Derniers Articles

Ile Seguin : L’association Grand Paris prend position contre le projet Nouvel

Posted by on Mar 25, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : L’association Grand Paris prend position contre le projet Nouvel

Antonio Duarte, architecte et urbaniste, président de l’Association Grand Paris, livre ses réflexions sur l’Ile Seguin et son opposition au projet Nouvel, dans un article du 20 mars 2012 publié sur Newsring.fr

 

Dans le cas de l’Ile Seguin, le débat sur la préservation du patrimoine architectural et industriel de l’usine Renault de Billancourt est loin d’être terminé car la dernière version du projet sous l’égide de Jean Nouvel semble à tous égards inacceptable. En effet, alors que l’architecte de l’Institut du Monde Arabe s’est précédemment illustré dans ses qualités d’intertion urbaine et paysagère de ses projets dans le tissu urbain environnant, qu’il a signé une tribune libre dans Le Monde le 6 mars 1999 intitulée “Boulogne assassine Billancourt” il militait pour préserver littéralement ces vestiges de l’industrialisation francilienne fustigeant ainsi le patron de Renault:

 

 “la légendaire insensibilité énarquienne et soupçonnent que votre mépris de la lourde histoire de Renault et de son principal symbole autorise cette lâcheté” et la Ministre de la Culture Catherine Trautmann “votre conscience des limites de notre patrimoine et affirment que la peur de contrarier de puissants intérêts vous laisse perpétrer cet assassinat urbain”. 

 

Il défendait alors “une nouvelle île d’utopie qui soit un modèle de développement durable” !… Il se situait alors dans la mouvance intitulée par Françoise Choay dans “l’Allégorie du patrimoine” publié au Seuil, dans une volonté de préserver et de classer tout ou partie de l’héritage industriel au même titre que les chefs d’œuvres de l’architecture. 

 

Plus de dix ans après, alors qu’il a été in fine désigné Architecte en chef de son aménagement, son projet est fortement décrié, pour vouloir non seulement détruire totalement la mémoire industrielle du site, mais rompre fortement avec le gabarit urbain légendaire de “paquebot”, d’une hauteur d’une dizaine de mètres, situé au milieu de la boucle de la Seine dans lequel l’Ile Seguin prend place. L’île étant la deuxième d’un trio formé avec l’Ile Saint Germain a Issy les Moulineaux et l’Ile Monsieur a Sèvres au croisement d’un paysage vallonné côté Meudon Bellevue et le quartier industriel du “Triangle Renault” côté Billancourt où le constructeur automobile a pris ses quartiers.

 

En lieu et place, s’installent d’immenses tours qui rappellent davantage celles du Pont de Sèvres construites dans les années 70 et qui ne sont guère une réussite architecturale et urbaine. Le massacre a bien eu lieu, coordonné par l’un de ses plus farouches opposants… 

 

Pour notre part, nous avons pris clairement position contre ce projet, qui va à l’encontre de l’histoire paysagère et industrielle du lieu dont il ne conserve ni la lettre ni l’esprit pour en faire un vulgaire quartier d’affaires qui dénature l’esprit des lieux et comme on pourrait en construire dans mille autre sites industriels à côté d’un échangeur d’autoroutier !… S’il ne nous semble pas nécessaire de préserver la totalité du site historique, il nous semblerait utile de préserver au moins sa “figure de proue” à la pointe de l’île pour en préserver la mémoire et bâtir un éco-quartier qui reste sur un gabarit urbain proche de l’actuel avec des équipements publics et culturels qui cultivent la mémoire industrielle comme un Musée Renault, une Maison des Syndicats ou une Université populaire qui formerait les nouveaux ingénieurs du XXIe Siècle ! 

 

Antonio Duarte, 20 mars 2012

 

Lire le texte intégral sur Newsring.fr :

 

http://www.newsring.fr/societe/518-faut-il-transformer-les-friches-industrielles-en-logements/7698-pour-la-rehabilitation-des-friches-dans-le-grand-paris

 

 

 

Read More

Ile Seguin : pourquoi nous maintenons notre recours, par Actions Environnement Boulogne-Billancourt (AEBB)

Posted by on Mar 16, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : pourquoi nous maintenons notre recours, par Actions Environnement Boulogne-Billancourt (AEBB)

L'association AEBB, indépendante de tout parti politique, est agréée pour la défense de l'environnement, du cadre et de la qualité de la vie à Boulogne-Billancourt et dans les communes voisines

 

Pourquoi les associations du G8* doivent maintenir leur recours contentieux contre la révision simplifiée du PLU concernant l’Ile Seguin?

