Votation Île Seguin : De la comm’, encore de la comm’, et l’île Seguin dans tout ça ? Par Sylvain Canet

Posted by on nov 24, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Votation Île Seguin : De la comm’, encore de la comm’, et l’île Seguin dans tout ça ? Par Sylvain Canet

Par Sylvain Canet

Le Maire de Boulogne-Billancourt entend mener une opération de manipulation démocratique sans précédent avec son faux référendum sur les projets d’aménagement de l’Ile Seguin. Nous publions les réactions de plusieurs personnalités Boulonnaises. Sylvain Canet est un acteur engagé de Boulogne-Billancourt, ex tête de liste municipales 2008, Conseiller national du MoDem, Président de la Cité des Savoirs du 21ème siècle pour l’Île Seguin.  Il  a dés 2005 puis à nouveau après 2008 pris des positions sur l’urbanisme et la culture de l’île avec le monde associatif, cherchant aussi le consensus.

 

Tout y est, le Maire et Jean Nouvel ont tout casé au chausse-pieds : un poil de sport, des projets d’équipement culturels, de la verdure, des bureaux, des commerces, des tours, des cubes, des m2 et des mètres cubes… 11 hectares fourre-tout, accouchés au forceps. Mais trois choix qui se résument à un seul tant le 1 et le 3 font office de repoussoirs. Et pas moyen de contribuer, ni de refuser.

Bidouille et présentation tendancieuse, le « BBBB 2014″ (Buzz Bazar de Boulogne-Billancourt, j’ai nommé l’île Seguin) n’est pas vidé de ses conflits antérieurs mais se présente aux suffrages de curieuse façon. Une vraie-fausse concertation pour une fausse alternative ; un choix orienté dans un contexte pré-électoral. Tout est en place pour les municipales 2014 (pardon 2012 !)

 

Un show Nouvel de plus, des décisions contradictoires, une consultation polémique et des conflits réactivés, les numéros de claquettes amusent la galerie mais désespèrent Billancourt et Boulogne et Meudon et Sèvres… Les Hauts-de-Seine sont au plus bas et le fleuve reste agité.

 

Que vaut cette politique-spectacle et la consultation à venir quand même les votations interactives des représentations de Robert Hossein sont plus sérieuses ? Un choix verrouillé : « Pour éviter Nouvel 1 et Nouvel 3, votez Nouvel 2 et surtout taisez-vous« . On réduit l’idée même de démocratie directe, décrédibilisant pour longtemps les méthodes participatives.

 

Pouvait-il en être autrement ? Oui. En acceptant une véritable concertation en amont, en agissant dans la continuité de ce qui avait été lancé avant 2008, sans craindre d’améliorer mais en travaillant à une créativité collaborative, ambitieuse, par tous et pour tous; en écoutant, en consultant, en somme.

 

Un projet à 330 000m2 est tombé en juillet 2010 après des mois de secrets (même les élus de la majorité étaient mis à l’écart !) et malgré des demandes de concertation répétées en 2008 et 2009. Différentes alertes citoyennes et un « appel à conciliation-concertation-construction » n’ont pu stopper une révision contestée du PLU en 2011, ni calmer la bataille navale qui repartait de plus belle sur les bords de Seine. Autant de ratés qui mettaient en péril les bonnes idées sans nous protéger des mauvaises.

 

Cette consultation arrive après tant de crispations mais avant tant d’autres.

La question du calendrier choisi s’impose : Tardive, précipitée, mal ficelée, posée sur des options polémistes, je crains ce timing aux allures de pré-campagne municipale. On ne va récolter qu’une surexcitation malsaine quand l’urbanisme et l’architecture ont tant besoin d’intelligences concertées et de compréhension des enjeux.

 

Et s’il ne s’agissait que d’occuper le terrain politique et médiatique ? On comprend alors que l’île Seguin, paralysée par les conflits d’intérêts, reste ce terrain vague qu’on nous afflige. Le tas de sable en fait des tonnes du coté des relations presse. Quelques expos, un restaurant éphémère et de vagues images 3D ont du mal à nous distraire du vide.

