Révision à la marge du projet : encore un écran de fumée

Ile Seguin : La Mairie de Boulogne Billancourt tente de calmer la révolte en révisant sa copie a la marge

Dans le projet de délibération qui sera proposé le 16 juin au vote du conseil municipal de Boulogne Billancourt, Pierre Christophe Baguet tente tout a la fois de répondre aux questions du commissaire enquêteur et de calmer la révolte qui se lève contre son projet.

Sur la hauteur des tours il est précisé que la hauteur des châteaux ne dépassera pas 100m, a l’exception d’un seul. Il est précisé que l’article 10, indiquant  « sans objet » en tant que hauteur maximale, est modifié pour porter la hauteur maximale à 120 mètres.

Sur les droits a construire, la constructibilité du projet est ramené de 337 500m2 a 310 000m2

Qu’on ne s’y trompe pas !!!!

Ces modifications à la marge ne changent en rien le caractère de bétonnage massif de l’Ile ! Ce seront bien toujours 5 tours massives qui gagneront en largeur le peu qu’elles perdent en hauteur  et qui barreront l’Ile. La propagande de la mairie est exposée dans le Figaro de ce week-end (éditon des 11 et 12 juin) sous le titre :  « le Rêve de Jean Nouvel ». Malgré des illustrations censées être flatteuses, où comme toujours le béton semble aérien et transparent, on voit bien le coté massif des « châteaux » et leurs inénarrables jardins suspendus interdits au public.

 

M. Baguet a tout oublié de ses promesses de 2008, nous n’avons rien oublié de ses promesses d’Ile verte des Arts et de la Culture, avec ses droits à construire réduits a 110 000m2.

Les conseillers municipaux de Boulogne Billancourt seront face à  leurs responsabilités le 16 juin.

 

Les Associations de Riverains

 

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us