Ile Seguin : Vingt ans de friche , 10 propositions à méditer, par l’Association Val de Seine Vert.

Posted by on mai 14, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : Vingt ans de friche , 10 propositions à méditer, par l’Association Val de Seine Vert.

En 1992, la dernière R5 sortait des chaines de montages de l’Usine Renault. Depuis, de projet en projet l’Ile est toujours en friche. Le dernier avatar en est le funeste projet Baguet/Nouvel, avec son bétonnage massif et ses tours, totalement rejeté par la population, attaqué en justice par les associations, et qui paralyse de nouveau la situation.

En 1992 naissait également une association de défense de l’Environnement, Val de Seine Vert, présente dans toutes les Hauts-de-Seine et qui fêtait ses 20 ans le 6 mai dernier à Meudon. Luc Blanchard, son président, a rappelé les 10 propositions émises à l’époque par son association pour mener à bien l’aménagement de l’Ile Seguin et des rives de la Seine, telles qu’elles étaient présentées dans le N°1 de la lettre d’information de Mars 92.

Voici ces dix propositions :

1. Création dans les plus brefs délais, sur le site lui-même, d’un espace permanent d’information et de réflexion consacré aux aménagements du Val-de-Seine. Un lieu de concertation ouvert au public et accordant la même place aux associations et groupes politiques qu’aux maîtres d’œuvre : Etat, communes. Mise à disposition de salles pour des réunions publiques.

 

2. Etude des sols de l’île Seguin avant tout projet. La présence – ou l’absence ! – de produits dangereux comme le chrome (utilisé par Renault jusque dans les années 70) est à vérifier avant toute construction.

 

3. Création sur l’ensemble du site, de locaux d’intérêt public pour les habitants des communes environnantes : ateliers d’artistes, salles de répétition, salles de spectacle… Logements essentiellement à buts sociaux. Maintien et réhabilitation des vieux immeubles pouvant être conservés, notamment au Bas-Meudon. Limitation du bâti afin d’enrayer la surdensification de la région.

 

4. Conception climatique des constructions pour limiter les besoins en chauffage et améliorer le confort. Réévalua-tion des cahiers des charges en matière de distribution de l’électricité.

 

5. L’île Seguin sans voitures et sans habitations permanentes.

 

6. Un tramway intégré à la ville et ne créant pas d’obstacles à l’abord de la Seine. Liaison entre les berges par l’île Seguin. Création d’un véritable maillage de transports en commun.

 

7. VRGS (Voie Rive Gauche de Seine) : nous la rebaptisons « Allée de la Seine ». Il doit s’agir d’une voie urbaine privilégiant une circulation à très faible vitesse pour favoriser la desserte locale, la traversée des piétons. Aménagement des revêtements du sol.

 

8. Aménagement des berges de la Seine, rétablissement de la continuité entre le fleuve et la ville. Implantation importante de parcs et de verdure. Abandon des projets de voies sur berges et voies rapides.

 

9. Entretien régulier des berges et abords de Seine, ramassage des déchets (pendant la durée des travaux).

 

10.Création d’un écomusée dont la préfiguration doit être pensée rapidement afin qu’il se constitue en même temps que l’aménagement du site et que les lieux essentiels soient préservés.

 

Commentaires :

Ces propositions ont vingt ans ! Si certaines  connaissent de belles avancées, comme le Tramway, force est de constater que sur l’essentiel tout est bloqué. La concertation est au point mort, les promesses pour une ile verte et bleue faits par M. Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt, ont été totalement reniées,  la sur-densification et le bétonnage menacent toute la Vallée.  Les « lieux essentiels » n’ont pas été préservés. L’île a été entièrement rasée, et reste en frich. Pour quel avenir ? Tout reste encore à construire, tout reste encore possible pour préserver le cadre unique de ce site et de cette belle boucle de la Vallée de la Seine, à condition de bloquer le projet Nouvel….

