Vote : Baguet a plus d’une tour dans son saccage par Agnès Bauche

Par Agnes Bauche, conseillère municipale indépendante de Boulogne-Billancourt

M. le Maire de Boulogne-Billancourt a plus d’une tour dans le saccage qu’il entend programmer pour l’ile Seguin. 4 tours dans le projet 1, une tour mais triple dans le projet 2 (si, si, regardez bien le dessin), et enfin une tour remise à plat tellement il y de béton dans le projet 3.

 

Une seule tour sur le projet 2 de Nouvel ? Plutôt un grosse tour triple (détail agrandi du projet 2)

L’argument essentiel du Maire pour ce bétonnage : Brandir un épouvantail financierpour motiver ces choix qui n’en sont pas un.

Nous en serions à 168 millions € de dépenses… La comptabilité élémentaire oblige à ne pas confondre dépenses et investissements. Des investissements dont la ville peut tirer le meilleur. En effet, ces investissements à hauteur de 120 millions, ont rendu la ville propriétaire des 11 hectares de l’Ile, et ont financé le Pont Renault pour amarrer l’Ile à Billancourt par une voie supportant les engins de chantier. Ce n’est pas une mauvaise affaire, au prix du m2 dans la région. Si la marché de l’immobilier demeure stable, c’est même un bon placement.

Qu’est-ce qui plombe cette affaire ? Les frais d’études toujours recommencées, les aménagements provisoires (cirque, jardin, restaurant etc…), les honoraires et le fonctionnement de la SAEM qui a des salariés payés à faire et défaire l’Ile. (Faire et défaire, c’est toujours travailler !) Et aussi, le temps qui passe, sans produit de ventes de droits à construire et sans rentrées fiscales.

Ainsi, sur cette base, pour commencer, après avoir annihilé tous les actes précédents, le maire a décidé de vendre 60 000 m² de droits à construire au Conseil Général pour 1€ symbolique. C’est son choix, mais c’est un manque à gagner sur le dos des Boulonnais.

Pour rentabiliser cet investissement, le Maire a deux solutions : les bureaux, et la culture.
Les bureaux risquent d’être une impasse financière car ils seront chers à construire, chers à gérer et mal desservis et auront du mal à trouver preneur….

la suite ici… 

%d blogueurs aiment cette page :
http://pv8.us