Derniers Articles

Ile Seguin : première photo de la Cité Musicale

Posted by on juin 22, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : première photo de la Cité Musicale

L’exploitation sera assurée par TF1

Photo de la maquette présentée au Conseil Général

Photo de la maquette présentée au Conseil Général

Le Conseil Général des Hauts de Seine a approuvé le 21 juin 2013, jour de la Fête de la Musique, la construction de la Cité Musicale de l’Ile Seguin, dont la réalisation sera confiée à l’architecte japonais Shigeru Ban, associé à son confrère français Jean de Gastines.
Nous publions une première photo de cette maquette qui sera révélée au public le 11 juillet lors de la signature de l’accord.

Œuvre représentative de Shigeru Ban

Shigeru Ban : siège social de Swatch

Shigeru Ban : siège social de Swatch

A première vue, la Cité Musicale devrait parfaitement représentative de l’œuvre de Shigeru Ban qui se caractérise par la l’emploi de matériaux atypiques comme le carton et le bois, et des structures aériennes et légères.
Ce que nous apercevons de la maquette permet d’évoquer la voilure en forme de drapeau du Centre Pompidou de Metz, réalisée en bois, ou le spectaculaire siège du fabricant de montres Swatch en cours de construction à Biel en Suisse.

Shigeru Ban : sière social de Swatch

Shigeru Ban : sière social de Swatch

 

Shigeru Ban : le Centre Pompidou de Metz

Shigeru Ban : le Centre Pompidou de Metz

Marquer le Paysage sans l’agresser

Telle que nous pouvons l’apercevoir, avec sa hauteur modérée, son toit en forme de terrasse-jardin, et son architecture aérienne, la Cité Musicale parait s’inscrire harmonieusement dans le site unique et verdoyant de l’Ile Seguin et « marquer le paysage sans l’agresser » selon l’expression utilisée par Patrick Devedjian.  L’ile se dotera enfin d’une proue digne de celle qu’avait conçu un autre architecte japonais, Tadao Ando, pour le Musée  Pinault enfui à Venise.

 

Le gabarit des constructions, ci-dessus, permet de s’assurer que la construction n’écrasera pas les lieux. Attendons cependant d’y voir plus clair sur «  l’objet complémentaire » d’une hauteur de 50m, soit un immeuble de 10 étages, prévu dans le cahier des charges, et dont il n’est pas évident qu’il figure sur la maquette. Rien à voir cependant avec la monstrueuse triple tour de Jean Nouvel et ses 146 m de hauteur NGF, qui elle, va agresser le paysage.

Schéma projeté à la réunion d’information publique

Schéma projeté à la réunion d’information publique

Souhaitons à l’œuvre de Shigeru Ban de s’inscrire à la pointe d’une ile harmonieuse et équilibrée, à l’instar du bâtiment dont elle sera la proue.

Une exploitation assurée par TF1

Dans l’appel d’offre lancée par le Conseil Général, et du partenariat Public/Privé qui en a fait l’objet, le projet de Shigeru Ban a été présenté par le tandem Bouygues/TF1, complété de Sodexo pour la partie restauration. C’est donc Bouygues qui assurera la construction et sa filiale TF1 qui se chargera de l’exploitation de la salle de spectacles. C’est une grande première pour la chaine de télévision qui gérera ainsi sa première salle de spectacle. Une diversification importante pour TF1, qui va mal,  avec l’annonce de ses premières pertes d’exploitation en 2012. Le marché porteur du spectacle, complété par l’importante capacité d’auto-promotion de TF1, permet d’espérer de juteuses rentrées, droits dérivés compris.

Une programmation populaire et dense

L’exploitant s’engage à verser chaque année un minimum garanti au Conseil Général. On parle de 3 à 4 millions d’euros (voir article des échos ci-dessous). Pour rentabiliser un tel droit d’exploitation, TF1 aura recours à de la programmation lourde, soit avec ses artistes maison,  soit avec des stars françaises et internationales de grand renom susceptibles de remplir une salle de grand gabarit. Les tranquilles spectateurs de concerts classiques céderont probablement le pas à des fans moins paisibles. Espérons que les promesses du Conseil Général sur la parfaite insonorisation des lieux, ainsi que sur l’acheminement calme du public, seront respectées. Les riverains coté Boulogne-Billancourt accueilleront sur la berge les 3 parkings destinés au public, l’Ile étant réservée à la circulation piétonne et à la dépose minute.

