Derniers Articles

L’Express Spécial Boulogne : L’Ile Seguin, toujours un dossier qui fâche

Posted by on mar 12, 2014 in Actualité | Commentaires fermés sur L’Express Spécial Boulogne : L’Ile Seguin, toujours un dossier qui fâche

L’Ile Seguin : la bataille continue.

L'Express mars 2014 Boulogne-Billancourt Ile SeguinL’Express du 12 mars 2014 consacre un numéro spécial aux élections municipales de Boulogne-Billancourt.
Selon l’hebdomadaire, le débat entre les candidats devrait se focaliser sur « 3 grands sujets qui fâchent » : L’Ile Seguin, les finances et le sport.

Selon Thierry Dupont, qui a dirigé le dossier, dans son introduction titrée Baguet, seul contre tous : « Le plus bel exemple d’immobilisme concerne l’Ile Seguin. A ce jour, seuls les travaux de la future Cité Musicale du conseil général des Hauts-de-Seine ont démarré. Les autres projets définis par l’architecte Jean Nouvel, dont les tours de bureaux,  sont bloqués par divers recours en justice ».

« Les riverains ont surtout le sentiment tenace d’avoir été mené en bateau par un maire élu en 2008 sur l’idée d’une ile dédiée à la verdure et à la culture ».

les dossiers qui fachent

 

 

Dans les dossiers qui fâchent (photo ci-dessus), à propos de l’Ile Seguin: « Le brouillard juridique reste épais. Les travaux des tours de bureaux de Jean Nouvel sont suspendus à la validation par le tribunal administratif d’une adaptation du plan local d’urbanisme prévoyant la construction de 255 000m2, qui été retoqué à l’été 2013. »

Cela n’empêche pas M. Baguet de continuer à défendre son projet « Tout Bureaux » et pourtant « un récent reportage de France 3 montrait d’immenses plateaux (de bureaux) vacants dans les immeubles de la ville.. »

Face à M. Baguet, Pierre-Mathieu Duhamel,  présente son projet : « A défaut d’être révolutionnaire, son programme qui met l’accent sur la maitrise de la densité urbaine et le développement économique autour de la santé, a de quoi rassurer les habitants. Le même esprit d’apaisement guide son projet pour l’Ile Seguin, après la démesure lyrique de Jean Nouvel, et les volte-face successifs de Pierre-Christophe Baguet. Pierre-Mathieu Duhamel […] mise sur le logement, les espaces verts et les équipements sportifs. « Pour que l’ile soit vraiment au service de tous les boulonnais » insiste, de sa voix posée, ce fils d’un médecin de la commune ».

Pierre Gaborit, tête de liste PS-Europe Ecologie Les Verts « souhaite conserver le projet R4 sur la pointe amont de l’Ile Seguin et propose d’aménager la friche avec des logements sur un parc de 3ha, des équipements sportifs (une piscine de 25 métres), et de loisirs. »

Notre commentaire :

Pour compléter l’analyse de l’Express, et détailler les « volte-face » successifs de M. Baguet qui ont plongé l’Ile Seguin dans l’impasse, notre dossier : «  Baguet : 4 projets en 6 ans, et toujours l’impasse »

http://www.sauvonslileseguin.com/baguet-4-projets-en-6-ans-pour-lile-seguin-et-toujours-limpasse/

Et bien sur : le véritable visage de la Muraille Baguet/Nouvel vue de Boulogne-Billancourt

http://www.sauvonslileseguin.com/exclusif-voici-la-muraille-de-beton-baguetnouvel-pour-lile-seguin/

Projet Baguet : la muraille de béton et la triple tour vus de Boulogne-Billancourt

Projet Baguet : la muraille de béton et la triple tour vus de Boulogne-Billancourt

Read More

Municipales 2014 : Comparez les projets pour l’Ile Seguin

Posted by on mar 4, 2014 in Actualité | Commentaires fermés sur Municipales 2014 : Comparez les projets pour l’Ile Seguin

Les projets Baguet, Duhamel et Gaborit pour l’Ile Seguin

La Cité Musicale, commune aux 3 projets. Capture d’écran site d’information.

La Cité Musicale, commune aux 3 projets. Capture d’écran site d’information.

Les 3 principaux candidats aux municipales 2014 pour Boulogne-Billancourt ont publié leur projet pour l’Ile Seguin. Chacun peut donc se faire une opinion sur le meilleur choix pour ce projet majeur.

Le point commun : la cité musicale

La Cité Musicale du Conseil Général des Hauts-de-Seine fait l’unanimité parmi les candidats. Elle est intégrée dans les projets des 3 candidats. Conforme au PLU de 2005, elle ne devrait pas rencontrer d’opposition. Ouverture prévue en 2016.

