Derniers Articles

Île Seguin : M. Baguet va consulter les Boulonnais sur 3 projets. Consultation ou manipulation ?

Posted by on Oct 20, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Île Seguin : M. Baguet va consulter les Boulonnais sur 3 projets. Consultation ou manipulation ?

Consultation ou manipulation ?

Consultation ou manipulation ?

Surprise au conseil municipal du 18 octobre à Boulogne-Billancourt. Le Maire révèle qu’il va consulter les Boulonnais « avant Noël » sur 3 projets pour l’Ile Seguin.

 

Cette proposition, si elle était honnête, marquerait une avancée certaine dans ce dossier où la mairie s’est montrée jusqu’ici sourde à la concertation et à la colère provoquée par son projet

 

3 projets… Mais un seul architecte, Nouvel

3 projets « qui devraient afficher des densités différentes  » sans précision. Les tours seraient loin d’avoir disparu. Les modalités d’information sont mystérieuses. On ne peut qu’espérer qu’elles seront plus honnêtes que ce qui a prévalu jusqu’ici.

 

Certains craignent que le fameux choix proposé par le maire ne se résument à choisir entre beaucoup de béton, énormément de béton ou avalanche de béton.

 

Pour éviter ce faux choix, nous demandons au Maire un vrai choix entre 3 projets :

 

1)      Le respect de ses propres promesses électorales de 2008, avec une constructibilité de 110 000m2, une île verte et bleue, des terrains de sports qui manquent cruellement à la ville. Bref, ce sur quoi il s’est fait élire…

2)     Le retour au Plan Local d’Urbanisme qu’il veut faire annuler, avec une constructibilité de 175 000m2, et pas de tours. Ce PLU étant purgé de tout recours, il n’y aurait plus qu’à construire… Déblocage instantané de la situation. On sort de la friche !

3)    Enfin, son projet de 250 000m2, accompagné du retrait de la révision du PLU à 310 000m². Pour prouver sa bonne foi, M. Baguet devrait faire retirer immédiatement cette révision. Il vient cependant dans son « mémoire de défense »aux recours d’en défendre vigoureusement le bien fondé. Quand dit-il la vérité ?

 

Allons, M. Baguet, pas de parodie de démocratie ! Proposez un vrai choix aux citoyens. Une tentative  de manipulation se retournerait contre vous, en attisant plus de colère encore…

 

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

Read More

Ile Seguin : M. Baguet sera-t-il aussi pragmatique que MM. Ollier et Balkany ?

Posted by on Oct 18, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : M. Baguet sera-t-il aussi pragmatique que MM. Ollier et Balkany ?

Photomontage utilisé par les associations de Chatou et Rueil, dont la cour d’appel de Versailles vient de confirmer la légitimité.

Photomontage utilisé par les associations de Chatou et Rueil, dont la cour d’appel de Versailles vient de confirmer la légitimité.

C’est le dernier épisode de la guerre qui a opposé les riverains de Chatou (ADREC) et Rueil (Bellerive) à la Mairie dans l’affaire de la tour du Pont. Les associations viennent de voir confirmer en appel par la Cour d’Appel de Versailles le droit d’utiliser le photomontage ci-dessus qui leur avait servi à illustrer la taille de l’édifice. Dans un article du Parisien du 28 septembre 2012, intitulé : « Projet de tour : la justice donne encore raison aux associations »,  les motifs de la décision sont rappelés :

La cour d’appel de Versailles vient en de confirmer l’ordonnance rendue l’an dernier par le tribunal de grande instance (TGI), qui reconnaissait le droit aux deux associations d’utiliser un photomontage représentant une tour proche des bords de Seine. L’Association de développement raisonné et d’environnement (Adrec) et celle du quartier Bellerive s’étaient servies de cette illustration pour montrer aux habitants ce qu’autoriserait le futur plan local d’urbanisme (PLU), dont la modification était à ce moment-là soumise à enquête publique.

