Libération : On assassine l’île Seguin

Posted by on juin 23, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur Libération : On assassine l’île Seguin

On assiste ces jours-ci à un numéro d’illusionnisme assez spectaculaire autour de la malheureuse île Seguin de Boulogne-Billancourt. Le magicien s’appelle Jean Nouvel, il est architecte et doué pour vendre au chaland les projections de sa lanterne magique.

A la demande du maire de la ville, Pierre-Christophe Baguet, il a dessiné un projet d’«île de la culture», avec un tiers de surfaces pour cette activité (110 000 m2) et deux autres tiers pour des bureaux. Répartis en cinq tours d’une quarantaine d’étages. Au total, 335 000 m2, sur un haricot de 11 hectares (un petit parc). Un quartier de bureaux en somme. Et bien tassé, avec ça.

Lire la suite sur Libération.fr

 

Read More

Vidéo : Intervention de Thierry Solère

Posted by on juin 22, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur Vidéo : Intervention de Thierry Solère

Thierry Solere , UMP, premier adjoint démissionnaire, dénonce les « oublis » de M. Baguet


Ile Seguin : Intervention de Thierry Solère par BoulogneTV

Read More

France 2 : Ile Seguin: polémique sur les tours

Posted by on juin 21, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur France 2 : Ile Seguin: polémique sur les tours

Alors qu’un vote sur le plan d’urbanisme de l’île Seguin est prévu jeudi soir, le projet de Jean Nouvel divise.

Ses cinq tours font une centaine de mètres avec des grandes terrasses plantées, un long jardin couvert sous verrière, des commerces, des cinémas, et des pôles d’art et de musique à chaque extrêmité.

Défendu par le député-maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, le projet de tours mécontente les habitants de Meudon.

Lire la suite sur France2.fr

Read More

Libération, : Ile Seguin : Fourcade lève un lièvre

Posted by on juin 21, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur Libération, : Ile Seguin : Fourcade lève un lièvre

Le vote de la révision simplifiée du Plan local d’urbanisme de Boulogne-Billancourt s’est déroulé jeudi soir avec dans un climat de protestations assez vif, dont on peut apprécier la teneur sur la vidéo du conseil municipal. Le projet de Jean Nouvel pour l’ile Seguin, qui prévoit 310 000 mètres carrés de constructions (contre 175000 dans le PLU actuel),  entraîne  révision,  votée par 37 voix contre 18.

Au cours de la séance, le maire a dévoilé une maquette de l’île en situation, demandée par le commissaire enquêteur, qui souhaitait que l’on puisse juger de l’effet des cinq tours sur les coteaux de Meudon et la rive de Boulogne.

La vidéo du conseil montrant surtout les dos des élus, on vous fournit ici une photo judicieusement prise, à ras de maquette. On comprend un peu mieux le genre de vue qu’on pourra avoir à hauteur d’homme (soit dit en passant, c’est comme cela qu’il faut regarder les maquettes, en pliant les genoux).

Lire la suite sur Libération.fr

Read More

Le Monde : Le projet de « Babylone moderne » pour l’île Seguin

Posted by on juin 19, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur Le Monde : Le projet de « Babylone moderne » pour l’île Seguin

Sur l’île Seguin, à Boulogne, les cinq tours de bureaux proposées par Jean Nouvel créent déjà la polémique

