Baguet fait la leçon à Delanoë

Posted by on juil 2, 2012 in Actualité | Commentaires fermés sur Baguet fait la leçon à Delanoë

Et oublie de se l’appliquer à lui-même !

Baguet fait la leçon à Delanoë

Projet de Tours Duo de Jean Nouvel à Paris XIII

 

Mais qu’ont en commun M. Delanoë, Maire de Paris, et M. Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt, que beaucoup de choses devraient opposer ?

Réponse :  une commune passion pour le béton, les tours monstrueuses et Jean Nouvel…. Et un souverain mépris pour les habitants et les voisins. En effet, c’est sur la Périphérie de Paris que M. Delanoë entend ériger ses tours, dont l’hideuse Tour Triangle, à la Porte de Versailles, et les Tours Duo de Jean Nouvel aux limites du XIIIeme. Voici ce qu’écrivait Télérama du 26 mai 2012 sur ce nouveau projet :

« Avec son Duo tranchant, brillant, un peu trop seventies, Nouvel va au-­devant du clash. Déjà sur le fond : faut-il vraiment créer 100 000 mètres carrés de bureaux de grand standing alors que des tours sont vides à la Défense ?[…]L’architecte aurait dû réfléchir à deux fois avant de dessiner cet  «  emblème d’un nouvel élan métropolitain » (dixit Delanoë). Car derrière cet argument très « Grand Paris » se cache un piège. Au bord du périph – mais du « bon » côté, intra-muros –, le Duo risque non pas de fédérer le territoire, mais d’accentuer d’autant plus les frontières que son profil penché-brisé peut se voir comme un bras d’honneur à la banlieue. »

M. Delanoë est habitué des « bras d’honneur » à ses voisins de banlieue. Ainsi se confronte-t-il régulièrement à son voisin Boulonnais sur des sujets tels que Roland Garros, le stade Jean Bouin, et maintenant la rénovation du Parc des Princes. Dans ce cas, M. Baguet n’hésite pas à le rappeler à l’ordre, comme en témoigne le courrier ci-dessous en date du 11 juin 2012.

 

 

Savourons  cet extrait : « je tiens à vous alerter sur les conséquences directes que pourrait impliquer une prise de décision unilatérale, sans concertation avec les associations de riverains et de défense de l’environnement. »

Excellent avertissement à M. Delanoë, M. Baguet !  Pourquoi ne vous êtes-vous pas appliqué à vous-même cet excellent précepte en ce qui concerne l’Ile Seguin ? Pourquoi avez-vous foulé aux pieds vos  promesses électorales, qui nous promettaient une ile verte et bleue aux droits à construire réduits à 110 000m2, et ce sans aucune concertation avec les associations de riverains ? Pourquoi avez-vous traité vos voisins de Meudon et Sèvres, riverains immédiats de l’Ile Seguin, avec un total mépris en les mettant devant le fait accompli de votre projet de bétonnage?  Rappelons que Hervé Marseille, Maire de Meudon a exprimé « ses vives réserves » dans un courrier à notre association, que M. Guillet, réélu député de la 10eme circonscription des Hauts-de-Seine,  a déclaré à « Sauvons l’ile Seguin » : « à titre personnel,  je suis opposé au projet de tour sur l’Ile Seguin ». Quant aux associations de riverains et de l’environnement, vous les avez traitées par le mépris, n’hésitant à pas à les qualifier  de « soviets », ce qui nous fait plutôt rire !

Après avoir utilisé sans vergogne le célèbre « « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent », vous voici également très fort en  « fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais » !

M. Baguet, vous pratiquez, comme M. Delanoë la politique du Bras d’Honneur aux riverains, aux associations et  à vos voisins, en l’occurrence ceux des communes de Meudon et Sèvres. Pourquoi, pour qui cette folie du béton ?

 

Delanoë, Guéant : une fascination commune pour Jean Nouvel

Montage d'après photo de Guillaume Bonnefont/IP3 Press/MaxPPP

Les enjeux financiers sont considérables : 500 millions d’€ pour le seul projet Duo de Jean Nouvel à Paris, pour 100 000m2 de bureaux dans deux tours de 175m et 145m. Et vous, M. Baguet, votre révision de PLU autoriserait 310 000m2 !! Malgré la leçon à Delanoë, vous avez au moins ceci en commun : pour vos crimes d’urbanisme, vous avez recours au même complice : Jean Nouvel.  Après l’échec de des tours à La Défense, il  a trouvé deux maires susceptibles de venger sa frustration.  « fuite en avant d’un orgueilleux prêt à tout pour signer « sa » tour à Paris après deux échecs cuisants : la Tour sans fin (425 mètres, 1989) et la tour Signal (301 mètres, 2007), passées à la trappe faute de sous » (Télérama du 26 mai 2012).

Fallait-il pour autant lui offrir le massacre à jamais d’un site emblématique du Grand Paris, une ile qui s’inscrit dans une boucle magnifique et verdoyante de la Vallée de la Seine ? A tout prendre, Delanoë plante ses tours en bordure du périphérique… Au bord d’un fleuve de voitures, c’est peut-être moins bête qu’au bord d’un fleuve tout court. A moins que ce ne soit votre plan ? Transformer nos rives en boulevard périphérique chargées de drainer le trafic absurde que vos tours de bureaux entendent générer.

M. Baguet, appliquez-vous à vous-même les leçons que vous faites aux autres ! Ecoutez enfin la voix des habitants, des riverains des deux rives de la Seine.

 

L’Association des Riverains de l’Ile Seguin

Read More
%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us