Ile Seguin : Sondage, Cirque, et Contribuable

 

« Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent » disait un homme politique des années 60 célèbre pour ses retournements de veste.

M. Baguet, maire de Boulogne-Billancourt, adepte du retournement de veste, n’en finit plus de se dépêtrer de la trahison totale de ses promesses électorales concernant l’ Ile Seguin.

Rappelons qu’il entend la plomber de 5 tours, et de 310 000m2 de béton, alors qu’il avait promis pour être élu de s’opposer au bétonnage, et de réduire les droits à construire a 110 000m2.

Après avoir invoqué desraisons financières (1), puis la nécessité de densification, ce que nous avons dénoncé ici (voir rubrique Actualité), M. Le Maire nous fait le coup du sondage. Il vient de commander à IPSOS un sondage sur l’Ile Seguin. Ce ne serait donc pas la girouette-Maire qui tournerait, mais le vent de l’opinion.

La ficelle est énorme, M. Baguet, car pour se prononcer les citoyens ont besoin de connaitre le dossier. Cela supposerait que :

–          Les habitants aient été correctement et honnêtement informés. Ce n’est pas le cas, vous  leur avez sciemment caché la vérité.

  • Voir notre rubrique :
  •  http://www.sauvonslileseguin.com/comment-on-a-cache-la-verite-aux-citoyens/

–          En outre, vous déversez votre propagande aux frais des contribuables Boulonnais avec d’énormes moyens, cumulant l’argent de la Mairie, et de la Société d’Aménagement  que vous contrôlez entièrement. Votre journal d’information, BBI, est devenu la Pravda de l’Ouest Parisien.

Vous entendez, M. Baguet, massacrer pour toujours un site d’exception, emblématique du Grand Paris. Nous vous demandons d’avoir enfin du courage : ouvrir un véritable débat démocratique, contradictoire, dans les colonnes du BBI, sur vos sites internet et à travers  tous les moyens colossaux de communication que vous engagez déjà, et que vous vous apprêtez à engager encore plus, si nos informations sont exactes. En échange, M. le Maire, nous sommes prêts à ouvrir les colonnes de notre site associatif et citoyen à votre point de vue.

Nous vous demandons d’étendre ce débat aux communes riveraines de la Seine, Issy-les-Moulineaux, Meudon, Sèvres, Saint-Cloud, dont les habitants sont en première ligne sur ce projet qui entend détruire leur cadre de vie.

M. Baguet, chiche pour un vrai débat démocratique et citoyen, doté de la publicité qui conviendrait ?

En attendant, vous renouvellez la pratique politique des empereurs romains, grands démocrates, en appliquant leur maxime « Panem et Circenses », littéralement donner au peuple du Pain et des Jeux du Cirque, pour l’endormir. Pour occuper le vide de l’Ile Seguin, le bon peuple boulonnais est invité aux plaisirs éphémères : le Pain, en l’occurrence le restaurant branché « les grandes tables de l’Ile Seguin », et les jeux du cirque, puisque le Cirque de Soleil succède à Madonna Bouglione. Vous pourrez aussi jouer aux petites voitures, avec le circuit installé sur l’ile. Tout cela coute cher au contribuable boulonnais (150 000€ pour la seule Madonna Bouglione dont le spectacle n’a été rempli qu’à coup d’invitations gratuites), mais pourquoi pas ? Nous ne nous opposons ni au restaurant, ni au cirque, mais bien au bétonnage massif et aux 5 tours de bureaux.

Contribuables boulonnais, dormez en paix. Votre maire ne connait pas la crise : entre la propagande, les sondages, et les dépenses éphémères et ludiques, il dépense votre argent à vous endormir

Réveillons-nous !

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

Pour alimenter un vrai débat :

http://www.sauvonslileseguin.com/le-debat/

(1)    Concernant notre article sur les finances de la Ville, il s’est glissé une erreur. PCB n’était pas conseiller municipal de 2001 à 2008, et c’est en tant que représentant du Conseil Général qu’il siégeait au conseil d’administration de la SAEM. Il n’en demeure néanmoins totalement exact qu’en cette qualité, il ne pouvait rien ignorer des finances du projet.

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us