Les riverains suivront de près les conditions garantissant le minimum d’impact négatif sur le calme et la tranquillité qui peuvent être menacés par une programmation dense et un public bruyant.

Polémique sur le coût.

L’opposition dénonce un coût trop élevé pour l’opération. « Cette Cité Musicale va avoir un coût exorbitant, prévient Vincent Gazeilles, d’Europe Ecologie-les Verts. La convention PPP implique des remboursements du Conseil Général de 18 mio€ par an hors taxes. Soit un prix de revient final de 540 Mio€ ! ». (Le Parisien du 22 juin 2013).

En ces temps d’argent public difficile, le Conseil Général a pris une première décision d’économie pour financer le projet, en supprimant sa subvention à l’emblématique Festival Rock en Seine qui a lieu chaque année au Parc de Saint Cloud.

Le contribuable souhaitera que le budget prévu ne connaisse pas de dérive, contrairement à la Philarmonique de Paris construite par l’insatiable Jean Nouvel dont le budget initial a été multiplié par 3. (voir lien ci-dessous) ;

Enfin, rappelons à M. Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt, qui s’attribue indument les mérites de cette cité musicale du Conseil Général, que  deux pointes de culture ne justifient en rien de bétonner le centre de l’Ile.  Et qu’au contraire, face au projet harmonieux de Shigeru Ban, il ferait bien de renoncer aux folies bétonnières et à la triple tour de Jean Nouvel qui défigureraient le reste de l’Ile.

Liens utiles :

Première analyse du projet de la Cité Musicale de l’Ile Seguin :

http://www.sauvonslileseguin.com/cite-musicale-de-lile-seguin-revelation-a-la-fete-de-la-musique-le-21-juin-ouverture-en-2016-quel-que-soit-le-plu

TF1 se lance dans les salles de spectacles. Les Echos du 10 mai 2013 :

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/medias/actu/0202750470294-le-groupe-se-lance-dans-le-business-des-salles-de-spectacle-565292.php

2 pointes de culture, un cœur de béton : non au projet Baguet/Nouvel

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-deux-pointes-de-culture-un-coeur-de-beton/

Philarmonique de Paris : les dépassements budgétaires monstrueux de Jean Nouvel :

http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Actualite/Philharmonie-de-Paris-une-note-tres-salee-575931

 

 

 

 

 

 

 

 

Read More

Nathalie Kosciusko-Morizet contre les tours à Paris

Posted by on juin 19, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Nathalie Kosciusko-Morizet contre les tours à Paris

Baguet devrait en prendre de la graine pour l’Ile Seguin !

Le Monde du 17 juin 2013

Le Monde du 17 juin 2013

Le combat contre le béton n’a pas de couleur politique. Nous sommes une association apolitique, et nous soutenons tout aussi bien le combat de nos ami du collectif contre la Tour Triangle, qui s’oppose au projet de Pierre Delanoë, maire socialiste de Paris, et sa dauphine désignée, Anne Hildalgo, que le combat contre la triple tour de l’Ile Seguin, soutenue par la maire UMP de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet.

Le Monde du 17 juin consacre un excellent article aux 40 ans de la tour Montparnasse et aux projets de tours contesté dans la capitale (notre photo).

Comme le dit le journal « la tour contrarie la continuité du paysage urbain parisien où l’horizontalité a toujours été la règle. […] Ce rejet explique une donnée quasi-immuable : une large majorité de parisiens est toujours hostile à la construction de gratte-ciels dans leur ville. »

Les opposants aux tours à Paris viennent de recevoir un soutien de choc.
Ci-dessous les idées de Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP aux municipales à Paris sur le sujet :

nkm

 

 

On ne saurait mieux dire ! Autant la tour peut s’intégrer à la rigueur dans un paysage urbain cohérent pour former une « skyline », comme à la Défense (mais qui voudrait vivre à La Défense ?), autant une tour isolée dans un environnement naturel va défigurer le site. C’est pourtant bien une triple tour isolée que prétend imposer M. Baguet sur le site magnifique de l’Ile Seguin. Aberrante à Paris, une telle tour le serait encore plus sur une Ile, inscrite dans une superbe boucle de la Seine.

