Ile Seguin : 2nd tour des législatives 8eme circonscription des Hauts de Seine : Cantons de Chaville, Meudon, Sèvres.

Posted by on juin 11, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : 2nd tour des législatives 8eme circonscription des Hauts de Seine : Cantons de Chaville, Meudon, Sèvres.

L’Ile Seguin vue de Meudon

L’Ile Seguin vue de Meudon

Association apolitique, nous représentons les habitants désireux que les décideurs et les élus dirigent la Cité avec plus de respect et de transparence pour les citoyens.  Après les contributions des candidats du premier tour pour le devenir de l’Ile Seguin, nous publions maintenant les propositions des candidats restant en lice pour le deuxième tour :

–          Catherine Lime Biffe : Parti Socialiste

–          Dialogue avec JeanJacques Guillet , UMP

 

 

Catherine Lime-Biffe, Parti Socialiste

Suppléant : Marc Mossé

Catherine Lime-Biffe, Parti Socialiste

Catherine Lime-Biffe, Parti Socialiste

 

La Vallée de la culture … des promoteurs.

Le projet actuel de l’Ile Seguin est un contresens en terme d’aménagement et aux contours encore flous et donc inquiétants.
C’est un projet qui ignore les nuisances générées par le flux d’a minima 22 000 personnes par jour et de la circulation automobile qui va avec, dans un quartier déjà saturé aux heures de pointe. La généralisation des deux voies sur la RD7 est une parfaite démonstration d’une fuite en avant qui ne résout en rien la question de l’adéquation entre les capacités actuelles et celles à venir des transports sur le site de l’île Séguin et du projet tel qu’il est prévu. Cette question ne peut plus être ignorée.
Par ailleurs, force est de constater que le processus de révision dite simplifiée du Plan Local d’Urbanisme de l’île a été mené dans la plus parfaite opacité. L’enquête d’utilité publique, opportunément lancée durant les vacances scolaires de février 2011, ne permettait pas aux citoyens de se rendre compte des proportions réelles du projet. On ne peut que déplorer que le commissaire enquêteur n’ait pas souhaité retenir les 90% d’avis négatifs recueillis. Finalement, le vote est passé en force le 16 juin 2011, à la veille des vacances scolaires, afin de compliquer encore un peu les possibilités de recours.
Pourtant, de nombreux recours d’associations ont été déposés pour tenter de stopper le projet actuel, conçu par l’architecte Jean NOUVEL qui, nous le savons, densifiera à outrance ce lieu unique qu’est l’île Séguin pour assurer un équilibre financier en péril.
Si nous pouvons concevoir et soutenir une densification, que je qualifierai de raisonnée, nous ne pouvons que nous interroger, à l’instar des habitants de Boulogne-Billancourt et ceux des communes avoisinantes, particulièrement ceux de Meudon et de Sèvres, sur la pertinence d’une telle opération immobilière, synonyme de sur-densification urbaine, avec la multiplication de mètres carrés de bureaux qui défigureront ce site exceptionnel. Ce projet est attaqué de toute part et de tous bords par de nombreux recours avec le risque à terme de conduire à une faillite de la société d’économie mixte de la ville de Boulogne.
Il est à noter que le conseil général à majorité UMP, partie prenante de l’opération puisqu’il a acquis en 2009 une parcelle de 23 565 mètre carrés pour y construire une future cité de la musique, partie prenante puisqu’il intervient dans les projets d’aménagement sur le département (comme la RD7), approuve cette sur-densification de l’Ile Séguin. Les conseillers généraux socialistes l’ont toujours désapprouvée.
Enfin, les élus socialistes de Meudon, Sèvres et GPSO ont déploré, alors que sur l’île Seguin les usines Renault ont toutes été détruites, la démolition de l’ancienne cartoucherie Gaupillat qui lui faisait face, bâtiment industriel en bord de Seine, dernier vestige de l’industrie locale qui portait la dernière cheminée en brique encore debout dans le secteur du Val de Seine, faisant table rase du passé et de l’identité historique du secteur.

Catherine Lime-Biffe

 

 

Jean-Jacques Guillet, UMP 

Jean-Jacques Guillet, UMP

Jean-Jacques Guillet, UMP

 

Réponse à l’Association Sauvons l’Île Seguin

 

Monsieur le Président,

 

Vous m’avez demandé d’exprimer mon avis en tant que candidat de la 8ème circonscription sur les projets de construction de l’île Seguin, et plus particulièrement les tours proposées par l’architecte Jean Nouvel.