Le projet Baguet

M. Baguet, si prolixe en 2008 sur son projet d’Ile verte et bleue, reste curieusement discret sur son site de campagne 2014, où il ne montre que la Cité Musicale, commune à ses concurrents, et le projet R4. Mutisme absolu sur le cœur de béton et la muraille qu’il veut imposer…

Pour voir le vrai visage du projet Baguet, il faut donc consulter notre site. A partir des cotes fournies dans les différentes enquêtes d’utilité publique, les permis de construire de la Cité Musicale et de R4, et les illustrations des ateliers Jean Nouvel, nous avons rigoureusement reconstitué le vrai visage du projet Baguet.

 

Projet Baguet : la muraille de béton et la triple tour vus de Boulogne-Billancourt

Projet Baguet : la muraille de béton et la triple tour vus de Boulogne-Billancourt

Projet Baguet : le Pôle Culturel R4 est la prolongation de la muraille de béton.

Projet Baguet : le Pôle Culturel R4 est la prolongation de la muraille de béton.

Les grandes lignes du projet Baguet :

–        255 000m2 de droits à construire (adaptation du PLU de 2011 votée en juillet 2013)

–        112 000m2 de bureaux

–        Une muraille continue de béton courant d’une pointe à l’autre, et obturant toute vue du l’autre rive.

–        Une tour massive de 110 m de haut

–        Le projet de pôle artistique R4

–        Un jardin artificiel étroit couvert d’une verrière.

 

En reniant totalement ses promesses de campagne de 2008, Pierre-Christophe Baguet a jeté l’Ile Seguin dans une impasse. Le PLU que M. Baguet a fait adopter en 2011 pour servir de base au projet de bétonnage de Jean Nouvel  a été annulé par le tribunal administratif en juillet 2013. Son adaptation en 2013 est elle aussi attaquée pour illégalité. L’opacité financière du projet R4  fait enfin l’objet de nombreuses questions. Le  permis de construire de R4 est également attaqué. Enfin le choix du tout bureaux est une énorme erreur sur un marché saturé aussi bien à Boulogne-Billancourt que dans tout l’Ouest Parisien.

Pour en savoir plus sur le projet Baguet et son histoire mouvementée (4 projets différents en 6ans), lire ici :

http://www.sauvonslileseguin.com/baguet-4-projets-en-6-ans-pour-lile-seguin-et-toujours-limpasse/

 

Le projet Duhamel

Projet Duhamel : plan d’ensemble

Projet Duhamel : plan d’ensemble

Projet Duhamel : vu de Boulogne-Billancourt

Projet Duhamel : vu de Boulogne-Billancourt

Décrit comme une petite cité vivante et équilibrée, voici les grandes lignes du projet Duhamel :

–        175 000m2 maximum de droits à construire, conformité avec le PLU de 2005

–        Pas de bureaux, mais des logements pour environ 3000 habitants, accompagnés des équipements nécessaires : crèches, commerces, écoles…

–        Un établissement d’enseignement supérieur et de recherche

–        Espaces sportifs avec 12 courts de tennis

–        45 000m2 d’espaces verts, percées transversales pour permettre la vue sur les coteaux de Meudon et Sèvres.

–        Promenade au bord de l’eau

–        Règlement d’urbanisme consensuel

–        Equilibre financier et résorption de la dette de la SAEM

Pour en savoir plus sur le projet Duhamel :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-municipales-2014-le-projet-de-pierre-mathieu-duhamel/

 

Le projet Gaborit

Projet Gaborit : vue d’ensemble

Projet Gaborit : vue d’ensemble

Projet Gaborit : plan de masse

Projet Gaborit : plan de masse

Les grandes lignes du projet Gaborit :

–        Constructibilité réduite, donc en tout état de cause compatible avec le PLU de 2005 (175 000m2 maximum, sans doute plus près de 110 000m2).

–        Zéro bureau, zéro voiture

–        Un grand parc de 3 ha

–        2 villages de 700 logements en tout, à énergie positive ou faible empreinte carbone, dont 1/3 de logements sociaux, avec commerces.

–        Equipements sportifs sur 1ha, avec une piscine.

–        R4 réalisé à condition que les promoteurs payent un complément de prix pour parvenir à la valeur réelle des terrains et droits à construire.

–        Audit financier de la SAEM et renégociation de la dette, avec le support du Conseil Général, qui est garant d’une partie de la dette.

