 

 

Read More

La triste histoire de l’île Seguin en images amusantes [LIBERATION]

Posted by on nov 27, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur La triste histoire de l’île Seguin en images amusantes [LIBERATION]

Combien de tours sur l’île Seguin? Cinq, quatre, une? Au fil des mois, le projet que le maire de Boulogne, Pierre-Christophe Baguet, a commandé à l’architecte Jean Nouvel, ne cesse de rétrécir. Au point que ce sont trois versions, de la plus haute à la plus basse, qui ont été présentées le 21 novembre au cours d’un conseil municipal à huis clos, suivi d’une séance publique houleuse, comme toujours à Boulogne quand le sujet vient sur le tapis.

Libération a fait plusieurs récits de cette invraisemblable saga, que l’on peut lire, entre autres, ici . Mais on peut aussi réviser avec cette animation anonyme et informée postée sur You Tube:

Alors que quatre ans après son arrivée à la tête de la municipalité, Pierre-Christophe Baguet n’a toujours pas réussi à attirer un investisseur, il  a annoncé que ces trois projets seraient soumis à un vote de la population le 16 décembre. Jean-Pierre Fourcade, le précédent maire, et Thierry Solère, l’ancien premier adjoint, tous deux à droite et tous deux dans l’opposition, ont immédiatement appelé les Boulonnais à ne choisir aucune des trois moutures. Pendant ce temps-là, court toujours le recours qu’ont introduit six associations contre la révision du Plan local d’urbanisme voté en juin 2011.

Read More

Ile Seguin : lettre ouverte aux Boulonnais, par Pierre-Mathieu Duhamel et Thierry Solère

Posted by on nov 27, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : lettre ouverte aux Boulonnais, par Pierre-Mathieu Duhamel et Thierry Solère

Pierre-Mathieu Duhamel est ancien maire de Boulogne-Billancourt, Président de l’Association A2B2.

Thierry Solère est député (UMP) de Boulogne-Billancourt, Vice-Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine.

Nous publions ci-dessous des extraits de la « Lettre ouverte aux Boulonnais » qu’ils viennent de co-signer. Le texte complet est disponible en cliquant sur le lien en fin d’article ou sous l’onglet « Ile Seguin 2012 «  en haut de page, en compagnie de tribunes libres d’autres personnalités Boulonnaises.

 

« Comme le constructeur Henry Ford qui voulait bien laisser choisir aux Américains la couleur de leur automobile pourvu qu’elle soit noire, le maire actuel veut bien que les Boulonnais se prononcent sur l’aménagement de l’île Seguin pourvu qu’il soit dense et de Jean Nouvel. Il l’a d’ailleurs assumé lors du conseil municipal en indiquant qu’il refusait toute possibilité d’exprimer un vote négatif ou blanc : «le vote pour l’un des trois projets est obligatoire. Les Boulonnais seront contraints de choisir : je veux envoyer un signal fort aux investisseurs». On ne peut être plus clair, ni plus cynique : cette consultation n’est pas faite pour nous, elle s’adresse en fait aux promoteurs. Il suffit pour s’en convaincre de regarder les images et les quantités de mètres carrés proposés dans les esquisses qui viennent d’être dévoilées. Elles vont du dense (projet 3 à232 000 m2), à l’hyperdense (projet 1 à 310 000 m2), en passant par le très dense (projet 2 à 255 000 m2).

Dans tous les cas, sous le vernis des mots, c’est un gigantesque morceau de béton qui s’imposerait à la vue des Boulonnais et des habitants des communes riveraines, si l’un de ces projets voyait le jour. Du béton de bureaux, du béton sans réels espaces verts, du béton de commerces…

 

Mieux encore, notre vote n’aura strictement aucune valeur.

Le texte de la délibération adoptée par la majorité municipale est clair : «il est précisé qu’il ne s’agit en l’espèce ni d’un référendum décisionnel (CGCT art. LO 1112-1 et suivants), ni d’une consultation pour avis (CGCT art. LO 1112-15 et suivants), dès lors qu’il n’est pas demandé aux électeurs de

se prononcer sur un projet de délibération ou sur un projet d’acte relevant des attributions du maire mais d’exprimer leur préférence sur les trois projets d’aménagement qui leur sont soumis». Ce dispositif ne correspond à aucun de ceux prévus par la loi et qui donnent aux citoyens un pouvoir de décision. En d’autres termes, le PLU actuel sera maintenu et tout promoteur qui le souhaitera pourra déposer et obtenir un permis de construire pour une tour de 100 mètres de haut et ce, quelle que soit la préférence que vous aurez exprimée.

Le plan local d’urbanisme actuel -sa densité, ses hauteurs, ses surfaces de bureaux- sera donc maintenu et les associations de défense de l’environnement ont déjà fait savoir qu’elles maintiennent leurs recours.

Voilà pourquoi nous refusons cette consultation : nous ne sommes pas condamnés à cet enfermement dans la densité voulue par le maire actuel et Jean Nouvel et nous aurons bientôt la possibilité de choisir une autre voie, celle de l’équilibre plutôt que de la démesure, celle d’une île à vivre plutôt que d’une île à bétonner. »

 

Lire le texte complet de la lettre ouverte de Pierre Mathieu Duhamel et Thierry Solère

 

Read More

Le « référendum » sur l’Ile Seguin : un piège grossier, par Pierre Gaborit.