 

Il est vrai que l’aménagement de ce pôle dépasse la seule dimension de la ville de Boulogne-Billancourt et du site des usines Renault. Sa visibilité des deux côtés de la Seine en fait, et c’est  compréhensible, l’objet d’une attention particulière dont votre association se fait en partie l’écho. À cet égard je suis heureux de noter que vous précisez dans votre communication la neutralité politique de votre démarche.

 

La contestation à ce projet tient essentiellement à la création des tours destinées à des bureaux. Le reste du projet, son ambition culturelle et ses espaces publics amènent peu de commentaires négatifs.

 

La municipalité de Boulogne-Billancourt, après des années où beaucoup de propositions avaient vu le jour sans aboutir,  a le mérite d’avoir fait sortir un projet dynamique, même s’il reste perfectible. Je sais par le maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe BAGUET, que les équipes d’architectes travaillent à cette amélioration, afin de modifier sensiblement l’aspect général du projet. En ce qui me concerne, je suis hostile à la construction de tours sur l’Île Seguin, et j’en ai fait part au Maire de Boulogne-Billancourt, sans vouloir interférer dans les responsabilités de l’exécutif de la municipalité concernée.

 

Je suis sûr que la recherche de consensus engagée aboutira, avec la prise en compte des critiques et des observations faites, sans empêcher la nécessaire ambition d’avenir pour ce site. Les élus de GPSO dont toutes les villes riveraines font partie ne peuvent en effet imaginer que ce formidable potentiel à proximité de la capitale ne soit pas valorisé comme il se doit. Les générations futures nous le reprocheraient.

Veuillez croire, Monsieur le Président, à l’assurance de mes sentiments les plus cordiaux.

 

Jean-Jacques GUILLET
Député-maire de Chaville
Vice-président de GPSO

 

Post-scriptum : permettez-moi de rectifier les propos qui me sont attribués sur votre site lors d’une réunion publique à Meudon. La question posée concernait les tours à Issy-les-Moulineaux et j’ai effectivement répondu que les constructions à Issy-les-Moulineaux relevaient de décisions locales s’inscrivant dans un projet d’aménagement global lié au bassin d’emploi. Cet aménagement est d’ailleurs d’une toute autre nature que celui de l’Île Seguin. Aucune question, j’en suis certain, ne m’a été posée ce jour-là à propos de l’Île Seguin.

 

Read More

Ile Seguin : 2nd tour 10eme circonscription des Hauts de Seine : Cantons de Issy-Les-Moulineaux, Vanves, Boulogne-Billancourt Sud (comprenant le Trapèze et l’Ile Seguin)

Posted by on juin 11, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : 2nd tour 10eme circonscription des Hauts de Seine : Cantons de Issy-Les-Moulineaux, Vanves, Boulogne-Billancourt Sud (comprenant le Trapèze et l’Ile Seguin)

L’Ile Seguin vue du quartier du Trapèze, Boulogne-Billancourt Sud.

L’Ile Seguin vue du quartier du Trapèze, Boulogne-Billancourt Sud.

Association apolitique, nous représentons les habitants désireux que les décideurs et les élus dirigent la Cité avec plus de respect et de transparence pour les citoyens.  C’est dans ce cadre que nous avons sollicité les propositions des candidats du premier tour des législatives pour l’Ile Seguin, sujet majeur du cadre de vie de ceux dont ils sollicitent les suffrages. Nous rappelons maintenant celles des candidats restant en lice pour le deuxième tour :

 

 

André Santini, (M. Santini n’a pas souhaité indiquer d’étiquette politique)

Lucile Schmid, Europe Ecologie-Les Vert -Parti Socialiste

 


 

André Santini

 

Monsieur le Président,

 

Vous aviez sollicité mon avis, en tant que candidat aux élections législatives de la 10ème circonscription des Hauts-de-Seine, sur le projet d’aménagement de l’Île Seguin conçu par l’architecte Jean NOUVEL.

 

J’ai bien noté le caractère totalement apolitique de votre association, et votre souhait de porter à la connaissance des électeurs des villes concernées ma position sur ce sujet.