 

Lien utiles :

 

Site de Val de Seine Vert :

http://www.valdeseinevert.net/

Challenges : la vérité sur l’éternelle friche de l’Ile Seguin :

http://www.sauvonslileseguin.com/challenges-la-verite-sur-l%E2%80%99eternelle-friche-de-l%E2%80%99ile-seguin/

 

 

l’original :

 

 

 

Read More

Ile Seguin : deux pointes de culture, un cœur de béton

Posted by on fév 28, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin : deux pointes de culture, un cœur de béton

Sur la Pointe Aval de l’Ile Seguin,

Le Conseil général des Hauts-de-Seine a retenu la candidature de trois groupements dans le cadre du dialogue compétitif qui va s’engager pour la construction et l’exploitation d’un grand équipement musical sur la pointe aval de l’île Seguin à Boulogne-Billancourt, dans le cadre d’un partenariat « Public Privé ». Ce grand équipement sera notamment composé d’un auditorium de 900 places dédié à la musique non amplifiée et de grande qualité acoustique, d’une grande salle de 3 000 à 5 000 places consacrée à la musique amplifiée, de plateaux de répétition, de commerces à vocation culturelle. Les 3 groupements retenus sont Vinci, qui fait travailler les architectes Rudy Riciotti et Dominique Perreault, GCC avec les cabinets d’architectes Brigitte Metra et Wilmotte, et enfin Bouygues avec les architectes Shigeru Ban et Bernard Tschumi. Le groupement lauréat sera retenu en mai 2013.

Notre Association se félicite de voir naitre le premier équipement culturel de l’Ile Seguin. Nous resterons attentifs à la qualité architecturale et son insertion dans le site, à l’isolation phonique, aux accès du public et à la sécurité, et à la pollution lumineuse. L’expérience récente du Cirque du Soleil a démontré l’importance de ces sujets.

Sur la Pointe Amont de l’Ile Seguin,

La Mairie de Boulogne-Billancourt a conclu une promesse de vente pour un Pôle d’art contemporain, confié à l’inévitable Jean Nouvel et dirigée par son ami Nelly Wenger.

D’après Nelly Wenger « Ce sera un lieu culturel d’intérêt international, privilégiant l’expérimentation de nouvelles pratiques hybrides, une microville artistique ». (Les Echos, 9 février 2012). L’expérience débutera avec une construction légère dénommée R4 : «  Ce nouveau lieu qui nexiste pas encore sappelle déjà le R4, du nom de la voiture populaire construite autrefois à cet endroit dans les usines Renault, un véhicule pratique, économique, ultra-simple, et facilement transformableUne sorte de modèle pour les constructions futures de ce «pôle» culturel qui doit sinventer alors que le reste de lénorme opération durbanisme qui finira par lentourer na pas encore commencé ». (Nelly Wenger, dans le journal suisse Le Temps, 3 février 2012). En ce qui concerne ce deuxième projet, nous avons attiré l’attention du public sur les liens entre Jean Nouvel et Nelly Wenger, et nous demeurons circonspects face à un projet qui apparait essentiellement comme une juteuse affaire privée pour les deux intéressés, qui ont laissé des souvenirs douloureux en Suisse, et leur commanditaire, la société suisse Natural le Coultre, spécialisée dans le transport d’œuvres d’art et la création de profitables « ports francs », permettant une défiscalisation lucrative. Nous attendons toujours des précisions pour savoir si le projet de l’Ile Seguin va ou non abriter une telle opération « d’optimisation fiscale » sous couvert de culture.

Entre les deux pointes, un cœur de béton,

C’est en effet là que vont se concentrer près de 200 000 m2 de béton, c’est-à-dire les surfaces restant à construire une fois déduits les équipements culturels des deux pointes. C’est la tâche qu’a confiée M. Baguet  à Jean Nouvel, qui ne pourra faire autrement que d’y élever un gros pâté de béton surmonté de deux tours. Nous déplorons que le Maire de Boulogne-Billancourt s’obstine à dans son projet de bétonnage, autant que dans ses tours. Nous n’acceptons toujours pas que cette « énorme opération d’urbanisme »(dixit Nelly Wenger ci-dessus) maquillée d’un peu de culture défigure à jamais un site exceptionnel, cette magnifique  vallée de la Seine. Nous constatons avec regret que les recours soient toujours la seule voie pour s’opposer à cette folie bétonnière..