La municipalité de Rueil voulait nous interdire l’utilisation du photomontage », rappelle Anne Bernard, présidente de l’Adrec. « Or la justice a considéré que nous avions respecté les échelles de grandeur, même si nous avions utilisé l’image d’une tour de La Défense. C’était une représentation imaginaire, mais le nouveau PLU permettait une telle construction. Et le photomontage a toujours été présenté comme tel. »
Dans son arrêt du 12 septembre dernier, la cour d’appel de Versailles souligne en effet « que le caractère de ce document destiné à illustrer les conséquences éventuelles d’une modification des règles d’urbanisme et non celle d’un projet architectural défini ne pouvait, par définition, échapper à celui qui en prenait connaissance ».

Dans l’affaire de l’Ile Seguin, nous avons maintes fois dénoncé l’opacité et la manipulation qui ont présidé à l’information du public. Le juge enquêteur lui-même avait émis une réserve dans les conclusions de l’enquête d’utilité publique sur l’absence de maquette permettant de réaliser la hauteur et la dimension des tours. La maquette avait finalement été réalisée, mais uniquement dévoilée aux conseillers municipaux lors de la séance de vote du 16 juin 2011. Cette maquette n’a jamais été montrée au public. Nous avons été les seuls à en révéler les photos. C’est sur la base des photos de cette maquette, ainsi que sur les rares illustrations fournies par Jean Nouvel, que nous avons élaboré l’illustration représentant l’aspect probable des tours telles que le permet la révision du PLU de l’Ile Seguin, avec ses 310 000m2 de béton.

Notre illustration révélant l’aspect probable des tours prévues par le PLU révisé, depuis le Trapèze, à Boulogne-Billancourt

Notre illustration révélant l’aspect probable des tours prévues par le PLU révisé, depuis le Trapèze, à Boulogne-Billancourt

 

Patrick Ollier, maire de Rueil-Malmaison, a fait annuler en séance du 21 octobre 2011, la disposition du PLU permettant la construction de la tour de 132m de haut. De même, Patrick Balkany, maire de Levallois, reculant devant la fronde des riverains de l’association « Préservons Levallois, a fait annuler le 23 mai 2011 le projet de construction de deux tours jumelles du cheikh saoudien Al Jaber.

Il faisait à cette occasion une déclaration pleine de bon sens :

Patrick Balkany

 

 

 

 

 

 

Que n’avez-vous la sagesse de MM. Ollier et Balkany, M. Baguet ! Pour dénouer la crise, il vous suffit d’abandonner la révision du PLU que vous avez fait voter en 2011. Revenez au PLU existant, qui est purgé de tout recours, et on pourra enfin construire sur l’Ile Seguin.

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

Liens utiles :

Article du Parisien du 28/9/2012 : projet de tour, la justice donne encore raison aux associations

http://www.leparisien.fr/espace-premium/yvelines-78/projet-de-tour-la-justice-donne-encore-raison-aux-associations-28-09-2012-2184669.php

Photo de la maquette et histoire de notre illustration exclusive des tours  de l’Ile Seguin :

http://www.sauvonslileseguin.com/exclusif-les-tours-de-l%E2%80%99ile-seguin-vues-de-boulogne-billancourt/

Read More

Ile Seguin : Pas de débat public pour la Cité Musicale

Posted by on Oct 14, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : Pas de débat public pour la Cité Musicale

Ile Seguin : Pas de débat public pour la Cité Musicale

La commission du débat public dans une décision du 3 octobre a tranché : il n’y aura pas débat public organisé autour du projet de Cité Musicale sur la pointe aval de l’Ile Seguin. Comme Sylvain Canet, conseiller municipal de Boulogne-Billancourt (voir lien vers son blog), on peut regretter cette absence de débat. Rappelons que la Cité Musicale est un grand projet culturel porté par le Conseil Général : elle comprendra un auditorium de 900 places, une grande salle de 3000 à 5000 places, des espaces de répétition, des commerces et des restaurants…   Le coût de l’investissement est estimé à plus de 165 millions d’euros  hors taxes, dont la moitié sera à la charge du Conseil Général, et  l’autre moitié sera assurée par un partenaire privé unique qui assurera la conception et l’exploitation sous forme d’une concession de 30 ans.

