Ile Seguin : Une « vraie-fausse tour » haute comme les coteaux de Meudon

La vérité sur le nouveau projet de bétonnage

Le dôme de la Cité Musicale en construction (capture d’écran de la vidéo d’information du département des Hauts de Seine)

Le dôme de la Cité Musicale en construction (capture d’écran de la vidéo d’information du département des Hauts de Seine)

Nous le révélions dans notre article du 9 octobre 2015, et nous avions entièrement raison: le nouveau projet Nouvel pour l’Ile Seguin détermine bien une hauteur maximale de 91m NGF, soit haute comme les coteaux de Meudon, qui culminent entre 89 et 90 m NGF.

Pressés de questions lors d’une réunion d’information tenue le 19 novembre avec les associations, les Ateliers Jean Nouvel ont dû reconnaitre que le bâtiment de « 50m dernier plancher accessible » qu’ils projetaient atteindrait bien 55 m, et serait construit sur un socle de 36 m NGF, pour atteindre une hauteur totale de 91 m NGF (55+36 =91). La tour sera donc de la hauteur des coteaux de Meudon…. Et bien plus haute que le sommet du dôme de la Cité Musicale (notre photo, le dôme en construction), qui culmine à 71 m NGF.

Ile Seguin : Les coteaux de Meudon vus depuis Boulogne-Billancourt

Les coteaux de Meudon vus depuis Boulogne-Billancourt

Une « vraie-fausse »tour

Pourquoi annoncer ce niveau de « 50m dernier plancher accessible » ? Parce que ceci correspond à la définition technique de la hauteur maximale possible pour ne pas être classé comme « I.G.H », immeuble de grande hauteur.
C’est cet artifice qui permet d’élever un bâtiment de 55m de hauteur totale, soit 18 à 20 étages, tout en prétendant ne pas construire une tour, et faire un joli titre dans les medias : « il n’y aura pas de tour sur l’Ile Seguin ».

Et pourtant un bâtiment de 55 m dans le langage courant, c’est bien une tour ! Jean Nouvel a inventé une « vraie fausse tour »…

 

Quand Jean Nouvel érige une tour de 50 m à Nice, il l’appelle par son nom !

 

Tour Nouvel à Nice

 

 

Le journal « Nice matin » du 21 octobre 2015 nous révèle un des derniers projets du boulimique Starchitecte Jean Nouvel : une tour de 50 m à Nice. C’est bien ainsi dans le langage courant qu’on qualifie un bâtiment de cette hauteur.
C’est bien donc du nom de tour qu’il convient de qualifier le bâtiment de 55m que Jean Nouvel projette sur l’Ile Seguin.

De ce bâtiment prévu pour l’Ile Seguin , nous n’avons aperçu lors de la réunion du 19 novembre qu’une silhouette massive, apparemment deux murailles encadrant une rue centrale. Si il nous a été interdit de prendre des photos la tour parait bien plus grosse, large et massive que la petite tour de Nice.

Quand les promoteurs voudront bien dévoiler le visage de ce projet, nous exigerons des images honnêtes : vues à hauteur d’homme, depuis la rive, et non vues d’hélicoptère avec des illustrations où le béton est flou et transparent.

Nous exigerons aussi des maquettes montrant les proportions du projet par rapport à l’environnement, à savoir les coteaux de Meudon et les immeubles de la rive. Le public a droit à une information honnête.

Stop intox : la grosse tour Nouvel sera bien plus haute que le dôme de la Cité Musicale

Donc il y aura une massive « vraie-fausse » tour de 55 m sur l’Ile Seguin. Emporté par son désir de dissimuler sa véritable dimension, le maire de Boulogne-Billancourt a déclaré au conseil municipal ; « la hauteur arrêtée dans le protocole sera la même que pour le dôme de la cité musicale, qui s’élèvera à 53 mètres, bien en-deçà des 110 mètres des coteaux. Ce dôme, qui devrait être posé très prochainement, permettra à tout un chacun d’apprécier concrètement les choses. »(propos rapportés par le site e-bb, compte rendu du conseil municipal du 4 novembre 2015 ).

Faux et deux fois faux, M. Le Maire.

C’est l’intérêt de la cote NGF, qui normalise les hauteurs. Elle permet au public de comparer les hauteurs des constructions entre elles à partir de points de repère visibles par tous.

Or, les ateliers Jean Nouvel l’ont bien admis lors de la réunion du 19 novembre, la hauteur des coteaux de Meudon visible depuis Boulogne-Billancourt, c’est bien 90 m NGF (hauteur de la plate-forme de l’observatoire de Bellevue), et pas 110 m qui est un point lointain à l’intérieur des terres et invisible depuis Boulogne. La tour massive de l’Ile Seguin sera bien haute comme les coteaux de Meudon, et non à la moitié comme le maire tente de le faire croire.

Autre point de repère, visible par tous : le dôme de la Cité Musicale, actuellement en construction. Seule la partie intérieure du bâtiment est actuellement visible, ce qui permet à chacun de constater ses dimensions impressionnantes. Or le dôme n’est pas encore posé : une structure « en nid d’oiseau » viendra couronner l’ouvrage qui sera donc encore plus haut que ce qu’on peut en apercevoir aujourd’hui. Les documents d’urbanisme sont formels : une fois achevé, le dôme de la Cité Musicale atteindra la hauteur de 71m NGF.

L’extrait du permis de construire reproduit ici le démontre :

Extrait du permis de construire de la Cité Musicale de l’Ile Seguin

Extrait du permis de construire de la Cité Musicale de l’Ile Seguin

Les 91 m NGF de la massive tour Nouvel seront donc bien plus haut que le dôme de la Cité Musicale et aussi haut que les coteaux de Meudon, qu’ils occulteront totalement.

Les hauteurs NGF ne mentent pas.

Le dôme de la Cité Musicale de l’Ile Seguin, actuellement en construction

Le dôme de la Cité Musicale de l’Ile Seguin, actuellement en construction

Honnêteté

Chacun pourra se déterminer sur ce projet, et arrêter sa propre opinion, à condition de disposer d’une information honnête.
Le protocole actuel soumis au conseil municipal et aux associations de défense de l’environnement doit être décrit ainsi :

  • Il ne comprend pas d’IGH mais bien une tour large et massive de 55 m, d’une hauteur de 91m NGF, aussi haute que les coteaux de Meudon,
  • Cette « vraie-fausse » tour est bien plus haute que le dôme de la Cité Musicale qui sera prochainement posé

A partir des deux points de repère facilement visibles sur le site, chacun pourra se faire une opinion, pour ou contre.
Pour notre part, ce projet de 240 000 m2 est toujours inacceptable, ultra-bétonné et disproportionné par rapport au site, à son environnement admirable et aux immeubles de la rive qu’il va écraser de sa masse.

Liens utiles

e-bb : compte-rendu du conseil municipal de Boulogne-Billancourt du 4 novembre 2015

Nos révélations du 9 octobre 2015

Un projet toujours inacceptable

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us