Lors du Conseil municipal du 16 février 2012, le Député Maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, a annoncé qu’il avait demandé à Jean Nouvel de revoir sa copie pour un nouveau projet se situant à peu près à 250 000 m2, soit largement plus que son programme électoral de 2008 à 110 000 m², mais en dessous de la révision du PLU à 310 000m2 qu’il a fait voter par le conseil municipal le 16 juin 2011.

Les associations du G8 qui avaient porté en décembre 2011 le recours contre la procédure de révision simplifiée du PLU de l’Ile Seguin pour 310 000 m², estimant que le débat sur la densité urbaine dans le quartier du Pont-de-Sèvres avait été insuffisamment mené, se sont alors interrogées sur la valeur à accorder à cette annonce.

Aujourd’hui cette révision ne fait pas l’objet d’un accord entre maire et requérants.

Les associations estiment en effet que 250 000m2 constitue une constructibilité encore beaucoup trop élevée, avec en outre le maintien de tours sur l’Ile Seguin.

En outre,  un accord n’aurait en soi aucune valeur:

– non seulement il peut être piétiné par l’une des parties sans qu’aucune sanction ne puisse s’appliquer. Ainsi qu’est devenu l’accord liant Ville et riverains sur un PLU à 175 000 m²? Comment garantir sa pérennité quand l’une des parties change (ex: la municipalité après une élection) ou tout simplement quand un décideur décide de se renier, comme vient de le faire le Maire de Boulogne-Billancourt ?

– mais encore, il n’empêcherait pas un investisseur de demander un permis de construire pour le maximum des droits à bâtir autorisés sur l’Ile.

Le PLU à 310 000 m², voté en juin 2011, si il est maintenu, demeurerait en effet seul opposable tant aux habitants qu’à la municipalité, et l’engagement moral d’un maire ne pèserait pas lourd face au droit!

 

Aussi, il est indispensable d’exiger que soit engagée une vraie discussion avec l’ensemble des élus, débouchant sur une délibération en Conseil municipal fixant un nouveau seuil de constructibilité maximale en beaucoup plus nette diminution par rapport aux débordements de la révision simplifiée de 2011,  ou mieux encore revenant au PLU de 2005 qui autorise une constructibilité de 175 000 m² sur l’Ile Seguin, et pour lequel un consensus avait été trouvé avec les associations.

Cette dernière solution présenterait l’avantage de débloquer instantanément la situation, puisque ce PLU de 2005 avait été purgé de tout recours.

 

Anne-Henri Chombart de Lauwe

Président d’AEBB

 

La constructibilité de l’Ile Seguin en chiffres:

175 000 m²: réglementation du PLU de 2005

110 000 m²: le projet de l’équipe de l’actuel Député Maire lors de la campagne des élections municipales en 2008

337500m2 :  le premier revirement du maire en 2010, proposition de Jean Nouvel fortement critiquée par les habitants et les élus toutes tendances confondues

310 000 m²: la révision du PLU votée par la majorité du conseil municipal en juin 2011

250 000 m²: l’annonce d’un nouveau seuil de travail donné par le Maire à Jean Nouvel en février 2012

*G8: 8 associations d’habitants de GPSO

 

Lien utile :

Texte intégral du recours disponible sur le site d’AEBB

http://www.aebb.org/

 

Read More

Ile Seguin : disparition des tours au Mipim !

Posted by on Mar 10, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : disparition des tours au Mipim !

La ville de Boulogne-Billancourt tenait un stand au Marché International des Professionnels de l’Immobilier (Mipim) qui s’est tenu à Cannes du 6 au 9 mars 2012.

 

Si le nouveau quartier Trapèze Rives de Seine y figurait en vedette, surprise, l’ile Seguin y était présentée vierge de toute tour… Une ile vide, comme depuis 20 ans !