Pour en savoir plus sur le projet Gaborit :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-municipales-2014-le-projet-de-p-gaborit/

 

 

Notre analyse :

Le projet de M. Baguet est une triple impasse :

–        Impasse d’urbanisme, en dressant une muraille de béton devant Boulogne, en élevant une tour massive et disproportionnée qui va détruire un site admirable

–        Impasse juridique, car le Plan Local d’Urbanisme 2011  sur lequel ce projet et son adaptation de 2013 ont été fondés a été annulé par le tribunal administratif.

–        Impasse économique, car l’option tout bureau prévue est catastrophique dans un marché boulonnais saturé, et un marché de l’Ouest Parisien sinistré. Le seul permis de construire accordé, celui du projet R4, suscite de nombreuses questions sur les conditions financières de la cession, que M. Gaborit exige de renégocier.

Face à cette impasse, les 2 projets concurrents de MM. Duhamel et Gaborit ont en commun :

–        Le choix du logement par rapport aux bureaux qui parait fondé, car il est clair que Boulogne manque plus de logements que de bureaux

–        Beaucoup plus d’espaces verts qui ne peuvent qu’être bienvenus dans une ville qui est déjà l’une des plus denses de France.

Ces 2 projets entre lesquels chacun peut se déterminer ont le mérite de démontrer qu’il existe bien une alternative crédible au tout béton de M. Baguet, à sa muraille et à sa tour.

Pour qu’aucun doute ne subsiste, nous répétons notre position totalement apolitique, et rappelons à M. Baguet que si il n’avait pas si honteusement trahi ses promesses de 2008 d’une Ile Seguin « verte et bleue », il n’aurait jamais entendu parler de nous.

Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent, certes, mais c’est l’avenir d’une ville et du cadre de vie que nous léguerons aux générations qui viennent qui se joue.

 

Liens utiles :

Le vrai visage du projet Baguet :

http://www.sauvonslileseguin.com/exclusif-voici-la-muraille-de-beton-baguetnouvel-pour-lile-seguin/

Recours contre le projet R4 :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-pourquoi-nous-maintenons-notre-recours-contre-le-projet-r4/

Annulation du PLU 2011 par le tribunal administratif :

http://www.sauvonslileseguin.com/le-tribunal-administratif-annule-le-plu-de-lile-seguin/

 

 

 

 

 

 

 

Read More

Ile Seguin : municipales 2014, le projet de Pierre-Mathieu Duhamel

Posted by on fév 20, 2014 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : municipales 2014, le projet de Pierre-Mathieu Duhamel

« Une petite cité vivante et équilibrée »

Une silhouette à la mesure du paysage de la boucle de la Seine.

Une silhouette à la mesure du paysage de la boucle de la Seine.

Les riverains de l’Ile Seguin sont une association apolitique. Nous n’avons qu’un seul parti : l’Ile Seguin, ce site admirable à défendre. Nous n’avons qu’un seul objectif : la protection du cadre de vie et de la ville que nous laisserons à nos enfants. Nous combattons le projet Baguet/Nouvel qui veut bétonner l’Ile Seguin et y élever une muraille de béton surmontée d’une tour massive. Si le maire de Boulogne-Billancourt n’avait pas totalement renié ses promesses de 2008 pour une « Ile verte et bleue » pour leur substituer un projet de bétonnage, il n’aurait jamais entendu parler de nous !

Comme nous l’avons fait lors des législatives 2012, nous exposons les projets des principaux candidats aux municipales 2014. A chacun de juger. Pour notre part, nous estimons que les propositions de MM. Duhamel et Gaborit démontrent bien qu’il existe une alternative sérieuse au projet de bétonnage Baguet/ Nouvel.

Le projet Duhamel et le projet Gaborit, tous deux conformes au PLU de 2005, ne devraient rencontrer aucune opposition des associations qui avaient suspendu tous les recours. Ils permettraient donc de débloquer instantanément l’impasse juridique dans laquelle M. Baguet a plongé l’île compte tenu de l’annulation de son PLU de 2011 par le tribunal administratif.  Faisant tous deux la part belle aux logements par rapport au marché de bureaux sur-saturé de Boulogne-Billancourt, ils présentent un profil économique plus rassurant et équilibré que les 112 000m2 de bureaux et la tour que M. Baguet veut nous imposer.

Chacun des deux projets présente ensuite ses caractéristiques que nous vous laissons apprécier.