Posted by on nov 24, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Le « référendum » sur l’Ile Seguin : un piège grossier, par Pierre Gaborit.

Le Maire de Boulogne-Billancourt entend mener une opération de manipulation démocratique sans précédent avec son faux référendum sur les projets d’aménagement de l’Ile Seguin. Nous publions les réactions de plusieurs personnalités Boulonnaises indignées par le procédé. Maitre Gaborit représente les associations dans le recours engagé contre la révision simplifié du PLU de l’Ile Seguin. Les précisions qu’il apporte sur le plan juridique doivent être connues de tous les Boulonnais.

Après l’échec retentissant du projet Nouvel et de ses cinq tours de bureaux, le maire de Boulogne-Billancourt Pierre-Christophe Baguet UMP a contre-attaqué en proposant un prétendu référendum sur trois projet Nouvel.

Mais que l’on ne s’y trompe pas, il s’agit d’un piège grossier et non d’une consultation démocratique.

Et cela pour deux raisons :

  1. Même dans les pires référendums-plébiscites, on a toujours pu répondre par oui ou par non. Or ici rien de tel. On peut choisir l’un des trois projets Nouvel, mais en aucun cas indiquer qu’on ne veut aucun de ceux-là ! Si, par exemple, en constatant que les trois projets contiennent des surfaces considérables de bureaux, un citoyen estimait qu’il ne doit pas y avoir de bureaux dans l’Ile Seguin, que pourrait-il faire sinon ne pas participer à ce soi-disant référendum?
  2. Mais il y a bien pire : ces projets n’ont aucune portée juridique, et ils ne sont là que pour détourner l’attention de ce qui est essentiel, à savoir le Plan Local d’Urbanisme (PLU). Quelque soit le projet Nouvel « adoubé » par les votants, le PLU restera et il permettra toujours de construire des immeubles allant jusqu’à150 mètres de haut dans la limite d’une constructibilité de310 000 mètres carrés. Par conséquent, tout propriétaire d’une parcelle qui déposera un permis de construire pour une tour de150 mètres de haut se verra obligatoirement accorder un permis de construire dès lors que son projet s’inscrira dans enveloppe de constructibilité prévue par le PLU.

Il se peut donc tout à fait qu’aucun des projets Nouvel ne soit réalisé ou que ce soit le plus dense d’entre – eux qui le soit, puisque le maire ne sera en aucun cas tenu de suivre les résultats de cette consultation bidon.

C’est le PLU et lui seul qui aurait du être soumis aux Boulonnais avec trois options :

  • densité de110 000 mètrescarrésproposée par Baguet dans son programme électoral,
  • 175 000 mètres carréscomme prévu dans le PLU existant avant son élection
  • 310 000 mètres carrés comme le prévoit le plus dense des projets Baguet – Nouvel.

Après son arrêté anti-tract et son pseudo- référendum, M. Baguet fait une fois de plus la preuve de son incapacité à gérer les affaires essentielles de la ville.

Pierre Gaborit

 

Read More

Ile Seguin : ne pas cautionner ce faux référendum, par MM. Fourcade, Duhamel et Solère (député).

Posted by on nov 24, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : ne pas cautionner ce faux référendum, par MM. Fourcade, Duhamel et Solère (député).

Le Maire de Boulogne-Billancourt entend mener une opération de manipulation démocratique sans précédent avec son faux référendum sur les projets d’aménagement de l’Ile Seguin. Nous publions les réactions de plusieurs personnalités Boulonnaises indignées par le procédé. Jean-Pierre Fourcade et Pierre-Mathieu Duhamel sont anciens maires de Boulogne-Billancourt. Thierry Solère est député (UMP) de Boulogne-Billancourt et Vice-Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine.
 

Jean-Pierre Fourcade, Pierre-Mathieu Duhamel et Thierry Solère dénoncent la manœuvre du maire actuel de la ville, Pierre-Christophe Baguet, qui va organiser une consultation sur des esquisses d’aménagement de l’île Seguin, qui, toutes, excèdent la constructibilité et les hauteurs prévues dans le Plan local d’urbanisme adopté en 2004 avec l’entier accord de quinze associations représentatives  de la ville en matière de cadre de vie. Intervenant quatre ans et demi après la prise de fonction de l’actuelle municipalité, et combattus par les principales associations de protection de l’environnement, tant de Boulogne-Billancourt que de Meudon, les nouveaux projets établis par Jean Nouvel organisent le bétonnage de l’île et n’apportent pas de solution durable à l’aménagement d’ensemble des anciens terrains Renault. Jean-Pierre Fourcade, Pierre-Mathieu Duhamel et Thierry Solère restent attachés à la constructibilité de 175 000 m² et à la hauteur maximale de 30 m pour les immeubles, prévues au PLU de 2004, et constatent que la modification de ce document, adoptée par la majorité municipale, fait l’objet de plusieurs recours. Ils demandent aux électeurs boulonnais de ne pas cautionner ce faux référendum.

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us