L’Ile Seguin, un pas en avant, six ans en arrière. Les Echos.

Nouvel, touche pas à mon ciel !

sixans

Le journal économique Les Echos en date du 28 février 2013, publie une excellente enquête de Catherine Sabbah, qui reprend l’incroyable saga de l’Ile Seguin.

Une chose est sure. Alors qu’il avait hérité d’un PLU en 2008 faisant consensus et purgé de tous recours, le Maire de Boulogne-Billancourt en reniant ses promesses électorales et voulant imposer un projet de bétonnage  a paralysé le processus.

« Rien de définitif ne sera construit en 2014 sur l’Ile Seguin, vingt-deux ans après la fermeture des usines Renault. Une fois de plus, la campagne électorale risque de se jouer sur l’aménagement de ce territoire mythique ».

2008 – 2014 : ce seront donc  6 années perdues, d’où le titre de l’article. Il faut le dire et le répéter, sans M. Baguet, l’Ile serait déjà construite. 6ans seront perdus…

Catherine Sabbah décrit précisément les débats en cours, dont le risque évident de sur-densité de bureaux : « Trop [de bureaux] peut-être : sans compter l’Ile, près de 230 000 m2 seront disponibles d’ici un an et le taux de vacance  avoisine les 10% selon plusieurs conseils en immobilier. »

Nous dénonçons nous même depuis longtemps l’aberration d’ajouter à cette sur-densité une triple tour de bureaux sur l’Ile, sur un site par essence difficile d’accès et  éloigné de transports en commun déjà saturés. Peupler Boulogne-Billancourt et notre ile de bureaux vides, voici l’impasse économique que promet le Maire par ces temps troublés de crise.

Si elle détaille par le menu les enjeux économiques, politiques et juridiques, Catherine Sabbah concède la touche de lyrisme à Nelly Wenger, patronne suisse du controversé projet R4, qui « observe sans inquiétude les soubresauts de cet extraordinaire morceau de terre lové dans un méandre de la Seine entre Boulogne et les coteaux de Meudon, d’où l’on voit plus de ciel qu’ailleurs ».

Oui, Mme Wenger, cette ile est extraordinaire, et le pâté de béton de votre ami Nouvel ne doit pas occulter le dialogue entre les deux rives de la Seine, ni défigurer ce site d’exception. Paraphrasant nos amis d’Issy-les-Moulineaux (association Actevi, qui nous soutient), nous disons a M. Nouvel : touche pas à mon ciel !

Liens utiles :

L’article de Catherine Sabbah à lire ici :

http://m.lesechos.fr/redirect_article.php?id=0202588471712

La préfiguration du projet R4 de Nelly Wenger : à vous de juger !

http://www.sauvonslileseguin.com/r4acte2/

Bureaux sur l’Ile Seguin, un non-sens économique, par Pierre-Mathieu Duhamel :

http://www.pmduhamel.fr/notre-ville/51-bureaux-sur-l-ile-seguin-un-non-sens-economique

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us