Le projet Duhamel

Pierre-Mathieu Duhamel

Pierre-Mathieu Duhamel

 

 

 

 

 

 

 

Nous proposons un projet fondé sur quelques principes simples :

Revenir à un règlement d’urbanisme consensuel, immédiatement opérationnel et limitant la densité et les hauteurs. Respectueux du site du Val-de-Seine et de ses riverains, il doit être accepté par les associations soucieuses de la protection de l’environnement ;

bâtir un projet qui évite à la fois le gigantisme et l’hyperdensité voulus par l’équipe actuelle et la banalisation que connaissent l’île de la Jatte et l’île Saint-Germain ;

manifester le dynamisme et les qualités de la ville toute entière, en répondant à ses principales attentes, telles que la formation supérieure, la politique sportive ou la culture musicale, dans un cadre qui soit celui d’une cité vivante.

résorber la dette considérable que supporte aujourd’hui la SAEM et aboutir à une opération équilibrée.

Cette illustration, ainsi que les suivantes, est destinée à permettre de mesurer les hauteurs et la densité qui résultent de la logique d’aménagement proposée. Il ne s’agit pas, hormis la cité musicale du Conseil général, de choix architecturaux qui seront, le moment venu, le produit de concours internationaux.

L’Île Seguin complémentaire de Boulogne-Billancourt.

L’Île Seguin complémentaire de Boulogne-Billancourt.

Sur ces bases, Nous proposons la démarche suivante :

  LE RETOUR IMMÉDIAT AU PLU DE 2005 limitant la constructibilité à 175 000 m2 et les hauteurs ; ce règlement d’urbanisme est aujourd’hui la seule référence juridique valide, puisque celui voulu par la municipalité actuelle a été annulé par la justice en juillet 2013. Y recourir permettra de gagner un temps précieux en mettant fin aux procédures contentieuses.

  A la pointe aval, LA CITÉ DE LA MUSIQUE portée et financée par le Conseil général des Hauts-de-Seine occupera une place significative, avec ses deux salles de concerts pour la musique classique et la musique amplifiée, ses studios de répétition, ses locaux pour un orchestre en résidence et pour la Maîtrise des Hauts-de-Seine choeur d’enfants de l’Opéra de Paris, ses commerces culturels et tous les service associés. Ce projet est financé et, grâce à la prudence du Conseil général, compatible avec le PLU de 2005.

Sur l’île sera implanté un établissement d’enseignement supérieur et de recherche, de rayonnement international. Cet équipement de formation de haut niveau sera porteur d’une grande exigence pour le développement économique de demain et contribuera à porter au meilleur niveau les parcours scolaires à Boulogne-Billancourt, dès le secondaire.

Entre les deux ponts, dans la dénivellation de la rive rectiligne, les espaces sportifs permettront l’accueil d’une douzaine de courts de tennis couverts.

L’île comportera aussi un lieu destiné à raconter l’histoire humaine, sociale et industrielle du site de Billancourt aux générations actuelles et futures de Boulonnais en remplacement des préfabriqués installés aujourd’hui. Le programme sera défini en concertation avec les associations des anciens salariés et travailleurs de Renault.

Dans la perspective proposée pour l’île et en concordance avec l’un des objectifs majeurs de la loi sur le Grand Paris, le projet comportera des logements, destinés à l’accueil d’une population diversifiée de l’ordre de 3 000 habitants. Les futurs habitants disposeront sur place des équipements, commerces et services indispensables à la qualité de vie locale, notamment un équipement pour la petite enfance, un groupe scolaire, un gymnase ainsi que les commerces indispensables à la vie quotidienne.

  Le cadre urbain de cet ensemble sera conçu en correspondance avec les éléments de la nature que sont l’eau, le ciel, la végétation et les saisons. La configuration de l’île offre les meilleures conditions pour la réalisation d’importants espaces d’agrément et de détente. Ce projet comprendra 45 000 m2 à ce titre :

les « espaces publics et verts intérieurs » détermineront le centre de la « petite cité ». Assortis de percées transversales entre la plaine de Billancourt et les coteaux de Meudon et Sèvres, ces lieux desserviront et accompagneront les constructions, associant terre-pleins arborés et jardins publics ;

la « promenade du bord de l’eau » mettra en valeur le pourtour annulaire des rives du fleuve en contrebas du niveau général de l’île ; ce parcours devra être le support d’activités diverses ; il permettra des appontements pour les activités nautiques ; il sera propice au jogging et à la déambulation calme, à l’écart de l’animation ;

 

Promenade et loisirs du bord de l’eau.

Promenade et loisirs du bord de l’eau.

Diversité des espaces d’agrément et de la végétation.

Diversité des espaces d’agrément et de la végétation.

Une petite citée vivante, équilibrée.

Une petite citée vivante, équilibrée.

les « jardins suspendus » inscrits dans l’élévation des immeubles amplifieront le paysage vert de l’île, sous forme de terrasses et loggias plantées en façade sur la Seine.