 

Cette consultation maintenant sera une pure illusion et toute autre chose qu’une concertation réussie.

 

Cette île à besoin d’apaisement, d’écoute et d’un « Faire ensemble » pensé et construit. Cette ville, dense, a besoin d’un projet acceptée et compris, d’une d’offre culturelle et éducative forte, mais aussi d’espaces, de plein air, de terrains libres, sportifs peut-être, et de respirations.

www.sylvaincanet.fr

 

Read More

Ile Seguin : Conseil Municipal extraordinaire du 21 Novembre. Le Maire impose une Consultation Bidon.

Posted by on nov 22, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : Conseil Municipal extraordinaire du 21 Novembre. Le Maire impose une Consultation Bidon.

Ce 21 novembre, le Maire de Boulogne-Billancourt dévoilait enfin, à huis clos, aux conseillers municipaux les contours des 3 projets Nouvel qu’il va soumettre aux Boulonnais.

La forme est coutumière à Jean Nouvel , quasiment insultante, en service minimum.

Un minimum d’effort en échange de 2 millions d’€ d’honoraires où bien une volonté délibérée de cacher le désastre ? Perspective truquée, pas de maquette dans l’environnement afin qu’on se rende compte des proportions, illustrations fantaisistes où le béton est transparent. Une parodie d’information ! Une vague esquisse, des dessins flous,  un langage abscons…

Humiliation supplémentaire pour les conseillers municipaux, cette soi-disant présentation exclusive était en ligne sur le site du Figaro à 20H18, avec beaucoup plus de détails que ce qu’ils ont pu entendre.

Nous appréhendions un choix truqué d’avance. C’est encore pire !

Le choix proposé : c’est du béton, du béton ou du béton !

Beaucoup de béton, avec 232 000m2, énormément de béton avec 255 000 m2, et une avalanche de béton avec 310 000m2.

Le seul choix de bon sens, à savoir revenir au Plan Local d’Urbanisme actuel, avec une densité de 175 000m2, sans tours, ne sera pas proposé au vote des Boulonnais.

Le Maire convoquait ensuite un Conseil Municipal extraordinaire où étaient examinés « les principes et modalités de la saisine des électeurs concernant les projets d’aménagement de l’Ile Seguin ».

Ces modalités n’ont hélas que confirmé nos pires craintes :

–          Un simulacre de vote démocratique : cela a la couleur d’une consultation démocratique : listes électorales, contrôle d’identité, bureaux de vote, mais c’est une consultation bidon, sans aucune valeur juridique. Ni un référendum, ni une consultation, « mais une votation au sens suisse du terme », objet politique non identifié. En outre, les nouveaux habitants du Trapèze seront exclus de la consultation alors qu’ils sont en première ligne devant l’Ile Seguin.

–          Pas de choix véritable : puisqu’il est réduit à 3 options de béton du même auteur, Jean Nouvel, et que les votes blancs seront considérés comme nuls. Le seul choix demandé par les riverains, le seul qui permettrait un déblocage immédiat de la situation, c’est-à-dire le retour au PLU actuel de 175 000m2, purgé de tout recours, est interdit aux Boulonnais. Pas de terrain de sport, un jardin minuscule, pas le choix !

–          Un débat confisqué : le Maire refuse aux conseillers municipaux de dévoiler le document qui sera soumis aux Boulonnais ! Le délai précipité dans lequel le Maire entend mener son projet avec une votation démarrant en catastrophe dans 2 jours, le 24 novembre et se terminant au 16 décembre interdit toute information sérieuse et tout débat. Dans un vote normal, l’électeur reçoit un courrier avec des documents représentant les différentes options qui se présentent à son choix, sans censure, pour qu’il puisse se prononcer en toute liberté. Ici, de façon scandaleuse, toute option alternative est censurée, et le Maire confisque les moyens municipaux pour imposer au électeurs un choix truqué. Démocratie soviétique !