Simulation 3D de la triple tour de l’Ile Seguin

Simulation 3D de la triple tour de l’Ile Seguin

M. Baguet ferait bien de s’inspirer de NKM et de revenir à la raison. Et pour preuve qu’il ne s’agit pas d’un combat politique, les opposants au bétonnage de l’ile Seguin représentent tous les courants Ainsi, Thierry Solère, député UMP de Boulogne-Billancourt, Pierre-Mathieu Duhamel, UMP, Jean-Pierre Fourcade, ancien maire se rangent tous du côté des opposants à la tour sur l’Ile Seguin et au bétonnage massif. Du côté du PS, les 3 candidats à la primaire pour Boulogne-Billancourt, Pierre Gaborit, avocat des associations, Vincent Guibert et Judith Shan se sont rangés tout aussi clairement du côté de l’opposition farouche au projet de bétonnage de l’Ile Seguin. Enfin, le chef de file des Verts, Alain Mathioudakis soutient les associations dans leur combat.

C’est bien l’union sacrée contre la triple tour et le béton, quel que soit le bord politique !

 

Read More

Exclusif : la simulation 3D du paquebot de béton de l’Ile Seguin

Posted by on mai 20, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Exclusif : la simulation 3D du paquebot de béton de l’Ile Seguin

Simulation 3D : l’Ile Seguin vue de face

Simulation 3D : l’Ile Seguin vue de face

L’enquête d’utilité publique se poursuit. Un peu moins clandestine (voir nos commentaires en conclusion de cet article) mais tout aussi trompeuse.

L’information essentielle du public se fait à l’aide de la maquette exposée à la mairie de Boulogne-Billancourt, maquette où tout le béton figure sous forme de plastique transparent… Presque invisible, et destiné manifestement à tromper sur les véritables proportions de l’ouvrage.

La maquette en plastique transparent

La maquette en plastique transparent

Non, le béton n’est pas transparent !

Nous avons travaillé à partir de cette maquette et des autres éléments fournis lors de la votation pour élaborer cette simulation en 3 dimensions. Nous sommes partis des quelques cotes fournies, comme la hauteur de la triple tour (110m au dessus du socle, 146 NGF), des schémas, des maquettes (non seulement celle exposée actuellement à la mairie mais également celle qui avait été exposée lors de la votation), des plans de masses. Ceci nous permet de vous livrer une simulation la plus précise possible, sachant que quelques incertitudes demeurent, car les éléments fournis se contredisent quelquefois sur certains détails. L’architecture des bâtiments n’est pas définitive.  Celle de la Cité de la Musique devrait être révélée prochainement, Néanmoins l’impression générale est représentative, et permet de se faire une opinion.

Nous n’avons pas pu faire figurer tous les immeubles de la rive. Nous avons cependant représenté les principaux afin qu’on perçoive l’échelle.

Un grand paquebot de béton

 

Simulation 3D : vue du ciel, un grand paquebot de béton

Simulation 3D : vue du ciel, un grand paquebot de béton

 

Vue du ciel, voici l’apparence générale du projet : un grand paquebot de béton qui  défigurerait cette superbe boucle de la Seine. Pourtant ce site aurait été  un endroit privilégié pour accueillir L’Ile Verte et Bleue que nous avait promis M. Baguet lors de sa campagne électorale. Il avait promis 110 000m2 de droits à construire, il veut maintenant réaliser 255 000m2, soit deux fois et demi plus que les promesses reniées.  Le résultat : une Ile tout béton. Même le jardin intérieur est artificiel et  sous verrière : couteux caprice de Jean Nouvel.

 

Un mur de béton dressé face à Boulogne-Billancourt

 

Coté Boulogne-Billancourt : un mur de béton.