L’ensemble de cette petite cité vivante devra être réalisé en respectant de manière exemplaire les meilleures exigences en matière de développement durable.

Le réalisme de la démarche sera le garant de son succès. Réalisme pour ce qui est des procédures d’urbanisme, puisque ce programme s’appuiera sur le Plan Local d’Urbanisme (PLU), approuvé en 2005, libre de tout recours.

Réalisme aussi pour conduire l’opération en étroite concertation avec toutes les parties prenantes, riverains, associations, à toutes les étapes de la procédure.
La mise en œuvre du projet global de l’île Seguin s’inscrira ainsi dans la prochaine mandature municipale qui verra à la fois le démarrage et la fin des projets.

Réalisme enfin de la démarche financière puisque l’abandon des coûts liés à l’hyperdensité des projets de l’équipe actuelle, de son architecte Jean Nouvel, permettra de se libérer de l’impasse économique du « tout bureau » et d’équilibrer l’opération grâce à un programme de logements qui s’inscrira dans une forte réduction de la constructibilité et de la densité globale de l’île.

Nous fournissons afin que chacun puisse comparer les liens vers le projet de M. Gaborit et le vrai visage du projet Baguet/Nouvel.

Liens utiles :

Le projet de l’ile Seguin sur le site de campagne de  M. Duhamel :

http://www.duhamel-boulogne.fr/amenager-la-ville

Le projet de M. Gaborit :

http://www.pierregaborit2014.fr/p/notre-programme-ile-seguin.html

Baguet : 4 projets en 6 ans, et toujours l’impasse :

http://www.sauvonslileseguin.com/baguet-4-projets-en-6-ans-pour-lile-seguin-et-toujours-limpasse/

Le vrai visage du projet Baguet/Nouvel pour l’Ile Seguin :

http://www.sauvonslileseguin.com/exclusif-voici-la-muraille-de-beton-baguetnouvel-pour-lile-seguin/

 

 

 

 

 

Read More

Ile Seguin : municipales 2014, le projet de P. Gaborit

Posted by on fév 20, 2014 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : municipales 2014, le projet de P. Gaborit

« un grand parc de 3ha, des équipements sportifs et deux villages »

Ile Seguin : le projet de P. Gaborit

Ile Seguin : le projet de P. Gaborit

 

Les riverains de l’Ile Seguin sont une association apolitique. Nous n’avons qu’un seul parti : l’Ile Seguin, ce site admirable à défendre. Nous n’avons qu’un seul objectif : la protection du cadre de vie et de la ville que nous laisserons à nos enfants. Nous combattons le projet Baguet/Nouvel qui veut bétonner l’Ile Seguin et y élever une muraille de béton surmontée d’une tour massive. Si le maire de Boulogne-Billancourt n’avait pas totalement renié ses promesses de 2008 pour une « Ile verte et bleue » pour leur substituer un projet de bétonnage, il n’aurait jamais entendu parler de nous !

Comme nous l’avons fait lors des législatives 2012, nous exposons les projets des principaux candidats aux municipales 2014. A chacun de juger. Pour notre part, nous estimons que les propositions de MM. Duhamel et Gaborit démontrent bien qu’il existe une alternative sérieuse au projet de bétonnage Baguet/ Nouvel.

Le projet Duhamel et le projet Gaborit, tous deux conformes au PLU de 2005, ne devraient rencontrer aucune opposition des associations qui avaient suspendu tous les recours. Ils permettraient donc de débloquer instantanément l’impasse juridique dans laquelle M. Baguet a plongé l’île compte tenu de l’annulation de son PLU de 2011 par le tribunal administratif.  Faisant tous deux la part belle aux logements par rapport au marché de bureaux sur-saturé de Boulogne-Billancourt, ils présentent un profil économique plus rassurant et équilibré que les 112 000m2 de bureaux et la tour que M. Baguet veut nous imposer.

Chacun des deux projets présente ensuite ses caractéristiques que nous vous laissons apprécier.

Le projet Gaborit

Gaborit

 

 

 

Après tant d’années d’errements et d’échecs, les habitants de Boulogne-Billancourt doivent s’approprier cet espace emblématique qui ne représente pas seulement notre passé mais doit être aussi un élément essentiel de notre avenir. L’Île Seguin, ce sera zéro bureau, zéro voiture, un grand parc, des équipements sportifs et deux villages d’habitations à énergie positive.