 

Dans un climat houleux et après quelques vifs échanges où il multiplie les agressions contre ses opposants, le Maire coupe les micros et impose cette mascarade.

Cette votation est un simulacre de démocratie ! Une consultation bidon sans aucune valeur.

L’Association des Riverains de l’ile Seguin

Read More

Ile Seguin : De Renault à la Friche, un siècle d’Histoire en video

Posted by on nov 20, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : De Renault à la Friche, un siècle d’Histoire en video

Avant un nouveau débat sur l’Ile Seguin au conseil municipal, voici un rappel des faits à l’attention des Boulonnais trouvé sur Youtube :

Read More

Ile Seguin : M. Baguet recule devant la colère des conseillers municipaux

Posted by on nov 16, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : M. Baguet recule devant la colère des conseillers municipaux

Convocation d’ un conseil extraordinaire le 21 novembre pour découvrir les projets Nouvel.

Le 21, les conseillers municipaux devraient enfin avoir le droit de découvrir les 3 projets Nouvel

Le 21, les conseillers municipaux devraient enfin avoir le droit de découvrir les 3 projets Nouvel

Coup de théâtre au conseil municipal du 15 novembre 2012. Le Maire, Pierre-Christophe Baguet, retire la délibération sur les modalités de la consultation qu’il entend organiser sur les 3 projets de Jean Nouvel pour l’Ile Seguin.

Il faut dire qu’il avait prévu de faire voter cette délibération au conseil municipal sans dévoiler ni livrer au débat municipal les 3 projets en question, le 15 novembre, pour une consultation qui devait commencer le 24 novembre !

Devant la colère qui montait toute la journée du 15 devant ce mépris total des élus, M. Baguet recule et convoque les conseillers municipaux le 21 novembre pour « un dialogue avec Jean Nouvel » suivi d’un conseil municipal extraordinaire qui devrait délibérer, enfin, sur les 3 projets Nouvel.

Cette improvisation démontre la fébrilité du Maire, et son impatience pour monter la manipulation aux couleurs électorales qu’il entend mener. Quel mépris pour son conseil municipal que de le réunir la veille d’une consultation dont il maintient la date ! Le bon sens et la décence impliqueraient de reporter ce projet à une date ultérieure.

L’ordre du jour du conseil nous a en effet révélé les conditions de la consultation prévue par M. Baguet.

Une mascarade de démocratie : cela aurait les couleurs d’un vote, tous les attributs d’une consultation démocratique en bonne et due forme : nécessité d’être inscrit sur les listes électorales, contrôle d’identité, mobilisation des bureaux de vote. Mais ce ne serait « ni un référendum décisionnel », ni « une consultation pour avis », selon les intitulés même de la Mairie, mais un objet politique non identifié. On peut s’interroger sur la légitimité d’une municipalité à mobiliser ainsi tous les moyens municipaux pour monter une « votation » sans aucune existence juridique, mais prêtant totalement à confusion puisque revêtant aux yeux des citoyens toutes les apparences d’un vote démocratique.

Un faux choix : il est confirmé que le choix sera restreint à 3 projets Nouvel, toujours mystérieux à ce jour. Il est également confirmé qu’il sera impossible de se prononcer pour tout projet alternatif, et en particulier de n’approuver aucun des 3 projets. Il est précisé que les votes blancs seront considérés nuls et non pris en compte. La place est libre pour toute manipulation. Ce n’est pas un vrai choix.

Un débat confisqué : la Mairie entend mobiliser tous les moyens municipaux, le journal municipal, le site de la Ville, l’affichage pour sa propagande à sens unique. Le délai précipité de consultation : information du conseil municipal le 21 novembre, début de la consultation sur internet le 24 novembre, vote le  16 décembre dans 16 bureaux (sur 64), ne laisse absolument pas de temps à une information sérieuse ni à un débat contradictoire qui est le fondement même de la démocratie. Ce sont des méthodes soviétiques ! Mais après tout ne surnomme-t-on pas le BBI « La Pravda Boulonnaise », tout y étant, même le culte de la personnalité du Maire !

