Ile Seguin : ce qui va changer après les législatives

Nous nous félicitons que l’Ile Seguin se soit invitée à travers nous dans le débat des législatives et nous remercions les 7 finalistes du 2eme tour dans les 8eme, 9eme et 10eme circonscriptions des Hauts-de -Seine , toutes 3 riveraines de l’Ile Seguin de nous avoir livré leur contribution.

Nous avons été interrogés sur la pertinence de notre démarche. La meilleure réponse a été apportée par Claude Guéant, dans une interview donnée à l’e-bb, magazine internet de Boulogne-Billancourt :

« e-bb : Vous avez répondu au collectif Sauvons l’île Seguin ; pouvez-vous expliciter le rôle d’un député pour l’aménagement de cet espace ?
Claude Guéant : Cet aménagement relève de la compétence communale, de plus l’île Seguin ne fait pas partie de la circonscription ; mais cela concerne et préoccupe tous les Boulonnais et personne ne me pardonnerait de n’avoir aucune idée sur cet aménagement, dont l’enjeu est boulonnais, régional – puisqu’il fait partie du projet Grand Paris- et national parce que nous espérons que par sa qualité, il servira le prestige de la France
. »

Comment mieux exprimer que l’Ile Seguin est bien un enjeu majeur pour tous les Boulonnais, pour tous les riverains, et au-delà un site emblématique du Grand Paris. Députés, élus locaux et nationaux, responsables politiques et associatifs ont vocation à participer au débat qui permettra de sortir de l’impasse ce grand projet.  En outre, les députés votent les lois d’urbanisme, dont celles qui organisent le gigantesque projet du Grand Paris.

Association apolitique, il n’est pas de notre vocation de commenter les résultats des élections sur le plan des enjeux politiques. En ce qui concerne strictement l’Ile Seguin, si on regarde l’opinion des candidats arrivés en tête de ces élections sur ce sujet spécifique, on peut tirer les enseignements suivants.

Boulogne-Billancourt :

Le projet de tours sur l’Ile Seguin ayant été décidé par l’actuel maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, il est particulièrement intéressant d’analyser l’opinion des candidats auxquels les Boulonnais ont fait confiance. Rappelons que le territoire de la Ville est partagé entre les 3 cantons de Boulogne-Nord qui forment la 9eme circonscription, et Boulogne-Sud qui appartient à la 10eme.

Pour la 9eme circonscription, Thierry Solère, élu député, conseiller municipal, n’a jamais caché son opposition farouche au projet de MM. Nouvel et Baguet. Cette position est connue depuis que Thierry Solère a démissionné en juin 2011 de ses fonctions de premier adjoint au Maire en proclamant : « je ne serai pas le premier adjoint des tours sur l’Ile Seguin ». Le nouveau député a intitulé sa contribution à Sauvons l’Ile Seguin : « Non aux tours à Boulogne-Billancourt ».  On ne saurait être plus explicite.

Martine Even, arrivée en 3eme position, manifeste également une très vive opposition au projet de M. Baguet. Dans sa contribution elle souhaite : « Rendons l’Ile Seguin aux Boulonnais , afin qu’elle demeure un havre de paix au milieu de la Ville ».  

Claude Guéant,  étant soutenu très ostensiblement par Pierre-Christophe Baguet,  n’a pas osé s’en démarquer. En souhaitant  que ‘L’Ile Seguin soit une référence de niveau mondial de l’architecture du XXIeme siècle », on pouvait lire en filigrane une adhésion au projet mégalomane de MM. Nouvel et Baguet.

Sur Boulogne-Nord, les plus clairs opposants au projet Nouvel/Baguet ont donc recueilli ensemble 62% des votes des Boulonnais.

Sur Boulogne Sud, canton de la 8eme circonscription, qui inclut le quartier dit du « Trapèze » où se construit la nouvelle ZAC « Ile Seguin Rives de Seine » , c’est Lucile Schmid qui arrive très significativement en tête avec 54% de voix. Dans sa contribution intitulée « Ile Seguin, Ile des futurs », elle prône pour un développement écologiquement responsable et durable, a l’opposé de celui mené par la Mairie de Boulogne-Billancourt. Elle devance sur Boulogne-Billancourt  André Santini, élu dans la 8eme circonscription. Celui-ci, ami historique et soutien de Pierre-Christophe Baguet, et lui-même en tant que maire d’Issy –les-Moulineaux embarqué dans un projet très controversé de tours à la tête du Pont d’Issy, constate que « le rejet se cristallise sur les tours de bureaux » et soutient la volonté de Pierre-Christophe Baguet de travailler « sur un projet plus apaisé ».

Sur le territoire de Boulogne-Billancourt, on constate que les Boulonnais ont accordé leur confiance, en très grande majorité à des candidats, tous bords politiques confondus, qui sont opposés au projet de bétonnage de l’Ile Seguin voulu par la Mairie.

Meudon/Sevres

Dans ces deux communes directement riveraines de l’Ile Seguin, Jean-Jacques Guillet, élu député de la 10eme circonscription,  arrive au coude à coude (50,16% contre 49,84 à Sèvres, 50,04% contre 49,96% à Meudon) avec Catherine Lime-Biffe .

Jean-Jacques Guillet dans sa contribution déclare « en ce qui me concerne, je suis hostile à la construction de tours de l’Ile Seguin ».

Catherine Lime-Biffe dénonce « La Vallée de la Culture … et des promoteurs » et qualifie le projet Nouvel/Baguet de « contresens en terme d’aménagement urbain ».

Nous n’avons pas évidemment l’outrecuidance de croire que le sujet de l’Ile Seguin a été  le seul facteur de choix des électeurs dans  cette élection à portée nationale. Force est pourtant de constater que l’énorme majorité des électeurs habitants dans les communes riveraines de l’Ile Seguin a exprimé sa confiance à des candidats profondément hostiles au projet de tours et de bétonnage de notre belle ile.
Désormais, M. Baguet ne peut plus ignorer la colère des habitants et des riverains, ni l’avis de ceux qui les représentent. Il doit se rendre à l’évidence : rien ne sera plus comme avant ces élections.

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us