Coté Boulogne-Billancourt : un mur de béton.

Voici la muraille qui ceinture l’Ile et qui se dresserait face à Boulogne, face à ces citoyens crédules qui avaient cru aux promesses de leur maire…  La muraille sera couronnée de la Triple Tour massive, qui culmine à 110 m au-dessus du socle, et qui a une altitude de 146m NGF (norme nationale), dépassant largement la hauteur des coteaux de Meudon qui se contentent de 89m NGF(altitude du haut du bâtiment du CNRS). Une incongruité qui écrasera le site de sa masse.

Une vue gâchée à jamais

 

Une vue gâchée à jamais

Une vue gâchée à jamais

Quant aux malheureux nouveaux Boulonnais qui ont acheté sur plan un bel appartement avec vue imprenable sur les coteaux de Meudon, voici ce qu’il en sera. Cette image simule la vue depuis le dernier étage d’un immeuble de la rive. Une seule tour ? Certes mais si massive et triple ! On ne pourra y échapper ! Bien sûr, de la rive, ce sera encore pire…

Imaginez la  muraille

Cette image flatteuse fournie par le site d’information sur l’Ile Seguin  lors de la votation mérite examen…  Oubliez les « enjolivements » trompeurs de ces illustrations d’architecte qui vous allègent le béton et le rendent lumineux, voire transparent, et le vert fourni par l’arbre du premier plan. Regardez  plutôt la taille des êtres humains représentés, et vous réaliserez à quel point notre simulation 3D est réaliste… Curieux, l’artiste a oublié de faire figurer la triple tout qui couronne la muraille ! Avez-vous vraiment envie de vous promener au pied de cette falaise de béton ?

Capture du site d’information sur l’Ile Seguin. Illustration des ateliers Jean Nouvel.

Capture du site d’information sur l’Ile Seguin. Illustration des ateliers Jean Nouvel.

 

Une enquête moins clandestine

Pierre Gaborit, l’avocat des Associations dans le recours contre le projet de bétonnage de l’ile Seguin, publiait le 10 mai sur sa page Facebook un écho dénonçant la clandestinité dans laquelle se déroulait l’enquête d’utilité publique ouverte le 30 avril. Nous reprenions son avis dans un article du 13 mai « enquête clandestine et béton transparent ». Et bien nous sommes ravis : M. Baguet nous a entendus, une fois n’est pas coutume ! Dès le 15 mai, il se fendait d’un mailing avertissant de la dite enquête d’utilité publique, et d’une pub et d’un article dans le Parisien du 17 mai… Un peu tard pour une ouverture au 30 avril, mais sans doute spontané (rires). Dommage car compte tenu de la dite clandestinité, les 3 premières sessions du commissaire enquêteur se sont traduits par une remarquable absence de commentaires sur les registres.

De nouveau la parole à Maitre Gaborit :

« il faut ajouter que c’est aussi parce que beaucoup d’entre vous ont relayé mon article et parce que j’ai été samedi matin à la mairie où j’ai consigné, sur le registre d’enquête, qui était totalement vierge, mon appréciation sur le caractère clandestin de l’enquête.

Il restera que le maire s’est bien gardé de faire cette publicité au début de l’enquête et que le commissaire enquêteur n’a pas reçu la moindre visite lors de ses 3 premières permanences.

J’insiste à nouveau: il faut se mobiliser pour que les citoyens aient la parole sur les sujets qui les concernent et stigmatisent le fait qu’on veuille les bâillonner. »

Dénonçons les manœuvres trompeuses destinées à nous faire « avaler » coûte que coûte le projet de bétonnage de l’Ile Seguin. Diffusez cette information.

Liens utiles

Enquête clandestine et Béton transparent :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-enquete-clandestine-et-beton-transparent/

L’intox aux frais du contribuable :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-lintox-aux-frais-du-contribuable/

 

 

Read More

Ile Seguin : Enquête clandestine et béton transparent !

Posted by on mai 13, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : Enquête clandestine et béton transparent !

Tout est fait pour abuser les citoyens. 