 

Le projet de l’Ile Seguin est un projet majeur du canton de Boulogne Sud.

 

Je tiens à souligner que l’Île Seguin est à cet égard un lieu singulier, porteur à la fois d’une mémoire collective et d’un imaginaire fort. C’est pourquoi je suis heureux, que de tous les projets envisagés pour l’aménager, depuis la fermeture des usines Renault en mars 1992, le projet culturel proposé par Jean NOUVEL soit le plus ambitieux pour notre territoire.

 

En effet, l’enjeu de reconquête urbaine de l’Ile est majeur, et en tant qu’élus locaux, nous ne pouvons prendre le risque d’un maintien de l’Ile dans un état de friche.

 

Parallèlement, j’entends les réactions qu’il suscite.

 

Le rejet se cristallise principalement sur les tours de bureaux, alors que le projet culturel est globalement bien accepté. Je note même une certaine impatience, et de la fierté de la part de la population, à voir enfin un projet être engagé. Mon collègue Député-Maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe BAGUET, a annoncé en février 2012, qu’il avait demandé à Jean NOUVEL et à ses équipes de retravailler pour permettre l’émergence d’un projet plus apaisé.

 

Je m’inscris pleinement dans sa démarche et dans cette volonté d’écoute, et suivrai attentivement le développement de cette nouvelle phase.

 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments les plus cordiaux.

 

 

André SANTINI

Ancien Ministre

Député-maire d’Issy-les-Moulineaux

Président du Syndicat des Eaux d’Ile-de-France

 

 

PS : Je suis malheureusement dans l’impossibilité de vous transmettre une photo ou un logo de parti, dans la mesure où Françoise SAIMPERT, ma suppléante, et moi-même avons choisi de privilégier l’union de nos familles, de nos communes et de leurs maires, plutôt que telle ou telle étiquette.

 

Lien vers le site internet de mon association : www.andre-santini.fr

Lucile Schmid, Europe Ecologie les Verts, Philippe Berrée, PS

Lucile Schmid, Europe Ecologie les Verts, Philippe Berrée, PS

Lucile Schmid, Europe Ecologie les Verts, Philippe Berrée, PS

 

 

Read More

Delanoë, Guéant : une fascination commune pour Jean Nouvel

Posted by on juin 4, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Delanoë, Guéant : une fascination commune pour Jean Nouvel

Delanoë, Guéant : une fascination commune pour Jean Nouvel

Montage d'après photo de Guillaume Bonnefont/IP3 Press/MaxPPP

Claude Guéant, candidat aux législatives dans la 9eme circonscription des Hauts-de-Seine (Boulogne-Billancourt) vient de nous communiquer sa contribution au débat sur l’Ile Seguin, que nous avons publiée. Sans trop de surprise, elle épouse de près le projet de la Mairie de Boulogne-Billancourt.
On y relève la phrase suivante : « (le projet) devra être une référence de niveau mondial de l’architecture du XXIème siècle ». Point besoin d’être grand clerc pour comprendre à travers ces mots que M. Guéant fait sien le choix de Jean Nouvel pour l’Ile Seguin.

Ainsi Claude Guéant, paradoxe des parodoxes partage une passion commune pour Nouvel avec un autre grand maire bétonneur, Bertrand Delanoë, maire socialiste de Paris… Le béton n’a pas de couleur politique !

Télérama  consacre un excellent article en date du 26 mai 2012 au Grand Architecte mégalomane qui veut couvrir l’Ile Seguin de tours. Il s’attaque maintenant à Paris. Extrait :

Le concepteur du musée du Quai Branly devrait construire le double gratte-ciel du nouveau quartier Masséna, dans le 13e arrondissement de Paris. Projet titanesque et un brin incongru.

« Au fil des commandes prestigieuses, Jean Nouvel est devenu plus Jean Nouvel que jamais. Tout en noir, hiératique, imposant, il surjoue son personnage d’architecte hédoniste et contextuel : « Mon credo, c’est le dia­logue avec les habitants et leur culture, dans le but de faire plaisir », disait-il au Midi libre, le 6 novembre dernier, lors de l’inauguration du nouvel hôtel de ville de Montpellier… où il a oublié de dessiner des toilettes à l’étage de la salle des mariages. Virtuose de l’épure, il produit des projets élégants, sur le papier, mais bâcle les finitions : à la piscine des Docks, au Havre, le carrelage s’est tout de suite décollé.

