L’Ile Seguin avance : lancement du partenariat entre le Pôle Culturel R4 et les associations.

Ile Seguin R4

Le 28 janvier 2015, Nelly Wenger, directrice de R4, Agnès Bauche, Présidente de AEBB et Jean-Christophe Haemmerlé, Président de Boulogne-Environnement ont lancé ensemble le partenariat privilégié qui lie les deux associations au Pôle Culturel.

Devant les nombreux membres des associations ainsi que des représentants des galeries d’art boulonnaises, Nelly Wenger a présenté en détail les aménagements de R4, à l’aide d’une maquette animée et d’une vidéo très spectaculaires.

Conformément aux engagements pris, R4 offrira une très large ouverture au public :

–          Les réserves d’art visitables seront d’une surface plus importante que les surfaces réservées au stockage privé. Le public pourra donc avoir accès à la découverte de collections privées.

–          Le jardin supérieur, largement planté, sera ouvert également au public et à des expositions temporaires.

–          Les galeries d’art disposeront d’un espace d’exposition mutualisé d’une surface de 700m2

–          Enfin, la Halle d’exposition principale d’une surface modulable de 1200 m2 accueillera les principaux événements.

R4 Ile Seguin Halle principale

La halle principale, découverte sur la maquette animée

La maquette,  disposant d’un mécanisme d’ouverture du toit, révèle sur cette photo la halle principale d’exposition, largement ouverte sur l’extérieur par de grandes baies vitrées.

Le partenariat se traduira par une large participation des associations à la programmation du Pôle qui ouvrira ses portes en 2018.

Agnès Bauche, Présidente de AEBB, a rappelé que les premières relations entre l’association et R4 avaient été plutôt fraiches, compte tenu du fait que le projet R4 s’inscrivait à l’origine dans le cadre d’un projet de bétonnage de l’Ile massivement rejeté par les associations et les habitants, Elle s’est félicité que l’esprit de dialogue et de concertation de Nelly Wenger ait permis de trouver un consensus, sans pour autant aliéner les revendications des associations concernant le reste du projet de l’Ile.

Jean-Christophe Haemmerlé, Président de Boulogne Environnement, a manifesté la volonté de s’associer dans l’intérêt général  à une démarche positive, permettant un accès du plus large public aux installations culturelles de R4. Cet esprit de concertation a permis de lever les recours déposés par les deux associations contre le permis de construire de R4.

R4 partenariat

Anne-Henry Chombart de Lauwe, ancien président d’AEBB, Agnes Bauche, Nelly Wenger, Yves Bouvier, président de Natural le Coultre, Jean-Christophe Haemmerlé.

Yves Bouvier, président de Natural le Coultre, a ensuite rejoint la manifestation. Sans nier le caractère commercial du projet R4, il estime pouvoir le concilier avec une large ouverture artistique. Il n’exclue pas dans le futur la création d’une fondation. Les associations l’encourageront dans cette voie dans le cadre du partenariat qui s’ouvre aujourd’hui.

 

L’ile Seguin avance !

Grace à cet accord, le Pôle culturel R4 est lancé sur la pointe amont. Sur la pointe aval, tous les riverains peuvent constater que le Chantier de la Cité Musicale du Conseil Général des Hauts-de-Seine avance à pas de géant. L’ouverture fin 2016 devrait pouvoir être respectée.

Cité Musicale. Capture d’écran du site d’information.

Cité musicale de l’Ile Seguin.

Et au centre, toujours l’impasse !

Si sur les deux pointes de l’Ile Seguin, deux grands projets culturels voient le jour, au centre c’est toujours l’impasse. La mairie de Boulogne-Billancourt n’a toujours pas renoncé à son projet délirant consistant à imposer la construction de 112 000 m2 de bureaux et d’une tour massive de 120 m de haut. Et pourtant, le Plan Local d’urbanisme de 2011 sur lequel se fondait ce projet a été annulé par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise, son adaptation de 2013 est attaquée en justice et risque de connaitre le même sort. De nombreuses années de paralysie et de friche à venir, et une triple impasse juridique, urbanistique et financière.

le Seguin, projet Nouvel. La tour centrale de bureaux.

Ile Seguin, projet Nouvel. La tour centrale de bureaux.

Et si on suivait les exemples réussis ?

Les deux grands équipements culturels de l’Ile Seguin ont fait l’objet d’une vaste concertation et ont su répondre aux préoccupations des défenseurs du cadre de vie des habitants. Les deux équipements respectent une densité raisonnable. Les deux équipements respectent le site, même si le gros cube de stockage de Jean Nouvel sur R4 ne fait pas l’unanimité sur le plan architectural.

Allons de l’avant, sauvons l’Ile Seguin en adoptant au plus vite un projet raisonnable, sans tours, sans bureaux et sortons enfin de l’impasse !

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us