Ile Seguin : tours à Paris, avis négatif de l’UNESCO

Les critiques se multiplient contre les tours isolées qui veulent défigurer le Grand Paris

Maquette du projet de triple tour de l’Ile Seguin exposée à Boulogne-Billancourt en décembre 2012

Maquette du projet de triple tour de l’Ile Seguin exposée à Boulogne-Billancourt en décembre 2012

Les tours isolées provoquent un rejet de plus en plus important. Le projet de triple tour de l’Ile Seguin, la Tour Triangle à Paris, les deux tours d’Issy-les-Moulineaux, autant d’aberrations architecturales qui provoquent un rejet de plus en plus fort. La dernière réaction notable provient de l’Unesco. Elle rejoint les critiques de politiques, d’urbanistes, d’architectes et d’économistes. Compréhensibles dans un ensemble cohérent comme le quartier d’affaires de la Défense, les tours menacent de ruiner l’harmonie et le cadre de vie du Grand Paris si elles sont implantées n’importe où.

M. Bandarin,  Sous-Directeur Général à la culture à l’UNESCO,  (AFP) :

« Si Paris veut être considérée comme une ville qui a des valeurs historiques et un cadre patrimonial, elle ne doit pas faire ça », a dit M. Bandarin. « C’est une très mauvaise idée de mettre des tours à chaque porte de Paris … Il y a des lieux où l’on peut créer des regroupements et il y a une question de hauteur », a expliqué le responsable de l’Unesco. « Il faut mesurer l’impact visuel que la hauteur peut avoir: il y a des techniques scientifiques qui permettent de le faire. L’idée de densifier en hauteur, c’est une fausse idée. Une tour, parce qu’elle a besoin de beaucoup de services, de parkings, n’est pas plus dense qu’une ville compacte. Une tour c’est quand même une machine qui consomme beaucoup d’énergie: les ascenseurs, l’eau qu’on pompe: vous ouvrez un robinet au 180e étage et l’eau doit être pompée. Ce n’est pas un bon modèle. Ce n’est pas le futur »

NKM : non aux tours isolées qui défigurent la ville

NKM contre les tours à Paris

Rem Koolhass, architecte de tours : pas à Paris !

Tour CCTV a Pekin par Rem Koolhass

Tour CCTV à Pékin par Rem Koolhass

Interview à Paris Match, octobre 2012.

Votre tour de la télévision chinoise (CCTV) domine Pékin.  A Paris, les tours font débat. En construiriez-vous ?

Quand je monte les escalators du Centre Pompidou, je me réjouis qu’il n’y ait pas trop de tours dans le paysage… Il y a dix ans, j’aurais peut-être trouvé cette réticence un peu rétrograde, aujourd’hui  je l’apprécie.

Même si les tours peuvent contribuer à une densification de la ville ?

C’est faux. Un théoricien des années 60 a démontré qu’on pouvait créer de la densité quelle que soit la hauteur.

Les tours, trop chères sur un marché de bureaux déprimé

« A la Défense, au total, plus de 500.000 m2 pourraient être livrés au cours des trois prochaines années dans le quartier d’affaires, dont le marché locatif cette année chute de 38 %. Alors que le marché de bureaux est, au mieux, stable depuis 2008, que les loyers faciaux ne montent plus – ce qui signifie que les valeurs locatives réellement payées par les utilisateurs diminuent, que des tours récemment livrées ont du mal à se remplir, quelle mouche pique les investisseurs ?

Une récente étude réalisée par le bureau d’études Setec montre que, rapportés au mètre carré utile, les coûts de construction d’immeubles dépassant 50 mètres de hauteur sont plus élevés de 30 à 35 % que ceux des bâtiments classiques. La même élasticité ne se retrouve pas sur le marché locatif.

Responsables de ces coûts : la moindre efficacité des surfaces occupées par un noyau épais qui maintient l’immeuble, le poste des installations de chantier [jusqu’à 225 euros par mètre carré à comparer à une dépense presque marginale pour un immeuble classique, NDLR], les ascenseurs de plus en plus sophistiqués, et le standing plus haut de ce type d’immeuble ». Catherine Sabbah, les Echos, 4/10/2012.

Rappellons que le projet Baguet/Nouvel pour l’Ile Seguin, c’est vouloir ajouter 112 000M2 de bureaux sur un marché déjà sur-excédentaire à Boulogne-Billancourt, et ceci avec le recours à une triple tour de 146 m de hauteur !

La triple tour de l’Ile Seguin, c’est tout à la fois commettre une erreur d’urbanisme, défigurer un site unique du Grand Paris,  et une stupidité économique sur un marché de bureaux excédentaire à Boulogne-Billancourt.

Liens utiles :

Avis négatif de l’UNESCO :

http://www.finances.net/infos/actions/Projets-de-tours-%C3%A0-Paris–avis-n%C3%A9gatif-de-lUnesco-678321

Analyse économique des tours :

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/dossier/0201510934131/0202306846581-la-nouvelle-vague-de-la-defense-369094.php

Contre la tour triangle à Paris :

http://www.contrelatourtriangle.com/

Bureaux à Boulogne-Billancourt, la fuite en avant :

L’analyse de Pierre-Mathieu Duhamel

http://www.pmduhamel.fr/notre-ville/83-bureaux-la-fuite-en-avant-continue#.UmQQ0OKHZVI

L’analyse de Pierre Gaborit

http://www.pierregaborit2014.fr/2013/10/bureaux-vers-la-catastrophe.html

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us