Ile Seguin. Le permis de construire du pôle culturel R4 est déposé : les contre-vérités de Pierre-Christophe Baguet

Une des œuvres présentées lors de la préfiguration de R4 sur l’Ile Seguin (2012)

Une des œuvres présentées lors de la préfiguration de R4 sur l’Ile Seguin (2012)

 

Une vaste campagne de presse orchestrée par la Mairie nous l’apprend : un permis de construire a enfin été déposé sur l’Ile Seguin. Celui du Pôle artisitque R4. Le Figaro titre : « la fin de vingt ans d’errance pour les terrains Renault ».  Fichtre ! Le Maire se targue donc d’avoir débloqué la situation avec ce premier permis déposé.  Qu’en est-il ?

Le Figaro du 19 mars 2013

Le Figaro du 19 mars 2013

 

Premier permis ? Vraiment. Cédons la parole à Dorothée Pineau, conseiller municipal, sur le blog des « Boulonnais indépendants » :

Contre-vérités :

« Nous ne pouvons laisser passer la une du Figaro Paris de l’édition du 19 mars 2013 , tant y sont nombreuses les contre-vérités.

Que la journaliste Caroline Salle se fasse ainsi abuser par le maire et son service de communication est proprement insupportable,[….]: « un premier permis de construire enfin déposé »; « le premier depuis près d’une décennie sur ce site de 11,5 hectares posé sur la Seine »; « la fin de 20 ans d’errance pour les anciens terrains Renault ».

Car rappelons-le, lorsque Pierre-Christophe Baguet est élu à la mairie de Boulogne-Billancourt en mars 2008, 6 permis de construire étaient non seulement déposés, mais aussi tous purgés de recours et devenus de ce fait définitifs!:

– le permis de la Fondation Pinault, de Tadao Ando, signé en septembre 2004, le vrai premier permis déposé et signé.

– le permis de la Salle de musiques actuelles, de Rudy Ricciotti, signé en 2007;

– les deux permis de l’université américaine, signés à New-york en présence du Président de NYU John Sexton, en mars 2007;

– le permis de la résidence pour chercheurs et artistes de la CDC;

– le permis de l’hôtel de Cogedim, signé en 2007.

Sauf le projet auquel Pinault, lui-même, n’a pas souhaité donner suite, tous ces établissements auraient été inaugurés en 2010/2011 si le Maire n’avait pas décidé de rayer d’un coup de griffe les projets de son prédecesseur.

Et quand Pierre Christophe Baguet déclare « ce que les gens attendent maintenant, ce sont les grues », réellement, de qui se moque-t-il? »

Madame Pineau a raison : le seul responsable du blocage et de ces 5 ans d’errance est Pierre-Christophe Baguet lui-même, qui a fait annuler tous les permis de construire, fait réviser un PLU de 175 000 m2 purgé de tout recours, pour proposer en lieu et place son projet de bétonnage absurde signé Jean Nouvel. Sans lui, les premiers bâtiments seraient inaugurés depuis longtemps.

Quel est l’avenir du permis du projet R4 ?

Le rêve du Maire est de faire donner le premier coup de pioche avant les municipales de 2014, et que ce premier permis entraîne beaucoup d’autres investisseurs.
Pour Thierry Solère, député de Boulogne-Billancourt, dans le Figaro, il s’agit d’un coup d’esbroufe : « Personne ne mettra d’argent tant que le plan local d’urbanisme ne sera pas purgé de tout recours. Ce n’est pas le renouveau de l’Ile Seguin qui démarre, c’est la campagne électorale pour les municipales de 2014 »

Alors être prêt pour les élections : pas facile.

En effet, le Maire en est déjà à sa troisième version du projet de bétonnage de l’Ile Seguin, et au troisième remaniement du Plan Local d’Urbanisme qui doit en découler. La nouvelle version « adaptée »  doit faire l’objet d’une nouvelle enquête d’utilité publique qui démarrera en avril 2013.

Précisions de Jean-Louis Tourlière, président de Boulogne-Environnement, dans une déclaration à l’AFP : « Avant toute mise en chantier, il faut tout d’abord que le nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU) soit validé par le conseil municipal, ce qui devrait être fait en octobre ou novembre 2013, ce qui laisse peu de temps avant les élections municipales  de mars 2014 ». En admettant que cette nouvelle révision ne soit elle-même pas attaquée de nouveau.

En fait, quel est l’architecte du projet R4 ?  Il s’agit de Jean Nouvel lui-même, également architecte coordinateur du projet de bétonnage de l’Ile Seguin.
Un coup de pouce fort intéressé de M. Nouvel à M. Nouvel. On n’est jamais si bien servi que par soi-même !

Nous répétons que même si nous avons jeté un regard ironique sur les « œuvres » présentées en préfiguration du projet R4 (voir photo ci-dessus), nous n’avons pas sur le plan de l’urbanisme de remarques sur le projet R4. Sa hauteur est modérée, et nous jugerons de son architecture au-delà des images flatteuses produites par les Ateliers jean Nouvel .

Faisant contrepoint à la cité musicale du Conseil Général qui devrait s’ériger sur l’autre pointe de l’Ile, le pôle R4 est l’alibi culturel qui sert de prétexte à une vaste opération de bétonnage. Et nous ne cesserons de nous opposer à ce cœur de béton, cette triple tour, avec lesquels M. Baguet et Nouvel veulent défigurer lile Seguin.

Lien utiles :

Blog des Boulonnais indépendants :

http://www.boulonnais-independants.org/ile-seguin-dans-le-figaro-halte-aux-contre-verites/

La fuite en avant se poursuit avec une nouvelle révision du PLU à 250 000m2

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-la-mascarade-se-poursuit-avec-une-nouvelle-revision-du-plan-local-durbanisme-a-250-000m2/

2 pointes de culture, un cœur de béton

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-deux-pointes-de-culture-un-coeur-de-beton/

R4, jugez-vous-même !

http://www.sauvonslileseguin.com/r4acte2/

 

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us