La vraie apparence de la triple tour de l’Ile Seguin

La vraie apparence de la triple tour de l’Ile Seguin

Enquête clandestine :

Saviez-vous qu’une nouvelle enquête d’utilité publique était en cours ? Non, certainement. Et pourtant cette enquête a bien démarré en Mairie de Boulogne-Billancourt pour la mise en compatibilité du projet avec la votation bidon de décembre 2012. Rappelez-vous, cette mascarade où les citoyens ne pouvaient choisir qu’entre Nouvel, Nouvel et Nouvel, et Béton, Béton et Béton. Voici ce qu’en dit sur son blog Maître Pierre Gaborit, avocat des associations de défense de l’environnement qui ont déposé un recours :
« Le hic c’est que cette enquête se déroule de manière clandestine :

Savez-vous qu’elle s’est ouverte le 29 Avril ?

– Savez-vous que le 29 avril il y avait trois autres enquêtes publiques en cours, l’une sur le schéma directeur de la région Ile de France, l’autre sur le plan de déplacement urbain de la région Ile de France et la troisième sur un permis de construire dans l’ilot D du trapèze ?

– Savez-vous que les deux premières permanences du Commissaire Enquêteur ont eu lieu le 29 Avril, c’est-à-dire le jour de l’ouverture de l’enquête, et le 7 Mai, veille du pont du 8 Mai et du jeudi de l’ascension ?

Sans doute ne savez-vous pas que les trois autres permanences auront lieu le 15 Mai au matin et le 23 Mai en fin d’après-midi et le 1er Juin au matin ?

Si vous ne le saviez pas, rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul, car personne ne le savait et les deux permanences du commissaire enquêteur ont été on ne peut plus calmes.

Décidément en matière d’urbanisme tout est fait pour que le citoyen ne puisse s’exprimer : on substitue au référendum communal qui n’a jamais été utilisé dans notre ville une« votation » biaisée puisqu’un véritable choix y est impossible. Et quant aux enquêtes publiques on fait tout pour que les citoyens s’en désintéressent.
J’appelle chacun à la vigilance : l’urbanisme est une chose trop importante pour qu’on laisse à la merci des promoteurs immobiliers notre cadre de vie et la clé de l’accès au logement pour tous. »

Intox et béton transparent

Pour ceux qui l’auront appris l’existence de cette enquête et qui iront en Mairie s’exprimer, que trouveront-ils en matière d’information ? Les mêmes scandaleuses désinformations s utilisées lors du vote-bidon et les mêmes procédés de dissimulation du bétonnage massif. Le pire étant certainement la maquette exposée (notre photo). Que chacun puisse en juger : sur cette maquette, si les bâtiments des rives sont « réalistes », le projet de bétonnage est présenté sous forme de plexiglas transparent, soit pratiquement invisible !

Ile seguin

Comparez seulement la triple tour de M. Nouvel sur cette photo où nous nous sommes contentés d’en griser les contours. C’est bien la même maquette, prise en photo sous le même angle.
Chacun pourra apprécier sa massivité, comment elle va écraser le paysage et défigurer ce site exceptionnel…

après

 

 

Les habitants du trapèze peuvent apprécier le pitoyable spectacle qui  deviendrait  celui de leur quotidienLa tour atteindra 110m au-dessus du socle bâti de l’Ile soit 146 m de haut NGF  (hauteur standardisée par rapport au niveau moyen français). Pour référence, le haut de la colline de Meudon est à 89m NGF…  Un gros plan vous permettra d’apprécier la taille du batiment par rapport aux immeubles de la rive. Cette tour est bien une triple tour qui va bétonner l’horizon.

zoom

 

Le maire de Boulogne-Billancourt foule aux pieds toute morale politique :

–          Trahison radicale de ses promesses électorales pour une Ile Seguin verte et bleue à 110 000m2

–          Tentative d’imposer un PLU ultra-bétonné à 355 000m2, soit 3 fois plus que ses promesses, après une enquête d’utilité publique déclenchée en catimini en février 2011, pendant les vacances scolaires

–          Détournement des symboles de la démocratie pour une votation bidon en décembre 2012, sans choix, sans contrôle sérieux et sans valeur juridique !