Avec son Duo tranchant, brillant, un peu trop seventies, Nouvel va au-­devant du clash. Déjà sur le fond : faut-il vraiment créer 100 000 mètres carrés de bureaux de grand standing alors que des tours sont vides à la Défense ? Surtout, comment justifier une telle hauteur dans ce quartier neuf, certes, mais imaginé à l’échelle du piéton par ses concepteurs, Yves Lion et Christian de Portzamparc ? Quant à la forme, l’architecte aurait dû réfléchir à deux fois avant de dessiner cet « emblème d’un nouvel élan métropolitain » (dixitDelanoë). Car derrière cet argument très « Grand Paris » se cache un piège. Au bord du périph – mais du « bon » côté, intra-muros –, le Duo risque non pas de fédérer le territoire, mais d’accentuer d’autant plus les frontières que son profil penché-brisé peut se voir comme un bras d’honneur à la banlieue.

On avait connu Jean Nouvel plus inspiré. Quand, tout jeune encore, il pourfendait le projet des Halles, secouait les vieux barbons du conseil de l’Ordre, ou prenait ardemment la défense des usines Renault de l’île Seguin, à Boulo­gne-Billancourt. Aveuglement du star-système ? Nécessité de faire vivre sa ­petite entreprise ? Ou fuite en avant d’un orgueilleux prêt à tout pour signer « sa » tour à Paris après deux échecs cuisants : la Tour sans fin (425 mètres, 1989) et la tour Signal (301 mètres, 2007), passées à la trappe faute de sous. Mais ce n’est pas gagné. Pour le Duo, l’investisseur, un fonds canadien, a prévenu : il ne lancera les travaux que s’il trouve avant 50 % des futurs locataires… »

Lire ici l’intégralité de l’article :

http://www.telerama.fr/culture/jean-nouvel-architecte-a-tout-prix,81914.php

 

Commentaires de l’Association des Riverains de l’Ile Seguin :

Oui, Nouvel est prêt à tout pour satisfaire son orgueil et faire oublier l’échec de ses deux tours à la Défense. Il souhaite s’attaquer à l’Ile Seguin, et maintenant à Paris. Il est triste de constater qu’à chaque fois des maires de tous bords politiques soient prêts à massacrer leur ville à jamais pour satisfaire un ego démesuré et servir des projets immobiliers délirants. Quant aux habitants, M. Nouvel qui évoque son envie de « leur faire plaisir » se moque du monde : le mépris avec lequel il a traité les riverains de l’Ile Seguin en est la preuve !

Liens utiles :

Après l’Ile Seguin, Jean Nouvel veut planter ses tours à Paris :

http://www.sauvonslileseguin.com/apres-l%E2%80%99ile-seguin-jean-nouvel-veut-planter-ses-tours-a-paris/

« On assiste ces jours-ci à un numéro d’illusionnisme assez spectaculaire autour de la malheureuse île Seguin de Boulogne-Billancourt. Le magicien s’appelle Jean Nouvel, il est architecte et doué pour vendre au chaland les projections de sa lanterne magique… » Libération : on assassine l’Ile Seguin :

http://www.sauvonslileseguin.com/liberation-on-assassine-lile-seguin/

 

 

Read More

Boulogne-Billancourt : Sport contre Béton

Posted by on juin 4, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Boulogne-Billancourt : Sport contre Béton

A la suite de notre publication consacrée au numéro spécial Boulogne du Point  et des extraits des articles ‘Le Béton de la Colère » et « L’ile Seguin toujours au point mort », nous recevons le mail ci-dessous de Florian Grill, président de l’ACBB (Athletic Club Boulogne-Billancourt), premier club de rugby amateur de France :

Si la Mairie ne voulait pas bétonner elle aurait pu construire des terrains de sports sur l’Ile Seguin ou ailleurs! 

 

L’ACBB Rugby 1er club amateur de France, va diviser ses effectifs par 2 et sera exilé à Marne la Coquette, Meudon et St Cloud…. car Boulogne n’a pas su trouver de solutions!!!! 


