Ile Seguin : Le Conseil Général lance la Cité Musicale

Séances d’information publique les 12 et 18 avril 

La pointe aval de l’Ile ou s’élèvera la Cité Musicale

La pointe aval de l’Ile ou s’élèvera la Cité Musicale

Le Conseil Général des Hauts-de-Seine lance le processus d’information sur son projet de Cité Musicale de l’Ile Seguin. Le projet s’avère de grande ampleur : une grande salle de 3000 places assises, pouvant aller jusqu’à 5000 places assises/debout, un auditorium de 900 places, des espaces de répétition et d’enregistrement, des espaces de commerce et de restauration. Détails dans l’article du Parisien du 23 mars 2013 :

ile8

 

3 réflexions sur la Cité Musicale :

1)      Les riverains disent merci au Conseil Général qui a émis le premier refus  en 2011 de céder un pouce du terrain concédé pour la Cité Musicale à MM. Baguet et Nouvel. Cela avait entrainé l’annulation de l’une des 5 tours prévues à l’époque. Il n’y a soi-disant plus qu’une tour aujourd’hui, mais elle est énorme et triple… Encore un petit effort, M. Devedjian, pour que votre Cité Musicale ne soit pas jouxtée de béton hideux et de bureaux vides.

2)      Le Conseil Général a mis en lice 3 consortiums dans un partenariat public-privé. Bonne nouvelle :  pas de Nouvel !!!. Ce sera beaucoup mieux pour le contrôle des couts du chantier. Le grand architecte dont on ne cesse de nous répéter le génie a surtout celui du dépassement lié à ses caprices de star. Il a en charge la pénible finition du grand équipement musical de Paris, à la Porte de Pantin : la Philharmonie de Paris. De 173 millions d’€ prévus en 2006, le budget de la Philarmonie a explosé à 386 millions d’€ en 2012 (voir ci-dessous). Certes l’ego de M. Nouvel n’a pas de prix, ses honoraires pas de limites, les Boulonnais en savent quelque chose…  Dérive financière incroyable dénoncée par la cour des comptes, et qui devra être prise en charge moitié par l’Etat, moitié par la Ville. « Il faut arrêter de jeter l’argent des contribuables par les fenêtres » déclare M. Delanoë. Un avertissement pour les Boulonnais ? Que le Conseil Général veuille bien épargner ce type de dérive aux contribuables des Hauts- de-Seine…

3)      Avec le « cluster d’art » R4 situé sur la pointe amont, qui vient de déposer son permis de construire, et qui lui n’échappera pas à Jean Nouvel, ce sont donc les deux équipements culturels majeurs de l’Ile Seguin qui se mettent en place. Ces deux pointes de culture ne suscitent en elle-même  pas d’hostilité chez les riverains, qui en attendent avec intérêt l’architecture définitive et la résolution des nuisances éventuelles (acheminement du public, pollution sonore et lumineuse éventuelles). Les riverains des villes entourant l’Ile Seguin devraient être les premiers à pouvoir profiter d’équipements de qualité. C’est le tas de béton et la Kolossale Triple Tour de bureaux que MM. Baguet et Nouvel veulent ériger au centre, entre les deux pointes, que les habitants et les riverains combattent. 2 pointes de culture ne doivent pas servir d’alibi à un gros cœur de béton !

Liens utiles :

Cité musicale de l’Ile Seguin. Dates et lieux des réunions publiques :

http://cite-musicale-ile-seguin.hauts-de-seine.net/

L’explosion des coûts de la Philarmonie de Paris :

http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Actualite/Philharmonie-de-Paris-une-note-tres-salee-575931

Deux pointes de culture, un cœur de béton :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-deux-pointes-de-culture-un-coeur-de-beton/

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us