 

La commission considère  toutefois :

 

« – que les questions relatives à l’accessibilité nécessitent une concertation,

 

– que les enjeux socio-économiques du projet sont liés à la vie culturelle de la cité musicale et aux effets indirects que génère l’activité des lieux de spectacle,

 

– que les impacts du projet sur l’environnement sont réels, s’agissant des nuisances sonores »

 

 

 

Elle conclut donc :

 

« Il est conseillé au Conseil Général des Hauts de Seine d’ouvrir sur ce projet une concertation à laquelle la Commission apportera autant que souhaité son appui méthodologique » 

 

 

 

L’avis des Riverains de l’Ile Seguin :

 

Nous sommes favorables à ce projet, dont les contours précis seront à préciser à l’issue du concours qui a été lancé. Nous souhaitons effectivement que ce projet s’accompagne d’une concertation quant à l’insertion architecturale dans le site (svp, éviter les tours !), aux problèmes d’accès et d’insonorisation mentionnés par la commission du débat public, qui auront un impact direct sur le cadre de vie des riverains. Nous espérons donc que le Conseil Général ne suivra pas l’exemple désastreux de la Mairie de Boulogne-Billancourt qui a mené et continue à mener son projet de bétonnage de l’Ile dans la plus totale opacité. Nous demandons une concertation réelle et active avec les riverains et les associations.

 

 

 

Liens utiles :

 

Cité Musicale de l’Ile Seguin : circulez, il n’y a rien a voir, par M. Sylvain Canet

 

http://www.sylvaincanet.fr/2012/10/cite-musicale-de-lile-seguin-circulez-il-ny-a-rien-%C3%A0-voir-.html

 

 

 

Décision de la commission du débat public :

 

http://debatpublic.fr/docs//saisines-sans-suite/ile-seguin-cr.pdf

 

 

Read More

Ile Seguin : les millions de l’illusion

Posted by on Sep 30, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : les millions de l’illusion

Le Pavillon

Le Pavillon

Dans notre article : « Profitez-en vite, tout va être détruit », nous invitions les habitants à profiter rapidement des installations de l’Ile Seguin. Le jardin : éphémère, les jeux d’enfants : éphémères, le Pavillon : éphémère, le cirque : éphémère, le restaurant : éphémère, le centre d’essai Renault : éphémère… Tout est destiné à être détruit pour laisser place à la folie bétonnière et aux tours.

Nous invitions le contribuable boulonnais à en profiter d’autant plus largement que ces installations éphémères sont financées largement par sa poche. Aujourd’hui, Pierre-Matthieu Duhamel, ancien maire nous donne le montant partiel de l’addition, dans un billet de son blog «  Mon carnet boulonnais », intitulé : Ile Seguin, les millions de l’illusion. Nous le citons :

« Depuis que le maire actuel a défait avec acharnement ce qui avait été prévu et commencé par ses prédécesseurs, il tente désespérément de masquer ce qui est d’ores et déjà un fiasco avéré en multipliant les objets éphémères sur l’île, pour créer l’illusion qu’il s’y passe quelque chose. »

 

L’Ile vue du Quai Gorse a Boulogne-Billancourt

L’Ile vue du Quai Gorse a Boulogne-Billancourt

« [Ceci]… renvoie au problème plus général du coût des différents gadgets posés sur l’île pour tenter de tromper l’attente des Boulonnais. Le jardin éphémère de Michel Desvignes, c’est 10 millions d’euros (sans compter l’entretien), somme qui n’a jamais été démentie. Le restaurant a été estimé à 1,3 million d’euros, le pavillon à 0,7 million. Le cirque coûte pour sa part 150.000 euros de subvention par an au contribuable. Ces différents coûts ont été ou sont supportés tantôt par la SAEM, tantôt par la communauté d’agglomération GPSO et tantôt par la Ville. La première estimation du spectacle improbable que l’île offre aujourd’hui (je vous recommande de vous arrêter un instant sur le quai « Georges Gorse » à hauteur du sympathique « café Renaud ») s’élève donc à 12,15 millions d’euros et cela sous réserve que l’on connaisse un jour les vrais chiffres. A cela s’ajoutent évidemment les honoraires à évaluer en millions d’euros perçus par le cabinet Jean Nouvel. Il n’est pas possible à ce stade de les compter puisque ces chiffres sont entourés d’un épais mystère. »