Florian Grill

Président ACBB Rugby

 

Lien utile : « ceux qui possèdent Boulogne », numéro spécial du point

http://www.sauvonslileseguin.com/ceux-qui-possedent-boulogne-numero-special-du-point/

Read More

Ceux qui possèdent Boulogne. Numéro spécial du Point

Posted by on juin 1, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ceux qui possèdent Boulogne. Numéro spécial du Point

Le Point du 31 mai publie un dossier de 20 pages « spécial Boulogne-Billancourt  ».

Le Point du 31 mai publie un dossier de 20 pages « spécial Boulogne-Billancourt ».

Après avoir décrit la flambée vertigineuse des prix de l’immobilier dans la ville, le Point s’attarde sur la main-mise des promoteurs sur Boulogne-Billancourt. Dans un article intitulé « Le Béton de la Colère »   l’hebdomadaire relate  la polémique issue de la politique de la Mairie consistant à céder nombre de terrains municipaux à l’avidité des promoteurs.  L’Ile Seguin n’est donc pas un cas isolé mais révèle une volonté systématique de bétonnage.

 

le béton de la colère

« Bras de fer. Les habitants luttent contre la main-mise des promoteurs sur la ville. L’Ile Seguin est-elle l’arbre qui cache la forêt ? Depuis plus d’un an, plusieurs projets de cession de terrains municipaux opposent le maire à ses administrés qui lui reprochent de « bétonner » la ville. »

Est cité le dossier «  des anciens atelier LMT, une friche industrielle acquise par la ville en 1995, cédée à un promoteur pour y construire un immeuble de dix étages », au lieu d’être destinés aux équipements sportifs qu’ils devaient accueillir dans une ville qui en manque cruellement. Sont évoquées ensuite les affaires du Parc des Glacières, du siège de la société Ogic, des anciens terrains Renault rue du Point du Jour cédés à Cogedim en lieu et place des espaces verts promis, de la Tour de 148 m prévue par BNP Paribas qui devait prendre la place du centre équestre Le Gallo , de l’Ecole Billancourt, témoin emblématique de l’architecture de la République de Jules Ferry, promise à la démolition pour laisser la place à une promotion privée. «Emoi au sein de la communauté scolaire qui crée autour de l’ancienne directrice de l’école, Michèle Fournier, l’association SOS Billancourt. « Je ne comprends pas pourquoi il faudrait céder le patrimoine de la collectivité à un promoteur privé.  Boulogne est pourtant une ville riche. » s’étonne-t-elle.  Autant de dossiers, autant de recours opposant désormais habitants et riverains à la mairie de Boulogne-Billancourt.

Cette volonté systématique de bétonner la Ville en la livrant aux promoteurs trouve évidemment son point d’orgue dans le dossier de l’Ile Seguin.

 L'Île Seguin toujours au point mort

Dans son article consacré à L’Ile Seguin, Audrey Emery rappelle la longue histoire des projets avortés sur l’Ile. Elle décrit le projet très controversé « R4 », qualifié de « mastodonte » et  confié à Jean Nouvel lui-même dont elle rappelle les liens ambigus avec la présidente de la SCI R4, Nellly Wenger. Nous avions dénoncé en notre temps les collaborations calamiteuses qui ont uni les deux compères lors de l’Exposition Internationale Suisse ’02 et le désastre du chocolat Cailler.

L’article se conclut sur l’impasse dans laquelle le Maire de Boulogne-Billancourt a précipité le projet ;

« Il ne se passera rien tant que l’emprise de la SAEM ne sera pas purgé du recours lancé par le collectif d’associations G8  contre la révision du PLU qui porte la surface constructible de l’Ile de 175 000m2 à 310 000m2. Un recours maintenu malgré la demande de Pierre-Christophe Baguet à Jean Nouvel de revoir sa copie pour un projet de 250 000m2, avec moins de tours. « Le PLU reste le  seul élément opposable aux tiers et l’engagement moral d’un maire ne pèse pas lourd face au droit ! » explique Anne-Henri Chombart de Lauwe, président d’Actions Environnement Boulogne-Billancourt, qui demande avec le G8 d’acter un nouveau seuil de constructibilité en conseil municipal, ou mieux de revenir aux 175 000m2 acceptés par tout le monde »

L’avis des Riverains de l’Ile Seguin :

Pourquoi tant d’acharnement à bétonner une ville ? Ne peut-on enfin retrouver la voie d’un développement harmonieux et responsable, sans céder à l’avidité des promoteurs, qui ne doivent pas faire main basse sur Boulogne-Billancourt.