Le préalable à tout aménagement de l’Île Seguin est l’audit de la dette de la Société d’aménagement des terrains Renault (SAEM), créée par la Ville et dont elle est l’actionnaire majoritaire. Cet audit permettra la renégociation de la dette, largement garantie par la Ville et qu’il faudra rembourser dès 2015 où elle atteindra 150 millions d’euros, alors que la vente des droits à construire, quels qu’en soient le rythme et le prix, ne permettra pas de la rembourser à cette date. La renégociation de la dette sera conduite avec le Conseil général des Hauts-de-Seine qui est notre meilleur allié car il a, lui aussi, garanti une partie des emprunts de la SAEM.

Ile Seguin : plan de masse, projet Pierre Gaborit

Ile Seguin : plan de masse, projet Pierre Gaborit

 

La réappropriation de l’Ile Seguin par les Boulonnais est l’objectif essentiel après tant d’années perdues et d’argent dépensé en vain. Les projets de cité musicale sur la pointe aval (Conseil général) et d’équipement culturel sur la pointe amont (R4) seront réalisés à la condition que les promoteurs du R4 payent un complément de prix pour l’acquisition du terrain pour parvenir à sa valeur réelle.

 

Sur la partie centrale de l’île, un grand parc de trois hectares sera aménagé avec des équipements légers de détente et de loisirs accessibles à tous les publics.

 

Ce parc de la biodiversité sera complété par des équipements sportifs sur une surface d’environ un hectare avec une piscine dotée d’un grand bassin et une salle en sous-sol consacrée aux sports de salle (handball, basket, volley, escrime, judo), l’ensemble étant complété par des commerces et des lieux de restauration et de détente, notamment pour les jeunes.

 

700 logements à énergie positive ou à très faible empreinte carbone, dont 1/3 de logements sociaux, seront construits, répartis en deux villages avec utilisation quasi exclusive du bois, matériau dont les avantages sont considérables en termes de coût, d’isolation et de légèreté, évitant de ce fait d’avoir à construire sous la dalle des fondations profondes et coûteuses.

 

Il faudra assurer enfin l’osmose entre le nouveau quartier du Trapèze et le reste de la Ville en revoyant complètement le plan de circulation et en créant l’attractivité du nouveau quartier par l’implantation et le regroupement de commerces variés en pied d’immeuble, pour lesquels nous négocierons un loyer d’entrée attractif.

Nos commentaires :

La Cité Musicale du Conseil Général, sur la pointe aval, et le projet R4 sur la pointe amont, sont conservés. Pierre Gaborit annonce que pour le projet R4 « les conditions financières seront renégociées ».Tout en appréciant les contours généraux du projet Gaborit,  nous maintenons nos réserves tant sur le plan architectural (gros cube de stockage, mur de béton) que sur l’opacité financière du projet R4.

Afin que chacun puisse comparer, nous joignons les liens vers le projet Duhamel et notre analyse du projet Baguet.

 

Liens utiles :

Site de Pierre Gaborit :

http://www.pierregaborit2014.fr/p/notre-programme-ile-seguin.html

Le projet Duhamel :

http://www.duhamel-boulogne.fr/amenager-la-ville

Baguet : 4 projets en 6 ans et toujours l’impasse

http://www.sauvonslileseguin.com/baguet-4-projets-en-6-ans-pour-lile-seguin-et-toujours-limpasse/

Le vrai visage du projet Baguet/Nouvel pour l’Ile Seguin

http://www.sauvonslileseguin.com/exclusif-voici-la-muraille-de-beton-baguetnouvel-pour-lile-seguin/

 

Read More

Baguet : 4 projets en 6 ans pour l’Ile Seguin, et toujours l’impasse

Posted by on fév 2, 2014 in Actualité | Commentaires fermés sur Baguet : 4 projets en 6 ans pour l’Ile Seguin, et toujours l’impasse

« On assassine l’Ile Seguin »

 « On assiste ces jours-ci à un numéro d’illusionnisme assez spectaculaire autour de la malheureuse île Seguin de Boulogne-Billancourt. Le magicien s’appelle Jean Nouvel, il est architecte et doué pour vendre au chaland les projections de sa lanterne magique… »

Suzanne Vincendon, Libération, 16 juin 2011

La muraille de béton que veut imposer M. Nouvel pour l’Ile Seguin, vue du Quai Gorse, à Boulogne-Billancourt

La muraille de béton que veut imposer M. Nouvel pour l’Ile Seguin, vue du Quai Gorse, à Boulogne-Billancourt

2008 -2014 : Quatre projets, six ans perdus

En 2008, une île prête à construire

En 2008, le PLU de l’Ile Seguin, voté en 2004 et adapté en 2005,  offre une constructibilité de 175 000m2 et a fait l’objet d’une vaste concertation. Il est purgé de tout recours. L’île est prête à construire. Les premiers permis de construire sont accordés. Hélas, Pierre-Christophe Baguet a décidé de conquérir la mairie de Boulogne-Billancourt et il mène une violente campagne contre le projet de ses prédécesseurs qu’il qualifie de bétonnage. Il promet une Ile Verte et Bleue. Ce sera le premier projet Baguet, vite passé à la trappe.