–          Mobilisation des finances communales pour une propagande sans retenue

–          Nouvelle enquête d’utilité publique déclenchée en catimini pendant les ponts de mai 2013.

–          Information du public fallacieuse : non le béton n’est pas transparent !

–          Urbanisme aberrant  : ajouter 112 000m2 de bureaux à une ville déjà sur-capacitaire et à un Ouest Parisien saturé, et  bétonner une petite ile à 255 000m2.

Tout est fait pour abuser les citoyens !

Il faut montrer la vérité de ce projet. Diffusez et faites diffuser nos images de la triple tour de Jean Nouvel. Sauvons l’Ile Seguin !

Liens utiles :

Pierre Gaborit : l’enquête clandestine.

https://www.facebook.com/pierre.gaborit/posts/10151554523779536

L’intox aux frais du contribuable :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-lintox-aux-frais-du-contribuable/

La votation de décembre 2012 n’a aucune valeur :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-2012-ce-vote-n%E2%80%99a-aucune-valeur/

 

Read More

Ile Seguin : l’intox aux frais du contribuable

Posted by on mai 1, 2013 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : l’intox aux frais du contribuable

La mascarade se poursuit avec la nouvelle enquête d’utilité publique.

Montage photographique : le courrier de l’architecte.

Montage photographique : le courrier de l’architecte.

La plus grande opération d’intoxication de l’opinion jamais montée par une municipalité se poursuit avec l’ouverture d’une enquête d’utilité publique destinée à « mettre en compatibilité » le Plan Local d’Urbanisme avec le projet N°2 de jean Nouvel, qui aurait été retenu par les Boulonnais lors d’une « votation » le 16 décembre 2012.

Une exposition vient d’être installée en Marie de Boulogne Billancourt, exposition qui utilise tous les leviers d’intox dont nous sommes devenus familiers. Y compris une maquette ou une fois encore la triple tour et le béton qui l’entoure figurent sous forme de plastique totalement translucide. Jean Nouvel à inventé le béton transparent.

Nous assistons en fait à la nouvelle phase d’une opération de désinformation sans précédent visant à faire imposer le projet de bétonnage de l’Ile Seguin. Opération ruineuse aux frais du contribuable, bien sûr !

L’escalade de la désinformation

Depuis la trahison totale de ses promesses électorales, et le tollé provoqué par son absurde projet de tours, Pierre-Chistophe Baguet a engagé une armée de « communicants » qui ne reculent devant aucun moyen pour imposer le projet de bétonnage de M. Nouvel :

–          Votation Bidon de décembre 2012 : détournement des listes électorales pour envoi des courriers de propagande de la votation sans valeur juridique

–          Habillage pour un faux choix de 3 projets Nouvel, images et maquettes trompeuses

–          Réunions publiques sans nombre, cocktails, réceptions

–          Publicité par affichage, expositions publiques

–          Création d’un Pavillon sur l’Ile Seguin qui sous couvert de mémoire est également un outil de propagande

–          Sites internet de la ville, de la SAEM et réseaux sociaux gérés par les mêmes communicants

–          Opérations de Presse bien rodées, avec l’aide de quelques média complaisants, dont beaucoup liés à l’immobilier, et répétant en boucle les « éléments de langage » que le Maire assène désormais avec une régularité mécanique.

–          Mobilisation du Journal Municipal a coup de numéros spéciaux

bbibbie

Le journal Municipal BBI est devenu un outil de propagande sans  équivalent, méritant bien son surnom de « Pravda Boulonnaise ».  A la désinformation constante sur l’Ile Seguin s’ajoute un véritable culte de la personnalité : on ne compte ainsi pas moins de 17 apparitions photographiques du Maire dans le seul numéro d’Avril 2013 !

–          La couteuse enquête d’utilité publique qui démarre (la 3eme révision de M. Baguet) n’est qu’une mise en scène de plus organisée avec de gros moyens pour tenter de donner une légitimité à ce projet absurde. Les riverains n’en attendent pas grand-chose : rappelons que dans l’enquête d’utilité publique de 2011, un commissaire enquêteur totalement partial avait donné un avis favorable… malgré 84% d’avis négatifs recueillis !

