Consensus autour de la Cité Musicale de l’Ile Seguin

La Cité Musicale de l’Ile Seguin

La Cité Musicale de l’Ile Seguin

Ce samedi 5  juillet, l’ambiance était consensuelle autour de la pose de la première pierre de la Cité Musicale départementale de l’Ile Seguin. Autour de Patrick Devedjian, Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine, qui a donné l’impulsion du projet, lancé les appels d’offres et sélectionné les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines, on trouvait réunis Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne-Billancourt, Thierry Solère, Député, et Nonce Paolini, PDG de TF1 qui assurera l’exploitation.

Inauguration chantier Cite Musicale Ile Seguin

Cette première pierre est celle du premier projet qui va enfin se construire sur l’Ile Seguin.

Pourquoi ce projet voulu par le Conseil Général a-t-il abouti là où tout le reste de l’Ile, après 4 projets en 6 ans, s’enfonce dans l’impasse ?

Pourquoi les associations de défense de l’environnement, tant vilipendées par la mairie de Boulogne-Billancourt, ont-elles soutenu ce projet alors qu’elles sont si critiques sur le reste de l’aménagement de l’Ile Seguin ?

Pourquoi alors que le PLU de 2011 est annulé par le tribunal administratif, que le PLU de 2013 et le projet R4 sont frappés de recours contentieux, cette Cité Musicale a-t-elle pu obtenir son permis de construire sans heurts, ni susciter aucun recours ?

Un consensus exemplaire

La Cité musicale est conforme au seul PLU légal

Depuis l’annulation par le tribunal administratif du PLU de 2011 et le recours contre le PLU de 2013 bétonné à 255 000m2, seul le PLU de 2004/2005 est légal. Or la Cité musicale est compatible avec ce PLU.

Une Densité Maitrisée

Malgré la générosité de ses équipements, comprenant un auditorium de 1100 places, une grande salle pouvant accueillir jusqu’à 6000 personnes, des espaces de restauration et de commerce, des locaux de répétition et ceux de la Maitrise des Hauts de Seine, la Cité Musicale présente une densité raisonnable. Elle occupe toute la pointe aval de l’Ile Seguin, sur une emprise de 2,35 ha,  avec une constructibilité de 36 500 m2.

Emplacement Cité Musicale sur la photo aérienne de l'Ile Seguin

On voit sur cette capture d’écran du site d’information, l’empreinte au sol de la Cité Musicale de l’Ile Seguin par rapport à la surface totale de l’Ile. Si on se souvient que le PLU révisé a été porté à 255 000m2, chacun pourra apprécier si il est raisonnable de construire près de 218 500m2 sur le reste de l’Ile.. pourtant ce qu’on veut nous imposer ! Nous voulons une Ile Seguin en harmonie avec la Cité Musicale, raisonnablement dense.

Une insertion remarquable dans le site

Extrait du permis de construire Cité Musicale Ile Seguin

Extrait du permis de construire

Avec son toit végétalisé offrant un vaste jardin,  le signal architectural  spectaculaire de sa voute en forme de  « nid d’oiseau » en bois tressé, la Cité Musicale s’insère harmonieusement dans le site naturel privilégié de l’Ile Seguin et des Coteaux de Meudon. « Elle marque le paysage sans l’agresser » comme le notait Patrick Devedjian lors d’une des séances d’information. L’inverse de la muraille de béton et la massive tour qui veulent défigurer le reste du site.

Des réponses claires aux attentes des riverains

Lors des réunions d’information sur le projet, des réponses claires et précises ont été apportées sur tous les sujets qui pouvaient susciter l’intérêt des riverains et à la sécurité des futurs spectateurs

–        L’insonorisation hi-tech qui garantira la tranquillité diurne et nocturne

–        L’accès automobile qui sera strictement réduit aux déposes-minute

–        La sécurité, les arrivées et sorties du public, et l’évacuation en cas d’urgence

–        L’impact environnemental avec des études très poussées.

 

Dans ce projet consensuel, seul le montage financier, sous la forme d’un Partenariat Public Privé (PPP) a pu susciter des critiques. Le débat est vif sur ce type de montage, mais il n’en demeure pas moins que le projet en lui-même recueille une grande adhésion.

Et si R4 en faisait autant ?

Les associations, avec la Cité Musicale, ont bien prouvé qu’elles ne sont pas « contre tout ». Elles se félicitent de ce démarrage d’un grand projet pour l’Ile Seguin.
La qualité de ce projet nous permet d’exiger aujourd’hui une qualité identique pour le reste de l’Ile.

Deux associations, Boulogne Environnement et AEBB, viennent de faire l’objet de violentes attaques de la part de la Mairie parce qu’elles ont osé se porter recours contre le projet dénommé R4.

L’une de ces associations, Boulogne Environnement, qui vient de renouveler son bureau, choisit de ne pas entrer dans une polémique politicienne, et propose à la Mairie de le rencontrer avec des propositions constructives, pour sortir de l’impasse. Elle vient d’écrire une lettre ouverte en ce sens à Pierre-Christophe Baguet. Espérons que le fil du dialogue sera repris, et que le projet R4, comme le reste de l’aménagement de l’Ile Seguin, pourra enfin aller de l’avant.
C’est possible. La Cité Musicale en est le témoignage.

Liens utiles

Première photo de la Cité Musicale et les autres œuvres de Shigeru Ban

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-premiere-photo-de-la-cite-musicale/

 

Projet R4 : les questions qui dérangent

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-projet-r4-les-questions-qui-derangent/

Lettre ouverte de Boulogne Environnement

http://www.boulogne-environnement.fr/2014/06/boulogne-environnement-propose-une-rencontre-ouverte-a-pierre-christophe-baguet-maire-de-boulogne-billancourt.html

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us