Read More

Ile Seguin : 20 ans de friche, il est temps d’en sortir! Candidats, les habitants attendent vos propositions.

Posted by on mai 27, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : 20 ans de friche, il est temps d’en sortir! Candidats, les habitants attendent vos propositions.

1992 : la dernière R5 sort des lignes de montages de Renault sur l’Ile Seguin.

2012 : tout a été rasé, et l’Ile est toujours en friche. Les couteuses animations « éphémères » avec lesquelles la ville de Boulogne-Billancourt tente d’occuper le vide qu’elle a créé ne sauraient dissimuler ce triste constat. Ne subsistent du grand vaisseau industriel que les vestiges de la Porte d’accès principale et de la piste d’essai qui ceinturait l’Ile, dont on aperçoit les  fenêtres  au-dessus  des tags.

Vingt après, comment expliquer un tel désastre ?

Nous ne reviendrons pas sur les multiples projets qui se sont succédés, sur l’occasion ratée de réhabilitation des plus belles parties du site industriel  jusqu’à l’abandon définitif de son projet de musée par François Pinault en 2005

Quels sont les faits ? :

–          En 2008, après une longue concertation, le Plan local d’Urbanisme (PLU) de la ZAC Seguin-Rives de Seine est enfin adopté définitivement. Il est purgé de tous recours, c’est-à-dire que plus rien ne s’oppose à qu’enfin commence les constructions sur l’Ile Seguin. Ce PLU autorise des droits à construire de 175 000m2.

–          M. Pierre-Christophe Baguet fait campagne pour conquérir la Mairie de Boulogne-Billancourt en faisant de l’Ile Seguin un thème majeur de ses promesses. Il attaque le PLU laissé par ses prédécesseurs qu’il qualifie de bétonnage,  et promet une ile verte et bleue, avec des droits à construire réduits à 110 000m2.

–          Dès qu’il est élu, le 16 mars 2008, M. Baguet  s’empresse d’annuler tous les permis de construire. Sans lui, l’Ile Seguin serait déjà construite.

–          En février 2011, à l’occasion d’une enquête d’utilité publique discrètement menée pendant les vacances scolaires, les habitants découvrent à la stupéfaction générale que le Maire de Boulogne-Billancourt a renié toutes ses promesses et a confié à l’architecte Jean Nouvel la réalisation d’un projet triplant les droits à construire, portés à 337 000m2, et veut couvrir l’Ile de 5 tours de plus de 100m de haut. Aucune concertation n’a précédé ce revirement incroyable.

–          La colère des habitants, des riverains et des associations n’empêche pas le Maire de faire adopter par son conseil municipal (malgré plusieurs démissions) le 16 juin 2011 la révision de son PLU, légèrement amendé. La seule façon de s’opposer à ce projet délirant devient donc la voie contentieuse sous forme d’un recours auprès du Tribunal administratif de Cergy-Pontoise. Voici pourquoi, 20 ans après, l’Ile est toujours une friche.

La responsabilité de la friche de l’Ile Seguin revient donc entièrement à M. Baguet. Sans lui, l’Ile Seguin serait bâtie, et les tous les habitants pourraient s’y promener et profiter des installations culturelles qui y étaient prévues…

Il faut sortir de cette impasse. Voici pourquoi nous invitons tous les élus des communes qui  sont riveraines de cette magnifique vallée de la Seine dont l’Ile Seguin est le cœur à prendre leurs responsabilités et à participer au débat.
C’est dans ce cadre que nous interrogeons les candidats aux législatives des 8eme, 9eme et 10eme circonscriptions des Hauts-de-Seine, comprenant les communes de Boulogne-Billancourt, Meudon, Sèvres et Issy-les-Moulineaux,  à apporter leur avis et propositions que nous nous engageons à communiquer aux riverains sur notre site www.sauvonslileseguin.com.

Beaucoup d’entre eux nous ont répondu. Nous sollicitons ceux qui ne l’ont pas encore fait à nous communiquer  de façon urgente leur contribution concernant  un projet majeur du cadre de vie de ceux dont ils sollicitent les suffrages.

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us