Contribuable, paye et tais-toi

Le contribuable Boulonnais n’a pas eu le droit de s’exprimer dans un vote où il était interdit de dire non, au mépris de toute notion élémentaire de démocratie. Il sait d’avance, échaudé par l’enquête d’utilité publique de 2011, que le commissaire enquêteur ne tiendra aucun compte de son avis. Il ne peut que se taire… et payer !

Depuis sa trahison électorale (il avait promis pour se faire élire une ile verte sans béton), et les recours qu’elle a engendrés, Pierre-Christophe Baguet a multiplié les dépenses de propagande et les simulacres, au titre desquelles il faut compter toutes les installations éphémères qu’il a multiplié sur l’Ile pour occuper le vide qu’il a lui-même créé. Aux millions d’euros d’honoraires de Jean Nouvel (3,7 millions à date), payé à faire et refaire son projet sans cesse, s’ajoutent les millions du Pavillon de propagande, du jardin, du restaurant, des cirques, tous éphémères et destinés  à être détruits. Et les honoraires des agences de com, de publicité, de courriers et de propagande de toute sorte…

Des millions d’euros gaspillés dans une ville mal gérée et qui augmente ses impôts

Le Maire de Boulogne Billancourt vient de se distinguer pour sa gestion : en effet, il se voit attribuer la note de 0/20 pour sa gestion par le site « Les contribuables associés ». Depuis qu’il a été élu en 2008, les dépenses de fonctionnement augmentent de 9,4% par an, et se situent à 2263€ par habitant, largement au-dessus de la strate pour une ville de cette importance qui est de 1838€. Certes, Boulogne-Billancourt est une commune riche, mais il faut éviter le dérapage. Un conseil pour M. Baguet : calmez votre appétit immodéré pour les dépenses de « communication/manipulation ».

Site internet : http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

Site internet : http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

http://www.contribuables.org/argus-des-communes/

 

La taxe d’habitation à Boulogne liée à GPSO vient d’augmenter  de plus de 10%… D’autres taxes locales pour les propriétaires et commerces augmentent elles –aussi significativement.  Il est temps de stopper la pression sur les contribuables !

En sortir au plus vite

Plutôt que de vous acharner à défendre à coup de millions de com’ votre mauvais projet de bétonnage qui n’enrichit que M. Nouvel, reprenez vos esprits : annulez votre révision du PLU, revenez au PLU précédent de 175 000m2, vous débloquerez immédiatement la situation et vous pourrez épargner aux Boulonnais de gaspiller leurs impôts en propagande inutile !

Il est temps que Boulogne-Billancourt cesse d’être une République Bananière !

(merci au site le courrier de l’architecte à qui nous empruntons l’illustration de cet article).

 

Liens utiles :

Résultats de la votation bidon de décembre 2012

http://www.sauvonslileseguin.com/vote-ile-seguin-2012-50-000-abstentions-interdisent-a-m-baguet-de-passer-son-projet-en-force/

Ile Seguin : les millions de l’illusion

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-les-millions-de-l%E2%80%99illusion/

Aux frais du contribuable : le cout de la votation bidon

http://www.pmduhamel.fr/notre-ville/73-aux-frais-du-contribuable#.UXmlRpyuA1o

Le courrier de l’architecte : Jean Nouvel et le Banana Spleen

« Vingt ans après la fermeture des usines Renault, Pierre-Christophe Baguet, maire actuel de Boulogne-Billancourt (92), assure qu’un «projet d’aménagement est enfin sur le point d’aboutir». A cet effet, les Boulonnais sont invités à voter jusqu’au 16 décembre afin de choisir parmi les trois projets conçus par Jean Nouvel. En clair, choisir entre oui, oui et oui. Le maire s’engage, par écrit, à respecter le choix de ses administrés. C’est bien le moins. »  Excellent article à lire ici :

http://www.lecourrierdelarchitecte.com/article_3885

 

 

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us