Ile Seguin : municipales 2014, le projet de Pierre-Mathieu Duhamel

« Une petite cité vivante et équilibrée »

Une silhouette à la mesure du paysage de la boucle de la Seine.

Une silhouette à la mesure du paysage de la boucle de la Seine.

Les riverains de l’Ile Seguin sont une association apolitique. Nous n’avons qu’un seul parti : l’Ile Seguin, ce site admirable à défendre. Nous n’avons qu’un seul objectif : la protection du cadre de vie et de la ville que nous laisserons à nos enfants. Nous combattons le projet Baguet/Nouvel qui veut bétonner l’Ile Seguin et y élever une muraille de béton surmontée d’une tour massive. Si le maire de Boulogne-Billancourt n’avait pas totalement renié ses promesses de 2008 pour une « Ile verte et bleue » pour leur substituer un projet de bétonnage, il n’aurait jamais entendu parler de nous !

Comme nous l’avons fait lors des législatives 2012, nous exposons les projets des principaux candidats aux municipales 2014. A chacun de juger. Pour notre part, nous estimons que les propositions de MM. Duhamel et Gaborit démontrent bien qu’il existe une alternative sérieuse au projet de bétonnage Baguet/ Nouvel.

Le projet Duhamel et le projet Gaborit, tous deux conformes au PLU de 2005, ne devraient rencontrer aucune opposition des associations qui avaient suspendu tous les recours. Ils permettraient donc de débloquer instantanément l’impasse juridique dans laquelle M. Baguet a plongé l’île compte tenu de l’annulation de son PLU de 2011 par le tribunal administratif.  Faisant tous deux la part belle aux logements par rapport au marché de bureaux sur-saturé de Boulogne-Billancourt, ils présentent un profil économique plus rassurant et équilibré que les 112 000m2 de bureaux et la tour que M. Baguet veut nous imposer.

Chacun des deux projets présente ensuite ses caractéristiques que nous vous laissons apprécier.

Le projet Duhamel

Pierre-Mathieu Duhamel

Pierre-Mathieu Duhamel

 

 

 

 

 

 

 

Nous proposons un projet fondé sur quelques principes simples :

Revenir à un règlement d’urbanisme consensuel, immédiatement opérationnel et limitant la densité et les hauteurs. Respectueux du site du Val-de-Seine et de ses riverains, il doit être accepté par les associations soucieuses de la protection de l’environnement ;

bâtir un projet qui évite à la fois le gigantisme et l’hyperdensité voulus par l’équipe actuelle et la banalisation que connaissent l’île de la Jatte et l’île Saint-Germain ;

manifester le dynamisme et les qualités de la ville toute entière, en répondant à ses principales attentes, telles que la formation supérieure, la politique sportive ou la culture musicale, dans un cadre qui soit celui d’une cité vivante.

résorber la dette considérable que supporte aujourd’hui la SAEM et aboutir à une opération équilibrée.

Cette illustration, ainsi que les suivantes, est destinée à permettre de mesurer les hauteurs et la densité qui résultent de la logique d’aménagement proposée. Il ne s’agit pas, hormis la cité musicale du Conseil général, de choix architecturaux qui seront, le moment venu, le produit de concours internationaux.

L’Île Seguin complémentaire de Boulogne-Billancourt.

L’Île Seguin complémentaire de Boulogne-Billancourt.

Sur ces bases, Nous proposons la démarche suivante :

  LE RETOUR IMMÉDIAT AU PLU DE 2005 limitant la constructibilité à 175 000 m2 et les hauteurs ; ce règlement d’urbanisme est aujourd’hui la seule référence juridique valide, puisque celui voulu par la municipalité actuelle a été annulé par la justice en juillet 2013. Y recourir permettra de gagner un temps précieux en mettant fin aux procédures contentieuses.

  A la pointe aval, LA CITÉ DE LA MUSIQUE portée et financée par le Conseil général des Hauts-de-Seine occupera une place significative, avec ses deux salles de concerts pour la musique classique et la musique amplifiée, ses studios de répétition, ses locaux pour un orchestre en résidence et pour la Maîtrise des Hauts-de-Seine choeur d’enfants de l’Opéra de Paris, ses commerces culturels et tous les service associés. Ce projet est financé et, grâce à la prudence du Conseil général, compatible avec le PLU de 2005.