Pour les honoraires de Jean Nouvel, nous avions eu la réponse à travers l’interpellation du Maire par un conseiller municipal. A date, ce sont au moins 2,5 millions d’€ qui ont été engagés pour un projet désormais abandonné, puisque le Maire lui aurait demandé « de revoir sa copie » devant l’hostilité générale rencontrée par le projet initial. Quels honoraires supplémentaires le grand homme demande-t-il pour plancher de nouveau ? Mystère ! Tout aussi mystérieux que le moment où sera dévoilé le nouveau projet ou ses contours…  Ne comptez pas sur le Pavillon d’information pour vous informer sur le futur de l’Ile. Sur la maquette du quartier : un grand vide à la place de l’Ile Seguin! Un comble pour un Pavillon « d’information » !. Dans le film diffusé en boucle dans le pavillon, le grand architecte pérore sur les images mensongères que nous avons maintes fois dénoncées, et où n’apparait jamais la moindre tour !

La maquette  sur le futur de l’Ile dans  le Pavillon « d’information » : vous ne saurez rien !

La maquette sur le futur de l’Ile dans le Pavillon « d’information » : vous ne saurez rien !

La seule chose évidente est que le grand gagnant des opérations sur le quartier Ile Seguin- Rives de Seine est Jean Nouvel. A ses pharamineux honoraires d’architecte coordinateur sur l’Ile Seguin doivent s’ajouter la réalisation de la tour Horizon et du Pôle culturel R4. C’est en effet Jean Nouvel qui a été retenu pour la réalisation de cet ensemble, au nom de la vieille amitié qui le lie à Nelly Wenger, Présidente de R4. Pour ces deux réalisations, honoraires inconnus…

Jean Nouvel, Maître de Boulogne

Jean Nouvel, Maître de Boulogne

La star multimillionnaire de l’architecture est le grand gagnant des déboires de l’Ile Seguin. Le contribuable boulonnais en est le grand perdant…

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

Liens utiles :

Pierre-Matthieu Duhamel, « Ile Seguin, les millions de l’illusion »

http://www.pmduhamel.fr/notre-ville/35-ile-seguin-les-millions-de-l-illusion#.UGbNE4ZGbEM

Ile Seguin : dépêchez-vous d’en profiter, tout sera détruit !

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-depechez-vous-d%E2%80%99en-profiter%E2%80%A6-tout-sera-detruit/

Les liens étroits entre Jean Nouvel et Nelly Wenger

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-jean-nouvel-vrai-patron-de-la-culture-a-boulogne-billancourt/

 

 

Read More

Grand Paris Express : Quels transports pour quel urbanisme ?

Posted by on Sep 24, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Grand Paris Express : Quels transports pour quel urbanisme ?

Le Grand Paris Express, ligne de métro automatique est lancé. Ce projet gigantesque, comprenant 205 km de réseau, 2 millions de voyageurs par jour empruntant 72 gares devrait recevoir un investissement de 20,5 milliards d’€.

Le tronçon Pont-de-Sèvres/Noisy-Champs, dénommé Ligne Rouge Sud, devrait couter à lui seul 5,5 milliards d’€ (soit 1 milliard de plus que les estimations faites il y a un an). 3 gares concernent les riverains du Val de Seine : Pont de Sèvres, Issy RER et Fort d’Issy.

A priori, comment ne pas être favorable à la création de transports en commun supplémentaires, permettant à tout un chacun de se déplacer sans avoir recours à la voiture individuelle.
Le débat n’est pas si simple. Derrière ce gigantesque projet s’en dissimule un autre : une hyper-densification de notre territoire urbain incarnée par les projets de tours sur l’Ile Seguin, les tours du Pont d’Issy et autres projets en cours.

Pourtant notre territoire est déjà dense, très dense. Le Maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, le reconnaissait enfin en juillet 2012 : « les décisions de 2003 et 2004 ont entraîné une progression de la population de 109 000 habitants en 2008 à 114 000 habitants au 1er janvier 2012 avec pour point d’orgue l’arrivée de plus de 10 000 habitants supplémentaires à l’horizon 2018. Boulogne-Billancourt ne peut supporter sur ses 618 hectares une population de plus de 125 000 habitants sans altérer de façon notable la qualité de vie de ses habitants ».