 

Comment mieux illustrer le blocage qu’a suscité le Maire de Boulogne-Billancourt en reniant toutes ses promesses et en confiant à Jean Nouvel un projet de bétonnage massif massivement rejeté par la population !

 

Rappelons que si M. Baguet n’avait pas dénoncé le PLU de 2005 de M. Fourcade, qui était purgé de tout recours, les premières constructions s’élèveraient déjà sur l’Ile Seguin.  Si il avait tenu ses promesses pour une ile verte et bleue avec 110 000m2 au lieu de se renier totalement avec son projet de révision simplifiée du PLU à 310 000m2, les riverains pourraient déjà jouir d’une ile vivante et bâtie…

 

Le seul responsable de ce vide, c’est M. Baguet….

 

Lien utile :

 

L’opinion de Matthieu Barbot, conseiller municipal (UMP) de Boulogne-Billancourt :

http://mathieu-barbot.tumblr.com/post/19006386593/au-mipim-les-tours-baguet-sur-lile-seguin-sont

 

 

Read More

Ile Seguin : les contre-vérités de M. Baguet, 4 associations boulonnaises engagées dans les recours

Posted by on Mar 10, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : les contre-vérités de M. Baguet, 4 associations boulonnaises engagées dans les recours

Nous avons publié sur ce site à la suite de l’interview de Pierre-Christophe Baguet dans le Figaro du 16 février 2012 une note dénonçant les contre-vérités énoncées par le Maire de Boulogne-Billancourt.

Rappelons ses déclarations :

Le Figaro : En attendant, est-ce que les recours engagés contre le PLU bloquent les autres projets?

P.C. Baguet : Déjà, il faut préciser que nous sommes passés de 13 recours gracieux à 5 recours contentieux, dont un seul porté par des Boulonnais.

Nous dénoncions cette manipulation. En effet, comme nous le disions, pour des raisons d’efficacité et de division des coûts, les associations Boulonnaises ont tout simplement décidé de mutualiser leurs moyens, en ayant recours au même avocat, Maitre Pierre-François Gaborit. Nous citions Action Environnement Boulogne-Billancourt (AEBB), Boulogne Environnement et Intégrer Billancourt.

Nos amis de Val de Seine Vert, également engagés dans ce recours, nous rappellent qu’ils sont agréés dans plusieurs communes des Hauts-de-Seine, dont Boulogne-Billancourt et sont donc à ce titre eux aussi bel et bien une association Boulonnaise.

Ce sont donc 4 associations Boulonnaises qui sont engagées directement dans le recours en justice pour l’annulation de la révision simplifiée du PLU de l’Ile Seguin.

Ajoutons enfin que l’Association des Riverains de l’Ile Seguin, qui compte dans ses rangs de très nombreux Boulonnais, soutient pleinement ces recours en particulier à travers son partenariat avec Boulogne Environnement, et l’on peut constater un engagement massif des associations représentant les Boulonnais dans les recours.

La solidarité est également totale avec les associations de Meudon et d’Issy les Moulineaux elles aussi engagées dans les recours contentieux.

N’en déplaise au Maire de Boulogne-Billancourt, il reste de nombreux citoyens déterminés à lui rappeler que les promesses n’engagent pas seulement ceux qui les écoutent, mais bel et bien ceux qui les proclament. Puisse-t-il enfin au lieu de se livrer à de la désinformation se souvenir qu’il nous avait promis une ile « verte et bleue » et pas un bétonnage habillé d’un peu de culture… et que nous ne l’avons pas oublié ! Si il lui reste un peu de sens de la responsabilité politique vis-à-vis des engagements pris envers ses électeurs, il est temps de le démontrer en revenant sur ce projet délirant.