Sur l’île sera implanté un établissement d’enseignement supérieur et de recherche, de rayonnement international. Cet équipement de formation de haut niveau sera porteur d’une grande exigence pour le développement économique de demain et contribuera à porter au meilleur niveau les parcours scolaires à Boulogne-Billancourt, dès le secondaire.

Entre les deux ponts, dans la dénivellation de la rive rectiligne, les espaces sportifs permettront l’accueil d’une douzaine de courts de tennis couverts.

L’île comportera aussi un lieu destiné à raconter l’histoire humaine, sociale et industrielle du site de Billancourt aux générations actuelles et futures de Boulonnais en remplacement des préfabriqués installés aujourd’hui. Le programme sera défini en concertation avec les associations des anciens salariés et travailleurs de Renault.

Dans la perspective proposée pour l’île et en concordance avec l’un des objectifs majeurs de la loi sur le Grand Paris, le projet comportera des logements, destinés à l’accueil d’une population diversifiée de l’ordre de 3 000 habitants. Les futurs habitants disposeront sur place des équipements, commerces et services indispensables à la qualité de vie locale, notamment un équipement pour la petite enfance, un groupe scolaire, un gymnase ainsi que les commerces indispensables à la vie quotidienne.

  Le cadre urbain de cet ensemble sera conçu en correspondance avec les éléments de la nature que sont l’eau, le ciel, la végétation et les saisons. La configuration de l’île offre les meilleures conditions pour la réalisation d’importants espaces d’agrément et de détente. Ce projet comprendra 45 000 m2 à ce titre :

les « espaces publics et verts intérieurs » détermineront le centre de la « petite cité ». Assortis de percées transversales entre la plaine de Billancourt et les coteaux de Meudon et Sèvres, ces lieux desserviront et accompagneront les constructions, associant terre-pleins arborés et jardins publics ;

la « promenade du bord de l’eau » mettra en valeur le pourtour annulaire des rives du fleuve en contrebas du niveau général de l’île ; ce parcours devra être le support d’activités diverses ; il permettra des appontements pour les activités nautiques ; il sera propice au jogging et à la déambulation calme, à l’écart de l’animation ;

 

Promenade et loisirs du bord de l’eau.

Promenade et loisirs du bord de l’eau.

Diversité des espaces d’agrément et de la végétation.

Diversité des espaces d’agrément et de la végétation.

Une petite citée vivante, équilibrée.

Une petite citée vivante, équilibrée.

les « jardins suspendus » inscrits dans l’élévation des immeubles amplifieront le paysage vert de l’île, sous forme de terrasses et loggias plantées en façade sur la Seine.

L’ensemble de cette petite cité vivante devra être réalisé en respectant de manière exemplaire les meilleures exigences en matière de développement durable.

Le réalisme de la démarche sera le garant de son succès. Réalisme pour ce qui est des procédures d’urbanisme, puisque ce programme s’appuiera sur le Plan Local d’Urbanisme (PLU), approuvé en 2005, libre de tout recours.

Réalisme aussi pour conduire l’opération en étroite concertation avec toutes les parties prenantes, riverains, associations, à toutes les étapes de la procédure.
La mise en œuvre du projet global de l’île Seguin s’inscrira ainsi dans la prochaine mandature municipale qui verra à la fois le démarrage et la fin des projets.

Réalisme enfin de la démarche financière puisque l’abandon des coûts liés à l’hyperdensité des projets de l’équipe actuelle, de son architecte Jean Nouvel, permettra de se libérer de l’impasse économique du « tout bureau » et d’équilibrer l’opération grâce à un programme de logements qui s’inscrira dans une forte réduction de la constructibilité et de la densité globale de l’île.

Nous fournissons afin que chacun puisse comparer les liens vers le projet de M. Gaborit et le vrai visage du projet Baguet/Nouvel.

Liens utiles :

Le projet de l’ile Seguin sur le site de campagne de  M. Duhamel :

http://www.duhamel-boulogne.fr/amenager-la-ville

Le projet de M. Gaborit :

http://www.pierregaborit2014.fr/p/notre-programme-ile-seguin.html

Baguet : 4 projets en 6 ans, et toujours l’impasse :

http://www.sauvonslileseguin.com/baguet-4-projets-en-6-ans-pour-lile-seguin-et-toujours-limpasse/

Le vrai visage du projet Baguet/Nouvel pour l’Ile Seguin :

http://www.sauvonslileseguin.com/exclusif-voici-la-muraille-de-beton-baguetnouvel-pour-lile-seguin/

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us