Le Parisien : Le plan d’urbanisme de l’île Seguin adopté dans la douleur

Le Parisien : Le plan d’urbanisme de l’île Seguin adopté dans la douleur

Le plan local d’urbanisme (PLU) qui permet la construction de cinq tours sur l’île Seguin a été adopté hier soir malgré l’opposition d’élus de droite comme de gauche.

Malgré la baisse de la densité de 27000 m2 et la présentation d’une maquette, le député-maire UMP de Boulogne-Billancourt, Pierre-Cristophe Baguet, n’est pas parvenu à amadouer les détracteurs du projet d’aménagement de l’île Seguin conçu par Jean Nouvel. A commencer par son ex-premier adjoint, Thierry Solere (UMP), qui a démissionné le mois dernier, en désaccord sur la densification de l’île et l’édification des tours de grande hauteur : « En persévérant sur la voie qui est la vôtre, vous êtes certain qu’il ne se passera rien jusqu’à la fin de votre mandat, a martelé le vice-président du conseil général qui réclamait un referendum municipal sur le sujet.

Votre débat, c’est les tours ou le chaos. Les tours ne se feront pas, c’est le chaos que vous voulez? »

Plus combatif que jamais, l’ex-maire et toujours sénateur (UMP) des Hauts-de-Seine Jean- Pierre Fourcade a mis en avant une loi qui selon lui ne laisse aucune chance au plan local d’urbanisme voté hier soir : « Ce projet me paraît difficilement compatible avec le texte qui prévoit que ce PLU doit respecter le schéma directeur de la région Ile-de-France et la loi sur le Grand Paris. »L’ex-adjointe au maire (Alliance centriste) Dorothée Pineau n’a pas été tendre : « Comme le disait Edgar Faure, ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent » en référence au changement de cap du député-maire qui lors de la campagne des municipales de 2008 promettait 110000 m2 de constructions au lieu des 175000 m2 voulus par le maire de l’époque. Conseillère municipale d’opposition, Agnès Bauche a dénoncé les agissements passés de Pierre-Christophe Baguet accusé d’avoir « sabordé les projets successifs ». Autre membre de l’opposition de droite, Gérard Askinazi a considéré que le projet conduira à une densité « de 15% supérieure à celle de La Défense ».

Déjà des recours en perspective

Conseiller municipal et médecin nutritionniste télégénique, Jean-Michel Cohen a dépeint le député-maire comme « le commercialisateur de la ville » et dit de Jean Nouvel « il n’est plus architecte, il communique ». Marie-Hélène Vouette (PS) a, quant à elle, estimé que c’est désormais « à l’Etat d’organiser l’aménagement de l’île Seguin » devant les difficultés rencontrées par la ville. Son collègue Marc Fusina a invité le maire à « revoir sa copie ». En réponse à ce flot de critiques, Pierre-Christophe Baguet a considéré que « les tours sont dans la cohérence du projet » et que « la concertation sur ce dossier a été exemplaire ». Il s’est aussi vanté d’avoir le soutien du député-maire (Nouveau Centre) d’Issy-les-Moulineaux, André Santini, et du président (UMP) du conseil général, Patrick Devedjian : « Ils ont écrit tous les deux au commissaire-enquêteur » lors de l’enquête publique.

Le maire de Boulogne a emporté un vote favorable à son PLU, mais rien n’est pour autant acquis. Plusieurs associations ont d’ores et déjà annoncé qu’elles déposeraient des recours dans le délai de deux mois que prévoit la loi.

Le Parisien | ROBERTO CRISTOFOLI | Publié le 17.06.2011, 07h00

 

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us