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

Liens utiles :

Les liens entre Jean Nouvel et Nelly Wenger :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-champignons-hallucinogenes-les-liens-entre-nelly-wenger-responsable-du-pole-d%E2%80%99art-contemporain-et-jean-nouvel/

Les contre-vérités de M. Baguet :

http://www.sauvonslileseguin.com/ile-seguin-les-%C2%AB-contre-verites-%C2%BB-de-m-baguet/

Read More

Ile Seguin, coteaux de Meudon, solidaires avec la Colline des Impressionnistes

Posted by on fév 1, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Ile Seguin, coteaux de Meudon, solidaires avec la Colline des Impressionnistes

 

Voici un autre site exceptionnel de la Vallée de la Seine qui risque d’être défiguré. Il s’agit de la Colline des Impressionnistes, à Bougival, menacée par un projet immobilier commercial de grande ampleur.
L’Association Patrimoine et Urbanisme vous invite à soutenir son action :

Consultez leur site ici :

http://bougival-sans-showroom.org/index.php

Décidemment certains élus ne respectent plus rien : ni les sites remarquables, ni les habitants, ni le patrimoine que nous  laisserons aux générations futures. Cependant, l’oscar du massacre revient sans conteste à Pierre Christophe Baguet, maire de Boulogne-Billancourt, et son projet de tours sur l’Ile Seguin. Les coteaux de Meudon sont solidaires de la Colline des Impressionnistes ! Notre belle Ile Seguin a elle aussi inspiré les peintres, comme en témoigne notre video :

 

Protégeons les sites remarquables de la cupidité et d’un massacre irrémédiable !

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

Read More

Les cinq tours sur l’Ile Seguin, c’est fini ?

Posted by on déc 1, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur Les cinq tours sur l’Ile Seguin, c’est fini ?

Ce 1er décembre, le Parisien annonce que nous aurions gagné notre combat contre les tours de l’Ile Seguin.


Nous restons extrêmement vigilants, le Maire n’annonçant rien sur la constructibilité de l’Ile : il est évident que cet abandon des tours doit être
accompagné de la réduction de la densité, sauf à tranformer l’ile en énorme gateau de béton de 20 étages au lieu des tours, ce qui ne serait pas mieux.

Nous attendons également le projet alternatif, puisqu’apparemment le Maire souhaite construire ses immeubles de grande hauteur au Pont de Sèvres.
Tout cela est encore au conditionnel, et mérite confirmation officielle ainsi que clarification des projets alternatifs tant sur l’Ile que sur le Pont de Sèvres.
Agréablement traités de  « soviets » par le Maire, nous lui rappelons que c’est lui qui nous a contraints aux recours devant la justice par le reniement de
ses promesses électorales et son absence totale de concertation. Et si ce projet devait être retiré, ce ne serait pas seulement grâce à l’action des Associations,
mais également devant la colère et le rejet massif du projet par la population.

Nous restons totalement mobilisés jusqu’à l’annonce complète du retrait des tours et la clarification de la nouvelle densité sur l’Ile et les berges.
L’Association des Riverains de  l’Ile Seguin

 

Les cinq tours sur l’île Seguin, c’est fini

Trop controversées, les cinq tours imaginées par Jean Nouvel sur l’île Seguin ont vécu. Mais d’autres immeubles de grande hauteur devraient pousser du côté du Pont-de-Sèvres.

Roberto cristofoli | Publié le 01.12.2011, 04h08

 

Ci-dessus, le visuel du projet de Jean Nouvel, l’architecte désigné pour coordonner l’aménagement de l’île Seguin. | (Ateliers Jean Nouvel.)

Après les réactions en chaîne suscitées par le projet de l’architecte Jean Nouvel sur l’île Seguin — cinq « châteaux » d’une centaine de mètres de haut, « avec des jardins et des terrasses colossales » —, le député-maire (UMP) de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, a décidé d’abandonner toute idée d’immeuble grande hauteur sur l’île Seguin.