La majorité du maire UMP, M. Baguet, est divisée, et des associations envisagent des recours
A Boulogne-Billancourt, l’île Seguin, en forme de haricot de 11,5 hectares lové dans un coude de la Seine, face à Meudon, est un quasi-terrain vague depuis la démolition des usines Renault en 2005. Seuls quelques jardins recouvrent les anciens terrains industriels. Depuis le retrait précipité en 2005 du projet de fondation d’art contemporain du milliardaire François Pinault, lesite se cherche un destin.
Pierre-Christophe Baguet, le maire (UMP) de Boulogne, pensait l’avoir trouvé : l’île sera  » la première traduction concrète du Grand Paris « promis par Nicolas Sarkozy, déclare-t-il au Monde, jeudi 16 juin. Mais le projet suscite la colère de nombreuses associations locales et l’hostilité d’une partie de la droite municipale. Des recours sont prévus pour faire barrage à ce que les détracteurs du projet dénoncent comme une  » Défense-bis « .
Jeudi 16 juin, l’édile a obtenu la révision du plan local d’urbanisme (PLU) pour permettre la construction de cinq tours de bureaux imaginées par Jean Nouvel. Loin d’un simple programme immobilier, il s’agit, selon l’architecte, de bâtir une  » Babylone moderne «  qui soit aussi » l’île de tous les arts « .
Outre les cinq gratte-ciel, l’île accueillera 16 salles de cinéma, une salle de concert de 800 places, un chapiteau de cirque dessiné par Philippe Starck, des galeries d’art et une résidence d’artistes. La Fondation Cartier devrait y prendre ses quartiers. L’aménagement de l’île Seguin  » va déplacer le centre de gravité culturel de Paris vers l’ouest « , proclame M. Baguet.
Le projet sera écologique : un jardin de 4,5 hectares sera dessiné par le paysagiste, Michel Desvigne, qui imagine aussi une immense serre sous verrière. Seules les voitures électriques auront accès au site, les autres devront stationner dans un parking souterrain sous lejardin. Une station du futur métro du Grand Paris est prévue pour 2023. D’ici là, l’île sera desservie par la navette fluviale Voguéo.
Les associations de défense de l’environnement ne l’entendent pas ainsi. Huit d’entre elles et plusieurs collectifs de riverains dénoncentle » bétonnage «  de l’île qui va obstruer la vue sur Paris depuis Meudon et créer des nuisances de circulation aux abords de l’îleSeguin.
La majorité municipale s’est scindée sous l’effet du projet. Colistier de M. Baguet aux élections municipales de 2008, Thierry Solère (UMP) a démissionné de son poste de premier adjoint après que le maire lui a enlevé, mi-mai, sa délégation à l’urbanisme. Deux autres adjoints ont également démissionné. Tous trois accusent M. Baguet d’avoir trahi ses engagements de la campagne municipale. M. Baguet avait alors proposé un projet de 110 000 m2. Il prévoit de construire aujourd’hui 310 000 m2.
M. Baguet explique avoir réévalué son ambition en découvrant leprojet présidentiel du Grand Paris et celui de la  » vallée de la culture « porté par Patrick Devedjian, le patron (UMP) du département. Leconseil général s’est engagé à financer pour 150 millions d’euros la future salle de concert sur l’île Séguin. M. Solère n’en démord pas :  » Le projet de M. Baguet ne se fera pas en raison des recours des associations, et entraînera un trou financier abyssal. « 
A la charge de la société anonyme d’économie mixte Val-de-Seine, l’opération est estimée à 465 millions d’euros. 320 millions sont prévus pour l’aménagement des berges, des jardins, du pont, des parkings, de la verrière. La vente des tours devra permettre de couvrir toutes ces dépenses.  » Pour atteindre le point d’équilibre financier, sans rogner sur les 140 000 m2 d’activités culturelles, à un moment donné, il a fallu monter un peu les immeubles vers leciel « , concède M. Baguet. Deux des tours n’ont pourtant pas d’acquéreur à ce jour. Si elles ne trouvent pas preneur,  » on renoncera au jardin sous verrière ou au parking, car je ne dépenserai pas l’argent que je n’ai pas « , s’engage M. Baguet.
Jeudi, le maire a tenté d’apaiser les craintes : dans le PLU révisé, la plus haute tour ne dépassera pas 120 mètres (30 étages) contre 160 mètres prévus au départ par Jean Nouvel. Les quatre autres s’échelonneront entre 100 mètres (20 étages) et 60 mètres (13 étages).
 » Dès qu’un immeuble est un peu plus dense, un peu plus haut, on flingue « , a déploré Jean Nouvel sur France Inter, mercredi 15 juin. Ces tours n’ont pourtant  » rien à voir avec celles de la Défense « , a insisté l’architecte, pour qui densité rime avec écologie.
Read More

Le Parisien : Les opposants de Meudon mobilisés

Posted by on juin 17, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur Le Parisien : Les opposants de Meudon mobilisés

boulogne-billancourt, hier soir.Les habitants de Meudon et les défenseurs de l’environnement opposés à la construction de tours sur l’île Seguin se sont invités au conseil municipal. (LP/J.B.)

Une manifestation bon enfant, mais une volonté très ferme. Les opposants au projet d’aménagement de l’île Seguin n’ont pas manqué le conseil municipal d’hier soir, au cours duquel ils se sont fait entendre. Peu avant 19 heures, un bus dépose devant l’hôtel de ville une cinquantaine de Meudonnais attendus par autant de Boulonnais hostiles à la densification de l’île.

Tee-shirts blancs sur les épaules, brandissant des affichettes rouges, ils crient « non aux tours » et « on veut une île verte »! S’ils n’ont guère d’illusions quant à l’issue du vote de la révision simplifiée du plan local d’urbanisme (PLU) par l’assemblée municipale, ils ne comptent cependant pas en rester là. « On a bien compris que le maire veut passer en force, regrette Jean-Marie Blin, le vice-président d’Environnement 92. Nous continuons à exiger la disparition des tours prévues et la réduction des surfaces de bureaux de 164000 m2 à 50000 m2. »

Associations environnementales et de riverains confirment leur volonté de déposer des recours contre le programme porté par la mairie et par l’architecte Jean Nouvel. « Nous voulons rester sur le PLU voté en 2005 après d’âpres discussions », complète Luc Blanchard, le trésorier de Val-de-Seine vert. Une ligne de conduite assumée par les membres du « G8 », ce collectif qui ne se résout pas à l’idée de voir des « châteaux » de 100 m de haut pousser sur l’île Seguin. Un G8 dont l’un des membres veut croire à une « troisième voie » pour éviter un nouvel échec avec l’ancien site industriel. « Si Seguin doit éviter le bétonnage massif, l’île culturelle ne doit pas non plus aller dans le mur, avance Sylvain Canet, du MoDem. Il faut aboutir. Ensemble. »

Le Parisien | JÉRÔME BERNATAS | Publié le 17.06.2011, 07h00

 

 

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us