Ile Seguin : l’intox aux frais du contribuable

La mascarade se poursuit avec la nouvelle enquête d’utilité publique.

Montage photographique : le courrier de l’architecte.

Montage photographique : le courrier de l’architecte.

La plus grande opération d’intoxication de l’opinion jamais montée par une municipalité se poursuit avec l’ouverture d’une enquête d’utilité publique destinée à « mettre en compatibilité » le Plan Local d’Urbanisme avec le projet N°2 de jean Nouvel, qui aurait été retenu par les Boulonnais lors d’une « votation » le 16 décembre 2012.

Une exposition vient d’être installée en Marie de Boulogne Billancourt, exposition qui utilise tous les leviers d’intox dont nous sommes devenus familiers. Y compris une maquette ou une fois encore la triple tour et le béton qui l’entoure figurent sous forme de plastique totalement translucide. Jean Nouvel à inventé le béton transparent.

Nous assistons en fait à la nouvelle phase d’une opération de désinformation sans précédent visant à faire imposer le projet de bétonnage de l’Ile Seguin. Opération ruineuse aux frais du contribuable, bien sûr !

L’escalade de la désinformation

Depuis la trahison totale de ses promesses électorales, et le tollé provoqué par son absurde projet de tours, Pierre-Chistophe Baguet a engagé une armée de « communicants » qui ne reculent devant aucun moyen pour imposer le projet de bétonnage de M. Nouvel :

–          Votation Bidon de décembre 2012 : détournement des listes électorales pour envoi des courriers de propagande de la votation sans valeur juridique

–          Habillage pour un faux choix de 3 projets Nouvel, images et maquettes trompeuses

–          Réunions publiques sans nombre, cocktails, réceptions

–          Publicité par affichage, expositions publiques

–          Création d’un Pavillon sur l’Ile Seguin qui sous couvert de mémoire est également un outil de propagande

–          Sites internet de la ville, de la SAEM et réseaux sociaux gérés par les mêmes communicants

–          Opérations de Presse bien rodées, avec l’aide de quelques média complaisants, dont beaucoup liés à l’immobilier, et répétant en boucle les « éléments de langage » que le Maire assène désormais avec une régularité mécanique.

–          Mobilisation du Journal Municipal a coup de numéros spéciaux

bbibbie

Le journal Municipal BBI est devenu un outil de propagande sans  équivalent, méritant bien son surnom de « Pravda Boulonnaise ».  A la désinformation constante sur l’Ile Seguin s’ajoute un véritable culte de la personnalité : on ne compte ainsi pas moins de 17 apparitions photographiques du Maire dans le seul numéro d’Avril 2013 !

–          La couteuse enquête d’utilité publique qui démarre (la 3eme révision de M. Baguet) n’est qu’une mise en scène de plus organisée avec de gros moyens pour tenter de donner une légitimité à ce projet absurde. Les riverains n’en attendent pas grand-chose : rappelons que dans l’enquête d’utilité publique de 2011, un commissaire enquêteur totalement partial avait donné un avis favorable… malgré 84% d’avis négatifs recueillis !

Contribuable, paye et tais-toi

Le contribuable Boulonnais n’a pas eu le droit de s’exprimer dans un vote où il était interdit de dire non, au mépris de toute notion élémentaire de démocratie. Il sait d’avance, échaudé par l’enquête d’utilité publique de 2011, que le commissaire enquêteur ne tiendra aucun compte de son avis. Il ne peut que se taire… et payer !

Depuis sa trahison électorale (il avait promis pour se faire élire une ile verte sans béton), et les recours qu’elle a engendrés, Pierre-Christophe Baguet a multiplié les dépenses de propagande et les simulacres, au titre desquelles il faut compter toutes les installations éphémères qu’il a multiplié sur l’Ile pour occuper le vide qu’il a lui-même créé. Aux millions d’euros d’honoraires de Jean Nouvel (3,7 millions à date), payé à faire et refaire son projet sans cesse, s’ajoutent les millions du Pavillon de propagande, du jardin, du restaurant, des cirques, tous éphémères et destinés  à être détruits. Et les honoraires des agences de com, de publicité, de courriers et de propagande de toute sorte…

Des millions d’euros gaspillés dans une ville mal gérée et qui augmente ses impôts

Le Maire de Boulogne Billancourt vient de se distinguer pour sa gestion : en effet, il se voit attribuer la note de 0/20 pour sa gestion par le site « Les contribuables associés ». Depuis qu’il a été élu en 2008, les dépenses de fonctionnement augmentent de 9,4% par an, et se situent à 2263€ par habitant, largement au-dessus de la strate pour une ville de cette importance qui est de 1838€. Certes, Boulogne-Billancourt est une commune riche, mais il faut éviter le dérapage. Un conseil pour M. Baguet : calmez votre appétit immodéré pour les dépenses de « communication/manipulation ».

Site internet : http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

Site internet : http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

 

La taxe d’habitation à Boulogne liée à GPSO vient d’augmenter  de plus de 10%… D’autres taxes locales pour les propriétaires et commerces augmentent elles –aussi significativement.  Il est temps de stopper la pression sur les contribuables !

En sortir au plus vite

Plutôt que de vous acharner à défendre à coup de millions de com’ votre mauvais projet de bétonnage qui n’enrichit que M. Nouvel, reprenez vos esprits : annulez votre révision du PLU, revenez au PLU précédent de 175 000m2, vous débloquerez immédiatement la situation et vous pourrez épargner aux Boulonnais de gaspiller leurs impôts en propagande inutile !

Il est temps que Boulogne-Billancourt cesse d’être une République Bananière !

(merci au site le courrier de l’architecte à qui nous empruntons l’illustration de cet article).

 

Liens utiles :

Résultats de la votation bidon de décembre 2012

http://www.sauvonslileseguin.com/vote-ile-seguin-2012-50-000-abstentions-interdisent-a-m-baguet-de-passer-son-projet-en-force/

Ile Seguin : les millions de l’illusion

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-les-millions-de-l%E2%80%99illusion/

Aux frais du contribuable : le cout de la votation bidon

http://www.pmduhamel.fr/notre-ville/73-aux-frais-du-contribuable#.UXmlRpyuA1o

Le courrier de l’architecte : Jean Nouvel et le Banana Spleen

« Vingt ans après la fermeture des usines Renault, Pierre-Christophe Baguet, maire actuel de Boulogne-Billancourt (92), assure qu’un «projet d’aménagement est enfin sur le point d’aboutir». A cet effet, les Boulonnais sont invités à voter jusqu’au 16 décembre afin de choisir parmi les trois projets conçus par Jean Nouvel. En clair, choisir entre oui, oui et oui. Le maire s’engage, par écrit, à respecter le choix de ses administrés. C’est bien le moins. »  Excellent article à lire ici :

http://www.lecourrierdelarchitecte.com/article_3885

 

 

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us