C’était dans l’air, à six mois des élections législatives et alors que les détracteurs du projet se faisaient de plus en plus nombreux (NDLR : notre édition du 17 novembre). L’élu a officialisé la nouvelle mardi soir devant une assemblée de délégués de quartier, fustigeant notamment les associations locales de défense de l’environnement, n’hésitant pas à les qualifier de « Soviets ».

Le plan local d’urbanisme contesté par des associations

Des associations qui contestent le plan local d’urbanisme (PLU), lequel permet 310000 m2 de constructions sur l’île, dont les cinq tours — contre les 175000 m2 initialement prévus, lors de la mandature de Jean-Pierre Fourcade. Après avoir vu leur recours gracieux retoqué par Pierre-Christophe Baguet, cinq d’entre elles s’apprêtaient à saisir le tribunal administratif de Cergy (Val-d’Oise) avant le 8 décembre, date butoir pour agir en justice.

Pour autant, l’idée de construire des tours dans le secteur n’a pas totalement disparu. Il serait désormais question d’ériger des immeubles de grande hauteur — leur nombre n’est pas connu — au Pont-de-Sèvres, à côté de la cité du même nom, afin de tenter d’équilibrer financièrement l’opération. Ceux-ci s’installeraient sur le terrain aujourd’hui occupé par la gare routière. Comme l’île Seguin, ce quartier ne dispose pas d’un plan local d’urbanisme qui autorise la construction de tours. La ville de Boulogne-Billancourt va donc devoir recommencer l’ensemble du processus, qui comporte notamment une révision au moins partielle du PLU, une enquête publique… et d’éventuels nouveaux recours de riverains. Un premier coup de pioche n’est donc pas envisageable avant deux ans minimum. Contactés, le maire de Boulogne ainsi que les ateliers Jean Nouvel n’ont pas donné suite à nos sollicitations.

« J’attends désormais la traduction concrète de cette annonce, réagit Thierry Solère, ex-premier adjoint (UMP) démissionnaire pour cause de désaccord sur l’urbanisation de l’île Seguin. Et notamment qu’on revienne au PLU antérieur, qui prévoyait 175000 m2 de constructions ».

Président de Boulogne Environnement, Jean-Louis Tourlière assistait à la réunion de mardi soir et a estimé que la présentation du député-maire était ambiguë sur le sujet : « Il a eu tendance à tout mélanger volontairement », estime le défenseur de l’environnement. Quant au responsable de Val de Seine vert, il attend lui aussi des garanties formelles : « Les déclarations du maire doivent être concrétisées par des actes, réagit Alain Mathioudakis. Je les attends avec une certaine impatience ».

Ce retournement de situation intervient alors que la ville de Boulogne-Billancourt et la société d’aménagement et d’économie mixte (SAEM) en charge de la reconversion des terrains Renault sont très observées. Un magistrat de la chambre régionale des comptes (CRC) s’apprête à passer au peigne fin les finances de la Saem, tout comme l’agence de notation Standard & Poor’s.

Read More

Boulogne Environnement dans l’Expansion locale du mois de septembre

Posted by on sept 8, 2011 in Actualité | Commentaires fermés sur Boulogne Environnement dans l’Expansion locale du mois de septembre

L’Expansion publie dans son numéro de septembre un article sur les 15 personnalités politiques qui comptent a Boulogne Billancourt.

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin constate que le thème de l’Ile Seguin est le thème central autour duquel se déterminent les personnalités choisies et interrogées.
Nous constatons aussi avec  plaisir que le Maire est totalement isolé dans sa position face aux autres personnalités,
Nous nous réjouissons enfin de voir figurer en bonne place parmi tous les politiques une association amie, en la présence de notre partenaire Jean Louis Tourlière, Président de Boulogne Environnement, avec qui nous poursuivons les recours contre ce projet délirant de bétonnage de l’Ile Seguin.

Les Meudonnais et Sevriens apprécient qu’il les mentionne en première ligne de ce projet qui les concerne au premier chef.

Read More
Page 8 sur 9« Première page56789
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us