Projet Baguet 1 : « Une Ile verte et bleue »

Qualifiant le projet de ses prédecesseurs de bétonnage, Pierre-Christophe Baguet promet aux Boulonnais une « ile verte et bleue » et des droits à construire réduits à 110 000m2.

Capture d’écran du site de campagne 2008 de Pierre-Christophe Baguet : une ile toute verte !

Capture d’écran du site de campagne 2008 de Pierre-Christophe Baguet : une ile toute verte !

Citation sur le site officiel de campagne 2008 : « Pierre-Christophe Baguet fournit un dessin susceptible d’intéresser les écologistes et les associations de riverains. Il annonce plus de verdure et moins 35% de béton, faisant passer les surfaces d’usage des bâtiments de 175 000m2 à 110 000m2. »

On peut voir sur cette vidéo impitoyable le candidat pérorer sur son projet d’île verte et bleue, en vantant son petit port, ses guinguettes, son spa, son étang avec un amphithéatre à ciel ouvert… et affirmer : « je vous assure que ce projet est équilibré financièrement ».

La vidéo qui tue à voir ici :

http://www.dailymotion.com/video/x4mo2h_ile-seguin-le-projet-de-pc-baguet_news

Projet Baguet 2 : « La Babylone moderne »

A peine élu, le nouveau maire dénonce les permis de construire déjà signés, dont celui de l’Université Américaine. La plupart de ses électeurs croient qu’il s’agit pour lui d’honorer ses promesses. La stupéfaction est donc générale quand il révèle début 2011, lors de l’enquête d’utilité publique, un nouveau PLU avec des droits à construire portés à 337 500m2 , avec 5 tours sans limite de hauteur. Le projet a été créé par l’architecte Jean Nouvel qui est coordinateur général du projet. Le « starchitecte » annonce la création d’une Babylone Moderne. La verdure est réduite à des jardins suspendus en haut des tours.

741

Le sommet des tours Nouvel vu du haut de Meudon (illustration des ateliers Jean Nouvel)

Ce projet qui foule aux pieds les promesses électorales entraine la démission du premier adjoint, Thierry Solère qui déclare : « je ne serai pas le premier adjoint des tours sur l’Ile Seguin ». Cette démission sera suivie par celle de six autres adjoints au maire.

Le Parisien 12 mai 2011 :

http://www.leparisien.fr/boulogne-billancourt-92100/je-ne-serai-pas-le-premier-adjoint-des-tours-sur-l-ile-seguin-12-05-2011-1445722.php

Projet Baguet 3 : « Quatre tours dans son sac »

 M. Baguet enregistre une première contrariété. Le Conseil Général des Hauts-de-Seine, propriétaire de la pointe de l’île, où il entend ériger la Cité Musicale, refuse d’en céder toute parcelle et empêche donc la réalisation de l’une des 5 tours. Espérant calmer un peu la colère qui s’élève chez les riverains trahis, M. Baguet réduit la constructibilité à 310 000m2 et 4 tours. Il fait adopter ce PLU par son conseil municipal le 16 juin 2011.

Libération, 16 juin 2011 : « On assassine l’Ile Seguin »

http://www.liberation.fr/societe/2011/06/16/on-assassine-l-ile-seguin_742976

La colère des habitants et des riverains trahis est extrême. Devant la totale surdité du maire qui se cramponne à son projet de bétonnage, les associations de riverains et de défense de l’environnement mobilisent et  déposent des recours contre ce PLU auprès du tribunal administratif de Cergy-Pontoise.

Le Parisien 4 novembre 2011

Le Parisien 4 novembre 2011

 

Projet Baguet 4 : « La muraille de béton »

La détermination et la colère des habitants ne faiblissent pas,  M. Baguet décide de porter la constructibilité à 255 000m2. Pour tenter de donner une légitimité à son projet, il se livre à une manœuvre ahurissante. Il monte en décembre 2012 un référendum local sans aucune valeur juridique, en ne proposant le choix qu’entre 3 variantes du projet Nouvel. Impossible de dire non, conditions de vote par Internet et Poste non sécurisées permettant les bourrages d’urne, confiscation des moyens municipaux pour une propagande sans bornes … La seule façon de dire non était de s’abstenir. Le projet Baguet ne recueille que 7000 « votes » sur 67 000 électeurs inscrits, contre 50 000 abstentions.