Une victoire cependant pour la démocratie : le Maire retire son projet d’arrêté scandaleux qui interdisait la distribution de tracts sur Boulogne-Billancourt, qui aurait privé ainsi les associations de leur seul moyen de communication face à la débauche des moyens municipaux mobilisés pour l’occasion. Il prétend qu’il ne s’agissait « que d’un simple document de travail » !

Consulter les citoyens est une démarche honorable. Les conditions surréalistes et scandaleuses de la façon dont cette consultation serait menée lui ôtent, en l’état, toute valeur.

Read More

L’arrêté antitract attaqué // via leparisien.fr

Posted by on nov 15, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur L’arrêté antitract attaqué // via leparisien.fr

Figure emblématique de la gauche boulonnaise, le socialiste Pierre Gaborit ne décolère pas après la publication d’un arrêté municipal du 2 novembre interdisant toute distribution de tract sur la ville : « Sachez donc que si vous voulez distribuer à Boulogne-Billancourt un tract signalant une brocante, le bal des pompiers, une représentation théâtrale ou même, on frise l’indécence, un tract ou un journal politique, vous devrez en demander l’autorisation préalable au maire, au moins quinze jours à l’avance, faute de quoi vous vous exposerez à une contravention de la 4e classe, c’est-à-dire d’une amende allant de 135 à 750 € par infraction » s’insurge-t-il.Je vais assigner le maire en référé-liberté pour obtenir du juge la suspension de cet arrêté et enjoindre le maire à mettre fin à cette entrave aux libertés publiques. »

L’ancien ministre UMP et ex-maire de Boulogne-Billancourt Jean-Pierre Fourcade et le député UMP Thierry Solère ne sont pas en reste, eux qui président chacun un groupe au conseil municipal. Dans un courrier commun envoyé au préfet des Hauts-de-Seine, ils indiquent que « cet arrêté, entrant en vigueur le 2 novembre 2012, vise à soumettre à son autorisation la distribution de tracts sur neuf zones de Boulogne-Billancourt, au motif que cette distribution nuirait à la propreté de la voie publique. Ce retour au régime de l’autorisation préalable nous semble gravement contraire au principe de liberté d’expression tel que le garantit la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. Nous aimerions donc que vous nous fassiez part de votre analyse personnelle de cet arrêté antidémocratique qui soumet l’expression de tous à la censure d’un seul ».

vu sur : 

Read More

P.-M. Duhamel pour le zéro bureau // Via leparisien.fr

Posted by on nov 15, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur P.-M. Duhamel pour le zéro bureau // Via leparisien.fr

Pour l’ancien maire UMP Pierre-Mathieu Duhamel, candidat déclaré aux municipales de 2014, « alors que l’aménagement de l’île Seguin est en panne depuis près de cinq ans et la dette s’accumule », il convient d’abandonner le « PLU des déséquilibres et de la discorde imposé par le maire actuel en 2011 et revenir au PLU de la modération et du consensus, celui de 2006, qui plafonne les hauteurs et limite strictement la constructibilité à 175000 m2 ».

Pierre-Mathieu Duhamel veut aussi que la ville tire les conséquences de la crise économique : « A Boulogne-Billancourt, il y a aujourd’hui plus de 130000 m2 de bureaux vides, dont près de 40000 m2 pour le seul Trapèze (le quartier occupé par le passé par les usines Renault) et plus de 200000 autres déjà lancés. Avec un taux de vacance déjà au double de la normale, notre territoire est en suroffre et va le rester durablement, sans compter les projets des communes voisines. Il n’est pas possible de fonder l’avenir humain, urbanistique et économique de l’île sur l’accentuation de ces déséquilibres. »

Pierre-Mathieu Duhamel enfonce le clou en indiquant que, « le moment venu, il proposera aux Boulonnais un programme zéro bureau pour l’île Seguin ».

 

vu sur :

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us