Hélas, cette lucidité ne concerne que le logement. Ce que nos édiles ont en tête, c’est bien de maintenir le logement rare et cher, mais par contre d’opérer une hyper-densification de bureaux sous formes de tours entrainant ainsi un déséquilibre irrémédiable de l’urbanisme en région parisienne, et le massacre des sites du Val de Seine.

Ainsi, avec les projets de rénovation du Pont de Sèvres, les tours d’Issy, les projets en cours à Boulogne, Meudon et Issy, ce sont près d’un millions de m2 de bureaux qui sont supposés trouver preneurs d’ici 10 ans.

Nouvelles tours du Pont de Sèvres : 85 000m2.

A la clé, plusieurs dizaine de milliers de travailleurs censés se déplacer du Nord, de l’Est et du Sud parisien vers un Ouest transformé en gigantesque « Défense». Citons l’association « Val de Seine Vert » dans sa lettre de septembre 2012 : « Destiné à faciliter les transports de banlieue à banlieue, Grand Paris Express sert en réalité les projets immobiliers en cours à Boulogne-Billancourt et Issy-les-Moulineaux. Les tours de bureaux en projet doivent amener des milliers de nouveaux salariés que les les transports en commun existant sont incapables d’absorber.  Grand Paris Express participe donc du délire densificateur porté par le Contrat de Développement Territorial […] qui veut hérisser notre territoire de tours pour rivaliser avec la Défense ».

A quel prix ? Transformation des 2 rives de la Seine en autoroutes urbaines, absurdes au moment où Paris interdit les siennes aux voitures. Saturation des transports existants : ligne de métro 9, RER, tramway T2, obligés de subir l’injection artificielle de centaines de milliers de nouveaux usagers à travers l’interconnexion. Et enfin, destruction de sites uniques de la Vallée de la Seine.

Le projet de tours du Pont d’Issy

S’agit-il de l’urbanisme voulu par les habitants ? Est-ce la ville que nous voulons laisser à nos enfants ? Quelle logique dans ce Grand Paris de massivement déplacer les populations de leur lieu d’habitation à leur lieu de travail pour servir une logique spéculative ?

Rappelons l’opinion de Michel Cantal-Dupart, architecte, urbaniste et titulaire de la chaire d’urbanisme et environnement au CNAM :

« Le prétexte souvent invoqué pour justifier la construction de tours, c’est celui d’une prétendue nécessité de densification de l’espace urbain. On accompagne ce discours d’un soi-disant argument écologique qui voudrait qu’en densifiant la ville, on lutterait contre l’étalement urbain, notamment en région parisienne. C’est idiot. Car, d’une part, Paris et son agglomération figurent déjà parmi les villes les plus denses au monde en termes de densité de population. Paris intramuros a déjà une densité en habitants supérieure à celle de Manhattan ! Dans certains quartiers, celle-ci est même supérieure à celle que l’on rencontre dans le centre de Tokyo ! A Paris et en région parisienne, ce qui fait cruellement défaut, ce sont les espaces verts. La comparaison avec les grandes villes européennes ou nord-américaines est frappante à ce sujet. L’autre argument fallacieux, c’est que cette forme de densification que les tours sont censées représenter n’est pas du tout écologique en termes de déplacements. En région parisienne, les tours sont surtout à l’Ouest, dans les Hauts-de-Seine, alors qu’une grande partie des gens qui y travaillent vient de l’Est… »

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

Liens utiles :

Le Maire de Boulogne-Billancourt et la sur-densification :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-bonne-nouvelle-pierre-christophe-baguet-maire-de-boulogne-billancourt-s%E2%80%99oppose-a-la-sur-densification/

L’analyse de Michel Cantal-Dupart sur l’hyper-densification :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-rejet-des-recours-l%E2%80%99argument-fallacieux-de-la-densification/

Le site de Val de Seine Vert :

http://www.valdeseinevert.net/

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us