Ile Seguin : l’une des cinq tours est menacée


La salle de concerts et les équipements culturels prévus par le conseil général pourraient occuper toute la pointe aval de l’île. Et interdire la construction d’une tour sur cette parcelle.

ROBERTO CRISTOFOLI | Publié le 22.09.2011, 07h00

L’une des tours imaginées par l’architecte Jean Nouvel dans le cadre du plan local d’urbanisme pourrait ne pas voir le jour. | (Ateliers Jean Nouvel.)

La menace ne vient pas toujours de là où on l’attend. Alors que huit associations ont déposé début août des recours gracieux devant le tribunal administratif de Cergy (Val-d’Oise) contre le plan local d’urbanisme permettant de construire cinq tours sur l’île Seguin, ce sont les projets d’équipements culturels du conseil général qui viennent faire vaciller l’un de ces immeubles.

Ces infrastructures départementales — une grande salle de concerts, notamment — doivent pousser sur la pointe aval de l’île, jadis convoitée par François Pinault pour y installer sa fondation d’art contemporain. Quand, le2 juillet 2010, la Saem Val de Seine Aménagement — l’outil municipal en charge de la reconversion des terrains Renault — a vendu au conseil général et pour l’euro symbolique les 32000 m2 de ce terrain, elle comptait bien en récupérer une partie afin de permettre la construction d’une des cinq tours prévues dans le projet conçu par l’architecte Jean Nouvel. Et d’en toucher les droits à construire, estimés à environ 50 M€.

Mais aujourd’hui, le président du département, Patrick Devedjian, ne veut plus entendre parler d’une rétrocession de cette partie de la pointe aval et le répète à qui veut l’entendre. En clair, le département entend établir ses installations sur toute la parcelle.

La suite ici :

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/ile-seguin-l-une-des-cinq-tours-est-menacee-22-09-2011-1619327.php

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us