Le Monde du 12 novembre 2012 : « De jolies tours de magie »

http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/11/27/ile-seguin-de-jolies-tours-de-magie_1796503_3246.html

Les conditions extravagantes de ce vote lui ôtent toute valeur :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-2012-ce-vote-n%E2%80%99a-aucune-valeur/

 

 

Cela n’empêche pas M. Baguet de faire adopter le projet Baguet 4 par son conseil municipal le 4 juillet 2013. Le nouveau projet Baguet élève une muraille de béton devant Boulogne-Billancourt, surmontée d’une triple tour de 110m au-dessus du socle de l’Ile (146m de hauteur NGF, mesure de hauteur standardisé) écrasant la colline de Meudon (89m NGF). Entre Baguet 1 et Baguet 4, on trouve 2,5 fois plus de béton ! 

Ile Seguin Ile Seguin – Projet Nouvel : la muraille et la triple tour vue du Quai le Gallo à Boulogne-Billancourt

La triple tour de Jean Nouvel et la muraille de béton vue de Boulogne-Billancourt. Dessin d’architecte.

 

Annulation du PLU de 2011

 Le 9 juillet 2013, coup dur pour Pierre-Christophe Baguet.  Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise annule le PLU du 16 juin 2011, en particulier pour défaut d’évaluation environnementale, défaut d’étude de sécurité publique, manque d’information du public, et incompatibilité avec la loi du Grand Paris.

Le Parisien, 10 juillet 2013

 

is115

M. Baguet fera appel de cette annulation le 24 juillet 2013.

La Cité Musicale        

Le 11 juillet 2013, le Conseil Général des Hauts-de-Seine révèle les contours de la Cité Musicale de  l’Ile Seguin qui ne devrait pas être contestée car déjà prévue dans le PLU de 2004. Cet équipement de prestige est conçu par les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines. Il sera exploité par un consortium réunissant TF1 et Sodexho. Les nuisances devraient être réduites, avec un accès automobile restreint sur l’Ile et une insonorisation exemplaire. La Cité Musicale devrait ouvrir en 2016.

Photo de la maquette présentée au Conseil Général

Maquette de la Cité Musicale du Conseil Général des Hauts-de- Seine

Le projet R4

Le 24 juillet 2013, M. Baguet accorde un permis de construire au projet R4, non prévu au PLU de 2004  et donc soumis aux aléas des PLU 2011/2013. Il annonce en outre une promesse de vente de terrain supplémentaire à la SCI R4. Les conditions financières de cette opération demeurent obscures. Les opposants au projet Nouvel craignent que tout à sa hâte de conclure enfin un projet pour l’Ile Seguin, Pierre-Christophe Baguet ne « solde » les droits à construire pour une entreprise immobilière privée à couleur artistique. En tout cas, l’architecte choisi pour le projet R4 est Jean Nouvel. L’Ile Seguin devient de plus en plus l’Ile Nouvel.

Le Parisien, 8 décembre 2013

R4 Ile Seguin Le Parisien

Le Parisien du 5 décembre 2013

 

Nouveaux recours

Le 30 décembre 2013, les associations AEBB (Actions Environnement Boulogne-Billancourt), Boulogne Environnement, Intégrer Billancourt, Val de Seine Vert et Vivre à Meudon déposent un recours contentieux commun auprès du Tribunal administratif de Cergy Pontoise demandant le retrait pour illégalité de la délibération du conseil municipal du 4 juillet 2013.

Six ans perdus

Par son reniement total de ses promesses électorales, par son obstination à imposer le projet de bétonnage de Jean Nouvel, Pierre-Christophe Baguet a paralysé l’Ile Seguin.
Deux contentieux sont en cours devant le tribunal administratif de Cergy-Pontoise.
Le PLU de 2011 est annulé, son adaptation de 2013 est illégale.

2008 – 2014 : six ans perdus

Les Echos, Février 2013 : un pas en avant, six ans en arrière

is117

Une seule solution

Pour débloquer cette situation, il faut revenir au PLU de 2004/2005, purgé de tout recours, abandonner le projet de bétonnage Nouvel, et mettre fin aux contentieux dans lesquels ce projet absurde a plongé l’Ile Seguin. On pourra enfin se mettre à bâtir l’Ile Seguin.

C’est la fin des starchitectes, le retour à un urbanisme humain, équilibré et respectueux de notre cadre de vie que nous exigeons.

Le Figaro, 21 Octobre 2013

Le starchitecte Jean Nouvel, dans le Figaro du 21 Octobre 2013

Le starchitecte Jean Nouvel, dans le Figaro du 21 Octobre 2013

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us