Lien utile :

Les autres contre-vérités de M. Baguet à lire ici :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-les-%C2%AB-contre-verites-%C2%BB-de-m-baguet/

Read More

Ile Seguin : deux pointes de culture, un cœur de béton

Posted by on Fév 28, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : deux pointes de culture, un cœur de béton

Sur la Pointe Aval de l’Ile Seguin,

Le Conseil général des Hauts-de-Seine a retenu la candidature de trois groupements dans le cadre du dialogue compétitif qui va s’engager pour la construction et l’exploitation d’un grand équipement musical sur la pointe aval de l’île Seguin à Boulogne-Billancourt, dans le cadre d’un partenariat « Public Privé ». Ce grand équipement sera notamment composé d’un auditorium de 900 places dédié à la musique non amplifiée et de grande qualité acoustique, d’une grande salle de 3 000 à 5 000 places consacrée à la musique amplifiée, de plateaux de répétition, de commerces à vocation culturelle. Les 3 groupements retenus sont Vinci, qui fait travailler les architectes Rudy Riciotti et Dominique Perreault, GCC avec les cabinets d’architectes Brigitte Metra et Wilmotte, et enfin Bouygues avec les architectes Shigeru Ban et Bernard Tschumi. Le groupement lauréat sera retenu en mai 2013.

Notre Association se félicite de voir naitre le premier équipement culturel de l’Ile Seguin. Nous resterons attentifs à la qualité architecturale et son insertion dans le site, à l’isolation phonique, aux accès du public et à la sécurité, et à la pollution lumineuse. L’expérience récente du Cirque du Soleil a démontré l’importance de ces sujets.

Sur la Pointe Amont de l’Ile Seguin,

La Mairie de Boulogne-Billancourt a conclu une promesse de vente pour un Pôle d’art contemporain, confié à l’inévitable Jean Nouvel et dirigée par son ami Nelly Wenger.

D’après Nelly Wenger « Ce sera un lieu culturel d’intérêt international, privilégiant l’expérimentation de nouvelles pratiques hybrides, une microville artistique ». (Les Echos, 9 février 2012). L’expérience débutera avec une construction légère dénommée R4 : «  Ce nouveau lieu qui nexiste pas encore sappelle déjà le R4, du nom de la voiture populaire construite autrefois à cet endroit dans les usines Renault, un véhicule pratique, économique, ultra-simple, et facilement transformableUne sorte de modèle pour les constructions futures de ce «pôle» culturel qui doit sinventer alors que le reste de lénorme opération durbanisme qui finira par lentourer na pas encore commencé ». (Nelly Wenger, dans le journal suisse Le Temps, 3 février 2012). En ce qui concerne ce deuxième projet, nous avons attiré l’attention du public sur les liens entre Jean Nouvel et Nelly Wenger, et nous demeurons circonspects face à un projet qui apparait essentiellement comme une juteuse affaire privée pour les deux intéressés, qui ont laissé des souvenirs douloureux en Suisse, et leur commanditaire, la société suisse Natural le Coultre, spécialisée dans le transport d’œuvres d’art et la création de profitables « ports francs », permettant une défiscalisation lucrative. Nous attendons toujours des précisions pour savoir si le projet de l’Ile Seguin va ou non abriter une telle opération « d’optimisation fiscale » sous couvert de culture.

Entre les deux pointes, un cœur de béton,

C’est en effet là que vont se concentrer près de 200 000 m2 de béton, c’est-à-dire les surfaces restant à construire une fois déduits les équipements culturels des deux pointes. C’est la tâche qu’a confiée M. Baguet  à Jean Nouvel, qui ne pourra faire autrement que d’y élever un gros pâté de béton surmonté de deux tours. Nous déplorons que le Maire de Boulogne-Billancourt s’obstine à dans son projet de bétonnage, autant que dans ses tours. Nous n’acceptons toujours pas que cette « énorme opération d’urbanisme »(dixit Nelly Wenger ci-dessus) maquillée d’un peu de culture défigure à jamais un site exceptionnel, cette magnifique  vallée de la Seine. Nous constatons avec regret que les recours soient toujours la seule voie pour s’opposer à cette folie bétonnière..

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

Liens utiles :

Les liens entre Jean Nouvel et Nelly Wenger :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-champignons-hallucinogenes-les-liens-entre-nelly-wenger-responsable-du-pole-d%E2%80%99art-contemporain-et-jean-nouvel/

Les contre-vérités de M. Baguet :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-les-%C2%AB-contre-verites-%C2%BB-de-m-baguet/

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us